L'ordination de femmes diacres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ordination de femmes diacres

Message par jaimedieu le Jeu 12 Mai 2016 - 19:34


Le pape a ouvert jeudi la voie à l'ordination de femmes diacres, à même de prêcher et de célébrer des baptêmes ou des mariages, une révolution pour l'Église catholique où seuls les hommes peuvent donner les sacrements.


S'adressant à plusieurs centaines de religieuses lors d'une réunion à huis clos, le pape a répondu par l'affirmative à l'une d'entre elles qui lui demandait s'il était possible de créer une commission pour étudier cette question, selon l'Osservatore romano, le journal du Vatican.

«Je pense que oui, ce serait bien pour l'Église de clarifier ce point. Je suis d'accord. Je parlerai pour qu'on fasse quelque chose dans ce genre», selon des propos rapportés par des agences italiennes et religieuses.

Dans l'Église catholique, les diacres peuvent prononcer le sermon à la messe, célébrer des baptêmes, des mariages et des funérailles, mais ils ne peuvent pas dire la messe seuls: il faut un prêtre pour célébrer l'eucharistie, de même que pour confesser les fidèles.


Le diaconat est longtemps resté une étape vers la prêtrise, mais le concile Vatican II a rétabli le diaconat permanent, accessible à des hommes mariés, qui pallient souvent le manque de prêtres ou les assistent quand ils sont débordés.



Selon les statistiques du Vatican, il y avait fin 2014 plus de 415.000 prêtres et 44.500 diacres permanents dans le monde. Ces derniers ont progressé de 33% depuis 2005 et se trouvent essentiellement en Amérique du Nord et en Europe.

Aux États-Unis, la Conférence pour l'ordination des femmes a estimé que la commission envisagée par François serait «un grand pas» vers la reconnaissance par l'Église de sa propre histoire.

De nombreux travaux historiques ont en effet révélé l'existence dans les premiers siècles du christianisme de diaconesses travaillant avec les hommes.

Selon les agences, le pape a raconté aux religieuses avoir évoqué cette question avec «un professeur bon et sage» pour tenter de savoir si ces femmes avaient été ordonnées. «C'était un peu obscur», a-t-il ajouté en répétant qu'une commission officielle chargée d'étudier cette question pourrait être utile.

Inégalité flagrante

Le pape François a plusieurs fois évoqué sa volonté de remédier à l'inégalité entre hommes et femmes dans l'exercice des responsabilités au sein de l'Église.

Il a ainsi cherché à encourager l'influence théologique des femmes et a répété qu'une femme pourrait un jour prochain diriger un dicastère (ministère) de la Curie.

«Les femmes sont comme les fraises dans un gâteau, il en faut toujours plus», plaisantait-il ainsi devant des théologiens en décembre 2014.

Il n'a jusqu'à présent pas réellement pris de mesures concrètes pour faire évoluer les choses. Laïques ou religieuses, les femmes sont largement majoritaires parmi les personnes oeuvrant au quotidien de la vie des paroisses, mais restent toujours subordonnées à un membre masculin du clergé.

Le pontife argentin a d'ailleurs récemment réaffirmé qu'il n'était pas envisageable que des femmes deviennent prêtres, expliquant que ses prédécesseurs, en particulier Jean Paul II, avaient longuement examiné cette proposition avant d'y répondre par la négative.

Lors du dernier synode des évêques sur la famille en octobre, où nombre d'observateurs avaient relevé la quasi-absence des femmes dans les débats, un évêque canadien, Mgr Paul-André Durocher, avait proposé que des femmes puissent devenir diacres.

Selon un observateur présent dans la salle où le synode se réunissait à huis clos, nombre de pères synodaux avaient applaudi son intervention.

«François sent que le temps passe et qu'il doit prendre des décisions courageuses même si la majorité de la hiérarchie de l'Église n'est pas prête à faire ce pas», a expliqué le vaticaniste Marco Politi, auteur de «François parmi les loups», en évoquant «un acte napoléonien».

«Je ne doute pas que dans un an, nous aurons les résultats de cette commission», a-t-il assuré à l'AFP.
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par jaimedieu le Jeu 12 Mai 2016 - 19:34

Embarassed Source: le quotidien La Presse
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par Thalie81440 le Ven 13 Mai 2016 - 10:13

Etant donné qu'il y a déjà des filles parmi les enfants de chœur, qu'il y a des femmes aux chants, dans les équipes de funérailles, qui montent des groupes de prières, je pense que pour conserver l'Eglise, il faudra passer par là.....
avatar
Thalie81440

Féminin Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 38
Localisation : midi-pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par jaimedieu le Ven 13 Mai 2016 - 15:06

En fait, les diaconesse existaient dans l'Église primitive. Je crois que nous revivons simplement cette situation, quoique les causes sont différentes. Les persécutions ne sont pas de même nature, l'hégémonie mondiale qui était à l'époque l'Empire Romain (tous devaient se soumettre aux dieux romains, c'était une question légale visant à maintenir la cohésion de l'Empire), les Églises étaient petites et les premiers chrétiens devaient se cacher, etc.

Tout cela ressemble de plus en plus à notre époque, instauration d'une Hégémonie mondiale, obligation d'être d'accord avec les législations votées mondialement (avortement, mouvement homosexuel, etc.) sous peine d'être taxé de courant d'extrême droite, etc. La différence est que l'Église d'aujourd'hui est dépassée par les évènements, n'a plus aucun pouvoir depuis la Révolution française qui s'est étendue de par le monde, les fidèles se sont révoltés sous prétexte que les enseignements de l'Église étouffaient la liberté de conscience, ce qui d'ailleurs est mentionné par le Seigneur et les Apôtres plusieurs endroits, soit dans les Évangiles, soit dans les Actes ou encore les épîtres. Sans compter la corruption qui s'est introduite dans celle-ci, les désirs de richesses et de pouvoir prenant le dessus sur la Vérité.

J'espère seulement que les personnes qui seront choisies ne se laisseront pas influencées par les "courants de pensée" qui priment aujourd'hui sur les enseignements du Seigneur.
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par Rémi le Ven 13 Mai 2016 - 15:10

Bien désolant, on parle sans cesse de mettre tout en oeuvre pour rassembler les diverses confessions chrétiennes mais là on risque de s'éloigner définitivement de ceux qui nous sont les plus proches, les orthodoxes, je ne comprends plus rien.

Le Christ n'a pas voulu une Église égalitaire(sexuellement parlant) et démocratique mais une Église sous la forme d'une famille traditionnelle.

_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par jaimedieu le Ven 13 Mai 2016 - 15:29

Je doute que la pensée démocratique habitait l'Église primitive. Je crois que le choix de nommer des diaconesses à l'époque était pour des considérations pratiques, vu le petit nombre de croyants, ce qui est pratiquement le cas aujourd'hui...Puisque nous sommes réellement en guerre et qu'il manque cruellement d'hommes, existe-t-il d'autres solutions dans le présent? Je précise dans le présent, car par la prière, les membres du corps du Christ peuvent encore susciter un miracle!
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par Rémi le Sam 14 Mai 2016 - 20:22

2 articles qui clarifient les intentions du pape François sur la question des diaconesses .



2016-05-13 Radio Vatican

(RV) Suite au retentissement suscité dans les médias par ses propos sur l’éventualité que des femmes puissent devenir diacres le Pape François a téléphoné au Substitut de la Secrétairerie d’Etat pour lui faire part de sa surprise. Dans un tweet, Mgr Becciù explique que le Saint-Père envisage la création d’une commission pour étudier la question et qu’il faut donc éviter de tirer des conclusion hâtives. Jeudi, lors d’une rencontre avec des centaines de supérieures majeures venues du monde entier pour leur assemblée plénière, le Pape François a accepté de répondre à de nombreuses question dont une sur le diaconat des femmes.

Le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège reconnaît que cet échange a été très encourageant en ce qui concerne le rôle des femmes, et en particulier des consacrées, dans la vie de l’Eglise et de la possibilité pour elles d’accéder à des taches importantes là où l’ordination sacerdotale n’est pas exigée. Quant à la question du diaconat des femmes, elle n’est pas nouvelle, rappelle le Père Federico Lombardi. On en a beaucoup parlé dans le passé d’autant qu’aux premiers temps du christianisme, des femmes, appelées diaconesses, exerçaient un certain nombre de tâches au sein de la communauté. Des historiens ont déjà travaillé sur la question.

Attention à ne pas réduire les débats à une question

En 2002, la Commission théologique internationale a publié un document important sur ce sujet. Le Souverain Pontife pense donc qu’il serait utile de mettre sur pied une Commission officielle pour clarifier la situation. Mais honnêtement, précise encore le Père Lombardi, il n’a jamais dit qu’il avait l’intention d’approuver l’ordination diaconale des femmes et certainement pas l’ordination de femmes prêtres. Au contraire, en ce qui concerne ce dernier point, il a clairement laissé entendre qu’il n’y pensait pas du tout. Ses prédécesseurs, en particulier Jean-Paul II, ont longuement examiné cette proposition avant d’y répondre par la négative.

Le directeur du Bureau de presse regrette enfin que le riche échange de jeudi ait été réduit à cette seule question. Le diaconat est longtemps resté une étape vers le sacerdoce, mais le concile Vatican II a rétabli le diaconat permanent, accessible à des hommes mariés. Ils sont quelque 45 000 aujourd’hui dans le monde. Les diacres catholiques peuvent prononcer les homélies, célébrer des baptêmes, des mariages et des funérailles. (OB-RF)
(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)


Et ce qu'était vraiment une femme diacre au début du christianisme, c'était assez loin de ce qu'est aujourd'hui le diaconat chez les hommes.

Le pape François aurait annoncé son intention d’étudier la question du diaconat féminin et en aurait parlé dernièrement lors d’une rencontre, au Vatican, avec les supérieures générales de l’UISG (l’Union internationale des supérieures générales).

Une étude déjà proposée

La question n’est pas nouvelle et avait été reproposée il n’y a pas très longtemps. Après la lettre apostolique Ordinatio Sacerdotalis du pape Jean Paul II, rejetant catégoriquement la possibilité d’ouvrir le sacerdoce aux femmes (1994), le cardinal Carlo Maria Martini fut le premier à parler de la possibilité d’étudier la question d’un diaconat pour les femmes, non mentionnée dans le document papal. À l’époque archevêque de Milan, il avait dit : « Il y a eu autrefois des diaconesses dans l’Église, nous pouvons envisager cette possibilité ». Des historiens avaient eux-mêmes fait remarquer que les femmes étaient admises à un service de la charité. Mais ce service était spécial, diffèrent de celui des diacres, aujourd’hui compris comme étant le premier degré du sacerdoce.

Selon une tradition très lointaine, le diacre n’était en réalité pas ordonné « pour le sacerdoce » mais « pour le ministère ». Il existe des témoignages historiques sur la présence de diaconesses, tant dans l’Église occidentale que dans l’Église orientale. Ces témoignages se réfèrent à des rites liturgiques d’ordination. L’élément à creuser est de quel type de figures ministérielles il s’agissait, quel était leur rôle au sein de la communauté. La position du magistère considère le diaconat comme le premier degré du sacrement dit « de l’ordre »,  réservé uniquement aux hommes exactement comme cela se passe pour les deux autres degrés, le presbytérat et l’épiscopat.

Les diaconesses de l’Église primitive

En annonçant son accord d’instituer une commission d’étude sur le diaconat féminin au sein de l’Église primitive, le pape François pourrait vouloir vérifier s’il peut et de quelle manière utiliser cette forme de service, estimant que les diaconesses permanentes peuvent effectivement représenter « une possibilité pour aujourd’hui ». Au début du christianisme, le diaconat féminin existait (saint Paul aussi en parle) et au IIIe siècle, en Syrie, selon divers documents, des diaconesses aidaient le prêtre à baptiser les femmes. Un rôle dont attestent aussi les constitutions apostoliques du IVe siècle. Celles-ci parlent d’un rite spécial de consécration, néanmoins différent de celui des diacres.

Une expérience pilote à Padoue

Il existe d’ailleurs déjà des formes de diaconat féminin aujourd’hui, institutionnalisées par exemple à Padoue (Italie) depuis quelques années par l’ancien évêque de la ville Mgr Antonio Mattiazzo. Ces femmes ne portent pas l’habit religieux, mais ont fait vœu d’obéissance, de pauvreté et chasteté. Et elles ont été consacrées comme « collaboratrices apostoliques diocésaines ». Voici la description qu’en avait fait le diocèse vénitien à l’époque : « C’est une forme de diaconat féminin inspiré de l’Évangile. Les collaboratrices apostoliques assument la diaconie apostolique comme un projet de vie accueilli, approuvé et orienté par l’évêque ». Parmi les activités confiées aux « diaconesses » : l’annonce de la Parole, l’éducation religieuse, les œuvres de charité au service des pauvres, la distribution de la communion, l’animation liturgique ou la gestion de structures comme les écoles et autres institutions.

Vers une ouverture ?

Le pape François a évoqué à plusieurs reprises la nécessité pour l’Église catholique de valoriser le rôle de la femme. Mais il a toujours évité de présenter cette valorisation comme une forme de « cléricalisation » des femmes. « C’est une blague sortie de je ne sais où – s’était-il exclamé en décembre 2013, lors d’une interview avec La Stampa à propos d’une boutade sur les femmes cardinales – Les femmes dans l’Église doivent être valorisées, non “cléricalisées”. Qui parle de femmes cardinales souffre un peu de cléricalisme ».

De nouvelles études sur le diaconat féminin dans l’Église des premiers siècles, sur les tâches et les rôles qui lui étaient réservés en les comparant à ceux des hommes, pourraient ouvrir de nouvelles possibilités et de nouvelles formes de service consacré en dehors des ordres religieux féminins déjà existants.

Ce qu’a vraiment dit le pape François

Au lendemain de ses propos qui ont suscité la polémique, le Saint-Siège a publié l’intégralité des propos tenus par le Souverain Pontife. Ce dernier répondait à la question : « Qu’est-ce qui empêche l’Église d’inclure les femmes parmi les diacres permanents, comme c’est arrivé dans l’Église primitive ? Pourquoi ne pas constituer une commission officielle qui puisse étudier la question ? ».

« Cette question va dans le sens du “faire” : les femmes consacrées travaillent déjà tant pour les pauvres, elles font tant de choses… dans le “faire”, a répondu le Pape. Et cela touche le problème du diaconat permanent. Quelqu’un pourra dire que les “diaconesses permanentes” dans la vie de l’Église sont les belles-mères [rires]. En effet il y a cela dans l’Antiquité : c’était un début… Je me souviens que c’était un thème qui m’intéressait assez quand je venais à Rome pour les réunions, et que je logeais à la Domus Paul V ; il y avait là un théologien syrien qui a fait l’édition critique et la traduction des Hymnes d’Éphrem le Syrien. Et un jour je lui ai posé des questions sur cela, et il m’a expliqué que dans les premiers temps de l’Église il y avait quelques “diaconesses”. Mais qu’est-ce que sont ces “diaconesses” ? Avaient-elles l’ordination ou non ? Le Concile de Chalcédoine (451) en parlait mais c’est un peu obscur. Quel était le rôle des “diaconesses” en ces temps ? Il semble – me disait cet homme, qui est mort, c’était un bon professeur, sage, érudit – que le rôle des “diaconesses” était d’aider au baptême des femmes, l’immersion, elles les baptisaient, pour les convenances, aussi pour faire les onctions sur le corps des femmes, lors du baptême. Et aussi une chose curieuse : quand il y avait un jugement matrimonial, que le mari frappait la femme qui allait se plaindre à l’évêque, les “diaconesses” étaient chargées de voir les bleus laissés sur le corps de la femme par les coups du mari et d’informer l’évêque. Cela, je m’en souviens. Il y a quelques publications sur le diaconat dans l’Église, mais ce n’est pas clair sur comment c’était [à l’époque]. Je crois que je demanderai à la Congrégation pour la doctrine de la foi qu’elle me fasse un compte-rendu des études sur ce thème, car je vous ai répondu seulement sur la base de ce que j’avais entendu de ce prêtre qui était un chercheur érudit et reconnu, sur le diaconat permanent. Et, en outre, je voudrais constituer une commission officielle qui puisse étudier la question : je crois que cela fera du bien à l’Église d’éclairer ce point ; je suis d’accord, et j’en parlerai pour faire quelque chose de ce genre. »

Et le pape François d’ajouter : « Donc, sur le diaconat, oui, j’accepte et une commission me semble utile pour clarifier bien cela, surtout en ce qui concerne les premiers temps de l’Église. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par Invité le Sam 14 Mai 2016 - 22:58

Thalie81440 Hier à 10:13

Etant donné qu'il y a déjà des filles parmi les enfants de chœur, qu'il y a des femmes aux chants, dans les équipes de funérailles, qui montent des groupes de prières, je pense que pour conserver l'Eglise, il faudra passer par là.....


Thalie,

Réalisez ce que vous écrivez, je frémis en vous lisant.

Lorsque des servants d'autel sont des filles, c'est contraire à la liturgie de notre Eglise Catholique.Il s'agit donc d'actes en désobéissance avec l'enseignement de l'Eglise.
Célébrer des obsèques peut être confié à un diacre en cas d'absence ou de manque de prêtre et non pas à une femme, même pas une religieuse.

La théorie du Gender n'existe ni dans la Bible, ni dans l'Eglise.
Le choeur est réservé aux hommes et en premier chef aux hommes ordonnés.

Le modèle de la femme Chrétienne est la vierge Marie.
Or tout ce qu'a fait Marie, la femme peut le faire ici bas.
Les rôles féminins sont grands et irremplaçables : prière, contemplation, don de la vie, éducation, travail et service du prochain, épouse, mère, compassion, conseil...

Femmes, ne vous laissez pas abuser par ce monde globalisant qui efface tous les repères (y compris dans l'Eglise si nous ne sommes pas vigilants).

Esprit-Saint, viens éclairer l'âme de tes fidèles !

M'


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par Thalie81440 le Dim 15 Mai 2016 - 11:01

Mich'el a écrit:Thalie81440 Hier à 10:13

Etant donné qu'il y a déjà des filles parmi les enfants de chœur, qu'il y a des femmes aux chants, dans les équipes de funérailles, qui montent des groupes de prières, je pense que pour conserver l'Eglise, il faudra passer par là.....


Thalie,

Réalisez ce que vous écrivez, je frémis en vous lisant.

Lorsque des servants d'autel sont des filles, c'est contraire à la liturgie de notre Eglise Catholique.Il s'agit donc d'actes en désobéissance avec l'enseignement de l'Eglise.
Célébrer des obsèques peut être confié à un diacre en cas d'absence ou de manque de prêtre et non pas à une femme, même pas une religieuse.

La théorie du Gender n'existe ni dans la Bible, ni dans l'Eglise.
Le choeur est réservé aux hommes et en premier chef aux hommes ordonnés.

Le modèle de la femme Chrétienne est la vierge Marie.
Or tout ce qu'a fait Marie, la femme peut le faire ici bas.
Les rôles féminins sont grands et irremplaçables : prière, contemplation, don de la vie, éducation, travail et service du prochain, épouse, mère, compassion, conseil...

Femmes, ne vous laissez pas abuser par ce monde globalisant qui efface tous les repères (y compris dans l'Eglise si nous ne sommes pas vigilants).

Esprit-Saint, viens éclairer l'âme de tes fidèles !

M'


Alors il faudra que vous écriviez à l'archevêque de mon diocèse, pour lui faire part de votre frémissement.
En effet, dans ma paroisse, il y a 2 filles qui sont servantes d'autel, dont une de mes filles. Elle sert à la messe, tous les dimanches.
En effet, je suis moi -même laïque de 2 équipes de funérailles, et je célèbre des obsèques, seule, sans eucharistie bien entendu, mais je prononce l'homélie de l'évangile. J'ai même reçu une écharpe, délivrée par mon prêtre, sous l'initiative de mon archevêque, afin de " différencier" les laïques des autres lors des funérailles.
Je suis aussi zélatrice de la paroisse, en lien avec celle du sanctuaire de Montligéon, et je suis fondatrice et responsable du groupe de prière des âmes du purgatoire.
Et je ne suis pas la seule, et il ya des femmes qui ont endossé d'autres rôles que ceux-là.

Je comprends votre position, je comprends tout à fait. Mais ça se fait dans d'autres paroisses de ma région également.
avatar
Thalie81440

Féminin Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 38
Localisation : midi-pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par Invité le Dim 15 Mai 2016 - 12:05

Bonjour Thalie,

Votre verset en latin nous dit : "Je suis la lumière du monde et elle luit dans les ténèbres".
Pourquoi ne pas vous conformer à votre leitmotiv ?
Nombreux sont ceux qui se mettent en porte à faux avec leur foi catholique aujourd'hui et j'avoue que cela me désarme un peu.
Que Dieu, un peu de cohérence !

Thalie, je n'écrirai pas à votre évêque.
Je m'occupe uniquement de ce qui se passe dans mon diocèse; chacun chez soi.
Comme dirait Goldman : " j'emploierai des moyens légaux".

La lutte féministe dans l'Eglise est un non sens.
Ce qui me frappe à votre endroit, c'est la multiplication de "Je suis" qu'il conviendrait d'associer en premier chef au Christ.
Si vous êtes, c'est par lui, avec lui et en lui.
Qu'elle est votre manière d'être par lui, avec lui et en lui ?

La réponse vous appartient.
Vous pouvez recevoir cette réponse en votre coeur dans l'Esprit et non dans votre chair.

Que cet Esprit de Pentecôte vous éclaire et vous guide !

Bien fraternellement,

M'

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par Thalie81440 le Dim 15 Mai 2016 - 14:09

Et bien, j'essaie d'être au service du Christ à travers ses représentants , tel que mon curé; aux 2 dernières obsèques de mon village, il n'y avait personne, personne. Ni prêtre, ni laique des funérailles. QUI aurait enterré ces gens? Qui aurait prié pour eux, qui leur aurait rendu un dernier hommage chrétien , à l'église, comme souhaité par la famille? Je ne suis pas indispensable, personne n'est irremplacable, et si je rends ce service, c'est pour les autres.

La lutte féministe? Je ne me sens absolument pas concernée, ni au sein de l'église, ni dans la société civile d'ailleurs, car au contraire, la disparition de la présence masculine me désole profondément, tout comme la diminution du nombre de prêtre et ce n'est certainement pas le mariage des prêtres qui resoudra le problème.....et les femmes pasteurs me choquent !

L'emploi du "je suis" était simplement pour vous expliquer ma place et ce que je fais au sein de ma paroisse, sans orgueil, car sans la volonté de Dieu, je n'y serais pas.

Fraternellement , bon week-end pentecostal ( ou pentecotiste? ) !
avatar
Thalie81440

Féminin Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 38
Localisation : midi-pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par jaimedieu le Dim 15 Mai 2016 - 14:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci pour ces précisions.
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ordination de femmes diacres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum