Solennité de l'Immaculée Conception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Solennité de l'Immaculée Conception

Message par etienne lorant le Lun 8 Déc 2014 - 10:36

Solennité de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie

Livre de la Genèse 3,9-15.20.

Quand l'homme eut désobéi à Dieu, le Seigneur Dieu l'appela et lui dit : « Où es-tu donc ? »
L'homme répondit : « Je t'ai entendu dans le jardin, j'ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. »
Le Seigneur reprit : « Qui donc t'a dit que tu étais nu ? Je t'avais interdit de manger du fruit de l'arbre ; en aurais-tu mangé ? »
L'homme répondit : « La femme que tu m'as donnée, c'est elle qui m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé. »
Le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu'as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m'a trompée, et j'ai mangé. »
Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.
Je mettrai une hostilité entre la femme et toi, entre sa descendance et ta descendance : sa descendance te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. »
L'homme appela sa femme Ève (c'est-à-dire : la vivante), parce qu'elle fut la mère de tous les vivants
.



Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 1,3-6.11-12.
Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ. Dans les cieux, il nous a comblés de sa bénédiction spirituelle en Jésus Christ. En lui, il nous a choisis avant la création du monde, pour que nous soyons, dans l'amour, saints et irréprochables sous son regard.
Il nous a d'avance destinés à devenir pour lui des fils par Jésus Christ : voilà ce qu'il a voulu dans sa bienveillance,
à la louange de sa gloire, de cette grâce dont il nous a comblés en son Fils bien-aimé,
En lui, Dieu nous a d'avance destinés à devenir son peuple ; car lui, qui réalise tout ce qu'il a décidé,
il a voulu que nous soyons ceux qui d'avance avaient espéré dans le Christ, à la louange de sa gloire
.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,26-38.
En ce temps-là, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.
L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.
Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. »
Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »
L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu.
Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : 'la femme stérile'.
Car rien n'est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Alors l'ange la quitta
.


Textes de l’Évangile au quotidien

Dans son homélie, notre prêtre s'est appuyé sur un texte dont j'ai retrouvé la trace et que je cite ici, intégralement:

Sainte Mechtilde désirant savoir par quel moyen elle pourrait mieux témoigner la tendresse de sa dévotion à la Mère de Dieu, fut ravie en esprit ; et sur cette pensée, la sainte Vierge lui apparut, portant sur son sein la Salutation angélique écrite en lettres d'or, et lui dit :

"Sachez, ma fille, que personne ne peut honorer par un salut plus agréable, que celui que m'a fait présenter la très adorable Trinité et par lequel elle m'a élevée à la dignité de Mère du Dieu.

Par le mot Ave, qui est le nom d'Eve, "Eva", j'appris que Dieu, par sa toute-puissance, m'avait préservée de tout péché et des misères auxquelles la première femme fut sujette.

Le nom de Marie, qui signifie Dame de lumières, marque que Dieu m'a remplie de sagesse et de lumière, comme un astre brillant, pour éclairer le ciel et la terre.

Ces mots : pleine de grâces, me représentent que le Saint-Esprit m'a comblée de tant de grâces, que je puis en faire part abondamment à ceux qui en demandent par ma médiation.

En disant : le Seigneur est avec vous, on me renouvelle la joie ineffable que je ressentis lorsque le Verbe éternel s'incarna dans mon sein.

Quand on me dit : vous êtes bénie entre toutes le femmes, je loue la divine miséricorde qui m'a élevée à ce haut degré de bonheur.

A ces paroles : Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni, tout le ciel se réjouit avec moi de voir Jésus, mon Fils, adoré et glorifié pour avoir sauvé les hommes."

Dans : "Le secret du Rosaire - Saint Louis-Marie grignon de Montfortl"

C'est ainsi que, chez les catholiques, la déclaration de la foi ne peut se passer de la proclamation d'une "nouvelle création" en Jésus par Marie. De sorte que, chez nous, tout véritable croyant ne vit sa foi dans le Christ au'enen prononçant le nom de Marie. Avant même ma conversion, j'avais hérité, sur son lit de mort, du chapelet de ma tante Marie-Thérèse. Et je m'étais mis à prier régulièrement l'Ave Maria, sans me comprendre véritablement, si ce n'est que je ressentais un apaisement intérieur profond. Je n'avais plus besoin de sortir en ville pour chercher à me distraire et rencontre "l'âme-soeur" ... mais j'éprouvais qu'il y avait quelque chose à gagner à la récitation indéfinie des mots de l'Ave Maria.

Si je ne comprenais pas bien d'où me venait la paix que je ressentais, c'est qu'à cette époque, je ne comprenais plus la religion dans laquelle j'avais été éduqué. C'est bien plus tard, en découvrant la prière du cœur chez "Le pèlerin russe" (*)
que je découvris la puissance de l'oraison perpétuelle. (*) C'est bien par Marie que je suis revenu à l’Église.

----


(*) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum