La relation personnelle à Dieu dépasse les rites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La relation personnelle à Dieu dépasse les rites

Message par etienne lorant le Mar 11 Aoû 2015 - 10:56

Mardi de la 19e semaine du temps ordinaire

Livre du Deutéronome 31,1-8.
Moïse prononça ces paroles devant tout Israël :
« Maintenant que j’ai cent vingt ans, je ne peux plus être votre chef. Le Seigneur m’a dit : “Ce Jourdain, tu ne le
passeras pas !”
C’est le Seigneur votre Dieu qui passera devant vous ; il anéantira les nations que vous rencontrerez, et vous donnera leur territoire. Et c’est Josué qui passera le Jourdain à votre tête, comme l’a dit le Seigneur.
Le Seigneur traitera les nations comme il a traité les rois des Amorites, Séhone et Og, et leur pays, tous ceux qu’il a exterminés.
Le Seigneur vous les livrera, et vous les traiterez exactement comme je vous l’ai ordonné.
Soyez forts et courageux, ne craignez pas, n’ayez pas peur devant eux : le Seigneur votre Dieu marche lui-même avec vous ; il ne vous lâchera pas, il ne vous abandonnera pas. »
Alors Moïse appela Josué, et lui dit en présence de tout Israël : « Sois fort et courageux : c’est toi qui vas entrer avec ce peuple dans le pays que le Seigneur a promis par serment à ses pères, c’est toi qui vas remettre au peuple son héritage.
C’est le Seigneur qui marchera devant toi, c’est lui qui sera avec toi ; il ne te lâchera pas, il ne t’abandonnera pas. Ne crains pas, ne t’effraie pas !
»


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 18,1-5.10.12-14.
À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des
Cieux ? » Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,
et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.
Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.
Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.
Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu.



Durant toute l'histoire de la première alliance, Dieu ne cessera de mettre en œuvre de nouveaux modes de relations avec l'homme. Il en est ainsi, non du fait d'un "défaut" de Dieu, mais essentiellement parce que le peuple, de façon constante, va tenter "d'enfermer" Dieu dans un mode de relation "selon ses propres idées." Ainsi, des dix commandements, il fera découler de multiples petits préceptes annexes, lesquels finiront par étouffer la prière sincère, l'ouverture du cœur, le dépassement de soi. Une hiérarchie s'établira et le peuple subira de nouvelles contraintes, tandis que le dessein du
Seigneur demeure, toujours, une religion de confiance et de proximité. La première lecture nous montre le peuple de l'exode sur le point de franchir le Jourdain et d'entrer en terre promise. Les juifs auront des prophètes (des hommes comme eux, qu'ils feront souffrir beaucoup), ils auront des "juges", puis ils exigeront d'avoir des rois afin d'être "comme les autres peuples"... D'une façon générale, nous a dit le prêtre, l'homme est toujours en train de vouloir un Dieu "à son image et selon sa ressemblance" !

C'est l’obstacle principal obstacle auquel sera confronté Jésus. La hiérarchie religieuse ne cessera de lui réclamer un "signe venant du ciel", car aucun ne se laissera toucher ni par son extraordinaire enseignement, ni ses exorcismes, ni ses guérisons miraculeuses, ni son langage auquel le plus fin des raisonneurs ne peut résister.

Par contre, les enfants et les simples, tous les hommes dont le cœur cherche l'amour dans la vérité, hommes et femmes, ceux-là deviendront les véritables disciples du Seigneur. Ceux-ci sont toujours parmi nous. Certains ont une fonction au sein de l’église et d'autres pas. Mais d'une façon d'une autre, c'est seulement de l'humilité que jaillit la vérité - ainsi que la vraie religion, qui est rencontre de Dieu, vivante et constamment renouvelée.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum