Jésus condamné à mort dès Nazareth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jésus condamné à mort dès Nazareth

Message par etienne lorant le Lun 29 Aoû 2016 - 10:06

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 2,1-5. [/b]
Frères, quand je suis venu chez vous, je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige du langage humain ou de la sagesse. Parmi vous, je n'ai rien voulu connaître d'autre que Jésus Christ, ce Messie crucifié. Et c'est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant, que je suis arrivé chez vous. Mon langage, ma proclamation de l'Évangile, n'avaient rien à voir avec le langage d'une sagesse qui veut convaincre ; mais c'est l'Esprit et sa puissance qui se manifestaient, pour que votre foi ne repose pas sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4,16-30.
Jésus vint à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l'habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture.On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit : L'Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m'a consacré par l'onction. Il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu'ils sont libres, et aux aveugles qu'ils verront la lumière, apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. Jésus referma le livre, le rendit au servant et s'assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire : « Cette parole de l'Écriture, que vous venez d'entendre, c'est aujourd'hui qu'elle s'accomplit. »
Tous lui rendaient témoignage ; et ils s'étonnaient du message de grâce qui sortait de sa bouche. Ils se demandaient : « N'est-ce pas là le fils de Joseph ? » Mais il leur dit : « Sûrement vous allez me citer le dicton : 'Médecin, guéris-toi toi-même. Nous avons appris tout ce qui s'est passé à Capharnaüm : fais donc de même ici dans ton pays ! ' »
Puis il ajouta : « Amen, je vous le dis : aucun prophète n'est bien accueilli dans son pays. En toute vérité, je vous le déclare : Au temps du prophète Élie, lorsque la sécheresse et la famine ont sévi pendant trois ans et demi, il y avait beaucoup de veuves en Israël; pourtant Élie n'a été envoyé vers aucune d'entre elles, mais bien à une veuve étrangère, de la ville de Sarepta, dans le pays de Sidon. Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; pourtant aucun d'eux n'a été purifié, mais bien Naaman, un Syrien. »  A ces mots, dans la Synagogue, tous devinrent furieux. Ils se levèrent, poussèrent Jésus hors de la ville, et le menèrent jusqu'à un escarpement de la colline où la ville est construite, pour le précipiter en bas. Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin.


Textes de l'Evangile au quotidien


Tous les prophètes sont cités dans la Bible, ont connu le rejet et la persécution.  Il est intéressant de songer à cela, car en dépit de cette attitude négative de la part des juifs, et de leurs chefs religieux en premier, les textes ont été gardés.  Comment se fait-il que les juifs n'aient pas retranché de la bible les paroles des prophètes qui les ont sermonnés, comment se peut-il qu'ils n'aient pas édulcoré la dénonciation adressée à leurs pères ?   Car en gardant ces textes, et en les commentant dans leurs assemblées, n'est-ce pas contre eux-mêmes qu'ils témoignent ?

Ils le font. Régulièrement et systématiquement.  Une telle attitude, d'autant qu'elle s'étale sur des centaines d'années, ne serait pas compréhensible si l'on ne tient pas compte du fait qu'il nous arrive, à nous-mêmes, de prendre de sévères résolutions contre nos péchés, mais sans parvenir à les éradiquer totalement de nos vies. Sans une grâce particulière, qui peut s'arrêter de fumer du jour au lendemain, quelle que soit la méthode choisie ?

Ce qui se passe à Nazareth n'a donc rien d'étonnant.  Jésus revient "au pays" et il sait qu'on voudra le mettre à l'épreuve. La célébrité acquise par l'enfant du pays à Capharnaüm n'a pas manqué d'être maintes fois commentée dans les chaumières !  Jésus n'hésite pas : lui aussi est prophète, et bien plus que prophète, mais si le peuple ne veut pas écouter le prophète, comment reconnaîtrait-il le Christ ?  Sa mission commence à peine que l'on peut, déjà, en deviner l'issue finale - laquelle ouvrira la porte à de véritables conversions.  

Cherchons donc à nous convertir, encore et encore, puisque pour nous aussi le temps est court. Pour ma part, je viens de dépasser la soixantaine. A côté de quelques défauts toujours difficiles à réduire et la vision d'un monde en auto-destruction, je poursuis ma démarche de foi dans des conditions difficiles qui sont liées, encore et toujours à des défauts de foi, d'espérance et de charité. Cependant, aujourd'hui comme hier, je me suis réjoui dans l'Eucharistie qui préside et commande à chacune de mes journées.

Jésus est le chemin qui conduit à la vérité, laquelle aboutit dans la vie éternelle.  Celui qui a des oreilles ne peut pas dire qu'il n'entend pas !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum