Jésus toujours parmi nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jésus toujours parmi nous

Message par etienne lorant le Ven 30 Oct 2015 - 11:00

Vendredi de la 30e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 9,1-5.
C'est la vérité que je dis dans le Christ, je ne mens pas, ma conscience m'en rend témoignage dans l'Esprit Saint : j’ai dans le cœur une grande tristesse, une douleur incessante.
Moi-même, pour les Juifs, mes frères de race, je souhaiterais être anathème, séparé du Christ : ils sont en effet Israélites, ils ont l’adoption, la gloire, les alliances, la législation, le culte, les promesses de Dieu; ils ont les patriarches, et c’est de leur race que le Christ est né, lui qui est au-dessus de tout, Dieu béni pour les siècles. Amen.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 14,1-6.
Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient.
Or voici qu’il y avait devant lui un homme atteint d’hydropisie.
Prenant la parole, Jésus s’adressa aux docteurs de la Loi et aux pharisiens pour leur demander : « Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ? »
Ils gardèrent le silence. Tenant alors le malade, Jésus le guérit et le laissa aller.
Puis il leur dit : « Si l’un de vous a un fils ou un bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas aussitôt l’en retirer, même le jour du sabbat ? »
Et ils furent incapables de trouver une réponse.


Textes de l’Évangile au quotidien

De lui-même, le jour du Sabbat, Jésus entre dans la maison d'un chef des pharisiens pour y prendre son repas. Il y est accueilli sans aucune difficulté bien au contraire, c'est une occasion dont il ne manquera de se servir pour alimenter ses conversations ! Personne, parmi les invités, n'ose répondre à la questions soulevée par Jésus, car ils savent très bien que celui-ci a réponse à tout. Et de fait, la guérison du malade présent, un jour de sabbat, est d'autant plus justifiée que l'on prend soin même des animaux en ce jour-là. Or, Jésus n'est pas venu dans l'intention d'aborder un sujet litigieux, mais pour manifester que, le jour du Sabbat a bien été béni par Dieu - et la guérison d'un malade est - à l'évidence - le signe que Dieu entend toutes les prières.

Dans son épître, saint Paul manifeste combien grande est la peine qu'il supporte à ce sujet: il parle même de douleur incessante. Notre prêtre nous a dit encore, en conclusion, de prendre garde à nous-mêmes de ne jamais penser que nous pourrions, par nous-mêmes parvenir à nous sanctifier. Mais, sans cesse, il nous faut abandonner nos jugements humains pour pénétrer ce temps de grâce et de miséricorde qui nous est accordé pour grandir dans l'Amour.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum