Les impies et les fidèles aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les impies et les fidèles aujourd'hui

Message par etienne lorant le Ven 20 Mar 2015 - 10:22

Vendredi de la 4e semaine de Carême

Livre de la Sagesse 2,1a.12-22.

Les impies ne sont pas dans la vérité lorsqu’ils raisonnent ainsi en eux-mêmes :
« Attirons le juste dans un piège, car il nous contrarie, il s’oppose à nos entreprises, il nous reproche de désobéir à la loi de Dieu, et nous accuse d’infidélités à notre éducation.
Il prétend posséder la connaissance de Dieu, et se nomme lui-même enfant du Seigneur.
Il est un démenti pour nos idées, sa seule présence nous pèse ;
car il mène une vie en dehors du commun, sa conduite est étrange.
Il nous tient pour des gens douteux, se détourne de nos chemins comme de la boue. Il proclame heureux le sort final des justes et se vante d’avoir Dieu pour père.
Voyons si ses paroles sont vraies, regardons comment il en sortira.
Si le juste est fils de Dieu, Dieu l’assistera, et l’arrachera aux mains de ses adversaires.
Soumettons-le à des outrages et à des tourments ; nous saurons ce que vaut sa douceur, nous éprouverons sa patience.
Condamnons-le à une mort infâme, puisque, dit-il, quelqu’un interviendra pour lui. »
C’est ainsi que raisonnent ces gens-là, mais ils s’égarent ; leur méchanceté les a rendus aveugles.
Ils ne connaissent pas les secrets de Dieu, ils n’espèrent pas que la sainteté puisse être récompensée, ils n’estiment pas qu’une âme irréprochable puisse être glorifiée.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 7,1-2.10.25-30.
En ce temps là, Jésus parcourait la Galilée : il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer.
La fête juive des Tentes était proche.
Lorsque ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, il y monta lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret.
Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : « N’est-ce pas celui qu’on cherche à tuer ?
Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est lui le Christ ?
Mais lui, nous savons d’où il est. Or, le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il est. »
Jésus, qui enseignait dans le Temple, s’écria : « Vous me connaissez ? Et vous savez d’où je suis ? Je ne suis pas venu de moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, lui que vous ne connaissez pas.
Moi, je le connais parce que je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyé. »
On cherchait à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui parce que son heure n’était pas encore venue.


Textes de l’Évangile au quotidien

Les impies dénoncés dans la première lecture sont tout simplement ceux qui de nos jours se réclament de l'athéisme. Et de nos jours, nombreux sont les chrétiens qui ont, envers les athées, une attitude tout à fait neutre, ce en quoi ils ont tort.
Car l'athéisme aboutit toujours au massacre des innocents. Beaucoup de croyants n'ont pas, envers les athées, une attitude de défiance, mais ils leur accordent, au contraire, une attitude tout à fait neutre, quasi bienveillante, comme celle d'un grand frère envers quelqu'un qui se cherche... Eh bien, ils ont tort. Nous, les croyants, avons très souvent eu tort en laissant passer, sans broncher, en nous fondant sur la liberté des choix, des lois qui ont abouti, en commençant par l'union libre, à la destruction des liens familiaux, à la fin du délit d’adultère, puis aux lois sur l'avortement, le mariage homosexuel, à la procréation médicalement assistée, la gestation pour autrui, la théorie du genre, l'euthanasie et le suicide assisté, etc... qui sont autant d'injures et d'offenses graves envers Dieu.

Et l'on s'étonne que le monde est aujourd'hui à feu et à sang ? Que l'on massacre des chrétiens après avoir massacré les juifs ? Pourquoi pas ? Puisque les chrétiens n'ont pas "résisté jusqu'au sang", puisqu'ils ont laissé faire !

Ce sont de telles attitudes, soit dans le refus de reconnaître Dieu, soit dans la passivité et le mutisme des fidèles, qui conduiront Jésus à prendre sa croix et de dire à ses disciples qu'ils doivent en faire autant. Sur ce point, tous les évangélistes se rejoignent:

- Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. (Marc, 8, 34-35)

- Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive. ( Matthieu 16:24)

- Puis il dit à tous: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. (Luc 9:23)

- Celui qui aime sa vie, la perdra ; celui qui hait sa vie en ce monde la conservera pour la vie éternelle (Jean I2, 25).

Certes, le sermon d'aujourd'hui n'aura laissé personne indifférent !!!

.


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum