Joie pour les coeurs qui cherchent Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Joie pour les coeurs qui cherchent Dieu

Message par etienne lorant le Ven 10 Juil 2015 - 10:44

Vendredi de la 14e semaine du temps ordinaire

Livre de la Genèse 46,1-7.28-30.
En ces jours-là, Israël, c’est-à-dire Jacob, se mit en route pour l’Égypte avec tout ce qui lui appartenait. Arrivé à Bershéba, il offrit des sacrifices au Dieu de son père Isaac, et Dieu parla à Israël dans une vision nocturne. Il dit : « Jacob ! Jacob ! » Il répondit : « Me voici. » Dieu reprit : « Je suis Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains pas de descendre en Égypte, car là-bas je ferai de toi une grande nation. Moi, je descendrai avec toi en Égypte. Moi-même, je t’en ferai aussi remonter, et Joseph te fermera les yeux de sa propre main. »
Jacob partit de Bershéba. Ses fils l’installèrent, avec leurs jeunes enfants et leurs femmes, sur les chariots que Pharaon avait envoyés pour le transporter. Ils prirent aussi leurs troupeaux et les biens qu’ils avaient acquis au pays de Canaan. Jacob arriva en Égypte avec toute sa descendance.
Ainsi donc, ses fils et ses petits-fils, ses filles et ses petites-filles, bref toute sa descendance, il les emmena avec lui en Égypte.
Jacob avait envoyé Juda en avant vers Joseph, pour préparer son arrivée dans le pays de Goshèn. Quand ils furent arrivés dans le pays de Goshèn, Joseph fit atteler son char et monta à la rencontre de son père Israël. Dès qu’il le vit, il se jeta à son cou et pleura longuement dans ses bras. Israël dit à Joseph : « Maintenant que j’ai revu ton visage, je peux mourir, puisque tu es encore vivant ! »



Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 10,16-23.
En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Voici que moi, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et candides comme les colombes.
Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues.
Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens.
Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là.
Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.
Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort.
Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. »
Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Amen, je vous le dis : vous n’aurez pas fini de passer dans toutes les villes d’Israël quand le Fils de l’homme viendra.


Textes de l’Évangile au quotidien

Comme il nous est difficile et même pénible de saisir les "voies du Seigneur" ! En effet, ses intentions sont telles que dit le prophète Isaïe : "Mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, – oracle du Seigneur. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées. (Isaïe 55)

De la sorte, pourquoi Dieu envoie-t-il Jacob et sa famille, et tout le peuple avec eux, où Il sait, par avance, qu'ils seront finalement réduits en esclavage ? Et Jésus, de la même façon : pourquoi envoyer ses apôtres sans leur cacher qu'ils seront comme des brebis au milieu des loups ? Mais ce sera au travers de persécutions, de fuites dans d'autres contrées, de voyages dangereux sur les mers, de naufrages et d'emprisonnements, que les apôtres diffuseront le message de l’Évangile.
Il en encore ainsi de notre temps.

Aujourd'hui, c'est donc l’Évangile qui nous permet de mieux comprendre la première lecture. Dieu s'est bien élu un peuple, non pour l'établir avec puissance sur les autres peuples - c'est ce que les juifs ont cru longtemps, mais afin de révéler sa bienveillance et sa miséricorde à tous les hommes, de tous les pays et de tous les temps - en commençant par l’Égypte des pharaons.

Notre prêtre a conclu en affirmant que chacun d'entre nous trouvera dans le témoignage de sa foi une joie en même temps "vive et patiente" qui correspond à la volonté du Père. "Notre projet de vie doit s'inscrire dans le dessein de Dieu, car c'est seulement ainsi que nous réussirons notre vie" .

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum