L'appel à revêtir le Christ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'appel à revêtir le Christ

Message par etienne lorant le Mer 9 Sep 2015 - 9:57

Mercredi de la 23e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 3,1-11.
Frères, vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre.
En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu.
Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui dans la gloire.
Faites donc mourir en vous ce qui n’appartient qu’à la terre : débauche, impureté, passion, désir mauvais, et cette soif de posséder, qui est une idolâtrie.
Voilà ce qui provoque la colère de Dieu contre ceux qui lui désobéissent,
voilà quelle était votre conduite autrefois lorsque, vous aussi, vous viviez dans ces désordres.
Mais maintenant, vous aussi, débarrassez-vous de tout cela : colère, emportement, méchanceté, insultes, propos grossiers sortis de votre bouche.
Plus de mensonge entre vous : vous vous êtes débarrassés de l’homme ancien qui était en vous et de ses façons d’agir,
et vous vous êtes revêtus de l’homme nouveau qui, pour se conformer à l’image de son Créateur, se renouvelle sans cesse en vue de la pleine connaissance.
Ainsi, il n’y a plus le païen et le Juif, le circoncis et l’incirconcis, il n’y a plus le barbare ou le primitif, l’esclave et l’homme libre ; mais il y a le Christ : il est tout, et en tous.



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,20-26.
En ce temps-là, Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara : : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous.
Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez.
Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme.
Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes.
Mais quel malheur pour vous, les riches, car vous avez votre consolation !
Quel malheur pour vous qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim ! Quel malheur pour vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et vous pleurerez !
Quel malheur pour vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous ! C’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes.


Textes de l’Évangile au quotidien

Il n'y a pas lieu de tergiverser : pour posséder le Christ il faut se déposséder de tout le reste. Pour revêtir le Christ, il faut se dépouiller des couches de vêtements mondains qui sont toujours en train d'essayer d'étouffer notre foi. C'est le discours que tient saint Paul lorsqu'il s'adresse aux Colossiens. Il s'agit moins de se défaire des objets qui nous appartiennent que du désir de possession. Si l'homme parvient à se défaire de ce désir ... il s'attirera la grâce divine et il sera dans son cœur comme un autre saint François.

Il nous faut "revêtir" le Christ, nous a dit le prêtre, comme l'on vient à la vie: c'est-à-dire dans une complète nudité de la pensée et du cœur. Rares celles et ceux qui y parviennent véritablement, car c'est aller contre notre instinct de survie. Il faut une grande foi pour accepter de mourir à soi-même afin de renaître dans le Christ.

Les béatitudes peuvent être lues comme un programme de vie, comme un effort à entreprendre dans la durée. Mais elles peuvent être aussi reçue comme une grâce de l'abandon dans la foi. Ce qui veut dire que chacun d'entre nous peut, à tout moment, se détacher des poids du monde en se tournant vers le Seigneur avec un cœur d'enfant.

Nous pensons que c'est difficile, à dit encore le prêtre, mais c'est simplement parce que la pensée n'est pas le cœur, ou bien parce que c'est notre intelligence qui s'est pervertie. "Qui veut aimer en Dieu, recevra aussi l'intelligence de l'Amour", a-t-il conclu. Belle et dynamique homélie !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum