Le monde passe, Dieu demeure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le monde passe, Dieu demeure

Message par etienne lorant le Ven 20 Mai 2016 - 11:06

Le vendredi de la 7e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Jacques 5,9-12.
Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, ainsi vous ne serez pas jugés. Voyez : le Juge est à notre porte.
Frères, prenez pour modèles d’endurance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.
Voyez : nous proclamons heureux ceux qui tiennent bon. Vous avez entendu dire comment Job a tenu bon, et vous avez vu ce qu’à la fin le Seigneur a fait pour lui, car le Seigneur est tendre et miséricordieux.
Et avant tout, mes frères, ne faites pas de serment : ne jurez ni par le ciel ni par la terre, ni d’aucune autre manière ; que votre « oui » soit un « oui », que votre « non » soit un « non » ; ainsi vous ne tomberez pas sous le jugement.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,1-12.
En ce temps-là, Jésus arriva dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain. De nouveau, des foules s’assemblent près de lui, et de nouveau, comme d’habitude, il les enseignait.
Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? »
Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? »
Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. »
Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair.
Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère.
»
.

Cy Aelf,Paris

A partir du jour où nous avons rencontré le Seigneur, le temps est devenu soudainement plus court, nous avons été relevés dans la position droite, en position debout à l'égard de tout ce qui appartient à à la terre et à ce monde qui passe. Comme il semble passer lentement, ce monde ! Mais c'est justement du fait qu'il ne fait que passer, qu'il ne cesse de passer, qu'il est sans trêve dans son mouvement !

Si donc la question de la fidélité dans le mariage est à ce point importante, ce n'est pas à cause des troubles causés par l'infidélité, mais beaucoup plus sûrement du fait que le lien du mariage - et sa fécondité - reflètent le projet de bonheur que Dieu a conçu pour l'homme. Ou bien aurions-nous rencontré beaucoup d'orphelins qui se proclament heureux de ne pas même connaître leur origine ?

Ainsi, comme l'enseigne saint Jacques, que notre "oui" soit "oui", et que notre "non" soit "non" - et nous ne tomberons pas sous le jugement.

Pourquoi trancher de façon abrupte, radicale ? Parce que le monde dans lequel nous évoluons est rempli de ces indécisions, et c'est son bon plaisir de placer l'homme dans l'embarras, dans le doute et de suggérer que tout est possible, que tout peut se vivre, ou qu'une chose vaut bien son contraire !

Nous avons été choisis, nous avons été aimés et retirés à grand prix de l'ombre de la mort, choisissons donc en tout temps sous le regard de Dieu, lumière de notre vie.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum