La Joie qu'il faut gagner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Joie qu'il faut gagner

Message par etienne lorant le Jeu 22 Sep 2016 - 19:02

Le jeudi de la 25e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Ecclésiaste 1,2-11.
Vanité des vanités disait Qohèleth. Vanité des vanités, tout est vanité !
Quel profit l’homme retire-t-il de toute la peine qu’il se donne sous le soleil ? Une génération s’en va, une génération s’en vient, et la terre subsiste toujours. Le soleil se lève, le soleil se couche; il se hâte de retourner à sa place, et de nouveau il se lèvera. Le vent part vers le sud, il tourne vers le nord ; il tourne et il tourne, et recommence à tournoyer. Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n’est pas remplie ; dans le sens où vont les fleuves, les fleuves continuent de couler.
Tout discours est fatigant, on ne peut jamais tout dire. L’œil n’a jamais fini de voir, ni l’oreille d’entendre. Ce qui a existé, c’est cela qui existera ; ce qui s’est fait, c’est cela qui se fera ; rien de nouveau sous le soleil.
Y a-t-il une seule chose dont on dise : « Voilà enfin du nouveau ! » – Non, cela existait déjà dans les siècles passés. Mais, il ne reste pas de souvenir d’autrefois ; de même, les événements futurs ne laisseront pas de souvenir après eux.

Psaume 90(89),3-4.5-6.12-13.14.17ab.
Rassasie-nous de ton amour au matin,
que nous passions nos jours dans la joie et les chants.
Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu !
Consolide pour nous l'ouvrage de nos mains.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,7-9.
En ce temps-là, Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, entendit parler de tout ce qui se passait et il ne savait que penser. En effet, certains disaient que Jean le Baptiste était ressuscité d’entre les morts. D’autres disaient : « C’est le prophète Élie qui est apparu. » D’autres encore : « C’est un prophète d’autrefois qui est ressuscité. » Quant à Hérode, il disait : « Jean, je l’ai fait décapiter. Mais qui est cet homme dont j’entends dire de telles choses ? » Et il cherchait à le voir.


Cy Aelf, Paris

Entre le pessimisme absolu exprimé par l'Ecclésiaste et la curiosité méfiante du roi Hérode - animé comme il est par la passion du pouvoir, il existe une troisième voie: c'est celle de la foi de confiance en Dieu dont il est possible de vivre chaque journée et la leçon que nous donne aujourd’hui le Psaume.

Heureux, en effet, toutes celles et tous ceux qui commencent et achèvent chaque journée en se confiant au Seigneur et en manifestant l'amour de Dieu autour de soi. Nous sommes tous très égocentriques, du moins en Occident. Or, ce n'est pas tant à autrui que cette attitude nuit, mais à quiconque se replie sur soi, se referme et finalement s'enferme dans un égoïsme carrément mortifère.

"Il n'y a de vraie vie qu'en aimant", a insisté notre prêtre. S'il nous est difficile d'entrer en contact avec autrui, par timidité par exemple, il existera toujours la prière en faveur des frères et sœurs qui souffrent dans les hôpitaux, mais aussi les "SDF" qui se multiplient dans nos rues. Des occasions de manifester l'amour de Dieu, il en existe autant qu'il y a "d’autrui" dans nos journées. Et cette attitude bienveillante, lorsqu'on la pratique est source de joie, de cette vraie Joie qui n'existe qu'en Dieu.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum