Pour trouver Dieu, cherchez le prochain !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour trouver Dieu, cherchez le prochain !

Message par etienne lorant le Ven 8 Mai 2015 - 10:49

Vendredi de la 5e semaine de Pâques

Livre des Actes des Apôtres 15,22-31.
En ces jours-là, les Apôtres et les Anciens décidèrent avec toute l’Église de choisir parmi eux des hommes qu’ils enverraient à Antioche avec Paul et Barnabé. C’étaient des hommes qui avaient de l’autorité parmi les frères : Jude, appelé aussi Barsabbas, et Silas.
Voici ce qu’ils écrivirent de leur main : « Les Apôtres et les Anciens, vos frères, aux frères issus des nations, qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut !
Attendu que certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi,
nous avons pris la décision, à l’unanimité, de choisir des hommes que nous envoyons chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul,
eux qui ont fait don de leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ.
Nous vous envoyons donc Jude et Silas, qui vous confirmeront de vive voix ce qui suit :
L’Esprit Saint et nous-mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obligations que celles-ci, qui s’imposent :
vous abstenir des viandes offertes en sacrifice aux idoles, du sang, des viandes non saignées et des unions illégitimes. Vous agirez bien, si vous vous gardez de tout cela. Bon courage ! »
On laissa donc partir les délégués, et ceux-ci descendirent alors à Antioche. Ayant réuni la multitude des disciples, ils remirent la lettre. À sa lecture, tous se réjouirent du réconfort qu’elle apportait.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 15,12-17.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.
Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres
.


Textes de l’Évangile au quotidien

Notre prêtre a vraiment trouvé le ton et l'expression justes pour établir le lien entre les lectures de ce jour. Il a commencé par ironiser sur ce journaliste ( à 12h45, sur France 3) qui termine toujours son intervention par la bonne parole : « et surtout prenez . soin de vous ». C'est gentil, mais c'est tout à fait de ce temps, c'est tout à fait du "monde"et c'est tout à fait le contraire de la vraie relation à Dieu et aux hommes, même si l'intention paraît bonne.

Dans le monde d'aujourd'hui, l'individu est de plus en plus renvoyé à lui-même, ce qui est exactement l'inverse du message chrétien. Car dans la bible, nul ne se trouve lui-même sans passer par l'autre. Le premier des commandements : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toutes tes forces" ne se vérifie que par l'autre commandement
(Lév 19,18) : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même.". Et lors de la scène du jugement dernier, ce n'est pas la pratique de la religion qui assure le salut, mais l'attention au prochain et au prochain dans sa souffrance (Saint Matthieu, chapitre 25, 33).

Les textes du jour ne nous montrent pas une église fermée sur elle-même, mais qui s'ouvre au plus grand nombre. Les apôtres se sont réunis en concile, non pas pour vérifier que leur pratique est toujours bien conforme à leur foi, mais pour conclure, avec le secours de l'esprit saint, qu'il ne faut poser aucun obstacle à celles et ceux qui adhèrent à l’Évangile. Et le Seigneur sera bien notre ami à cette unique condition : que nous nous aimions les uns les autres.

C'est bien la première fois que j'entends une homélie dont l'inspiration est issue directement de la salutation lapidaire d'un jeune journaliste... en effet, chacun de nous, à tout instant, prend soin de soi-même, mais quant à prendre soin d'autrui, c'est toute une autre affaire !!!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum