Chrétiens au milieu du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chrétiens au milieu du monde

Message par etienne lorant le Mar 6 Sep 2016 - 18:18

Le mardi de la 23e semaine du temps ordinaire

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 6,1-11.
Frères, lorsque l’un d’entre vous a un désaccord avec un autre, comment ose-t-il aller en procès devant des juges païens plutôt que devant les fidèles ? Ne savez-vous pas que les fidèles jugeront le monde ? Et si c’est vous qui devez juger le monde, seriez-vous indignes de juger des affaires de moindre importance ? Ne savez-vous pas que nous jugerons des anges ? À plus forte raison les affaires de cette vie ! Et quand vous avez de telles affaires, vous prenez comme juges des gens qui n’ont pas d’autorité dans l’Église ! Je vous le dis à votre honte. N’y aurait-il parmi vous aucun homme assez sage pour servir d’arbitre entre ses frères ? Pourtant, un frère est en procès avec son frère, et cela devant des gens qui ne sont pas croyants ! C’est déjà un échec pour vous d’avoir des litiges entre vous. Pourquoi ne pas plutôt supporter l’injustice ? Pourquoi ne pas plutôt vous laisser dépouiller ?


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,12-19.
En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy,Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître. Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.


Cy Aelf, Paris


La seule vraie richesse du fidèle, c'est de connaître le Christ et de demeurer en Lui, en toute occasion. Les problèmes que rencontrent les fidèles de Corinthe tiennent en grande partie à leur manque de foi, mais aussi à la fréquentation des Grecs, nombreux dans leur région. Les Grecs discutent de tout et sont capables de changer de discours selon telle ou telle circonstances qui se présentent. Les Grecs s'appuient sur une sagesse qui permet de tout examiner de la vie sociale, de la morale, de la religion, de la justice...

Cette sagesse n'est-elle pas toujours à l’œuvre à notre époque ? L'intelligence humaine ne se donne pas de limites. Elle se donne à elle-même de pouvoir juger de tout.

De sorte que les chrétiens de Corinthe nous sont très proches dans nos propres erreurs, car nos sociétés civiles ne nous incitent certes pas à vivre selon la foi, l'espérance et la charité - mais elle exige que nous nous insérions dans le type de société qu'elle qu'elle estime stable et raisonnable.

Mais un homme animé de l'amour du Christ ne saurait adopter aveuglément le mode de vie qu'on lui propose. Jésus sait très bien qu'il en est ainsi. A-t-il jamais cessé d’essayer de faire entrer dans le cœur des juifs une conception de la Loi qui fait passer la miséricorde dans l'humilité ... bien avant le jugement et l'application de la justice ?

En choisissant douze hommes parmi tous ses disciples, Jésus n'a pas hésité sur le choix du futur traître - car il le laisse à sa conscience, comme chacune et chacun d'entre nous. Mais il nous appartient, à tous et à chacun, de grandir dans la foi selon les circonstances de notre vie.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum