Que faire pour avoir la vie éternelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que faire pour avoir la vie éternelle ?

Message par etienne lorant le Lun 25 Mai 2015 - 9:54

Lundi de la 8e semaine du Temps Ordinaire

Livre de l'Ecclésiastique 17,24-29.
À ceux qui se repentent, Dieu ouvre le chemin du retour ; il réconforte ceux qui manquent de persévérance.
Convertis-toi au Seigneur, et renonce à tes péchés ; mets-toi devant lui pour prier, et diminue tes occasions de chute.
Reviens vers le Très-Haut et détourne-toi de l’injustice, – c’est lui qui conduit des ténèbres à la lumière de la vie – ; les actions abominables, déteste-les.
Qui pourra célébrer le Très-Haut dans le séjour des morts, remplacer les vivants qui lui rendent gloire ?
La louange est enlevée au mort puisqu’il n’est plus ; c’est le vivant, le bien-portant, qui célébrera le Seigneur.
Qu’elle est grande, la miséricorde du Seigneur, qu’il est grand, son pardon pour ceux qui se convertissent à lui !


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,17-27.
En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »
Jésus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.
Tu connais les commandements : Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultère, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux témoignage, ne fais de tort à personne, honore ton père et ta mère. »
L’homme répondit : « Maître, tout cela, je l’ai observé depuis ma jeunesse. »
Jésus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. »
Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
Alors Jésus regarda autour de lui et dit à ses disciples : « Comme il sera difficile à ceux qui possèdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! »
Les disciples étaient stupéfaits de ces paroles. Jésus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu !
Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »
De plus en plus déconcertés, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut être sauvé ? »
Jésus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible à Dieu. »



Textes de l’Évangile au quotidien

D'emblée, Jésus va remettre en question l'homme venu à sa rencontre. Sa salutation de "bon maître"n'est certes pas fausse, mais Jésus a perçu d'emblée qu'elle a fait l'objet d'un raisonnement, d'un calcul, afin d'obtenir la bienveillance de son interlocuteur. Jésus ne réfute pas qu'il soit bon, mais il attribue la bonté d'abord à Dieu. C'est une façon de pousser l'homme à se remettre en question.

Du reste, pour devenir disciple du Seigneur et obtenir la vie éternelle à sa suite, le premier mouvement nécessaire est justement celui d'une profonde remise en question. C'est ainsi ! Si je peux l'affirmer ici, c'est pour l'avoir vécue : c'est d'une une totale remise en question qu'il s'agit. Il m'a d'abord fallu faire "place nette" de tout ce que j'avais cru juste et bon. Comme on se trompe lorsqu'on s'imagine une conversion heureuse et simple ! Tout du contraire, il y a d'abord dune forme d'agonie et de mort à tout ce que l'on avait vécu auparavant - de bon comme de mauvais ! Il s'agit en fait de passer sur un autre plan, à une autre dimension de l'être.

Tout du contraire, cet homme venu ainsi quémander la vie éternelle n'a pas même l'inquiétude de celui qui cherche. Il n'est pas l'homme saisi du doute concernant sa façon de vivre, mais il fait penser à un collectionneur de belles images, une collection à laquelle il ne manquerait qu'une seule et dernière pièce. Et ce que Jésus va lui montrer directement, c'est que sa compréhension du salut et de la vie éternelle est fondamentalement erronée.

Même les disciples, eux qui ont effectivement tout abandonné de leur ancienne vie afin de suivre Jésus, en sont tout étonnés et déconcertés. Qui donc peut être sauvé ? La réponse est que le salut ne dépend pas d'un pouvoir de l'homme, mais que c'est l’œuvre de Dieu. Avec ses propres forces, tout ce que l'homme peut faire, c'est ce qu'indique la première lecture : se repentir, se renoncer et prier.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum