L'homme entre amertume et Joie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'homme entre amertume et Joie

Message par etienne lorant le Jeu 20 Nov 2014 - 18:25

Le vendredi de la 33e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Apocalypse 10,8-11.

Au cours d'une vision, la voix venant du ciel, que j'avais déjà entendue, me parla de nouveau; elle me dit : " Va prendre le petit livre ouvert dans la main de l'ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre. "
Je m'avançai vers l'ange pour lui demander de me donner le petit livre. Il me dit : « Prends, et mange-le ; il remplira tes entrailles d'amertume, mais dans ta bouche il sera doux comme le miel. »
Je reçus le petit livre de la main de l'ange, et je le mangeai. Dans ma bouche il était doux comme le miel, mais, quand je l'eus avalé, il remplit mes entrailles d'amertume.
Alors on me dit : « Il faut que tu reprennes ta mission de prophète ; tu parleras sur un grand nombre de peuples, de nations, de langues et de rois. »



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 19,45-48.
Jésus entra dans le Temple, et se mit à expulser les marchands. Il leur déclarait :
« L'Écriture dit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
Il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les chefs des prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas le moyen d'y arriver ; en effet, le peuple tout entier était suspendu à ses lèvres
.



Textes de l’Évangile au quotidien

Ce petit livre ouvert dans la main de l'ange contient bien des amertumes pour les entrailles humaines. Car les entrailles humaines ont toutes sortes d'appétits que le livre ouvert vient contredire. En effet (saint Jean, chapitre 3) : "Nul, s'il ne renaît de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Car ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit."

Il nous faut donc naître de nouveau. Lorsque Nicodème a reçu cette parole, il ne l'a pas comprise, car il ne pouvait pas songer à l'irruption de l'Esprit saint et son œuvre dans le cœur de l'homme. Je peux dire que, moi-même, si je n'en étais pas passé par un profond abaissement, au point de désirer mourir, eh bien, j'en serai resté toute ma vie avec des questions précises et des réponses improbables... Ma vie ne serait qu'une existence, et l'existence un appétit à satisfaire chaque jour.

Mais saint Paul, dans la première lettre aux Corinthiens, explique l’œuvre à laquelle s'adonne l'Esprit lorsqu'il a été pleinement accueilli dans l'âme humaine :

-Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n'y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance. Au contraire, ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion les sages ; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion ce qui est fort ce qui est d'origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n'est rien, voilà ce que Dieu a choisi pour détruire ce qui est quelque chose, pour que personne ne puisse s'enorgueillir devant Dieu.

Ce que le Seigneur veut accomplir dans l'âme de celles et de ceux qui veulent bien lui ouvrir la porte (c'est-à-dire aussi: en se renonçant pour le laisser entrer), c'est tout ce que les hommes cherchent vainement "dans le siècle", aujourd'hui comme hier, car : un bonheur selon des conceptions humaines et dont on connaît bien la limite. Mais heureux qui ont goûté à la Joie et qui la garde !


.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum