La commission Trilatérale – club mondialiste –

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La commission Trilatérale – club mondialiste –

Message par MichelT le Mar 3 Mar 2015 - 2:28

La commission Trilatérale – club mondialiste –

source: Rule by secrecy – Jim Marrs
( traduction approximative)

Au cour de la décennie 1970 avec le développement des technologies de communications, les Américains commencèrent a connaitre plus certaines organisation secrète ou très discrète comme le Council on Foreign Relations ( CFR). L`ancien directeur du CFR David Rockefeller, dans un effort pour détourner l`opinion publique des activités du CFR organisa la création d`une nouvelle organisation a visage plus public soit la Commission Trilatérale.

Plusieurs pensent que le Council on Foreign Relations  et la Trilatérale sont des clubs privés secrets  dont le but est d`influencer et de guider la politique gouvernementale dans le sens des intérêts de ces organisations et que ces intérêts ne sont souvent pas dans l`intérêt général de la population et du pays. Le concept de Commission Trilatérale fut présenté a Rockefeller par Zbigniew Brezinski, alors en charge du Département des Recherches sur la Russie-URSS à l`Université de Columbia. Tandis qu’il travaillait à la Brooking Institute, Brezinski avait fait des recherches sur le besoins de coopération plus étroite entre les nations de l`Europe, Amérique du Nord et Asie.

En 1970, Brezinski écrivait dans le magazine Foreign Affair, une publication du CFR « Une nouvelle et plus large approche est préférable pour les problèmes auquel fait face l`humanité. Un Conseil représentant les USA, l`Europe de l`Ouest et le Japon, avec des réunions régulières des chefs de gouvernements et une petite organisation serait un bon départ.» Plus tard dans l`année, Brezinski publia un livre sous le titre Between Two Ages : America `s Role in the Technetronic Era, ou il donna sa vision du futur.
Il voyait une société qui sera moulée, culturellement, psychologiquement, socialement et économiquement par l`impact des technologies et de l`électronique, particulièrement au niveau des communications et des ordinateurs. Sa vision troubla ceux qui étaient contre la consolidation du pouvoir politique et économique à l`échelle mondiale.

Il disait dans ce livre « La souveraineté nationale des États n`est plus un concept viable.» Il prédit un mouvement vers des communautés larges des nations développées à travers des liens directs et indirects et limitant la souveraineté des nations. Il voyait cette communauté globale appuyée sur la fondation d`un système de  taxation global.
En expliquant que des forums de coopération comme la Commission Trilatérale serait un point de départ pour une future consolidation il disait : « L`objectif de créer une communauté des nations développée est moins ambitieuse que le but de gouvernement mondial mais il est plus facile à atteindre pour l`instant.
Le projet de Brezinski n`excluait pas les pays sous domination communiste et soviétique. Il décrivait le marxisme comme un pas dans la maturité  de la vision de l`homme universel, une victoire de l`homme externe sur l`homme intérieur, sur l`homme passif, et la victoire de la raison sur la religion et la croyance.

Les plans de Brezinski furent présentés durant la rencontre ultrasecrète du groupe de Bilderberg en avril 1972 dans la ville belge de Knokke-Heist. La réception fut enthousiaste. A cette époque les financiers internationaux était concernés par la dévaluation du dollar, la détente avec la Chine, et les relations avec le Japon.  Les problèmes augmentaient avec la création de l`OPEC et la montée du prix du pétrole. Avec la bénédiction des Bilderbergers et du CFR, la Commission Trilatérale commença son organisation en juillet 1972, sur la propriété de 3,500 acres de Rockefeller a Pocantico Hill, New-York. Les participant à cette réunion privée étaient : Brezinski, Rockefeller, le directeur de la Brooking Institute Henry Owen, McGeorge Bundy, Robert Bowie, Fred Bergsten, Baylesss Manning, Karl Carstens, Guido Colonna di Paliano, François Duchesne, René Foch, Max Khohnstamm, Kiichi Miyazawa, Saburo Ikita et Tadashi Yamamoto. Ces hommes avaient été sélectionnés par Rockefeller et Brezinski.

La Commission Trilatérale a été fondée le 1 juillet 1973 avec David Rockefeller comme président, Brezinski comme directeur pour l`Amérique du Nord,. Les membres pour l`Amérique du Nord étaient à cette époque : le Gouverneur de l`état US de Georgie Jimmy Carter ( futur président), le représentant au Congres John b. Anderson ( futur candidat a la présidence) et l`éditeur de Time magazine Hedley Donovan. Les fondateurs étrangers incluaient : Reginald Maudling, Lord Eric Roll, le directeur du magazine britannique et international the Economist, Aistair Burnet, le président de FIAT Giovanni Agnelli et le vice-président français de la commission Européenne Raymond Barre. Il y avait environ 300 membres.

Selon la publication annuelle de la Commission – le Trialogue – La Commission Trilatérale a été formée en 1973 par des citoyens privées de l`Europe de l`Ouest, du Japon, et d`Amérique du Nord dans le but de favoriser la coopération régionale. Les sceptiques pensaient plutôt que il s`agissait de collusion entre des banquiers et des multinationales par une élite corporative dont le but est de consolider leur pouvoir dans une gouvernance mondiale. Il est intéressant de savoir qui finance cette organisation. Un rapport de 1978 montre que de 1976 à 1979, la Commission a reçu 1,180,000 dollars de fondations sans taxes comme la Rockefeller Brothers Fund, qui en 1977 a mis 120,000 dollars. Des dons sont venus aussi de la Ford Foundation, Lilly Endowment, German Marshall Fund, de corporations comme Time , Bechtel, Exxon, General Motors, Wells-Fargo et Texas Instrument.
Dans un document de recherche de la Commission : The Crisis of Democracy – de 1975, un des auteurs Samuel Huntington ( celui qui publiera vers 1993 le livre – le choc des civilisations) professeur à Harvard déclarait que l`Amérique avait besoin de plus de modération en démocratie. Il prétendait que les institutions démocratiques étaient incapables de répondre à des catastrophes comme Three Mile Island ou  la crise des réfugiés cubains. Il disait qu’il fallait des chefs avec de l`expertise, de l`expérience et des talents spéciaux pour passer par-dessus les prétentions de la démocratie.

Des exemples montre que ceux qui propose des politiques à la Commission Trilatérale appliquent ces projets à l`intérieur du gouvernement américain par la suite. Trois ans après la publication du document Crisis of Democracy, Huntington est nommé coordinateur pour la planification de sécurité dans le National Security Council sous le présidence de Carter qui verra le formation de la Federal Emergency Management Agency ( FEMA) une agence civile chargée de prendre le contrôle en cas de catastrophe nationale.
L`économiste de Yale Richard Cooper recommanda a la Commission la vente des réserves d`or aux marchés privés, Cooper devint ensuite sous-secrétaire aux affaires économiques. Le trilatéraliste John Sawhill chargé des recommandations sur l`Énergie fut nommé par le président Carter sous-secrétaire à l`Énergie, le trilatéraliste Bergsten devint sous-secrétaire du trésor pour les affaires internationales.

Le journaliste Eringer nota que plusieurs des membres d`origines de la Commission Trilatérale sont en position gouvernementale de pouvoir leur permettant de mettre en place ce qu`ils ont recommandé pour la Commission. Les tentacules de la commission s`étendent dans la sphère politique et économique et elle a été décrite comme un cabale d`homme riches et puissants cherchant à contrôler le monde à travers une communauté internationale et  les multinationales écrivait Laurie k Strand dans le People Almanac 3.
Même les US and News Report nota l`agenda globaliste de  le Commission.

C`est Brezinski, qui recruta Jimmy Carter pour la Commission Trilatérale en 1973 ( Carter devient président des USA – 1976) Il y avait tellement de membres de la trilatérale dans l`administration Carter que cela faisait débat public, et même le Washington Post en parla. Le président Carter était membre, le vice-président Mondale, le secrétaire d`État Cyrus Vance, le secrétaire à la défense Harold Brown, et le secrétaire au trésor Michael Blumenthal. Brezinski, en charge du national Security Council de Carter en était le fondateur.
Les autres membres de la Trilatérale dans l`administration Carter étaient : Ambassadeur Andrew Young, Gerard Smith, Richerd Gardner, Elliot Richerdson, Henry Owen, Warren Christopher, Paul Warnke, Richard Cooper, Lucy benson, Anthony Salomon, Robert Bowie directeur de la CIA, Richard Holbrooke.

La commission incluait aussi des républicains : Henry Kissinger, William Coleman, Carla Hills, Peter Peterson, Caspar Weinberger. Aussi sur la liste : John Sawhill, le futur président Georges Bush, Robert Ingersoll – ex State Department, Charles Robinson deputy defense minister - , David Packard – environnement – Ambassadeurs aux Nations-Unies William Scanton et en Angleterre Ann Armstrong, des membres du Congrès des USA – John Anderson, Wiiliam Brock, William Cohen, barber Conable, John Danforth, Robert Taft, ect

Jimmy Carter choisit Paul Volcker pour diriger la Réserve Fédérale ( la banque privée centrale des USA). Il fut choisi sur instruction de Rockefeller, Volcker était le directeur pour l`Amérique du Nord de la Trilatérale en plus d`être au Council on Foreign Relations (CFR) et au Bildeberg. Il fut remplacé dans les années Reagan par Alan Greenspan, lui aussi membre de la Trilatérale, CFR, Bildeberg.

L`ancien sénateur et candidat présidentiel Barry Goldwater écrivait : La trilatérale a comme but de créer un réseau de puissance économique supérieur au pouvoir des États-Nations avancées. Comme créateurs et gérants du système ils veulent dominer le monde. David Rockefeller avait pris la défense de la Commission dans un article du Wall Street Journal de 1980.  Des critiques venaient de l`intérieur de l`administration Carter. Le secrétaire d`État Muskie accusait Brezinski de saboter les efforts diplomatiques avec l`Iran et de monter une ambassade parallèle en Iran.  Le journaliste Nicolas von Hoffman écrivait : La commission trilatérale est un groupe inspiré par Rockefeller d`homme puissants des nations industrialisées avec une vision globale. Pour plusieurs américains, cette commission qui cherche a influencer le pouvoir politique est une conspiration troublante.

Les organisations de vétérans américains étaient aussi troublées. La convention nationale de la Légion américaine passa la résolution 733 demandant une enquête du Congres sur la Trilatérale et sur le Council on Foreign Relations et une résolution fut aussi passée par le Veterans of Foreign Wars (VFW). Le représentant au Congres  Larry McDonald introduisit ces résolutions au Congres mais aucune enquête ne fut autorisée. Il était un critique de ces sociétés secrètes mais il mourut lorsque le vol Korean Airline 007 fut abattu le 1 sep 1983.

Lors de la campagne présidentielle de 1980, Le candidat Ronald Reagan critiqua les 19 membres de la commission Trilatérale dans le gouvernement Carter et déclara que il pousserait pour une enquête sur cette organisation si il était élu. Il critiqua aussi le fait que Georges Bush ( père) était membre de la Trilatérale et du Council on Foreign Relations (CFR) et déclara qu`il ne donnerait pas de position a Bush dans un gouvernement Reagan.  Après ces déclarations de Reagan, une campagne médiatique commença a pousser un dream ticket incluant une présidence partagée entre Reagan et Gerald Ford. Devant la puissance des pressions exercées Reagan dut revenir en arrière publiquement et accepter Georges Bush comme vice-Président.

Reagan une fois élu président n`ouvrit plus jamais la bouche pour critiquer la Trilatérale ou le Council on Foreign Relations ( CFR). L`administration Reagan avait 28 membres du CFR, 10 du groupe de Bildeberg, et 10 de la Trilatérale.  Il dut nommer 3 membres du CFR a des postes clés : Secrétaire d`État- Alexander Haig -  Secrétaire a la défense  - Caspar Weinberger -  Secrétaire au trésor – Donald Regan. Il nomma James Baker III qui était le chef de la campagne électorale de Bush comme chef d`état-major a la maison blanche. Baker est de la quatrième génération familiale a s`occuper des intérêts du pétrole des Rockefellers.

Deux mois après son élection, Reagan est blessé sérieusement dans une tentative d`assassinat par John Hinckley, dont le frère devait manger chez Neil Bush le soir de la tentative de meurtre.  La famille Hinckley est une famille du pétrole du Texas avec des liens d`affaires avec la famille Bush. La mort de Reagan aurait propulsé Bush a la présidence sept ans avant sa future élection.

Selon Texe Marrs, la Commission Trilatérale est un groupe visant a faciliter une gouvernance mondiale et une économie internationale gouvernée discrètement par une fraternité secrète. Barry Goldwater disait dans son livre de 1979 – With no apologies – La nouvelle cabale internationaliste de Rockefeller est construite pour la consolidation des intérêts commerciaux et financiers et pour la prise de contrôle politique du gouvernement des USA.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum