Bienheureuse pauvreté en esprit !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bienheureuse pauvreté en esprit !

Message par etienne lorant le Sam 13 Déc 2014 - 11:14

Le samedi de la 2e semaine de l'Avent

Livre de l'Ecclésiastique 48,1-4.9-11.

En ces jours-là, le prophète Élie surgit comme un feu, sa parole brûlait comme une torche.
Il fit venir la famine sur les hommes d'Israël, et, dans son ardeur, en fit périr un grand nombre.
Par la parole du Seigneur, il ferma le ciel, et à trois reprises il en fit descendre le feu.
Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges ! Qui pourrait se glorifier d'être ton égal ?
toi qui fus emporté dans un tourbillon de feu par un char aux coursiers de feu ;
toi qui fus préparé pour la fin des temps, ainsi qu'il est écrit, afin d'apaiser la colère avant qu'elle n'éclate, afin de ramener le cœur des pères vers les fils et de rétablir les tribus de Jacob,
heureux ceux qui te verront, heureux ceux qui se sont endormis dans l'amour du Seigneur, car nous aussi nous posséderons la vraie vie.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17,10-13.
Descendant de la montagne, les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d'abord ? »
Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre tout en place.
Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu. Le Fils de l'homme, lui aussi, va souffrir par eux. »
Alors les disciples comprirent qu'il leur parlait de Jean le Baptiste
.



Textes de l’Évangile au quotidien

Au-delà de l'image forte qu'ont pu laisser au peuple juif Élie et Jean le Baptiste, Il faut se demander comment deux simples êtres humains ont pu en arriver à enseigner les foules, ainsi qu'à s'exposer à la rancune de tous ceux qui ne voulaient pas les entendre ?

C'est le commencement de l’Évangile de ce jour qui donne une indication. C'est en redescendant de la montagne des Béatitudes que les disciples se sont mis à interroger Jésus à propos de Jean le Baptiste. Or, nous a dit le prêtre, que dit la première de toutes les béatitudes, celle qui en "ouvre le programme" ? Il les a citées toutes brièvement, et de fait, de la première découlent toutes les autres :

Heureux les pauvres en esprit,
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
Heureux les affligés,
car ils seront consolés.
Heureux les affamés et assoiffés de la justice,
car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs,
car ils verront Dieu.
Heureux les artisans de paix,
car ils seront appelés fils de Dieu.
Heureux les persécutés pour la justice,
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on vous calomnie de toutes manières à cause de moi.
Soyez dans la joie et l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux.
Élie et Jean connaissaient la pauvreté en esprit et c'est cette pauvreté fondamentale qui donne accès directement au Royaume des Cieux, tandis que les autres béatitudes nous disent qu'à certaines qualités correspondent diverses grâces particulières.

Ainsi, au désert, Jean a vécu dans le dénuement, il s'est nourri de sauterelles, et de miel sauvage, il n'avait pour se protéger le corps que quelques peaux de bêtes. Il a mené une vie d'ascète avant de se mettre à prêcher un baptême de repentance.
Quant à son prédécesseur, Élie, après avoir prophétisé une sécheresse de trois ans au roi Achab, il s'est retiré, comme Jean,
à quelque distance du Jourdain. Pour survivre, il a bu l'eau du torrent et été "ravitaillé" en nourriture par des corbeaux. Enfin, tandis que Jean a dénoncé l'adultère du roi Hérode, Élie, quant à lui, à réprimandé sans peur le roi pour avoir sacrifié au dieu Baal et laissé son épouse Jézabel dîner avec des prophètes païens.

Bref, ce qu'il y a de commun entre les deux prophètes, c'est bien d'être des pauvres en Esprit, c'est-à-dire : des hommes ayant complètement renoncé à la vie du monde afin de ne vivre que pour Dieu. Guère étonnant que cette béatitude soit la première de toutes !

Ce que j'ai trouvé extraordinaire, ce matin, c'est que les textes se répondent si bien les uns aux autres, tandis que les contradicteurs de l’Évangile n'y trouvent le plus souvent que des invraisemblances. En réalité, quiconque "n’appauvrit" pas son intelligence en vue de connaître l'amour de Dieu ... sera riche en ce monde, puisque le monde parle de façon mondaine, mais il sera parmi les derniers dans le Royaume....

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum