Le Verbe en sa demeure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Verbe en sa demeure

Message par etienne lorant le Ven 20 Nov 2015 - 10:11

Vendredi de la 33e semaine du temps ordinaire

Premier livre des Maccabées 4,36-37.52-59.
En ces jours-là, Judas et ses frères déclarèrent : « Voilà nos ennemis écrasés, montons purifier le Lieu saint et en faire la dédicace. »
Toute l’armée se rassembla, et ils montèrent à la montagne de Sion.
Le vingt-cinquième jour du neuvième mois, de grand matin,
les prêtres offrirent le sacrifice prescrit par la Loi sur le nouvel autel qu’ils avaient construit.
On fit la dédicace de l’autel au chant des hymnes, au son des cithares, des harpes et des cymbales. C’était juste l’anniversaire du jour où les païens l’avaient profané.
Le peuple entier se prosterna la face contre terre pour adorer, puis ils bénirent le Ciel qui avait fait aboutir leur effort.
Pendant huit jours, ils célébrèrent la dédicace de l’autel, en offrant, dans l’allégresse, des holocaustes, des sacrifices de communion et d’action de grâce.
Ils ornèrent la façade du Temple de couronnes d’or et de boucliers, ils en restaurèrent les entrées et les salles et y replacèrent des portes.
Il y eut une grande allégresse dans le peuple, et l’humiliation infligée par les païens fut effacée. Judas Maccabée décida, avec ses frères et toute l’assemblée d’Israël, que l’anniversaire de la dédicace de l’autel serait célébré pendant huit jours chaque année à cette date, dans la joie et l’allégresse.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 19,45-48.
En ce temps-là, entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs. Il leur déclarait : « Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait.


Textes de l'Evangile au quotidien

Judas Macchabée a réussi à lever une armée, il a triomphé de l'occupant, rétabli le culte et instauré une nouvelle fête en souvenir de l'épreuve supportée dans la fidélité à Dieu.

Hélas, nous a dit le prêtre, c'est la même fidélité qui a conduit à des pratiques strictement rituelles, organisées comme l'on fait de spectacles et des chorégraphies. Tout doit être parfait, depuis l'ornement des autels jusqu'à l'habillement des participants, les textes lus et les réponses des fidèles, les agenouillements, les relèvements, la collecte, etc. Avec espièglerie, l'abbé a ajouté avec une certaine ironie: "[i]Faîtes donc l'expérience d'une messe intégriste. Tout y est orchestré comme sur du papier à musique... mais le débit de lecture est tel qu'il vous faudra un peu d'entraînement pour le suivre !
"

Jésus déclare :"Ma maison est une maison de prière". Il cite ainsi le prophète Isaïe, au chapitre 56. Mais le seul fait de dénoncer le détournement du lieu de culte en "une caverne de bandits", suffit pour lui valoir une première condamnation à mort.
Cependant, Jésus reviendra chaque jour enseigner dans le temple, car Il y est chez lui de pleine autorité. Personne ne pourra l'en empêcher, car n'est-Il pas dans sa maison ?


.[/i]

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum