La persécution : signe de la défaite du diable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La persécution : signe de la défaite du diable

Message par etienne lorant le Mer 22 Avr 2015 - 10:34

Mercredi de la 3e semaine de Pâques

Livre des Actes des Apôtres 8,1b-8.

Le jour de la mort d’Étienne, éclata une violente persécution contre l’Église de Jérusalem. Tous se dispersèrent dans les campagnes de Judée et de Samarie, à l’exception des Apôtres.
Des hommes religieux ensevelirent Étienne et célébrèrent pour lui un grand deuil.
Quant à Saul, il ravageait l’Église, il pénétrait dans les maisons, pour en arracher hommes et femmes, et les jeter en prison.
Ceux qui s’étaient dispersés annonçaient la Bonne Nouvelle de la Parole là où ils passaient.
C’est ainsi que Philippe, l’un des Sept, arriva dans une ville de Samarie, et là il proclamait le Christ.
Les foules, d’un même cœur, s’attachaient à ce que disait Philippe, car elles entendaient parler des signes qu’il accomplissait, ou même les voyaient.
Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits impurs, qui sortaient en poussant de grands cris. Beaucoup de paralysés et de boiteux furent guéris.
Et il y eut dans cette ville une grande joie.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 6,35-40.
En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif.
Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas.
Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.
Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.
Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.
Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »




Textes de l’Évangile au quotidien

A partir du martyre d’Étienne, c'est la persécution des chrétiens qui va donner des ailes au christianisme. On n'a pas voulu croire dans le Verbe fait chair, on ne reconnaît pas la venue de l'Esprit saint sur tout homme et toute femme qui se convertissent et, dès lors, la seule manière d'arrêter l'expansion de la foi, c'est - croit-on ! - de mettre à mort tous ceux qui se diront les témoins de Jésus-Christ. Mais ce qui se passe, en fait, c'est que, plus on tuera des croyants, plus ils se multiplieront. Saül, persécuteur de Jésus, va devenir Paul, l'apôtre des nations.

Le prêtre nous a fait remarquer que l'évangélisation n'est pas un discours destiné à l'intelligence. Il ne s'agit pas de convaincre en s'appuyant sur une argumentation logique ! Mais il s'agit d'une simple annonce, laquelle s'accompagne de signes. En réalité, tout se passe comme Jésus l'avait annoncé en paraboles, notamment celle du semeur. Les apôtres se déplacent et manifestent que le Christ est présent. Et parmi celles et ceux qui les écoutent, le Seigneur gagne de nouvelles âmes. Ils ne deviennent donc pas les adeptes d'une idéologie, mais ils deviennent autres, ils sont convertis. C'est bien ce que Jésus annonce dans sa prédication : Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.

Les apôtres n'ont pas de véritables opposants parmi les hommes. Mais s'il y a persécution, a dit encore le prêtre, c'est parce qu'il existe, partout et en tout temps, des idéologies qui sont la trace "actuelle" du mensonge du serpent des origines. L'Adversaire est toujours présent et nous le voyons à l’œuvre chaque jour. Il proclame que l'homme est il capable de faire le bonheur de l'homme, mais c'est toujours le malheur qui vient...

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum