Que notre Oui soit Oui !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que notre Oui soit Oui !

Message par etienne lorant le Mar 30 Juin 2015 - 11:19

Mardi de la 13e semaine du Temps Ordinaire

Livre de la Genèse 19,15-29.
En ces jours-là, les gens de Sodome avaient voulu s’en prendre aux deux voyageurs passant la nuit chez Loth. À l’aurore, les deux anges pressèrent Loth, en disant : « Debout ! Prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, et va-t’en, de peur que tu ne périsses à cause des crimes de cette ville.»
Comme il s’attardait, ces hommes le saisirent par la main, ainsi que sa femme et ses deux filles, parce que le Seigneur voulait l’épargner. Ils le firent sortir et le conduisirent hors de la ville. Une fois sortis, ils dirent : « Sauve-toi si tu tiens à la vie ! Ne regarde pas en arrière, ne t’arrête nulle part dans cette région, sauve-toi dans la montagne, si tu ne veux pas périr ! »
Loth leur dit : « Non, je vous en prie, mes seigneurs !
Votre serviteur a trouvé grâce à vos yeux, et vous m’avez fait une grande faveur en me laissant la vie. Mais je n’ai pas le temps de me sauver dans la montagne : le malheur va me rattraper et je mourrai.
Voici une ville assez proche pour y fuir – elle est si petite ! – Permettez que je me sauve là-bas – elle est si petite ! – afin de rester en vie ! » Ils lui répondirent : « Pour te faire plaisir cette fois encore, je ne détruirai pas la ville dont tu parles.
Vite, sauve-toi là-bas, car je ne puis rien faire avant que tu y sois arrivé. » C’est pour cela qu’on a donné à cette ville le nom de Soar (ce qui veut dire : Petite).
Le soleil se levait sur le pays et Loth entrait à Soar, quand le Seigneur fit tomber du ciel sur Sodome et Gomorrhe une pluie de soufre et de feu venant du Seigneur.
Dieu détruisit ces villes et toute la région, avec tous leurs habitants et la végétation.
Or, la femme de Loth avait regardé en arrière, et elle était devenue une colonne de sel.
Abraham se leva de bon matin pour se rendre à l’endroit où il s’était tenu en présence du Seigneur,
et il regarda du côté de Sodome, de Gomorrhe et de toute la région : il vit monter de la terre une fumée semblable à celle d’une fournaise !
Lorsque Dieu a détruit les villes de cette région, il s’est souvenu d’Abraham ; et il a fait échapper Loth au cataclysme qui a détruit les villes où il habitait.



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,23-27.
En ce temps-là, comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent.
Et voici que la mer devint tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait.
Les disciples s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. »
Mais il leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ? » Alors, Jésus, debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. Les gens furent saisis d’étonnement et disaient : « Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ? »



Textes de l'Evangile au quotidien

Nous sommes tous en chemin pour sortir de l'emprise qu'a sur nous le péché. Nous sommes tous en marche pour nous défaire de nos mauvaises habitudes. Nous avons tous des préjugés sur les personnes que nous croisons - et aussi bien nos ambitions que nos craintes de l'avenir sont autant de défauts à notre foi. C'est par ce biais que peuvent être reliées entre elles les lectures de ce jour.

Il s'agit de bien comprendre que les fautes graves, effectivement commises à Sodome, sont tout aussi proches, aux yeux du Seigneur, que celles que nous considérons comme légères... et d'autant plus légères que nous y sommes attachés !
Ainsi, nous a dit le prêtre, combien de fidèles, tout en sachant qu'ils nuisent à leur propre vie, mais aussi à celle de leurs proches, continuent de ne confesser ni leur consommations d'alcool, ni de tabac. Ces pénitents-là sont aveugles et ne font que la moitié du chemin, ils ne se convertissent qu'à demi et correspondent bien à la femme de Loth, transformée en statue de sel.

Ce qui nous est demandé, c'est un choix clair, tranché, un choix qui nous détache de notre égoïsme et qui nous met en marche vers une autre compréhension d'autrui, du monde et du Seigneur lui-même.

Lorsque Jésus donne l'ordre aux flots agités de la mer de Galilée de se taire, n'est-ce pas tout autant à nos blocages intérieurs qu'il s'adresse ? A l'écheveau emmêlé de nos résistances, de nos peurs, de nos envies, de nos émotions, de nos calculs, etc. qui nous retiennent sur le chemin de la sainteté ?

Que votre Oui soit Oui, que votre Non soit Non, tout le reste vient du diable !, dit encore Jésus..

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum