Jésus, vainqueur du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jésus, vainqueur du monde

Message par etienne lorant le Lun 9 Mai 2016 - 10:58

Le lundi de la 7e semaine de Pâques

Livre des Actes des Apôtres 19,1-8.
Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul traversait le haut pays ; il arriva à Éphèse, où il trouva quelques disciples. Il leur demanda : « Lorsque vous êtes devenus croyants, avez-vous reçu l’Esprit Saint ? » Ils lui répondirent : « Nous n’avons même pas entendu dire qu’il y a un Esprit Saint. » Paul reprit : « Quel baptême avez-vous donc reçu ? » Ils répondirent : « Celui de Jean le Baptiste. »
Paul dit alors : « Jean donnait un baptême de conversion : il disait au peuple de croire en celui qui devait venir après lui, c’est-à-dire en Jésus. » Après l’avoir entendu, ils se firent baptiser au nom du Seigneur Jésus. Et quand Paul leur eut imposé les mains, l’Esprit Saint vint sur eux, et ils se mirent à parler en langues mystérieuses et à prophétiser. Ils étaient une douzaine d’hommes au total.
Paul se rendit à la synagogue où, pendant trois mois, il prit la parole avec assurance ; il discutait et usait d’arguments persuasifs à propos du royaume de Dieu
.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 16,29-33.
En ce temps-là, les disciples de Jésus lui dirent : « Voici que tu parles ouvertement et non plus en images. Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et tu n’as pas besoin qu’on t’interroge : voilà pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. »
Jésus leur répondit : « Maintenant vous croyez !
Voici que l’heure vient – déjà elle est venue – où vous serez dispersés chacun de son côté, et vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi. Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde.
»

Cy Aelf, Paris
L'évangélisation se poursuit, dans ce qui semble être un grand désordre, mais c'est un désordre qui a sa propre logique. S'il n'en était pas ainsi, c'est à une logique de conquête, avec usage de la force, qui nous serait décrite. Depuis le commencement du monde, les hommes se rassemblent en nations, selon leurs langages propres et cherchent à s'étendre en colonisant d'autres nations, le plus souvent par usage de la force.

De nos jours encore, nous savons bien qu'il en est ainsi. "C'est sur la mémoire de multiples guerres que l’union Européenne s'appuie pour nous convaincre que nous avons tous la même identité...", a dit notre prêtre en haussant légèrement les épaules. Il n'en va pas de même dans l’Église naissante et aujourd'hui encore, on vient à la foi non par une culture commune, mais par le désir de salut, c'est-à-dire au travers d'une mutation profonde, de tout l'être, que l'on nomme: conversion.

Paul n'a rien d'un grand chef politique et les autres disciples non plus. Mais tous, apôtres, disciples, "craignants-Dieu", baptisés d'origine et de langue différentes, ont reconnu et saisi le besoin impérieux de se convertir. ls se sont convertis et ils vivent en quête du salut définitif.

Aujourd'hui, c'est nous. Semblables à ces hommes qui sont venus trouver Paul pour parfaire leur baptême, nous nous sentons attirés par une connaissance de plus en plus profonde de notre foi. N'est-ce pas le chemin qui conduit à la vérité, et de la vérité à la vie éternelle ? Que les événements du monde ne nous troublent donc pas. Car ce que dit Jésus dans l’Évangile s'adresse directement à nous aussi :

"Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde."

Alléluia !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum