France: Ils étaient tous au dîner du CRIF : le cardinal Vingt-Trois, Delphine Ernotte, le dessinateur Riss, l’imam Chalg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

France: Ils étaient tous au dîner du CRIF : le cardinal Vingt-Trois, Delphine Ernotte, le dessinateur Riss, l’imam Chalg

Message par MichelT le Mer 9 Mar 2016 - 14:43

Ils étaient tous au dîner du CRIF : le cardinal Vingt-Trois, Delphine Ernotte, le dessinateur Riss, l’imam Chalgoumi, Audrey Pulvar,…

in Politique / by Pierre-Alain Depauw / on 8 mars 2016

 Voici un petit aperçu des personnalités présentes au dîner 2016 du CRIF.

Commençons par les politiciens et représentants de l’autorité : le Premier ministre Manuel Valls, Bernard Cazeneuve (ministre de l’Intérieur), Jean-Yves Le Drian (ministre de la Défense), Jean-Jacques Urvoas (Justice), Najat Vallaud-Belkacem (ministre de l’Education nationale), Jean-Marie Le Guen (secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement), Jean-Vincent Placé (secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat), Claude Bartolone (président de l’Assemblée nationale), Gérard Larcher (président du Sénat), Edith Cresson (ancien Premier ministre), Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé, Hervé Mariton, Nathalie Kosciusko-Morizet, Nadine Morano, Christian Estrosi, Valérie Pécresse, François Baroin, Anne Hidalgo (maire de Paris), le procureur de la République François Molins, le préfet de police Michel Cadot,…

Du côté du monde de la télévision, on pouvait reconnaître Marc-Olivier Fogiel, Audrey Pulvar, Delphine Ernotte, Wendy Bouchard.

Il y avait aussi le cinéaste Claude Lanzmann, le dessinateur Riss, Marek Halter, le grand rabbin de Paris Michel Guggenheim, Joël Mergui (président du Consistoire central israélite), Anouar Kbibech (président du Conseil français du culte musulman), l’imam Hassen Chalgoumi, le cardinal Vingt-Trois, Mgr Stanislas Lalanne (évêque de Pontoise), le pasteur François Clavairoly,…


Médias-Presse Info


Le CRIF réclame que l’état d’urgence serve à censurer internet

in Articles divers, Politique / by Pierre-Alain Depauw / on 8 mars 2016

 Le dîner annuel du CRIF, qui s’est tenu hier soir à l’hôtel Pullman-Montparnasse avec plus de 800 convives, a permis à Roger Cukierman de présenter ses nouvelles exigences.

Le dirigeant a réclamé des « règles nouvelles » « imposées à Facebook, Twitter et Google ». « L’état d’urgence doit aussi s’appliquer sur internet », a déclaré Roger Cukierman. La censure d’internet est une revendication martelée par différentes organisations juives depuis plusieurs années.

S’adressant au Premier ministre Manuel Valls, le président du CRIF a estimé que Pharos, plateforme gouvernementale de lutte contre la cybercriminalité, « devrait disposer de plusieurs centaines d’employés au lieu de quelques dizaines, seulement, aujourd’hui ».

François Hollande ayant été retenu à Bruxelles pour le sommet extraordinaire UE-Turquie sur la crise des migrants, c’est Manuel Valls qui le représentait. Le journal Le Monde, peu suspect de mauvaises intentions à l’égard de la communauté juive, a souligné que le discours de Manuel Valls a confondu « l’antisionisme » et « l’antisémitisme ».

Manuel Valls a en effet déclaré : « l’antisionisme, c’est-à-dire tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël », un amalgame fréquent chez le Premier ministre.

« Nous savons qu’il y a un antisémitisme ancien et un antisémitisme nouveau, a affirmé le premier ministre. Un antisémitisme d’extrême droite mais aussi un antisémitisme d’extrême gauche. Il y a l’antisémitisme des beaux quartiers, il y a aussi l’antisémitisme dans les quartiers populaires d’une jeunesse radicalisée. Et puis (…), il y a l’antisionisme, c’est-à-dire tout simplement le synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël. »

Manuel Valls a par ailleurs annoncé, en réponse à une exigence du président du CRIF, que la « disposition visant à sortir les délits antisémites et racistes du droit de la presse pour les faire rentrer dans le droit commun » figurerait bien dans un projet de loi « soumis au Parlement au printemps ».


Médias-Presse

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum