Aidez-moi à comprendre svp

Aller en bas

Aidez-moi à comprendre svp

Message par Invité le Sam 25 Juil 2015 - 0:48

Bonjour à tous.

Mon nom est Maxiane, je suis nouveau sur ce forum.
Je vis dans la belle province de Québec.

Depuis depuis plusieurs années, je suis tout simplement ébranlé par le
comportement des derniers papes pour ne pas dire confondu.

Je vous donne seulement quelques exemples:

*Jean-Paul II* qui embrasse le Coran le 14 mai 1999:

Tout d'abord, voici un témoignage (traduit en français) du patriarche
chaldéen catholique Raphael qui était présent le 14 mai 1999 (Source :
extrait d'une entrevue avec FIDES News Service du 1 Juin, 1999) :


"Le 14 Mai j'ai été reçu par le pape, avec une délégation composée de
l'imam chiite de Khadum mosquée sunnite et le président du conseil
d'administration de la Banque islamique irakien. Il y avait aussi un
représentant du ministère irakien de religion. ....

«À la fin de l'audience, le Pape s'est incliné devant le livre saint
musulman, le Coran, présentée par la délégation, et il l'embrassa comme un
signe de respect. La photo de ce geste a été projetté à maintes reprises à
la télévision iraquienne et elle démontre que le Pape n'a pas seulement
conscience de la souffrance du peuple irakien, mais qu'il a également
beaucoup de respect pour l'Islam».

N'est-ce pas un affront grave aux saints et martyrs des croisades. Sans
compter nombre de chrétiens de par le monde qui sont tués par des musulmans.

D'ailleurs, l'abbé Guy Pagès a fait une superbe recheche sur les fondements
véritables de l'Islam.

*Benoît XVI*

Joseph Ratzinger nie la présence réelle. Voici ce que l'on peut lire dans
son livre "*Die Sakramentale Begrundung Christliker Existenz"* :



*" La dévotion eucharistique, comme celle que l'on remarque dans les
visites silencieuses des dévots à l'église, ne doit pas être considérée
comme une conversation avec Dieu. Cela impliquerait en effet que Dieu soit
présent là, en quelque sorte confiné. Une telle assertion révèle une
incompréhension des mystères christologiques, du concept véritable de Dieu
: Elle répugne à la pensée sérieuse de celui qui connaît l'omniprésence
divine. Aller à l'Église, pour rencontrer Dieu présent là, est un acte
dépourvu de sens, que l'homme moderne rejette avec raison"*.

*François 1er: *

-Le pape rencontrera un représentant du lobby LGBT au Paraguay le 11
juillet 2015
www.medias-presse.info/le-pape-rencontrera-un-representant-du-lobby-lgbt-au-paraguay/33507

-José Bergoglio célèbre sa cène avec un prêtre pro gay.
messe.forumactif.org/t5673-bergoglio-celebre-sa-cene-avec-un-pretre-pro-gay#106583
"Le 6 mai dernier François 1er, en s'inclinant, a embrassé la main d'un *prêtre
leader homosexuel activiste faisant campagne pour que l'Eglise change son
enseignement sur l'homosexualité. Auparavant les deux hommes ont
concélébré.*

Ce prêtre est *cofondateur d'une organisation gay appelée Agedo Foggia qui
est opposée à la doctrine chrétienne sur ce sujet*. Il se nomme Michele de
Paolis. *La concélébration a été effectuée à la maison sainte Marthe.* Il
était venu avec un cadeau constitué d'un calice et d'une patène en bois ;
ainsi qu'un exemplaire de son récent livre : «Cher Don Michele : questions
à un prêtre gênant».
*Il y récusait l'idée que les «couples» homos n'aient pas de relations
sexuelles.*
Apparemment l'agent «bons offices» de cette incroyable rencontre aurait
été la Communauté d'Emmaüs selon les dires du prêtre sur sa page Facebook .
Celui qui visitera cette page comprendra – bien que le texte soit en
italien- *qu'on y trouve la «totale» du «catéchisme» des ennemis de
l'Eglise, notamment des Francs-Maçons. Don Michele explique que l'ancienne
évêque d'Argentine l'a serré dans ses bras après lui avoir affirmé que «
tout est possible», si bien qu'il est sorti en pleurant.*

Ceci pose d'emblée une question : *tant ce prêtre qu'Agedo Foggia dont il
est co-fondateur sont des figures emblématiques de la lutte en faveur de
l'homosexualité.* Ce pour quoi le site Lifesitenews s'est adressé au
porte-parole du Vatican, le père Lombardi, afin d'obtenir une clarification
sur la nature de cet entretien : il n'a pas reçu de réponse.

*De Paolis a déclaré sur le site Agedo Lecce qu'il convenait de passer
par-dessus les enseignements de la Bible sur la question et notamment parce
que la deuxième Epître aux Corinthiens* (3/6) déclare que la lettre tue
mais l'esprit vivifie. *Selon lui la Bible contient des paroles de Dieu,
mais n'est pas la parole de Dieu.* «Au lieu de perdre de l'énergie dans
des controverses sans fin, l'Eglise devrait viser à créer une spiritualité
d'une acceptation joyeuse de soi-même et témoigner sa gratitude à Dieu dans
le fait de savoir que l'amour est un cadeau de son amour». La suite est de
même tonneau. *L'homosexualité ne se choisit pas ; elle est une orientation
découverte par les garçons et les filles ; elle fait partie de leur
personnalité. Ce n'est pas une maladie et pas une perversion, etc*(...) Dr
Jean-Pierre Dickès*" (Media Presse-Info)*

Quelqu'un peut-il m'aider à comprendre s'il vous plait?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Titi le Sam 25 Juil 2015 - 8:39

Bonjour Maxiane et bienvenue.

J'espère que d'autres personnes de ce forum vont vous aider à comprendre car moi je vais vous laisser un peu sur votre faim.

Moi-même ces textes que vous nous partagez me laissent perplexe et je ne comprends pas.

Mais il y a une chose que j'aimerais vous dire avec une comparaison : le Pape est comme notre père. Or les enfants ne comprennent pas les attitudes de leurs parents, qui les éduquent à ne pas faire de bêtises et qui pourtant commettent eux-mêmes des fautes et des erreurs. Mais cela n'empêche pas qu'ils doivent leur obéir.
Les papes sont des pécheurs imparfaits et parfois ils se trompent. Ils connaissent aussi des secrets que nous ne connaissons pas, et ils se comportent en fonction de ces secrets. Mais même si leur attitude nous déplaît parfois, nous ne devons pas douter de leurs intentions et leur faire confiance.

Il ne faut donc pas renoncer à essayer de les comprendre comme vous le faites, mais savoir aussi qu'on ne les comprendra jamais totalement et que ça ne doit pas nous empêcher de nous laisser diriger par eux car par nous-mêmes nous sommes voués à l'échec.
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Rémi le Sam 25 Juil 2015 - 14:51

Bonjour Maxiane et bienvenue parmi nous.

Dieu ne nous a pas promis que les papes seraient saints et infaillibles, l'Église est sainte en tant que corps mystique du Christ et dépositaire de la foi par la sainte Parole de Dieu contenue dans la Bible et par le magistère qui est son interprétation. Beaucoup de papes ont eu des comportements douteux mais l'Église est demeurée sainte, il faut toujours prier pour nos dirigeants qui sont directement dans le combat avec les forces du mal pour nous et quand on dit combat, il arrive à l'occasion quelques défaites mais ce n'est que passager.

Par contre j'ai vraiment des doutes sur le texte de Benoit XVI, la traduction est-elle vraiment fidèle à l'original ou ce paragraphe sorti de son contexte en change-t-il le sens.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Tibelle07 le Sam 25 Juil 2015 - 17:39

Bonjour et bienvenue sur le forum. Certains Papes ont du se tromper et c'est normal , ils sont humains , on l'est tous même les saints l'étaient et on fait des erreurs. J'ai des doutes pour les affirmations sur Benoit XVI. Et c'est pas François 1er mais François tout simplement (l'autre étant l'un des rois de France).
avatar
Tibelle07

Féminin Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Amazone le Sam 25 Juil 2015 - 17:44

Bienvenue Maxiane sur l'Arche de Marie.

La seule source au sujet du texte en français de "Die sakramentale Begründung christlicher Existenz" est un site sédévacantiste.  Une mauvaise traduction.

Voici le texte de Benoit XVI, en anglais :

http://www.novusordowatch.org/benedict/sbce-trans.htm


le texte en anglais:
A literal German-English translation of the last chapter (Chapter IV) of Fr. Joseph Ratzinger's Die sakramentale Begründung christlicher Existenz, the transcript of an excerpt of a four-hour lecture given by Fr. Ratzinger in Salzburg, Austria, in 1965. The German original bears an imprimatur dated March 11, 1966, by M. Achter, Vicar General. The translation was done with great attention to render the words as literally as possible while retaining the intended meaning. Thus, more emphasis has been put on being literal than putting the words into better English. Where more than one meaning is possible or likely, the other meanings or further clarifications have been inserted into the translation in brackets [...]. This translation was done by a man who is a native German speaker. View scanned cover image here, pp. 24-25 here, and pp. 26-27 here.

IV. The Meaning of the Sacraments Today

Perhaps the reflections up to this point have been a bit arduous. This couldn't be any different, since the objective was to clear away the rubbish of prejudices [biases] that divides us men of today from those insights whose incarnate expression are the Christian sacraments. It would not be difficult anymore now to pursue the meaning of the individual sacraments and thereby to flesh out [substantiate] the general [generic] insights to which the previous reflections have led us. Let us dispense with it [i.e. with this pursuit] in order once again to clarify in summary fashion what narrowing of perspective divides the man of today - that is, us - from the sacraments and what the Christian seeks, in truth, when he celebrates his divine service in the form of the reception of the sacraments, that is, in the manner of the Church of Jesus Christ.

I believe that the attitude of today's average mentality that is alien to the sacraments rests on a twofold anthropological error that has sunk deep into the general consciousness due to the preconditions of our time (that is, due to the shape of history that has received us previously). There still operates, for the time being, the idealist misjudgment of human nature, which came to its highest excess with Fichte, as though every man were an autonomous spirit which builds itself up completely by its own decision and is entirely the product of its own resolutions [decisions] - nothing but [the] will and freedom which does not tolerate anything that is not spiritual but forms [fashions] itself completely in itself. Put mildly, Fichte's creative Ego rests on a confusion of man and God, and the equation [identification] of both, which he carries out in actuality, is a quite consistent expression of his start-point and certainly, at the same time, its categorical condemnation, for man is not God: in order to know that, one basically only has to be human oneself. As absurd as this idealism is in the end, it is still deeply rooted in the European consciousness (at least in the German consciousness). When Bultmann says that spirit cannot be nourished by matter and thereby thinks the sacramental principle to be finished, in the end the same naïve idea of man's spiritual autonomy is still at work. It is actually somewhat strange that especially in this period, which thinks it has rediscovered the bodilyness [in-the-flesh-ness] of man, which thinks it knows again that man can only be spirit in the manner of bodilyness, a spiritual metaphysic continues to have an effect, or even just gains its strength altogether, which is based on [which rests on] a negation of these relations. To be fair, we will certainly have to admit that Christian metaphysics had absorbed too strong a dose of Greek idealism long before Fichte and thereby prepared this misunderstanding considerably. It [i.e., Christian metaphysics], too, already considered human souls to be abundantly atomized, forming in history-less freedom; thus it could barely explain the very historically-determined testimonies [statements/messages] of the Christian faith regarding original sin and redemption; the sacraments, which are the expression of the historical interweaving of men, became the soul-nourishment for the individual spirit which stands for itself [probably: subsisting individual spirit], and then of course one can indeed wonder why God does not choose an easier way in order to, as spirit, encounter the spirit of man and give him his grace. If it were only a matter of the individual soul, as individual, being addressed by her God and receiving graces, then it could indeed not be understood what should be the meaning of the involvement of the Church and the material media [means] of the sacraments in this most intimate, completely internal, and spiritual process. If, however, there is no autonomy of the human spirit, if he is not an unconnected spiritual atom, but, as man, only lives bodily, with-others, and historically, then the question must be asked entirely differently. Then his relationship with God, if it is to be a human relationship with God, must be just as man happens to be: bodily, with-others, historical. Or it is not. The error of anti-sacramental idealism consists in wanting to make man into a pure spirit before God. Instead of a man, there has only remained a specter which does not exist, and a religiosity which wanted to build upon such foundations has built on deceptive sand.

In a strange manner, the Idealistic heresy (if this is what we wish to call it) is today connected with the Marxist one, about which Heidegger brilliantly said that materialism does not at all consist in interpreting all being as matter, but that it assesses all matter as the mere material [matter] of human labor. The actual core of the heresy is indeed foremostly here, in the anthropological extension of the ontological basis: in the reduction of man to [the status of] homo faber, who does not interact with things in themselves but only regards them as functions of his labor, whose functionary he himself has become. With this the perspective of symbolism and man's ability to have a view for the eternal is destroyed, he is incarcerated in his world of labor, and his only hope is that future generations will be able to have more convenient conditions of labor than him, if he has sufficiently struggled to have such conditions created. A truly paltry consolation for an existence that has become miserably tight!

With these perspectives we have automatically returned to the starting point of our reflections. What in fact -- in this manner we can now ask again -- does the man do who celebrates the divine service of the Church, the sacraments of Jesus Christ? He does not abandon himself to the naive idea that God, the Omnipresent One, lives only at this place in space which is designated by the tabernacle in the church. This would already contradict the most superficial understanding of the dogmatic statement content [i.e. the content of the dogmatic statement], because the species of the Eucharist is not the presence of God in general [i.e. God as such] but the presence of the man Jesus Christ, which refers to [i.e. points to] the horizontal historically-bound character of the divine encounter of man. He who goes to church and celebrates her sacraments does not do so, either, if he understands everything correctly, because he thinks the spiritual God is in need of material [i.e. physical] media in order to touch the spirit of man. He does so, rather, because he knows that as man he can only encounter God in a human way; but in a human way means: in the form of fellow-man-ship [i.e. human consideration; being a neighbor to others], of incarnation, of historicity. And he does so because he knows that as man he cannot himself direct when God has to show Himself to him, that he is, rather, the recipient, who is dependent upon the given and not-to-be-produced-at-one's-own-authority power, which represents the sign of God's sovereign freedom, who determines the manner of his presence for himself.

No doubt: Our piety is here often a little superficial [has often proceeded a little superficially] and has given occasion for some misunderstanding. In this respect the critical question of modern consciousness will be able to challenge a salutary purification in the self-understanding of the Faith. It may suffice to cite an example, in the end, by which the crisis becomes especially obvious and by which the point [i.e. reason] for the purification, which is necessary, can once more, by summary, come to light. Eucharistic adoration or quiet visiting in church can, reasonably, not simply be thought of as conversation with the God who is thought present in a locally-circumscriptive manner. Statements such as "God dwells here" and conversation with the locally-thought God based on such [thinking] express a mistake [misjudgment] of the christological event as well as the idea of God, which necessarily repels the thinking man who knows about the omnipresence of God. If one were to justify going to church on the grounds that one must visit the God who is present only there, this would indeed be a justification which would make no sense and would rightfully be rejected by modern man. Eucharistic adoration is in truth related to the Lord, who, through his historical life and suffering, has become "bread" for us, that is, who through his Incarnation and abandonment unto death has become the one who is open for us [the for-us-open-one]. Such praying, then, refers to the historical mystery of Jesus Christ, to the history of God with man, which [i.e. the history] approaches us in the sacrament. And it refers to the mystery of the Church: By referring to the history of God with men, it refers to the entire "Body of Christ," to the communion of the believing, in which and through which God comes to us. Thus praying in church and in closeness to the eucharistic sacrament is [i.e. means] a subsumption of our relation [relationship] to God into the mystery of the church as the concrete place where God meets us. And this is, after all, the point of our going to church anyway: the subsumption of myself into the history of God with man, in which exclusively I as man have my true human existence and which exclusively, for this reason, also opens up to me the true extent [i.e. range] of my meeting with God's eternal love. For this love does not merely look for an isolated Spirit which (as we have already said) would only be a specter in relation to the reality of man, but man entirely, in the body of his historicity, and it [i.e. the love] gives him, in the holy signs of the sacraments, [the] security of divine response, in which the open question of being human reaches its goal and finds its fulfillment.

http://www.novusordowatch.org/benedict/sbce-trans.htm


Et en français, Benoit XVI au sujet de la Sainte Eucharistie, en 2005, sur le site du Vatican  :

Benoit XVI a écrit:

L'Eucharistie, coeur de la vie chrétienne et source de la mission évangélisatrice de l'Eglise, ne peut que constituer le centre permanent et la source du service pétrinien qui m'a été confié.

L'Eucharistie rend constamment présent le Christ ressuscité, qui continue à se donner à nous, en nous appelant à participer au banquet de son Corps et de son Sang. De la pleine communion avec Lui naît tout autre élément de la vie de l'Eglise, en premier lieu la communion entre tous les fidèles, l'engagement d'annoncer et de témoigner l'Evangile, l'ardeur de la charité envers tous, en particulier envers les pauvres et les petits.
(...)

 "L'Eucharistie source et sommet de la vie et de la mission de l'Eglise". Je demande à tous d'intensifier l'amour et la dévotion à Jésus Eucharistie au cours des prochains mois et d'exprimer de façon courageuse et claire la foi dans la présence réelle du Seigneur, en particulier à travers la solennité et la dignité des célébrations.

http://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/messages/pont-messages/2005/documents/hf_ben-xvi_mes_20050420_missa-pro-ecclesia.html



 
Benoit XVI CONCÉLÉBRATION EUCHARISTIQUE:
MISSA PRO ECCLESIA

PREMIER MESSAGE
DU PAPE BENOÎT XVI
AU TERME DE LA CONCÉLÉBRATION EUCHARISTIQUE
AVEC LES CARDINAUX ÉLECTEURS DANS LA CHAPELLE SIXTINE

Mercredi 20 avril 2005



Vénérés frères Cardinaux,
Très chers frères et soeurs dans le Christ,
et vous tous, hommes et femmes de bonne volonté!

1. Grâce et paix en abondance à vous tous (cf. 1 P 1, 2)! En ces heures deux sentiments contrastants cohabitent en mon âme. D'une part, un sentiment d'inadéquation et de trouble humain en raison de la responsabilité qui m'a été confiée hier, en tant que Successeur de l'Apôtre Pierre sur ce Siège de  Rome, à l'égard de l'Eglise universelle. D'autre part, je ressens en moi une profonde gratitude à l'égard de Dieu, qui - comme la liturgie nous le fait chanter - n'abandonne pas son troupeau, mais le conduit à travers les temps, sous la direction de ceux qu'Il a lui même élus vicaires de son Fils et qu'il a constitués ses pasteurs (cf. Préface des Apôtres, I).

Très chers amis, cette profonde reconnaissance pour un don de la divine miséricorde prévaut malgré tout dans mon coeur. Et je considère ce fait comme une grâce spéciale qui a été obtenue pour moi par mon vénéré Prédécesseur, Jean-Paul II. Il me semble sentir sa main forte qui serre la mienne; il me semble voir ses yeux souriants et entendre ses paroles, qui s'adressent de manière particulière à moi en ce moment:  "N'aie pas peur!".

La mort du Saint-Père Jean-Paul II, et les jours qui ont suivi, ont été pour l'Eglise et pour le monde entier un temps de grâce extraordinaire. La grande douleur pour sa disparition et le sentiment de vide qu'il a laissé en chacun ont été tempérés par l'action du Christ ressuscité, qui s'est manifestée durant de longues journées dans la vague unanime de foi, d'amour et de solidarité spirituelle, qui a atteint son sommet lors de ses obsèques solennelles.

Nous pouvons le dire:  les funérailles de Jean-Paul II ont été une expérience véritablement extraordinaire, au cours de laquelle l'on a d'une certaine façon perçu la puissance de Dieu qui, à travers son Eglise, veut former une grande famille avec tous les peuples, grâce à la force unificatrice de la Vérité et de l'Amour (cf. Lumen gentium, n. 1). A l'heure de la mort, configuré à son Maître et Seigneur, Jean-Paul II a couronné son long et fécond Pontificat, confirmant dans la foi le peuple chrétien, le rassemblant autour de lui et faisant sentir toute la famille humaine plus unie.

Comment ne pas se sentir soutenus par ce témoignage? Comment ne pas ressentir l'encouragement qui naît de cet événement de grâce?

2. Dépassant toutes mes prévisions, la Providence divine, à travers le vote des vénérés Pères Cardinaux, m'a appelé à succéder à ce grand Pape. Je repense, en ces heures, à ce qui eut lieu dans la région de Césarée de Philippe, il y a deux mille ans. Il me semble entendre les paroles de Pierre:  "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant", et l'affirmation solennelle du Seigneur:  "Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise... Je  te  donnerai  les  clefs du Royaume des Cieux" (Mt 16, 15-19).

Tu es le Christ! Tu es Pierre! Il me semble revivre la même scène évangélique; moi, le Successeur de Pierre, je répète avec ardeur les paroles vibrantes du pêcheur de Galilée et j'écoute à nouveau avec une intime émotion la promesse rassurante du divin Maître. Si le poids de la responsabilité qui est placée sur mes pauvres épaules est immense, la puissance divine sur laquelle je peux compter est assurément démesurée:  "Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise" (Mt 16, 18). En me choisissant comme Evêque de Rome, le Seigneur m'a voulu pour Vicaire, il m'a voulu "pierre" sur laquelle tous puissent s'appuyer en sécurité. Je lui demande de suppléer à la pauvreté de mes forces, afin que je sois le courageux et fidèle Pasteur de son troupeau, toujours docile aux inspirations de son Esprit.

Je m'apprête à entreprendre ce ministère particulier, le ministère "pétrinien" au service de l'Eglise universelle, en m'abandonnant humblement entre les mains de la Providence de Dieu. C'est tout d'abord au Christ que je renouvelle mon adhésion totale et confiante:  "In Te, Domine, speravi; non confundar in aeternum!".

A vous, Messieurs les Cardinaux, l'âme pleine de reconnaissance pour la confiance que vous m'avez démontrée, je  demande  de me soutenir par la prière et une collaboration constante, active et sage. Je demande également à tous mes frères dans l'épiscopat d'être à mes côtés à travers la prière et le conseil, afin que je puisse vraiment être le Servus servorum Dei. De même que Pierre et les autres Apôtres constituèrent, sur la volonté du Seigneur, un unique Collège apostolique, le Successeur de Pierre et les Evêques, successeurs des Apôtres - le Concile l'a réaffirmé avec force (cf. Lumen gentium, n. 22) -, doivent être étroitement unis entre eux. Cette communion collégiale, tout en conservant la diversité des rôles et des fonctions du Pontife Romain et des Evêques, est au service de l'Eglise et de l'unité dans la foi, dont dépend dans une large mesure l'efficacité de l'action évangélisatrice dans le monde contemporain. C'est donc ce chemin, sur lequel ont avancé mes vénérés prédécesseurs, que j'entends poursuivre moi aussi, avec pour unique préoccupation de proclamer au monde entier la présence vivante du Christ.

3. J'ai en particulier à l'esprit le témoignage du Pape Jean-Paul II. Il laisse une Eglise plus courageuse, plus libre, plus jeune. Une Eglise qui, selon son enseignement et son exemple, regarde le passé avec sérénité et n'a pas peur de l'avenir. Lors du grand Jubilé, celle-ci s'est avancée dans le nouveau millénaire en portant dans ses mains l'Evangile, appliqué au monde actuel à travers l'interprétation faisant autorité du Concile Vatican II. Le Pape Jean-Paul II a indiqué à juste titre le Concile comme la "boussole" qui permet de s'orienter dans le vaste océan du troisième millénaire (cf. Lettr. ap. Novo millennio ineunte, nn. 57-58). Dans son Testament spirituel, il notait également:  "Je suis convaincu qu'il sera encore donné aux nouvelles générations de puiser pendant longtemps aux richesses que ce Concile du XX siècle nous a offertes" (17.III.2000).

Alors que je me prépare moi aussi au service qui est propre au Successeur de Pierre, je veux affirmer avec force la ferme volonté de poursuivre l'engagement de mise en oeuvre du Concile Vatican II, dans le sillage de mes Prédécesseurs et en fidèle continuité avec la tradition bimillénaire de l'Eglise. C'est précisément cette année le 40 anniversaire de la conclusion de l'Assemblée conciliaire (8 décembre 1965). Au fil des ans, les Documents conciliaires n'ont pas perdu leur actualité; leurs enseignements se révèlent même particulièrement  pertinents au regard des nouvelles exigences de l'Eglise et de la société actuelle mondialisée.

4. De manière plus que significative, mon Pontificat commence alors que l'Eglise vit l'Année spéciale consacrée à l'Eucharistie. Comment ne pas saisir dans cette coïncidence providentielle un élément qui doit caractériser le ministère auquel j'ai été appelé? L'Eucharistie, coeur de la vie chrétienne et source de la mission évangélisatrice de l'Eglise, ne peut que constituer le centre permanent et la source du service pétrinien qui m'a été confié.

L'Eucharistie rend constamment présent le Christ ressuscité, qui continue à se donner à nous, en nous appelant à participer au banquet de son Corps et de son Sang. De la pleine communion avec Lui naît tout autre élément de la vie de l'Eglise, en premier lieu la communion entre tous les fidèles, l'engagement d'annoncer et de témoigner l'Evangile, l'ardeur de la charité envers tous, en particulier envers les pauvres et les petits.

La Solennité du Corpus Domini de cette année devra donc être célébrée avec une importance particulière. L'Eucharistie se trouvera ensuite, en août, au centre de la Journée mondiale de la Jeunesse à Cologne et, en octobre, de l'Assemblée ordinaire du Synode des Evêques, qui se déroulera sur le thème:  "L'Eucharistie source et sommet de la vie et de la mission de l'Eglise". Je demande à tous d'intensifier l'amour et la dévotion à Jésus Eucharistie au cours des prochains mois et d'exprimer de façon courageuse et claire la foi dans la présence réelle du Seigneur, en particulier à travers la solennité et la dignité des célébrations.

Je le demande de manière particulière aux Prêtres, auxquels je pense en ce moment avec une grande affection. Le sacerdoce ministériel est né dans le Cénacle, en même temps que l'Eucharistie, comme l'a tant de fois souligné mon vénéré Prédécesseur Jean-Paul II. "L'existence sacerdotale doit avoir à un titre spécial une "forme eucharistique"", a-t-il écrit dans sa dernière Lettre pour le Jeudi Saint . La pieuse célébration quotidienne de la Messe, centre de la vie et de la mission de chaque Prêtre contribue avant tout à cet objectif.

5. Nourris et soutenus par l'Eucharistie, les catholiques ne peuvent que se sentir incités à tendre vers cette pleine unité que le Christ a ardemment souhaitée au Cénacle. Le Successeur de Pierre sait qu'il doit de manière toute particulière  prendre  en charge cette aspiration suprême du Divin Maître. C'est à Lui, en effet, qu'a été confiée la tâche de confirmer ses frères (cf. Lc 22, 32).

C'est donc pleinement conscient, au début de son ministère dans l'Eglise de Rome que Pierre a baigné de son sang, que son Successeur actuel prend comme premier engagement de travailler sans épargner ses forces à la reconstruction de l'unité pleine et visible de tous les fidèles du Christ. Telle est son ambition, tel son devoir pressant. Il est conscient que dans ce but, les manifestations de bons sentiments ne suffisent pas. Des gestes concrets sont nécessaires, qui pénètrent les âmes et remuent les consciences, appelant chacun à cette conversion intérieure qui est le présupposé de tout progrès sur la voie de l'oecuménisme.

Le dialogue théologique est nécessaire, l'approfondissement des motivations historiques des choix qui ont eu lieu par le passé est également indispensable. Mais ce qui est plus urgent encore, est la "purification de la mémoire", tant de fois évoquée par Jean-Paul II, qui seule peut disposer les âmes à accueillir la pleine vérité du Christ. C'est devant Lui, Juge suprême de tout être vivant, que chacun de nous doit se placer, conscient de devoir un jour Lui rendre compte de ce qu'il a accompli ou non à l'égard du grand bien de l'unité pleine et visible de tous ses disciples.

Le Successeur actuel de Pierre se laisse interpeller personnellement par cette question et il est disposé à faire tout ce qui est en son pouvoir pour promouvoir la cause fondamentale de l'oecuménisme. Dans le sillage de ses Prédécesseurs, Il est pleinement déterminé à cultiver toute initiative qui apparaîtra opportune pour promouvoir les contacts et l'entente avec les représentants des diverses Eglises et Communautés ecclésiales. En cette occasion, il leur adresse même son plus cordial salut dans le Christ, unique Seigneur de tous.

6. En ce moment, je reviens en mémoire à l'inoubliable expérience que nous avons tous vécue à l'occasion de la mort et des funérailles du regretté Jean-Paul II. Autour de sa dépouille mortelle posée sur la terre nue, se sont rassemblés les chefs des Nations, des personnes de toutes les catégories sociales, et en particulier des jeunes, dans une inoubliable étreinte d'affection et d'admiration. Le monde entier s'est tourné vers lui avec confiance. Il a semblé à de nombreuses personnes que cette intense participation, amplifiée jusqu'aux limites de la planète par les moyens de communication sociale, ait été comme une demande d'aide unanime adressée au Pape de la part de l'humanité actuelle qui, troublée par les incertitudes et les craintes, s'interroge sur son avenir.

L'Eglise d'aujourd'hui doit raviver en elle la conscience de la tâche de reproposer au monde la voix de Celui qui a dit:  "Je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie" (Jn 8, 12). En commençant son ministère, le nouveau Pape sait que sa tâche est de faire resplendir devant les hommes et les femmes d'aujourd'hui la lumière du Christ:  non pas sa propre lumière, mais celle du Christ.

Je m'adresse à tous avec cette conscience, également à ceux qui pratiquent d'autres religions ou qui cherchent simplement une réponse aux questions fondamentales de l'existence et qui ne l'ont pas encore trouvée. Je m'adresse à tous avec simplicité et affection, pour les assurer que l'Eglise désire continuer à tisser avec eux un dialogue ouvert et sincère, à la recherche du bien véritable de l'homme et de la société.

J'invoque de Dieu l'unité et la paix pour la famille humaine et je déclare la disponibilité de tous les catholiques à coopérer pour un développement social authentique, respectueux de la dignité de chaque être humain.

Je n'épargnerai pas mes efforts ni mon dévouement pour poursuivre le dialogue prometteur entamé par mes vénérés Prédécesseurs avec les différentes civilisations, afin que de la compréhension réciproque naissent les conditions d'un avenir meilleur pour tous.

Je pense en particulier aux jeunes. A eux, les interlocuteurs privilégiés du Pape Jean-Paul II, va mon étreinte affectueuse dans l'attente, si Dieu le veut, de les rencontrer à Cologne à l'occasion de la prochaine Journée mondiale de la Jeunesse. Je continuerai à dialoguer avec vous, chers jeunes, avenir et espérance de l'Eglise et de l'humanité, en écoutant vos attentes dans l'intention de vous aider à rencontrer toujours plus en profondeur le Christ vivant, celui qui est éternellement jeune.

7. Mane nobiscum, Domine! Reste avec nous Seigneur! Cette invocation, qui constitue le thème dominant de la Lettre apostolique de Jean-Paul II pour l'Année de l'Eucharistie, est la prière qui jaillit spontanément de mon coeur, alors que je m'apprête à entamer le ministère auquel le Christ m'a appelé. Comme Pierre, je Lui renouvelle moi aussi ma promesse inconditionnée de fidélité. Je n'entends servir que Lui seul en me consacrant totalement au service de son Eglise.

Pour soutenir cette promesse, j'invoque l'intercession maternelle de la Très Sainte Vierge Marie, entre les mains de laquelle je dépose le présent et l'avenir de ma personne et de l'Eglise. Que les saints Apôtres Pierre et Paul, et tous les saints, interviennent également à travers leur intercession.

Avec ces sentiments, je vous donne, vénérés Frères Cardinaux, ainsi qu'à ceux qui participent à ce rite et à ceux qui m'écoutent à travers la télévision et la radio, une affectueuse Bénédiction.

http://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/messages/pont-messages/2005/documents/hf_ben-xvi_mes_20050420_missa-pro-ecclesia.html


Mais oui il y a de gros problèmes et Rémi les explique parfaitement en donnant même la solution  Very Happy

_________________

Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Invité le Sam 25 Juil 2015 - 20:00

Bonjour à tous. Merci pour votre accueil chaleureux.

Certaines personnes avec lesquelles j'ai communiqué m'ont confié que ces gestes ou textes sont authentiques et vérfiables.

Puis on m'a fait parvenir ces deux documents qui me font sérieusement réfléchir:

MODÉRATION : ayant déjà eu d'innombrables discussions sur ce forum avec les hérétiques sédévacantistes, nous savons que c'est une perte de temps de discuter avec eux et nous avons décidé de les expulser de ce forum quand ils se présentaient avec leur haine des papes de notre temps, alors j'ai dû supprimer votre message qui reprenait leur propos haineux et hérétiques, merci de ne plus recommencer.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Vonnette le Sam 25 Juil 2015 - 23:38

Bonjour et bienvenue à vous  colombe2

En ce qui concerne Benoît XVI, penser qu'il peut nier la présence réelle de Jésus dans le Saint Sacrement démontre une réelle et totale méconnaissance de sa pensée. C'est absurde. Mon avatar démontre mon profond attachement pour cet homme amoureux du Seigneur, mais cela ne m'aveugle pas, et je peux vous dire qu'une simple lecture de ses œuvres vous montrera que ce texte que vous citez n'a pas de sens.
Je ne connais pas ce texte, mais après recherche rapide, il ne traîne que sur des sites sédévacantistes. Amazone, comme à son habitude, a été très éclairante sur cette question. D'autres également.
Quant au geste de Jean-Paul II que vous décrivez, il suffit aussi de le connaître un peu pour comprendre ses motivations.

Je ne vois pas trop où vous voulez en venir : nous dites-vous que les 3 derniers papes n'avaient aucune légitimité à être sur le trône de saint Pierre ?

adoration
avatar
Vonnette

Date d'inscription : 22/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Tibelle07 le Sam 25 Juil 2015 - 23:40

Et ces Papes sont ceux rejetés par les sedevacantistes. Coïncidence ? Non je ne crois pas.
avatar
Tibelle07

Féminin Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Francesco le Dim 26 Juil 2015 - 16:51

En ce qui concerne Benoît XVI, penser qu'il peut nier la présence réelle de Jésus dans le Saint Sacrement démontre une réelle et totale méconnaissance de sa pensée. C'est absurde. Mon avatar démontre mon profond attachement pour cet homme amoureux du Seigneur, mais cela ne m'aveugle pas, et je peux vous dire qu'une simple lecture de ses œuvres vous montrera que ce texte que vous citez n'a pas de sens. a écrit:
Comme toi,j'ai bcp aimé le pape Benoit XVI.Ses livres m'ont bcp éclairé.La différente personnalité des papes nous permet de découvrir toute la richesse de la doctrine et de la foi de l'église.Toutefois,peu de croyants lisent leurs encycliques...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Amazone le Dim 26 Juil 2015 - 18:59

Maxiane a écrit:Puis on m'a fait parvenir ces deux documents qui me font sérieusement réfléchir
Ils ont oublié Saint Pierre, et son reniement. Pourtant il est le 1er Pape choisi par notre Seigneur Jésus, et il est au Ciel après maintes souffrances.
D'autres subissent les souffrances des ragots et des mensonges. Pour le reste, c'est à Dieu de juger.

Pendant que l'Eglise est sur la Croix, où sont les sédévacantistes, athées et franc maçons qui critiquent sans cesse celle qu'a bâtie notre Sauveur Jésus.
N'est-ce pas eux qui, comme les barbares, lui jettent des pierres aiguisées pour la faire souffrir encore plus et la faire tomber.  


Sont-ils au pied de la Croix, à prier avec amour aux côtés de Saint Jean, Sainte Marie Madeleine et de la très Sainte Vierge Marie, OU sont-ils dans le troupeau démoniaque avide de sang qui a fait le procès jugeant et condamnant notre Seigneur Jésus.  


Ne vous y trompez pas, il n'y a que 2 places, 2 choix.

_________________

Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Invité le Dim 26 Juil 2015 - 19:28

En la Fête de Sainte-Anne, mère de La Très Sainte Vierge Marie

Wow, quel genre de forum êtes-vous ici?
Je pose des questions légitimes, honnêtes sans animosité avec le souci de la recherche de la Vérité .Modération:De votre vérité vous voulez dire.....Vous venez nous agressez avec vos propos délirants sur nos papes et vous voudriez des félicitations.Franchement.

Je vous salue tous.

Maxiane

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Tibelle07 le Dim 26 Juil 2015 - 19:43

Le Saint et Pape Jean XXIII des Rose-Croix ? J'ai jamais entendu une annerie pareille. Ah si chez les sedevacantistes.
avatar
Tibelle07

Féminin Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Francesco le Dim 26 Juil 2015 - 19:50

Ok Maxiane,vous etes sédévacantiste.Mais vous etes sur un forum catholique alors cessez de publier votre venin ici.Nous avons rencontrer de nombreux membres de votre idéologie et nous sommes en désacord complet avec vos idées.Alors merci de nous foutre la paix.Aller sur les sites sédévacantistes pour échanger avec les votres.Notre patience a des limites.Vous vevez cracher votre venin délirant et apres vous jouez a la personne offencée...Franchement.1er avertissement.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Tibelle07 le Dim 26 Juil 2015 - 22:44

J'en connais un des forums de ce genre. J'attends l'autorisation d'un modo pour y mettre le lien. J'ai le droit ?
avatar
Tibelle07

Féminin Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Amazone le Lun 27 Juil 2015 - 1:35

@Tibelle07 a écrit:J'en connais un des forums de ce genre.
Ils savent très bien se retrouver Wink  

D'ailleurs lorsqu'on s'aventure à lire leur site, on doit être prudent et prier, car le diable, père du mensonge, met souvent 1 ou 2 vérités dans quantité de mensonges... C'est ainsi qu'il a réussi à tromper plusieurs d'entre eux, malheureusement...


Mais notre Seigneur Jésus nous a promis :

Et moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. (Matthieu 16:18)

_________________

Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. (Luc 18:16)   
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Titi le Lun 27 Juil 2015 - 8:24

@Amazone a écrit:D'ailleurs lorsqu'on s'aventure à lire leur site, on doit être prudent et prier, car le diable, père du mensonge, met souvent 1 ou 2 vérités dans quantité de mensonges... C'est ainsi qu'il a réussi à tromper plusieurs d'entre eux, malheureusement...

Oui d'ailleurs c'est le cas dans ces anecdotes sur les Papes : il y a peut-être du vrai mais il y a aussi du faux, et pas seulement sur Benoit 16. Pour éviter de tomber dans le piège, il faut toujours se contenter de lire des articles référencés et fiables, même si les informations d'autres sources éveillent notre curiosité. Il faut aussi vérifier les références.
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Tibelle07 le Lun 27 Juil 2015 - 11:43

J'étais tomber sur le forum quand j'en cherchais un sur qui aller mais quand j'ai vu qu'il était pas catholique mais sedevacantiste , j'ai tout de suite quitter la page Wink.
avatar
Tibelle07

Féminin Date d'inscription : 18/05/2014
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Pinocchio le Lun 27 Juil 2015 - 15:48

... Donc, si j'ai bien compris,  selon les sedevacantistes tous les papes depuis Jean XXIII seraient des imposteurs, ce qui voudrait dire aussi, en allant jusqu'au bout de leur raisonnement,  vu que cest le pape qui nomme les eveques, qu' aucun évêque nommé depuis près de 60 ans ne serait évêque, et que tous les prêtres ordonnés par ces évêques (c'est-à dire pratiquement tous les prêtres de moins de 90 ans), par voie de conséquence ne seraient pas prêtres!!! Ainsi, si  les prêtres ne sont pas prêtres, les sacrements que nous recevons ne sont pas
valides non plus!
Preuve par l'absurde que le sedevacantisme n'est pas tenable.

Pinocchio

Masculin Date d'inscription : 25/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Rémi le Lun 27 Juil 2015 - 22:21

Récidive de Maxiane suspension de 33 jours.

Il est un sympathisant d'un forum de sédévacantistes qui nous ont maintes fois insultés, nous n'avons pas de temps à perdre avec ce genre de débat d'insultes.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Pinocchio le Lun 27 Juil 2015 - 22:25

Bonsoir, Maxiane

Vous citez des passages de l'Écriture.  Très  bien...  mais je ne vois pas très bien en quoi cela pourrait justifier votre position.

Pinocchio

Masculin Date d'inscription : 25/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Hervé J. VOLTO le Lun 9 Avr 2018 - 16:17

Dans ces temps de trouble et de cahos, LA VOIX BLANCHE -l'EUCHARISITIE, la Dévotion Mariale à travers le Saint ROSAIRE consacré à l'Immaculèe Conception et l'union au SAINT PERE, même si on n'est pas toujours sur de ses paroles, c'est un acte de Foi qui nous est alors demendé- me semble le chemin spirituel pour rester dans l'Amour de Dieu.

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aidez-moi à comprendre svp

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum