Une foi mûre est toujours manifestée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une foi mûre est toujours manifestée

Message par etienne lorant le Mar 15 Déc 2015 - 11:03

Mardi de la 3e semaine de l'Avent

Livre de Sophonie 3,1-2.9-13.
Ainsi parle le Seigneur : Malheur à la rebelle, l’impure, Jérusalem, la ville tyrannique !
Elle n’a pas écouté l’appel, elle n’a pas accepté la leçon, elle n’a pas fait confiance au Seigneur, de son Dieu elle ne s’est pas approchée.
Alors, je rendrai pures les lèvres des peuples pour que tous invoquent le nom du Seigneur et, d’un même geste, le servent. (...) Je laisserai chez toi un peuple pauvre et petit ; il prendra pour abri le nom du Seigneur.
Ce reste d’Israël ne commettra plus d’injustice ; ils ne diront plus de mensonge ; dans leur bouche, plus de langage trompeur. Mais ils pourront paître et se reposer, nul ne viendra les effrayer.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 21,28-32.
En ce temps-là, Jésus disait aux grands prêtres et aux anciens :
« Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : “Mon enfant, va travailler aujourd’hui à la vigne.”
Celui-ci répondit : “Je ne veux pas.” Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : “Oui, Seigneur !” et il n’y alla pas.
Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier. » Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole. »



Textes de l'Evangile au quotidien

Tout au début, mais encore aujourd'hui, il fut naturel pour l'homme d'avoir un lieu de culte qui rende visible par tous son attachement à sa foi et à sa pratique. Notre prêtre a évoqué l'histoire de la cathédrale de la "Sagrada Familia" dont l'architecte, Antonio Gaudi, a été béatifié par le Pape Benoît XVI. Non pas pour avoir élevé un monument exceptionnel à la gloire de l’Église, mais du fait que La Sagrada Família est comme "un grandiose livre ouvert, un théâtre entre ciel et terre dans lequel tous les arts sont réunis pour mettre en scène l’histoire sacrée du monde et entraîner ce monde dans l'aventure de la foi."

Cependant, dans ce cas comme dans tous les autres, c'est le fait de manifester sa foi à Dieu, aux hommes et au monde qui conduit chaque âme à son salut. Il n'est pas besoin d'être un grand bâtisseur, ni de mourir en martyr. Mais ce qui compte, c'est de vivre en s'efforçant, en tout temps, de "se convertir et suivre".

Jean le Baptiste est venu et nombreux celles et ceux qui se sont repentis. Mais pas les pharisiens. Mais ils sont venus observer Jean d'un œil critique, afin d'en rendre compte à leurs supérieurs. En aucun cas, ils n'ont accompli le geste de recevoir son baptême - car reconnaître publiquement ses fautes ! ... c'est exactement ce que demande le Seigneur.

Certes, c'est un acte de foi de se rendre à l'église et d'y recevoir les sacrements, mais il est nécessaire de produire des actes de foi, d'espérance et de charité - lesquels découlent naturellement d'une âme de bonne volonté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum