Dimanche : la loi qui procure la joie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dimanche : la loi qui procure la joie

Message par etienne lorant le Sam 25 Oct 2014 - 16:51

Trentième dimanche du temps ordinaire

Livre de l'Exode 22,20-26.

Quand Moïse transmettait au peuple les lois du Seigneur, il disait : « Tu ne maltraiteras point l'immigré qui réside chez toi, tu ne l'opprimeras point, car vous étiez vous-mêmes des immigrés en Égypte.
Vous n'accablerez pas la veuve et l'orphelin.
Si tu les accables et qu'ils crient vers moi, j'écouterai leur cri.
Ma colère s'enflammera et je vous ferai périr par l'épée : vos femmes deviendront veuves, et vos fils, orphelins.
Si tu prêtes de l'argent à quelqu'un de mon peuple, à un pauvre parmi tes frères, tu n'agiras pas envers lui comme un usurier : tu ne lui imposeras pas d'intérêts.
Si tu prends en gage le manteau de ton prochain, tu le lui rendras avant le coucher du soleil.
C'est tout ce qu'il a pour se couvrir ; c'est le manteau dont il s'enveloppe, la seule couverture qu'il ait pour dormir. S'il crie vers moi, je l'écouterai, car moi, je suis compatissant ! »



Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 1,5c-10.
Frères, vous savez comment nous nous sommes comportés chez vous pour votre bien.
Et vous, vous avez commencé à nous imiter, nous et le Seigneur, en accueillant la Parole au milieu de bien des épreuves avec la joie de l'Esprit Saint.
Ainsi vous êtes devenus un modèle pour tous les croyants de Macédoine et de toute la Grèce.
Et ce n'est pas seulement en Macédoine et dans toute la Grèce qu'à partir de chez vous la parole du Seigneur a retenti, mais la nouvelle de votre foi en Dieu s'est si bien répandue partout que nous n'avons plus rien à en dire.
En effet, quand les gens parlent de nous, ils racontent l'accueil que vous nous avez fait ; ils disent comment vous vous êtes convertis à Dieu en vous détournant des idoles, afin de servir le Dieu vivant et véritable,
et afin d'attendre des cieux son Fils qu'il a ressuscité d'entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 22,34-40.
Les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l'un d'entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l'épreuve :
« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
Voilà le grand, le premier commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Tout ce qu'il y a dans l'Écriture - dans la Loi et les Prophètes - dépend de ces deux commandements. »


Textes de l'Evangile au quotidien

Les textes de ce dimanche se rapportent à la loi. Celle-ci fut pour les juifs l'occasion de leur chute et est devenue pour nous la découverte de la miséricorde divine, laquelle s'étend sur tous les êtres humains, de toutes les générations.
La loi est la même pour tous, mais comment se fait-il que pour les uns, l'exercice de la loi est occasion de chute, tandis que pour les autres, elle est une bénédiction sans égale ?

Tout vient de la façon dont nous écoutons, de la manière dont nous accueillons la Parole, laquelle est de Dieu et a pris chair en Jésus-Christ. Saint Paul se réjouit au sujet des Thessaloniciens du fait que, sans se rebeller, ils se sont mis à imiter les apôtres, ayant décelé que cette Parole jaillit du coeur même de la vie et que la mettre en pratique procure une joie incomparable.

En sorte que les épreuves n'infirment pas la Parole, mais au contraire, par une effusion de la joie, la confirment et l'exaltent. Il faut se rappeler cet épisode des Actes des Apôtres (Chapitre 5, 34) :
Le conseil se laissa convaincre. On convoqua alors les Apôtres, et, après les avoir fouettés, on leur interdit de parler au nom de Jésus, puis on les relâcha. Mais eux, en sortant du grand conseil, repartaient tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus. Tous les jours, au Temple et dans leurs maisons, sans cesse, ils enseignaient cette Bonne Nouvelle: Jésus est le Messie.

Dans l'évangile de se dimanche, les pharisiens, qui se concertent avant de poser une question Jésus, ne recevront de lui qu'une réponse "selon le droit": une réponse telle qu'ils la trouveront confirmées dans leurs livres. Mais s'il est une loi qui peut procurer de la joie, c'est bien celle qui inclut l'amour parfait qui est de Dieu et qui n'exclut personne.


.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum