Que faisons-nous des dons de Dieu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que faisons-nous des dons de Dieu ?

Message par etienne lorant le Mer 19 Nov 2014 - 17:37

Le mercredi de la 33e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Apocalypse 4,1-11.

Moi, Jean, j'ai vu une porte ouverte dans le ciel. Et la voix, que j'avais déjà entendue, pareille au son de la trompette, me disait : " Monte jusqu'ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite."
Aussitôt je fus saisi par l'Esprit. Un trône était dressé dans le ciel, et sur le Trône siégeait quelqu'un.
Celui qui siège ainsi a l'aspect du jaspe ou de la cornaline ; et tout autour du Trône, il y a un halo de lumière, avec des reflets d'émeraude.
Tout autour de ce Trône, vingt-quatre trônes, où siègent vingt-quatre Anciens, portant des vêtements blancs et des couronnes d'or.
Et du Trône sortent des éclairs, des clameurs, des coups de tonnerre, et sept torches enflammées brûlent devant le Trône : ce sont les sept esprits de Dieu.
Devant le Trône, il y a comme une mer, aussi transparente que du cristal. En face du Trône et autour de lui, quatre Vivants, ayant des yeux innombrables en avant et en arrière.
Le premier Vivant ressemble à un lion, le deuxième à un jeune taureau, la figure du troisième est comme celle d'un homme, le quatrième ressemble à un aigle en plein vol.
Les quatre Vivants ont chacun six ailes, avec des yeux innombrables au-dehors et au-dedans. Et ils ne cessent pas de proclamer jour et nuit : « Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur, le Dieu tout-puissant, celui qui était, qui est et qui vient. »
Chaque fois que les Vivants rendent gloire, honneur et action de grâce à celui qui siège sur le Trône, à celui qui vit pour les siècles des siècles, les vingt-quatre Anciens tombent à genoux devant celui qui siège sur le Trône, et ils adorent celui qui vit pour les siècles des siècles ; ils jettent leur couronne devant le Trône en disant :
« Notre Seigneur et notre Dieu, tu es digne de recevoir gloire, honneur et puissance puisque c'est toi qui as créé toutes choses : par ta volonté elles existent et elles ont été créées. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 19,11-28.
Comme on écoutait Jésus, il ajouta une parabole, parce qu'il était près de Jérusalem et que ses auditeurs pensaient voir le royaume de Dieu se manifester à l'instant même.
Voici donc ce qu'il dit : « Un homme de la grande noblesse partit dans un pays lointain pour se faire nommer roi et rentrer ensuite chez lui.
Il appela dix de ses serviteurs, leur distribua dix pièces d'or et leur dit : 'Faites-les fructifier pendant mon voyage. '
Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent derrière lui une délégation chargée de dire : 'Nous ne voulons pas qu'il règne sur nous. '
Mais quand il revint après avoir été nommé roi, il convoqua les serviteurs auxquels il avait distribué l'argent, afin de savoir comment chacun l'avait fait fructifier.
Le premier se présenta et dit : 'Seigneur, ta pièce d'or en a rapporté dix. '
Le roi lui dit : 'Très bien, bon serviteur ! Puisque tu as été fidèle en si peu de chose, reçois l'autorité sur dix villes. '
Le second vint dire : 'Ta pièce d'or, Seigneur, en a rapporté cinq. '
A celui-là, le roi dit encore : 'Toi, tu seras gouverneur de cinq villes. '
Un autre encore vint dire : 'Seigneur, voici ta pièce d'or, je l'avais mise de côté dans un linge.
En effet, j'avais peur de toi : tu es un homme exigeant, tu retires ce que tu n'as pas déposé, tu moissonnes ce que tu n'as pas semé. '
Le roi lui dit : 'Je vais te juger d'après tes propres paroles, serviteur mauvais : tu savais que je suis un homme exigeant, que je retire ce que je n'ai pas déposé, que je moissonne ce que je n'ai pas semé ;
alors pourquoi n'as-tu pas mis mon argent à la banque ? A mon arrivée, je l'aurais repris avec les intérêts. '
Et le roi dit à ceux qui étaient là : 'Retirez-lui la pièce d'or et donnez-la à celui qui en a dix. '
On lui dit : 'Seigneur, il en a déjà dix ! -
Je vous le déclare : celui qui a recevra encore ; celui qui n'a rien se fera enlever même ce qu'il a.
Quant à mes ennemis, ceux qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et mettez-les à mort devant moi. ' »
Après avoir dit ces paroles, Jésus marchait en avant de ses disciples pour monter à Jérusalem.



Textes de l’Évangile au quotidien


La scène du jugement dernier me fait toujours me ressouvenir de mon état de pécheur. Les grâces que je reçois au fur et à mesure que je peux voir cette époque retomber vers un chaos de misère et de violence... m'effraient parfois un peu, car je sais que je serai jaugé selon mes pensées, mes paroles et mes actes. Or, dans ce même livre de l'Apocalypse, je peux lire encore : À cause de l’ampleur du mal, la charité de la plupart des hommes se refroidira. Ce qui me pousse à m'interroger sur la qualité de ma miséricorde.

Un cas précis me hante : cette femme d'ouvrage, qui entretenait bien la maison, je l'ai renvoyée après qu'elle m'ait "emprunté" une tablette de marque, après avoir promis de me la payer une centaine d'euros. Ne devrais-je pas lui remettre cette dette ? Elle a réussi à me retrouver sur internet et m'envoie régulièrement des messages amicaux, mais je ne réponds jamais. Je voudrais bien qu'elle me présente d'abord des excuses, mon pardon serait tout de même plus aisé !

Cette petite affaire illustre bien, pour moi, aujourd'hui, la dette de miséricorde dont je devrai rendre compte. Car dans cette pièce d'or que j'associe spontanément à une "dette de charité", je vois mes fautes contre l'Esprit que j'ai reçu gratuitement lors de ma conversion. Ah, c'était si simple, si facile au cours des trois premières années ! J'étais tout envahi de forces vives pour aimer... Mais comme je suis frileux, désormais ! Oui, je le reconnais : l'ampleur du mal qui se répand partout a commencé de me rendre prudent, trop prudent peut-être. Il ne faudrait pas qu'en prenant de l'âge, je devienne un simple bavard ! En effet, lors d'une course, c'est dans le dernier virage, en vue de la ligne d'arrivée, qu'il faut donner tout son effort. Malheureux ceux qui auront gaspillé leurs forces en se disant en eux-mêmes que "ce sera facile" !

Seigneur, aide-nous à aimer mieux encore !

.


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum