Infaillibilité du Royaume et de sa justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Infaillibilité du Royaume et de sa justice

Message par etienne lorant le Ven 17 Oct 2014 - 10:38

Le vendredi de la 28e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 1,11-14.
Frères, dans le Christ, Dieu nous a d'avance destinés à devenir son peuple; car lui, qui réalise tout ce qu'il a décidé, il a voulu que nous soyons ceux qui d'avance avaient espéré dans le Christ, à la louange de sa gloire.
Dans le Christ, vous aussi, vous avez écouté la parole de vérité, la Bonne Nouvelle de votre salut ; en lui, devenus des croyants, vous avez reçu la marque de l'Esprit Saint. Et l'Esprit que Dieu avait promis,
c'est la première avance qu'il nous a faite sur l'héritage dont nous prendrons possession au jour de la délivrance finale, à la louange de sa gloire.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,1-7.
Comme la foule s'était rassemblée par dizaines de milliers, au point qu'on s'écrasait, Jésus se mit à dire, en s'adressant d'abord à ses disciples : « Méfiez-vous bien à cause du levain des pharisiens, c'est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu.
Aussi tout ce que vous aurez dit dans l'ombre sera entendu au grand jour, ce que vous aurez dit à l'oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits.
Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus.
Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c'est celui-là que vous devez craindre.
Est-ce qu'on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? et pas un seul n'est indifférent aux yeux de Dieu.
Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus que tous les moineaux du monde
.

Textes de l'Evangile au quotidien

Contrairement aux Galates, les juifs convertis d’Éphèse ont bien intégré l'extraordinaire renouvellement du mode de croyance entre l'ancienne et la nouvelle alliance. Et dans l’Évangile, Jésus indique ce qui empêche cette nouvelle alliance d'être "ajustée" à l'ancienne : c'est l'hypocrisie. Car l'obéissance à la loi entraînait des transgressions multiples, de la part de ceux-là qui étaient supposés la faire comprendre au peuple. Ils enseignaient, certes, mais ils ressemblaient également à ces avocats et juges véreux dont s'entourent les mafieux ! Telle est l'hypocrisie : on paie la la dîme pour les plantes du jardin, mais on oublie la charité; on enseigne le respect dû aux autorités, mais on se comporte en juges iniques, etc.

La nouvelle Alliance, quant à elle, est vivante dans le cœur de l'homme. L'Esprit-Saint intervient lui-même dans le cœur du croyant afin de lui montrer ce qu'il doit faire, mais aussi ce qu'il doit dire pour sa défense. Comme le prêtre détaillait tout cela, il s'est mis à prophétiser sur le temps présent, en nous disant que notre système des lois, nationales comme internationales, ne pourront tenir, simplement du fait qu'une multitude d'hommes et de femmes - dont les politiciens et les financiers, sont pour nous comme les pharisiens d'autrefois. Ils ne cessent de tricher sur le dos des peuples, de détourner des budgets pour leur seul profit, ce qui conduit aux révoltes et à l'établissement de nouveaux systèmes non démocratiques, au non respect des particularités et des religions... Or, juste comme il disait ces mots, une formidable dispute s'est fait entendre à l'extérieur de la chapelle - et j'ai réalisé que, oui, nous devons nous tenir prêts pour de grands bouleversements.

Si je devais dire ma plus grande souffrance sur ce thème, c'est de voir ma famille complètement éclatée. En juillet, comme c'était mon anniversaire, j'ai connu cet échange de parole douloureux qui continue de me peiner:
- Elle : "Moi je ne fête pas mon anniversaire, c'est du temps et de l'argent perdus"
- Moi : "Tu dois avoir raison, mais en quoi çà me concerne : c'est de ton anniversaire que tu parles !"

Je regrette, hélas, d'avoir répondu du tac au tac, j'aurais dû accepter cette peine et l'offrir dans la foi...

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum