A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Titi le Ven 4 Déc 2015 - 16:14

Art contemporain : à Pampelune, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

23 novembre 2015 16 h 00 min·



Art contemporain Pampelune profanation eucharistique

C’est l’ultime transgression. Dans la ville de Pampelune, où la mairie est tenue par les indépendantistes basques de Bildu, se tient une exposition comprenant des photographies d’un nommé Abel Azcona, mettant en scène des profanations eucharistiques. La municipalité parraine l’événement. Et on s’étonne que l’Occident qui ne respecte plus rien soit en proie à des calamités !

Le projet « Amén » a consisté, pour l’« artiste contemporain », à assister à 242 messes et à y communier. Il a gardé les hosties consacrées : 248 au total. (L’histoire ne dit pas s’il a communié dans la main.) Il s’est pris en photo. Puis il s’en est servi pour former le mot « Pederastia » sur le sol d’une galerie d’art. C’est cette « performance » qui sert de trame à l’exposition constituée par les photos du sacrilège, parmi d’autres œuvres rassemblées sous le titre « Enterrés », sur les fusillés de la Guerre d’Espagne. Vous ne voyez pas le rapport ? Il n’y en a pas, sinon à travers la haine de la religion et des religieux catholiques qui avait cours alors.


L’art contemporain obsédé par les profanations


Un plat rempli d’hosties était également exposé dans une salle municipale de la mairie de Pampelune, au milieu des photos. Consacrées ? On peut le craindre. En tout cas, c’est ce qu’Azcona laisse entendre, et il s’en vante. Au-delà de la volonté de choquer les catholiques, il y a clairement celle de dire sa haine de Jésus incarné, réellement présent sous les espèces du pain.

Quoi qu’il en soit, un visiteur anonyme a déjà sauvé les hosties en les emportant.

Un catholique ne peut imaginer pire atteinte au sacré. C’est Notre-Seigneur Lui-même qui est l’objet de cette exécration ; et des chrétiens sont morts martyrs pour protéger le Saint Sacrement…

La plate-forme citoyenne espagnole HazteOir a lancé une pétition pour dénoncer « une des plus importantes attaques contre les croyances des catholiques qui se soient produite dans notre pays ces dernières années », accusant le maire d’utiliser l’argent de ceux qui l’ont élu pour s’en prendre à leurs droits. La pétition exige la fermeture immédiate de l’exposition.

Elle est également dirigée vers les autorités judiciaires.


A Pampelune, la haine antichrétienne subventionnée par la mairie


Comme en France, le blasphème n’est pas pénalisé en Espagne et le seul moyen judiciaire d’obtenir la cessation d’une telle agression, ou réparation, est d’apporter la preuve qu’elle porte atteinte aux droits des croyants.

Et comme en France, il ne se passe rien si les chrétiens ne se mobilisent pas : le ministère public n’a pas pris l’initiative de dénoncer cette odieuse profanation, pas même au nom de la défense des fidèles d’une religion qui demeure, malgré tout, au cœur de la culture espagnole. Sinon, pourquoi un « artiste » comme Azcona prendrait-il la peine d’en attaquer non seulement les symboles, mais la réalité la plus sacrée ?

Cet Abel Azcona, qui produit ses « œuvres » et performances en Espagne, en Colombie, en France, au Japon et dans de nombreux autres pays n’est pas la moitié d’un dérangé. Victime de maltraitances pendant l’enfance – semble-t-il –, il n’exorcise pas ses maux, il les met en scène, les revit, les ressasse, les aggrave.

Parmi ses projets artistiques, il recueille anonymement des photos de sexes féminins que chacun, et surtout chacune, peut envoyer sur son site ad hoc. Obsédé par le sang et les « fluides du corps », il a obtenu la reconnaissance de ses pairs et aujourd’hui, celle des autorités civiles qui en Espagne comme ailleurs, font la promotion de ce faux art de cour avec ses transgressions parfaitement codées.


Profanation de l’Eucharistie par Abel Azcona


La profanation des Saintes Espèces marque cependant un nouveau pas dans l’abject.

Le site infocatolica.com présente une photo de l’artiste, non pour le désigner à la haine des catholiques mais pour que les prêtres en prennent connaissance, histoire d’éviter de nouveaux vols d’hosties. Chose que les simples fidèles peuvent faire aussi, sans violence mais avec détermination.

Les Navarrais se demandent désormais si en laissant libre cours à Abel Azcona pour déverser sa haine de l’Eucharistie dans une salle municipale cédée en son temps par le diocèse, les autorités locales n’ont pas contrevenu aux termes du contrat. L’exposition se tient en effet dans le Monumento a los Caídos local, un sanctuaire évidemment catholique à l’origine aujourd’hui utilisé pour des présentations « artistiques. »

L’article de Luis Fernando Pérez Bustamante sur Infocatolica se termine sur trois mots : ¡¡Viva Cristo Rey!!

Vérité au-delà des Pyrénées, vérité en deçà.


Anne Dolhein

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Titi le Ven 4 Déc 2015 - 16:30

Voici le récit que fait Mère Pierina dans sa lettre à Pie XII: «Le 31 mai 1938, alors que je priais dans la chapelle de mon noviciat, une Belle Femme se présenta à moi: elle tenait à la main un scapulaire formé de deux morceaux de flanelle blanche, unis par un cordon. L’un des morceaux portait l’image du Saint Visage de Jésus, l’autre une Hostie entourée de rayons. Elle s’approcha et me dit: “Écoute bien et rapporte tout exactement au père. Ce scapulaire est une arme de défense, un bouclier de force, un gage d’amour et de miséricorde que Jésus veut donner au monde en ces temps de sensualité et de haine de Dieu et de l’Église. Des filets diaboliques sont tendus pour arracher la foi des cœurs, le mal se répand, les vrais apôtres sont rares, un remède divin est nécessaire et ce remède c’est le Saint Visage de Jésus. Tous ceux qui endosseront un scapulaire comme celui-ci et feront, si possible tous les mardis, une visite au Saint-Sacrement pour réparer les outrages qu’a reçus Son Saint Visage durant Sa Passion et qu’il reçoit tous les jours dans le sacrement eucharistique, seront fortifiés dans la foi, prêts à la défendre et à surmonter toutes les difficultés intérieures et extérieures; ils auront de plus une mort sereine sous l’aimable regard de mon Divin Fils”».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par jaimedieu le Dim 6 Déc 2015 - 19:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les véritables coupables ne sont-ils pas ceux dont le Seigneur a dit :
" ...je les vomirai de ma bouche. " c'est-à-dire les tièdes ?

"...Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant !
Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche." Apocalypse chapitre 3.

Cette attitude "libérale " celle de la communion dans la main, cause toutes sortes de scandales. Des hosties jetées par terre ou mise dans les poches des touristes en visites, faute d'avertir à l'avance que la communion n'est que pour les Catholiques baptisés, le manque d'enseignement (mon peuple périt faute de connaissances, Osée chapitre. 4 verset 6) la nonchalance à avertir des dangers de communier n'importe comment et sans être en état de grâce :


1 Corinthiens 11

11.24. et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
11.25
De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.
11.26
Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne.
11.27
C'est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur.
11.28
Que chacun donc s'éprouve soi-même, et qu'ainsi il mange du pain et boive de la coupe;
11.29
car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même.
11.30
C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts.
11.31
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Titi le Dim 6 Déc 2015 - 20:16

Je pense que nous sommes tous coupables: Les "gros" péchés des uns sont le fruit des "petits" péchés des autres. L'acte de cet individu ne pourrait avoir lieu sans l'indifférence de tous. Dieu se fait lui même victime en permettant ce genre de chose ignoble pour nous réveiller de notre torpeur confortable. Au delà de ce qu'il a fait, qui serait capable de faire changer cet homme? Le pointer du doigt ça on sait faire mais le convertir c'est une autre affaire parce que ça supposerait que nos actes soient en adéquation avec ce que nous prêchons.
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Amazone le Dim 6 Déc 2015 - 22:39


Mais... Ils ne veulent pas être convertis. Même aux portes de la mort, ils refusent Dieu.

Ils ne veulent pas de notre Seigneur Jésus, ils refusent l'Amour, ils refusent la Vie et le Paradis, ils savent ce qu'ils font et ils savent qu'ils iront en enfer car ça ils le Veulent.

Les damnés en enfer crient leur haine contre Dieu, celui-ci commence maintenant, sur terre.
Assister à 242 Messes pour profaner les Hosties, ce n'est pas 1 ou 2 Messes, c'est de la préméditation démoniaque...  
De plus ils ne s'attaquent qu'à l'Eglise Catholique, jamais aux autres "religions". Preuve que...


Ce ne sont pas de simples égarés, ce sont des adorateurs du diable qui agissent pour la gloire de satan et par haine envers Dieu Sainte Trinité, l'Eglise et le Bien, qu'ils ont en horreur.


Un simple athée n'agira que rarement ainsi, alors que ceux-là croient déjà (sataniste, franc-maçon de haut degré, etc), c'est parce qu'ils croient qu'ils utilisent de belles Hosties consacrées, pour faire souffrir notre doux Sauveur Jésus et la Sainte Mère de Dieu.


Le Mal véritable existe... Certains en sont tout remplis, volontairement.



Cette affaire me fait un peu penser aux "stars" mondiales, qui ne cachent pas avoir fait un pacte avec satan pour avoir l'argent et la célébrité.
Sans ses profanations, on aurait même pas parlé de cet individu sans talent...



Le projet « Amén » a consisté, pour l’« artiste contemporain », à assister à 242 messes et à y communier. Il a gardé les hosties consacrées : 248 au total. (L’histoire ne dit pas s’il a communié dans la main.) Il s’est pris en photo. Puis il s’en est servi pour former le mot « Pederastia » sur le sol d’une galerie d’art.
(...)

Un plat rempli d’hosties était également exposé dans une salle municipale de la mairie de Pampelune, au milieu des photos. Consacrées ? On peut le craindre. En tout cas, c’est ce qu’Azcona laisse entendre, et il s’en vante. Au-delà de la volonté de choquer les catholiques, il y a clairement celle de dire sa haine de Jésus incarné, réellement présent sous les espèces du pain.
(...)

il recueille anonymement des photos de sexes féminins que chacun, et surtout chacune, peut envoyer sur son site ad hoc. Obsédé par le sang et les « fluides du corps »


Merci Titi pour cette info, là ça va très très loin mais aucun journal ou télé n'en parlera.

Est-ce qu'au moins un Prêtre en parlera pour prévenir, lors d'une Messe... ?



Quelques images de ce monstre, attention images choquantes mais ça montre ce qu'il est :
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



248 heures d’adoration eucharistique pour réparer la profanation d’hosties  :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Thalie81440 le Lun 7 Déc 2015 - 18:33

Pauvre homme, je le plains d'être perdu ......
avatar
Thalie81440

Féminin Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 38
Localisation : midi-pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Titi le Mar 8 Déc 2015 - 16:50

Il n'est pas perdu définitivement tant qu'il n'est pas mort
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par edelweiss le Sam 12 Déc 2015 - 14:20

A mon avis cette info est fausse
L'artiste s'en vente pour faire monter la mayonnaise mais les hosties ne sont pas réellement consacrées.
Croyez vous qu'il soit capable de supporter plus de 200 messes pour les récupérer ?

Mais sic' est vrai c'est l'enfer direct en TGV pour l'éternité dans le coin le plus brûlant.
C'est aussi l'enfer pour tous ceux qui s'y associent
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Amazone le Sam 12 Déc 2015 - 14:58


Non c'est une vraie information, la justice franc-maçonne s'en mêle aussi, mais pour donner raison au profanateur...

Au moins 1 est malheureusement Consacrée, si ce n'est pas toutes les Hosties, la preuve vient de photos, dans une église, avec un Prêtre visible pendant la Sainte Communion.

Ce profanateur s'est pris en photo juste à cet instant quand il allait la retirer... La Sainte Hostie est bien visible à l'entrée sa bouche.

Il s'est filmé en porno homosexuel et autres horreurs... Je ne mettrai donc pas le lien direct de sa photo, mais d'autres liens neutres sont sans risque ainsi que la photo  :

-   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

-   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Mgr Francisco Perez, archevêque de Pampelonne et Tudela invite les fidèles à une Messe de réparation mercredi et précise que la peine encourue par l'auteur du sacrilège qui s'est fait ici volontairement photographier retirant ostensiblement l'Hostie de sa bouche est l'excommunication immédiate latae sententiae réservée au Siège Apostolique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Amazone le Sam 12 Déc 2015 - 15:24


Ça continue !
Il ne s'arrêtera pas là et il encourage d'autres à voler des Hosties Consacrées, ce qu'ils ont fait :


Espagne : vers de nouveaux sacrilèges à Pampelune ?

Nous avons signalé ICI l’exposition sacrilège et blasphématoire de Pampelune.
Hier, le site de Médias-Presse-Info alertait sur le risque de nouveaux sacrilèges. Perseverare diabolicum. C’est grave. Très grave.



   Le pseudo “artiste” Abel Azcona qui prétend faire de l’art contemporain par la profanation d’hosties consacrées a déclaré qu’il possédait 32 nouvelles hosties consacrées grâce à des “fans” qui sont allés à différentes messes pour les obtenir.

Mais le pire est que certaines de ces hosties, selon les dires du blasphémateur Azcona, ont été prises lors de la messe de réparation qui a eu lieu à la cathédrale de Pampelune.


Tandis que le juge étudie les plaintes déposées contre cette exposition blasphématoire, la fermeture préventive de l’exposition a été refusée sous prétexte que « les hosties initialement exposées par l’auteur ne sont plus en place ». Selon le juge, « il n’y a plus d’affichage public des hosties consacrées et il n’est donc pas nécessaire de prendre une décision sur leur retrait ». Des photographies des profanations d’hosties sont pourtant toujours exposées.


Quant à Abel Azcona, il continue de narguer et d’insulter les gens qui demandent la fermeture de l’exposition.
« Mesdames, je vous libère, pas besoin de prier pour moi et pour mon âme », s’amuse-t-il de déclarer devant les journalistes.


Cet être abject se permet également de graves accusations contre les prêtres, en particulier contre ceux qui étaient présents à la messe de réparation, déclarant publiquement :
« Plus d’une centaine de prêtres étaient à l’autel lors de la messe de réparation. Je me demande combien n’ont jamais abusé quelqu’un ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et il n'est pas le seul à faire des expositions blasphématoires dans le monde entier :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Comme celle-ci, qui prouve qu'ils savent bien ce qu'ils font, en écrasant du pied Dieu :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par edelweiss le Sam 12 Déc 2015 - 17:07

Mais c'est incroyable mais il faut s'attendre à tout aujourd'hui !

Juridiquement si l'affaire s'était passée en France nous en serions au même point car aucun texte à ma connaissance ne peut le condamner.

J'ai entendu parler d'une vieille folle qui épinglait des hosties sur le mur de sa cuisine pour lui porter chance. Il faut absolument revenir à la communion dans la bouche avec obligation de l'avaler devant le prêtre.

J'ai vu un aussi jour un petit garçon prendre l'hostie et la mettre dans sa poche. Une fois le gamin intercepté il m'a dit qu'il voulait la donner à sa maman et je l'ai récupérée.
Mais ce n'était pas une profanation volontaire car l'enfant était inconscient et voulait simplement la porter à sa maman.

avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Amazone le Sam 12 Déc 2015 - 18:10


Peut-être que le problème est que ces expositions antéchrists ne choquent et attristent que peu de monde, si peu...

Peut-être que trop de personnes ne réalisent même pas que la belle Hostie est le Corps du Christ, le Saint Corps de notre doux Sauveur, Dieu.


Mais ces êtres diaboliques qui profanent volontairement la Sainte Hostie pour être célèbres ou pour des rituels sataniques et/ou fm, eux, ils savent très bien ce qu'Est l'Hostie Consacrée.

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par edelweiss le Dim 13 Déc 2015 - 8:24


Il n'y a absolument plus aucune culture chrétienne

Je connais une dame qui a fait toute sa scolarité dans une école catholique
Son père est mort et j'ai assisté aux obsèques
La semaine dernière je l'ai revue et elle m'a demandé si la messe des obsèques était bien

Ce n'était pas une messe car il n'y avait pas de prêtre ni de consécration.
Le mort est entré dans l'église sur un chant d'un chanteur profane athée
Il est ressorti de l'église de la même manière.

C'est les chrétiens eux même qui sont les responsables de cette inculture.
C'est eux qui ont creusée leur propre tombe

Ne me dite pas que sortant d'une école catholique cette personne ne devrait pas faire la différence entre une messe et une simple célébration que je juge très bien mais profane.

Ne rêvez pas ! Plus personne ne croit que l'hostie consacrée est le vrai corps du Christ à part quelques personnes traitées de dangereux intégristes et bientôt de malades mentaux .

Même bon nombre de prêtres n'y croient plus. Vous voyez bien comment les saintes espèces sont traitées nul besoin de beaucoup de commentaires pour comprendre que plus personne n'y croit. Observez et vous allez voir




avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Thalie81440 le Dim 13 Déc 2015 - 12:10

Sad
avatar
Thalie81440

Féminin Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 38
Localisation : midi-pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par jean batiste le Lun 14 Déc 2015 - 16:58


"Commence par regarder ma grandeur, ma majesté,
puis contemple mon abaissement, mon humilité,
dans cette petite hostie,
c'est par ma petitesse que Je te rejoins.
Unis ton néant à mon abaissement
si tu veux que Je t'élève jusqu'à ma grandeur.
Tu vois ce fleuve qui coule entre nous deux et nous sépare,
Je veux alors te le faire franchir….
C'est en reconnaissant ton néant,
en t'humiliant que tu franchiras ce fleuve.
J'ai dit : Je suis doux et humble de cœur.
Voyez dans l'hostie la douceur de mon Amour,
l'humilité de mon Cœur !
La Charité y flambe.
L'Humilité y resplendit.
L'Obéissance y règne.
L'Abandon y triomphe.
avatar
jean batiste

Date d'inscription : 21/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par jean batiste le Lun 14 Déc 2015 - 17:01

Vous avez perdu le sens de la croix. Alors je dois vous réapprendre le sens de ma sainte messe.
Vous avez retiré la croix de ma sainte messe, tout ce en faisait la substance et la richesse.
Vous avez fait de mon sacrifice un repas fraternel, une rencontre amical, une fête.
Vous avez fait disparaitre l'immolation d'un Dieu en faveur du monde. Mais vous l'avez dépouillé de ma croix.
Âmes chrétiennes, vous désertez le calvaire!
Esprit impurs, vous dépouillez mon église de ses richesses.
Je veux vous réapprendre le sens de ma sainte messe.
Par amour pour vous, je continue de m'immoler sur les autels, afin d'effacer les péchés du monde, d'apaiser la juste colère de mon père et de vous enrichir de mes mérites.
Voila mon éternelle sacrifice, la sainte messe, don de mon cœur!
QU EN AVEZ VOUS FAIT?
avatar
jean batiste

Date d'inscription : 21/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par jaimedieu le Mar 15 Déc 2015 - 14:33


Je suis la Lumière,
et vous ne me voyez pas

Je suis la Route,
et vous ne me suivez pas

Je suis la Vérité,
et vous ne me croyez pas

Je suis la Vie,
et vous ne me cherchez pas

Je suis le Maître,
et vous ne m'écoutez pas

Je suis votre grand Ami,
et vous ne m'aimez pas

Je suis votre Dieu,
et vous ne me priez pas.

Si vous êtes malheureux,
ne me le reprochez pas !

(sur un vieux calvaire flamand - 1632)





avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 60
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Titi le Lun 21 Déc 2015 - 19:53

avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Pampelune en Espagne, une profanation eucharistique érigée au rang d’« art »

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum