L'Evangile tend à faire de nous des créatures nouvelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Evangile tend à faire de nous des créatures nouvelles

Message par etienne lorant le Jeu 10 Sep 2015 - 10:22

Jeudi de la 23e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 3,12-17.
Frères, puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience.
Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Le Seigneur vous a pardonné : faites de même.
Par-dessus tout cela, ayez l’amour, qui est le lien le plus parfait.
Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés, vous qui formez un seul corps. Vivez dans l’action de grâce.
Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres en toute sagesse ; par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés, chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.
Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,27-38.
En ce temps-là, Jésus déclarait à ses disciples : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue. À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique.
Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas.
Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant.
Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent.
Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants.
Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés.
Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. »


Textes de l’Évangile au quotidien

L'enseignement de Jésus, dans ce passage, fait songer quelque peu à ce qu'il accomplira à Jérusalem en renversant brutalement les tables des changeurs qui avaient fait de la dévotion à Dieu une occasion de profit personnel. Il nous faut nous aussi renverser notre estimation des valeurs et adopter pleinement le projet de l'amour de Dieu. C'est d'un bouleversement complet qu'il s'agit.

Et si l'on relit bien ce que saint Paul écrit, ce que l'on trouve, dans son discours, c'est un encouragement à changer de regard sur soi-même comme sur autrui : "Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience. Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire. Le Seigneur vous a pardonné : faites de même."

Bien évidemment, ces bouleversements, qui renversent l'échelle des valeurs traditionnelles en écartant la raison, les calculs, les estimations sur ce qui est juste et ce qui est le droit, ne peuvent certes s'accomplir en un jour. C'est un chemin que la grâce divine trace en nous au fur et à mesure. Il faut savoir être patient, nous a dit le prêtre, et nous laisser transformer sous l'action de l'Esprit saint.

Il ne faut jamais nous décourager, a dit finalement le prêtre, même si nous retombons encore dans nos anciennes considérations. Il nous a rappelé que saint Paul lui-même, après être tombé, avoir perdu la vue, puis été baptisé... s'est écarté loin du monde. Durant une dizaine d'années, il a disparu, purement et simplement, avant de réapparaître et de commencer à enseigner dans les synagogues.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum