La foi, source de salut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La foi, source de salut

Message par etienne lorant le Ven 16 Jan 2015 - 10:15

Vendredi de la 1re semaine du temps ordinaire

Lettre aux Hébreux 4,1-5.11.

Frères, craignons, tant que demeure la promesse d’entrer dans le repos de Dieu, craignons que l’un d’entre vous n’arrive, en quelque sorte, trop tard. Certes, nous avons reçu une Bonne Nouvelle, comme ces gens-là ; cependant, la parole entendue ne leur servit à rien, parce qu’elle ne fut pas accueillie avec foi par ses auditeurs.
Mais nous qui sommes venus à la foi, nous entrons dans le repos dont il est dit : Dans ma colère, j’en ai fait le serment : On verra bien s’ils entreront dans mon repos ! Le travail de Dieu, assurément, était accompli depuis la fondation du monde,
comme l’Écriture le dit à propos du septième jour : Et Dieu se reposa le septième jour de tout son travail.
Et dans le psaume, de nouveau : On verra bien s’ils entreront dans mon repos !
Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos-là, afin que plus personne ne tombe en suivant l’exemple de ceux qui ont refusé de croire.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,1-12.
Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison.
Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.
Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes.
Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé.
Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »
Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes :
« Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements?
Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ?
Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé – je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. » Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »


Textes de l'Evangile au quotidien

Les textes de ce jour ne font que me renforcer dans la représentation qui m'était venue un jour, au sujet de cette même scène (de la guérison du paralytique).

Cette descente de la civière , au travers du toit de la maison de Pierre, m'avait fait songer à la descente d'un cercueil dans son tombeau. Le tombeau qui, certainement, comme il est écrit aujourd'hui dans la lettre aux Hébreux, est considéré comme le lieu du repos des âmes.

Dans la scène de l’Évangile, le paralytique se retrouve directement au pied de Jésus qui va d'abord (c'est un signe important: lui remettre ses péchés à cause de la foi que ses proches lui ont manifesté. Franchement, cela m'a fait penser aux funérailles d'une de mes tantes: car nous étions vraiment tous recueillis et priants lors de l'enterrement ! Dans la suite du récit, Jésus va faire se relever le paralytique, comme il le fera plus tard pour son ami Lazare.

Cependant, fondamentalement, comme il est écrit dans l’Épître, la parole entendue ne sert à rien, si elle n'est pas accueillie avec foi. Tout repose donc sur la foi. Or, de ce temps-ci, comme l'exercice de la foi me paraît essentiel !

.



etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum