Appartenir au Christ par les oeuvres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Appartenir au Christ par les oeuvres

Message par etienne lorant le Mer 29 Oct 2014 - 10:06

Le mercredi de la 30e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 6,1-9.

Frères, par respect pour le Christ, soyez soumis les uns aux autres. Vous, les enfants, obéissez à vos parents dans le Seigneur, c'est cela qui est juste :
Honore ton père et ta mère, c'est le premier commandement assorti d'une promesse :
ainsi tu seras heureux et tu auras longue vie sur la terre.
Et vous, les parents, ne poussez pas à bout vos enfants, mais élevez-les en leur donnant une éducation et des avertissements inspirés par le Seigneur.
Vous, les esclaves, obéissez à vos maîtres d'ici-bas comme au Christ, avec crainte et tremblement, dans la simplicité de votre cœur, sans chercher à vous faire remarquer par souci de plaire aux hommes. Au contraire, conduisez-vous comme des esclaves du Christ qui accomplissent la volonté de Dieu de tout leur cœur,
qui font leur travail d'esclaves volontiers, pour le Seigneur et non pour les hommes.
Car vous savez bien que tout homme, esclave ou libre, recevra du Seigneur sa récompense selon ce qu'il aura fait de bien.
Et vous, les maîtres, agissez de même avec vos esclaves, n'utilisez pas les menaces. Car vous savez bien que, pour eux comme pour vous, il y a un Maître dans le ciel, et qu'il ne fait pas de différence entre les hommes.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 13,22-30.
Dans sa marche vers Jérusalem, Jésus passait par les villes et les villages en enseignant.
Quelqu'un lui demanda : « Seigneur, n'y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ? » Jésus leur dit :
« Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas.
Quand le maître de la maison se sera levé et aura fermé la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : 'Seigneur, ouvre-nous', il vous répondra : 'Je ne sais pas d'où vous êtes. '
Alors vous vous mettrez à dire : 'Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places. '
Il vous répondra : 'Je ne sais pas d'où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal. '
Il y aura des pleurs et des grincements de dents quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors.
Alors on viendra de l'orient et de l'occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu.
Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »



Textes de l'Evangile au quotidien

Dans son épître, saint Paul décrit toutes sortes de situations différentes que les Ephésiens vivaient avant d'avoir découvert le Christ. Et que leur dit-il ? Qu'ils doivent changer radicalement leurs modes de vie ? Non, car en Jésus-Christ, toutes les formes d'existence sont possibles. Que les parents ne poussent pas à bout leurs enfants, mais les éduquent selon ce que la foi leur inspire. Les esclaves, plutôt que de réclamer d'être affranchis, qu'ils se mettent à servir leurs maîtres comme s'il servaient le Christ lui-même; quant à leurs maîtres, qu'ils prennent garde et ne les menacent pas de châtiments divers, car eux aussi ont, dans le Christ, un Maître qui les jugera tous.

Et il en est ainsi car Dieu ne fait pas de différence entre les hommes, mais tous sont appelés à servir le dessein du Père.

Dans l'Evangile aussi, Jésus engage celles et ceux qui le suivent à devenir humbles pour servir leurs frères, car telle est la porte étroite qui conduit à la Vie. Hélas, ils seront nombreux tous ceux qui se condamneront eux-mêmes en disant :
"Seigneur, nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places !" - car en faisant de telles déclarations, ils avoueront d'eux-mêmes qu'ils connaissaient la volonté du Seigneur, mais qu'ils n'ont rien fait pour l'accomplir. Ils sont coupables et bien plus coupables que ceux qui, ne connaissant pas le Christ, sont pourtant venus au secours de leurs frères dans le besoin.

Il faut se souvenir ici de l'Evangile du jugement final, qui est en saint Matthieu et que je cite :

"Les justes lui répondront: ‘Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire? Quand t'avons-nous vu étranger, et t'avons-nous recueilli; ou nu, et t'avons-nous vêtu? Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi?’. Et le roi leur répondra: ‘Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites."

Prenons garde à ces paroles ! Car le salut final ne dépend pas de nos pratiques religieues visibles, mais de la miséricorde pratiquée effectivement. Moi qui suis catholique, je veux profiter de l'occasion pour dire qu'il y a des protestants que je considère bien meilleurs que moi : car un homme comme Albert Schweitzer (et il y en a d'autres), comme il a bien compris la leçon d'aujourd'hui !

Découvrez sous ce lien la vie d'un grand chrétien qui a servi les malades et les pauvres comme le Christ lui-même :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum