Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Ven 7 Oct 2016 - 12:58

Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets

France – Rennes – année 1732


On trouvera dans ce livre les grands principes de la morale , l'amour de Dieu , la soumission à ses ordres , la nécessité indispensable de la prière , le néant de l'homme , le mépris des richesses et des grandeurs , l'équité , la droiture, la compassion à l`égard des pauvres , et les grandes vertus qui sont la base de la Religion. On verra que c'est la main invisible de Dieu qui amène , et qui ménage les évènements de la vie, on verra ses soins et sa bonté à l'égard de ceux qui le servent , et les routes diverses par lesquelles il les conduit à la félicité.

«Toute Écriture divinement inspirée est utile pour instruire, pour reprendre,
pour corriger , pour former à la vertu, c`est par elle qu'un homme qui veut servir Dieu s'élèvera à la perfection» ( 2 Timothée 3,16).


II faut faire cette lecture avec un grand respect : c'est Dieu lui-même qui va vous parler , vous instruire et vous toucher , si vous n'y mettez point d'obstacle. Les Écrivains sacrés a qui le Seigneur daignait se faire entendre , l'écoutaient avec une attention mêlée de respect et de tremblement. On doit apporter à cette lecture un esprit tranquille , et un cœur libre de toute grande passion.

APPROBATION.

Nous , Officiel et Vicaire Général de Monseigneur l`Évêque de
Rennes , permettons d'imprimer , dans le Diocèse , le Livre intitulé
Pensées et Sentiments de piété tiré des seuls Livres saints sur divers sujets , dans
lequel nous n'avons rien trouvé que de bon , d'édifiant et de propre à nourrir
les sentiments d'une solide piété , en soi de quoi nous avons signé. A Rennes le
17. Mai 1737.

Signé, DE GUERSANS

Table des matières

Pensées sur l` état de péché.
Sentiments pour ceux qui sont dans l'état de péché.
Pensées sur le retour à Dieu.
Sentiments sur le retour à Dieu.
Pensées pour s'exciter à la vertu.
Sentiments pour s'exciter à la vertu.
Pensées pour s'exciter à la confiance en Dieu.
Sentiments pout s'exciter à la confiance en Dieu.
Pensées sur les traverses et les afflictions.
Sentiments sur les traverses et les afflictions.
Pensées sur l`état d`infirmité.
Sentiments sur l'état d'infirmité.
Pensées sur l'état de pauvreté.
Sentiments sur l'état de pauvreté.
Pensées sur la prospérité et les richesses.
Sentiments sur la prospérité et les richesses.
Pensées sur les tentations.
Sentiments sur les tentations.
Pensées sur la vieillesse.
Sentiments pout les personnes âgées.
Pensées sur la jeunesse.
Sentiments pour les jeunes personnes.
Pensées sur le choix d'un état de vie.
Sentiments pour choisir un état de vie.
Pensées sur la tristesse.
Sentiments sur la tristesse.
Pensées sur le bonheur de l`état de grâce.
Sentiments sur le bonheur de l'état de grâce.
Les grandeurs de Jésus.


DE L'ÉTAT DE PÉCHÉ

Pensées tirées des seuls Livres saints.

Mon fils ayez pendant tous les jours de votre vie, Dieu présent aux yeux de votre esprit. Prenez bien garde à ne jamais consentir au péché , et ne violez pas la Loi
du Seigneur notre Dieu.

« Car, si tu agis dans la vérité, tu réussiras dans toutes tes actions, comme tous ceux qui pratiquent la justice.» ( Tobie 4, 6)

Tels étaient les salutaires conseils qu'un père vertueux donnait à un fils imitateur de sa piété. L'homme en effet , se dégrade et s'avilit lui-même par le crime. Dieu en le formant l'avait couronné de gloire , et de bonheur : inférieur aux Anges, il avait tout le reste au-dessous de lui : Dieu lui avait soumis les animaux qui peuplent les campagnes, et ceux qui volent dans les airs ; les poissons même qui parcourent le vaste sein des mers , reconnaissaient son empire. L’homme élevé à ce point d’honneur s'oublia lui-même ; il oublia son Dieu, Qu'arriva-t `il ? Son péché le rendit égal aux plus stupides animaux, et il leur devint semblable. La dégradation de l'homme fut le premier effet du péché.

« Vous l`avez fait de peu inférieur aux anges, de gloire et d`honneur vous l`avez couronné ; Vous lui avez donné puissance sur les œuvres de vos mains, vous avez mis toutes les choses à ses pieds. Les brebis et les bœufs de l`univers, et en plus les bêtes des champs. Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer : tout ce qui parcourt les sentiers des océans. O Dieu, Notre Seigneur, combien est admirable votre nom sur la terre toute entière.» ( Psaume 8,6)

« Car l`homme dans l`opulence ne durera pas toujours; il est semblable aux bêtes qui périssent.» ( Psaume 48,13)

«La folie et les ténèbres sont créées pour les pécheurs; de ceux qui se plaisent au mal, le mal accompagne la vieillesse.» (Ecclésiastique 11,16)

Le cœur corrompu par la désobéissance, éleva bientôt après vers l'esprit des nuages épais qui en obscurcirent la lumière. L'erreur et les ténèbres ont leurs sources dans le dérèglement du pécheur. Il commit deux grands maux. II oublia son Dieu, qui était pour lui une fontaine d`eau vive et pure, et il alla puiser à des citernes corrompues, qui ne  pouvaient le désaltérer. II alla chercher inutilement son bonheur dans les créatures.

« Car mon peuple a commis deux crimes : Ils m`ont abandonné, moi la source d`eau vive, pour se creuser des citernes, citernes lézardées qui ne tiennent pas l`eau.» ( le prophète Jérémie 2,13 sur l`Apostasie d`Israël)

II devint alors un objet d`abomination aux yeux du Seigneur : il but à longs traits l'iniquité comme l'eau. II ne fut plus qu`un poids inutile sur la terre. II ne marcha plus en la présence de Dieu , et ses voies furent souillées. Les Lois du Seigneur et ses jugements terribles disparurent à ses yeux:  les haines et la vengeance s`emparèrent de son âme: il se promit dans son cœur une félicité constante ; sa bouche pleine de fiel et de fourberie , ne s’ouvrit plus que pour la médisance :  sa langue , par des calomnies, prépara à son prochain des sujets de douleur et d'affliction ; il tendit, avec les complices de ses crimes , des pièges à la vie de l` innocent : semblable à un Lion qui, à l`entrée de sa tanière, attend un animal plus faible que lui ; le pécheur épia les démarches du pauvre, pour
l'attirer dans ses embûches.

« Combien moins cet être abominable et corrompu, l`homme, qui boit l`iniquité comme l`eau.» ( Job 15,16)

« Le méchant se glorifie de sa convoitise, cupide il blasphème, et il méprise le Seigneur. Dans son arrogance l`impie dit : Il ne fera pas la vengeance ; il n`y a pas de Dieu : voilà toute sa pensée. Ses voies sont prospères en tout temps; il tient vos jugements bien loin de son esprit; il méprise tous ses adversaires. Il dit dans son cœur : Je ne serai pas troublé; de génération en génération je serai à l`abri du malheur. Sa bouche est pleine de malédiction, de tromperies et de mensonges, sa langue repose sur la malice et la violence. Il se tient assis en embuscade près des routes dans sa cachette il assassine l`innocent ; de ses yeux il épie le pauvre. Il est aux aguets, a couvert, comme un lion dans sa caverne; il est à l`affut pour saisir le pauvre; pour le saisir en l`attirant dans son filet.» ( Psaume 9, 9, 3)


Il se dit dans son cœur , pour  s`encourager au crime : Dieu a-t ‘il les regards attachés sur les péchés des hommes ? non sans doute ;  et voilà ce qui a mis le comble à la colère de Dieu : c'est que le pécheur a dit : Dieu ne me recherchera pas. Dans cette pensée il a rompu tous les liens d`obéissance et d'amour qui l'attachaient à Dieu : il a dit : non , je ne m'assujettirai point à la Loi ; je ne servirai pas le Seigneur. La révolte peut-elle aller plus loin?

« Il dit dans son cœur : Dieu a oublié, il détourne la tête, il ne voit jamais rien.» ( Psaume 9, 9 ,11)

« Oui, depuis longtemps tu as brisé ton joug, rompu tes liens, tu as dis : je ne servirai pas.» ( Jérémie 2,20)

Oui, le pécheur quelquefois par une longue suite de crimes , parvenu enfin jusqu'au fond de l'abîme , a osé mépriser le Seigneur , et a dit : avons-nous donc un autre maître que nous-mêmes ?

Les Ministres de Dieu , les grâces intérieures , les inspirations secrètes , ont fait auprès du pécheur d'inutiles efforts : il a fermé  les oreilles de son Cœur a
leur voix , et ses yeux à la lumière.

«Quand vient la méchanceté, vient aussi l`affront, avec le mépris, l`opprobre.» (Proverbes 18,1)

«Qui est notre maitre?» ( Psaume 11,5)

II n'a point voulu être éclairé, pour être plus tranquille dans le mal.

« Les paroles de sa bouche sont iniques et trompeuses, il a cessé de gouter et de faire le bien.» ( Psaume 35,4)

Y-a-t ‘il donc, disait autrefois le Seigneur , des  hommes plus aveugles que ceux de mes serviteurs , à  qui j'ai donné plus de lumières ? Y-en-a t il de plus sourds que ceux à qui j'ai plus envoyé de Prophètes. C'est parmi ceux qui devraient être mes plus fidèles adorateurs , qu'on trouve plus de pécheurs vendus à l`iniquité. C`est dans mon peuple que l`on trouve le véritable aveuglement.

« Qui est aveugle comme celui dont j`avais fait mon ami et est sourd comme le serviteur de Dieu?» ( Isaïe 42,19 – Aveuglement du pécheur)

La miséricorde et la patience de Dieu à l'égard des pécheurs, est devenue un motif pour eux de l'offenser, il ne punit pas toujours les méchants dans leurs crimes
mêmes ,et le péché n’est pas immédiatement suivi de la vengeance.

«Parce que la sentence contre celui qui fait le mal n`est pas vite exécutée, le cœur des fils d`Adam est plein de l`envie de mal faire» (Ecclésiaste 8,11)

De là , leur malheureuse audace à violer sans crainte les plus respectables Lois. Cependant si le Seigneur attend, ce n'est que par miséricorde pour le pécheur ;
il sait de quelle malheureuse argile les hommes sont pétris , et combien la malice leur est devenue naturelle. Il attend d'eux avec patience, une pénitence salutaire, un sincère retour vers lui , et il attend vainement.

« Mais en exerçant tes jugements peu à peu, tu laissais place au repentir. Tu n`ignorais pourtant pas que leur nature était perverse, leur malice innée et que leur mentalité ne changerait jamais.» (Sagesses 12,10)

«Malheur a ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres.» ( Isaïe 5, 29)

Telles font les suites du péché. Avilissement de la noblesse de l'homme, bonheur cherché dans la créature.  Lois violées , Justice, blessée , joug de la dépendance secoué , révolte contre le souverain Maître , mépris de Sa Majesté suprême , patience et miséricorde de  Dieu insultée par une nouvelle audace à l'offenser ; en sorte que Dieu peut dire au méchant : vous m'avez fait  servir à vos péchés jusqu'à me fatiguer par vos iniquité réitérées.

«Mais par tes péchés, tu as fait de moi un esclave, tu m`as lassé par tes fautes.» ( Isaïe 43,24)

«Corrompus ils ont fait des actions abominables.» (Psaume 13,1)

Voici les vengeances que Dieu exerce à son tour sur les pécheurs. Ils ne trouveront dans leurs voies qu'affliction et malheur et ils marcheront dans les ténèbres : l'Ange du Seigneur les suivra sans cesse, attaché par son ordre à les persécuter :

« Que leur chemin soit obscur et glissant, quand l`ange du Seigneur les poursuivra.» (Psaume 34,6)

« En vérité je vous le dis, quiconque commet le péché, est esclave.» ( Jean 8,34)

leurs voies seront glissantes ; tremblants et chancelants toujours , ils ne pourront y former des pas assurés ; ils seront accablés des chaînes du péché , ils en seront les esclaves : c'est la Loi que celui qui a été vaincu est esclave de son vainqueur.

« Ils leur promettent la liberté, mais ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car on est esclave de ce qui nous domine.» ( 2 Pierre 2, 19)

«Alors la paix , qui surpasse toute intelligence, prendra sous sa garde vos cœurs et vos pensées.» (Épitre aux Philippiens 4,7)

« Point de bonheur, dit Dieu, pour les méchants.» (Isaïe 48,22)

S'il y a  quelqu` ombre de félicité sur la terre , elle consiste dans la paix, dans la tranquillité de la conscience ; mais il n'y a point de paix pour les impies. En vain ils la chercheront dans la variété de leurs plaisirs , dans les amusement , dans les folles joies , ils ne la trouveront pas.

« Parmi les plus sages et les plus robustes qui donc lui tiendrait tête impunément?» ( Job 9, 4)

« Mais les méchants sont comme la mer agitée qui ne peut se calmer dont les eaux soulèvent la boue et la fange.» ( Isaïe 57,20)

Une âme qui résiste à son Dieu pourrait-elle donc jouir de la paix ? Non : il n'y en a point pour les impies; et c est un arrêt que le Seigneur a porté. Semblables a une mer toujours agité qui jette sur ses rivages de l`écume et de la boue qu'on foule aux pieds , tous les mouvements , tous les projets du pécheur n'aboutissent qu'à le rendre malheureux et méprisable. Le bonheur des méchants est semblable à celui d'un homme qui , ayant faim et soif s'est livré au sommeil : il voit dans ses songes des mets des liqueurs en abondance qui lui sont présenté: il s`imagine apaiser sa faim et éteindre sa soif : mais , à son réveil , il se retrouve dévoré par l'un et l'autre.

« Et ce sera comme le rêve de l`affamé : le voici qui boit, puis il s`éveille, l`estomac creux; ou comme le rêve de l`assoiffé : le voici qui boit, puis il s`éveille épuisé, la gorge sèche. Ainsi en sera-t-il de la horde de toutes les nations en guerre sur la montagne de Sion.» ( Isaïe 29,8)

De même les plaisirs que le péché procure , ne contentent jamais celui qui les goûte. La sagesse , ce don de Dieu si estimable , si précieux , qui rend les hommes véritablement grands, ne sera point le partage du pécheur. Non : la sagesse  n'entrera jamais dans une  âme dérèglée et perverse : elle ne fixera jamais sa demeure dans un corps livré au péché.

«Non, la Sagesse n`entre pas dans une âme malfaisante, elle n`habite pas dans un corps tributaire du péché.» ( Sagesses de Salomon 1,4)

Les impies marchent sur un cercle. Comme ces malheureux , qui , après avoir  fait un meurtre , fuient au hasard , et par leurs égarements, se retrouvent dans le
lieu même de leur crime , pour y tomber sous les coups de la justice humaine

« De tous les côtés les impies s`agitent, la corruption grandit chez les fils d`Adam.» ( Psaume 11,9)

de même le pécheur ne peut éviter la main toute-puissante de Dieu qui l'attend. Il marche sur un cercle. La prière de l'impie ne partant point du cœur , n'étant que l`effet de la politique , du respect humain ou de l'hypocrisie , devient un nouveau péché.

Ne pas envier les impies - « Le Seigneur se rit de lui, car il voit le jour qui s`en vient pour lui.» ( Psaume 36,13)

«Quand on le jugera qu`il sorte condamné, et que ses supplications soient nulles.»  ( Psaume 108,7)

Lorsque dans les assemblées publiques , il mêle sa voix avec celles des justes , Dieu ne le voit qu'avec indignation. Pourquoi , lui dit-il , malheureux que vous êtes ,chantez-vous mes louanges avec une bouche criminelle?

«Mais le Seigneur dit au pécheur : Pourquoi parles-tu de mes préceptes, et pourquoi as-tu mon alliance a la bouche? Toi qui as méprisé la discipline et qui as rejeté derrière toi mes paroles? Quand tu voyais un voleur tu courais avec lui, et tu faisais bande avec les adultères. Tu livrais ta bouche au mal, et ta langue ourdissait des tromperies. Tu t`asseyais pour parler contre ton frère, tu accablais de calomnies le fils de ta mère.  Tu as fait tout cela et moi je me tairai? Tu t`es imaginé, que j`étais semblable à toi? Je t`accuserai et dévoilerai tout cela a tes yeux.» ( Psaume 49 - 16, 21)

Vous reconnaissez dans vos Cantiques la sainteté et la Justice de mes Lois , et vous les violez sans cesse,: vous racontez mes miséricordes dans l` alliance que j’ai bien
voulu faire avec les hommes et vous la profané. Le vol, les rapines , les vexations  l'adultère , ne vous effraient point : vous en faites naître , vous en saisissez les occasions. La malignité, la tromperie sont sur vos lèvres. Vous n'avez point de plus doux plaisir que de rendre vos frères odieux , ou méprisables par des médisances et des calomnies , que de mettre des pierres d'achoppement dans leur voie pour les faire trébucher. Voilà ce que vous avez fait ; je l`ai vu , j'ai gardé le silence. Non : vos prières ne viendront point jusqu'à moi : j'ai mis entre ma miséricorde et vous un nuage , qu'elles ne traverseront point.

«Tu t`es enveloppé d`un nuage pour que la prière ne passe pas.» (Lamentations 3,44)

« Mais ce sont vos fautes qui ont creusé un abime entre vous et votre Dieu. Vos péchés ont fait qu`il vous cache sa face et refuse de vous entendre.» ( Isaïe 59,2)

Ainsi Dieu parle au pécheur. En effet les iniquités forment un mur impénétrable entre Dieu et les méchants. Leurs péchés sont comme un voile épais, qui arrête tout commerce entre les regards tendres du Seigneur, et les vœux qu'on lui adresse. II ne les exauce point. Ainsi les pécheurs sont eux-mêmes leurs plus cruels ennemis,

« Ceux qui font le péché et le mal se font du tort à eux-mêmes.» ( Tobie 12,10)

« Celui qui garde la Loi du Seigneur, contrôle son penchant, la perfection dans la crainte du Seigneur c`est la sagesse.» ( Ecclésiastique 21,11)

ils ont beau dire et vouloir persuader aux autres qu'ils marchent par une voie douce et aplanie , aisée, et semée de fleurs ; elle est remplie de peines et de ténèbres, et conduit à l'Enfer.

«Sa malice pousse l`impie a la mort, et ceux qui haïssent le juste en porteront la peine.» ( Psaume 33, 22)

« Ceux qui se plaisent au mal, le mal accompagne la vieillesse.» (Ecclésiastique 11,16)

Aussi la mort des pécheurs met le comble à leur mal. Car ceux particulièrement qui mettent leur gloire dans le péché qui devrait faire leur confusion , vieillissent ordinairement dans le mal. Les vices de leur jeunesse remplissent et pénètrent leur chair et leurs os et descendent avec eux dans le tombeau.

« Ses os étaient pleins de vigueur juvénile ; la voilà avec lui étendue dans la poussière.»  ( Job 20, 11)

Cependant que les pécheurs ne désespèrent point de leur salut. Le Dieu que nous servons est un Dieu Plein de bonté. Je ne suis pas descendu sur la terre ,
pour les justes , mais pour les pécheurs :

« Je ne suis pas venu appeler les Justes, mais les pécheurs.» ( Marc 2,17)

convertissez-vous donc, faites des œuvres de Justice, et soyez persuadé que éprouverez les effets de sa miséricorde.

« Pécheurs revenez a Lui, pratiquez la justice devant Lui; peut-être vous sera t`il favorable et vous en fera t`il Miséricorde.» ( Tobie 13,7)

« Si tu répudies le mal dont tu serais responsable et ne laisse pas l`injustice habiter sous tes tentes, tu lèveras un front pur, tu seras ferme et sans crainte.  Ta souffrance tu n`y songeras plus, tu t`en souviendras comme d`eaux écoulées.» ( Job 11,14)

Oui , si par une pénitence sincère , vous purifiez vos mains pour ne les plus souiller par des actions coupables;  si l'injustice est bannie de vos maisons pour  n`y plus habiter : alors délivrez du péché , vous marcherez avec assurance et d`un pas ferme. La grâce , comme un Soleil , éclairera vos pas , jusqu'à la fin de vos jours ; et l’espérance des
divines promesses vous remplira de confiance. Faites donc de dignes fruits de pénitence : la hache est déjà levée fur la racine de l`arbre. Celui qui ne porte pas de fruits sera coupé , et jeté peut-être bientôt au feu.

« Produisez donc des fruits dignes de repentir, et n`allez pas dire en vous-même : Nous avons pour père Abraham. Déjà même la cognée se trouve à la racine des arbres; tout arbre qui ne produit pas de bon fruit va être coupé et jeté au feu.» ( Luc 3, 8)

La vie de l'homme est courte, incertaine, et fuyante. Nous ne sommes que d'hier, et nous ne songeons pas que nos jours passent comme une ombre et qu`ils finiront peut-être demain.

« Nous, nés d`hier, nous ne savons rien, notre vie sur terre passe comme une ombre.» (Job 9)

Souvenez-vous pécheurs , de l'état d'innocence d'où vous êtes déchu : convertissez- vous et reprenez la pratique de la vertu. Ne tardez pas. Si vous différez, je viens a vous , dit le Seigneur , et j'exercerai sur vous ma vengeance. Ou vous n'aurez pas le temps de me chercher , ou vous me chercherez inutilement, et vous mourrez dans votre péché.

« Allons! Rappelle-toi d`où tu es tombé, repens-toi, reprend ta conduite première. Sinon je vais venir à toi pour changer ton candélabre de son rang, si tu ne te repens.» (Apocalypse 2,5)

«Je m`en vais et vous me chercherez et vous mourrez dans votre péché.» ( Jean 8,21)

Ne vous laissez point dans le délai conversion, séduire par ce raisonnement-ci : la miséricorde de Dieu est grande, il aura pitié de moi , il me pardonnera, mes péchés quelques  nombreux qu’ ils soient. Apprenez que la colère de Dieu marche sur les pas de sa miséricorde , la suit de près , et lance des regards sinistre sur les pécheurs.

« Ne dis pas : sa miséricorde est grande, il me pardonnera la multitude de mes péchés! Car il y a chez Lui pitié et colère et son courroux s`abat sur les pécheurs.» (Ecclésiastique 5, 6)

Serait-il donc possible que les tendres effets de la de la patience , et de la longanimité de Dieu , qui vous attend , qui vous invite à la pénitence , ne servissent qu'à vous les faire mépriser , qu’ à grossir vous- même sur votre tête un trésor de colère pour le jour des vengeances ?

« Ou bien méprises-tu ses richesses de bonté, de patience, de longanimité, sans reconnaitre que cette bonté de Dieu te pousse au repentir? Par ton endurcissement et l`impénitence de ton cœur, tu amasse contre toi un trésor de colère ou se révèlera le juste jugement de Dieu qui rendras a chacun selon son œuvre.» ( Romains 2, 4)

« Mais vous, ce n`est pas ainsi que vous avez appris le Christ» ( Éphésiens 4, 20)

Ce n'est pas ainsi qu'on vous a enseigné Jésus-Christ.  Laissez-vous toucher à l'exemple consolant du Publicain : il entra dans le Temple, il se tint éloigné et tout au bas , les yeux baissés, le souvenir de ses péchés ne  permettait pas même de les lever au Ciel : il frappait sa poitrine , et il disait ces paroles entrecoupées de sanglots : Seigneur, ayez pitié,  d'un pécheur comme moi. Le Sauveur nous assure qu'il s'en retourna dans sa maison pleinement justifié devant Dieu.

« Le publicain, se tenant à distance, n`osait même pas levé yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine en disant : Mon Dieu, aie pitié du pécheur que je suis! Je vous le dis : ce dernier descendit chez lui justifié, l`autre non. Car tout homme qui s`élève sera abaissé, mais celui qui s`abaisse sera élevé.» (Luc  18,13)


Dernière édition par MichelT le Dim 9 Oct 2016 - 13:27, édité 1 fois

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Ven 7 Oct 2016 - 13:10

POUR CEUX QUI SONT DANS L`ÉTAT DE PÉCHÉ

C`est du profond abîme de mes péchés Seigneur, que j'élève ma voix vers vous : Que Vos oreilles , mon Dieu , ne rebutent pas mon humble prière. Hélas ! si vous exercez contre moi votre Justice y comment en pourrai-je soutenir la sévérité ? Mais ,non, Seigneur, la miséricorde est un de vos plus aimables attributs. Écoutez-en la voix à mon égard : ayez pitié de moi dans toute l`étendue de votre bonté. Effacez mes péchés de ce Livre terrible , où votre main les a écrits dans sa  juste colère.

«Du fond de de l`abime, je crie vers vous, Seigneur : o Seigneur, écoutez ma voix! Que vous oreilles soient attentives à l`appel de ma prière. Si vous gardez mémoire des offenses, Seigneur, O Seigneur, qui pourra subsister?» ( Psaume 129,1)

Lavez-moi dans les eaux d`une pénitence sincère. Purifiez-moi de mon iniquité. Je la reconnais, je la confesse , et comme objet désolant , elle est toujours présente à mon esprit.

«Ayez pitié de moi, o Dieu, selon votre bonté; selon l`abondance de vos miséricordes effacez ma transgression. Lavez moi, intérieurement de ma faute et purifiez-moi de mon péché. Oui, je reconnais mon iniquité, et mon péché est en ma présence toujours.» ( Psaume 50,1)

Le premier instant de ma vie m'a vu coupable , et ma mère m'a conçu dans le péché. Que votre lumière , Seigneur , me découvre les infidélités, les prévarications que j'ai ajoutées à mon péché d'origine (le péché originel en Éden).

«C`est que, voyez, je suis né avec la faute, c`est avec le péché que j`ai été conçu par ma mère. ( Psaume 50,7)»

«Combien de fautes et de péchés ai-je commis? Dis-moi quelle a été ma transgression, mon péché? ( Job 13,23)»

Quel autre que vous , mon Dieu , peut en savoir le nombre ? il surpasse celui de mes cheveux. Purifiez-moi , Seigneur, de celles que mon ignorance me cache : et pardonnez-moi celles où j'ai engagé mon prochain.

«Cependant qui peut remarquer ses fautes? De celles qui m`échappent purifiez-moi.» ( Psaume 18,13)

Peut-être pourrais-je me justifier aux yeux des hommes. Mais vous n'avez pas comme eux des yeux de chair.

«Aurais-tu des yeux de chair et ta manière de voir serait-elle celle des mortels, tes années passent t`elles comme les jours de l`homme ?» ( Job 10, 4)

Vos regards percent jusques dans l'abîme de nos cœurs. Juste devant les hommes , ma propre conscience m'accuserait devant vous , et quoiqu'innocent peut-être devant des Juges mortels , votre Justice me trouverait coupable.

«Si je me justifie, sa bouche peut me condamner; si je m`estime parfait, me déclarer pervers.» ( Job 9,20)

Ouvrez vos yeux , Seigneur, sur la grandeur de ma misère : voyez la désolation et le dérangement de mon âme par le péché.

«Prête l`oreille, mon Dieu, et écoute! Ouvre les yeux et voit nos désolations et la ville sur laquelle on invoque ton nom! Ce n`est pas en raison de nos œuvres justes que nous répandons devant toi nos supplications, mais en raison de très grandes miséricordes.» ( Daniel 9,18)

Ce n'est point dans la confiance que m'inspirent mes bonnes œuvres , hélas je n'en ai point fait , c'est dans l'espérance de vos miséricordes , que je répands ici mon cœur et mes prières devant votre Majesté. Exaucez-moi , Seigneur , et calmez votre colère. Si vous le voulez , d'une seule parole vous pouvez me guérir.

«Or voici qu`un lépreux s`approcha et se prosterna devant lui en disant : «Seigneur, si tu veux, tu peux me purifier.» ( Matthieu 8,2)

Que je serais heureux, si je pouvais entendre de votre bouche celles dont vous avez usé si souvent à l'égard des pécheurs : «vos péchés vous font remis.»

«Quel est donc le plus facile, de dire : Tes péchés sont remis, ou de dire : Lève-toi et marche?» ( Matthieu 9, 5)

Alors tous mes sens nageraient dans la joie , et mon cœur et mes os , qui sont maintenant dans l`humiliation , tressailliraient d'une sainte allégresse.  Faites-la moi sentir , rendez-la moi cette joie si pure et si douce d'une conscience tranquille :

«Faites-moi entendre des paroles de joie et d`allégresse, que les os que vous avez brisés exultent.» ( Psaume 50, 10)

«Rendez-moi la joie de votre salut, et redonnez-moi une âme généreuse.» ( Psaume 50,14)

joie que vous seul pouvez donner  et affermissez-moi ensuite dans le bien par un esprit de force et de constance.  Heureuses les âmes dont les iniquités ont été pardonnées, et les offenses couvertes du voile de votre miséricorde et d'une sincère pénitence.

«Bienheureux celui dont la faute a été remise, dont le péché a été effacé.» (Psaume 31,1)

« Voyez ma misère et ma peine» ( Psaume  24, 18)

« Mon âme est humiliée dans la poussière.» ( Psaume 118,25)

Voyez, mon Dieu , le triste état de mon âme , elle est rampante et prosternée , elle est dans la peine et le travail. Mes yeux versent des larmes le jour et la nuit : mes pleurs sont devenues la nourriture de mon âme. Je me dis sans cesse à moi-même : Où est donc mon Dieu? Hélas il n'est plus avec moi. Cette triste pensée , ce cruel souvenir me déchire.

«Mes os se brisent quand mes persécuteurs m`insultent en me répétant chaque jour : « Où donc est-il ton Dieu?» Pourquoi te déprimer, o mon âme, pourquoi t`agiter en moi? ( Psaume 41, 11)

Mon esprit s'agite inutilement au - dedans de moi-même pour chercher de la consolation et du repos. Souvenez vous , Seigneur , de cette bonté , de cette miséricorde dont vous avez fait  éclater les effets dans tous les  siècles : et oubliez tout ce que le feu de la jeunesse, l`ivresse des passions  les occasions séduisantes , et une coupable ignorance , m'ont fait commettre de péchés. Souvenez-vous de moi , Seigneur et consultez à mon égard votre seule bonté.

« Souvenez-vous de vos bontés, o Seigneur, et de vos miséricordes; elles sont éternelles. Oubliez les péchés de ma jeunesse, et mes fautes; selon votre miséricorde souvenez-vous de moi, au nom de votre bonté, O Seigneur.» (Psaume 24,6)

Vous n'écoutez que le langage du cœur: c'est le mien qui vous parle , vous le savez. Je vous cherche , mon Dieu, je vous ai perdu, et c'est vous seul que je cherche. Ne me rebutez pas dans votre indignation. Eh : où irais-je , Seigneur , pour éviter votre colère?

«C`est à vous que je parle mon cœur; c`est vous que ma face cherche, o Seigneur, je recherche votre face. Ne me cachez point votre face, ne repoussez pas avec colère votre serviteur.» ( Psaume 26,8)

Quand je pourrais m'élever jusqu'au plus haut des Cieux, j e vous y trouverais : c'est-là que vous faites briller votre gloire et votre magnificence. Quand je descendrais j jusqu’au centre de la terre , je vous y rencontrerais encore ; c'est-là que vous exercez votre justice et vos vengeances sur les âmes rebelles.

« Ou m`en aller loin de votre esprit? Et ou fuir loin de votre lance? Si je monte au ciel, vous y êtes, si je m`étends dans les enfers, vous êtes là. Que je prenne les ailes de l`aurore, que je m`établisse aux confins de la mer. La même, c`est votre main qui m`y conduira, et votre droite m`y tiendra. Que je dise : « Les ténèbres au moins me cacheront, et la nuit, à la place de la lumière, m`enveloppera»; Les ténèbres elles-mêmes ne seront pas obscures pour vous, et la nuit brillera comme le jour : l`obscurité brillera comme le jour; l`obscurité pour vous est comme la lumière.» ( Psaume  138,7)

Quand avec la rapidité d'un oiseau je vole rois au-delà des mers , pour  habiter les extrémités de la terre : encore votre main qui me conduirait. Les ténèbres les plus épaisses ne peuvent dérober un pécheur à vos regards. Les ombres de la nuit, et la lumière du jour sont la même chose à vos yeux. II ne me reste donc qu'à confesser mes péchés en votre présence, dans l'espérance du pardon. Oui, Seigneur, fils d` ancêtres prévaricateurs , je les ai peut-être surpassés par mes iniquités.

«J`ai dit : Je confesse mon iniquité au Seigneur», voilà que vous avez remis la faute de mon péché.» ( Psaume 31,5)


« Nous avons péché comme nos pères, nous avons commis l`iniquité, nous avons agi en impies.» (Psaume 105,6)

Mais, après tout, Seigneur, vous vous glorifiez d'être doux , véritable, et patient. Vous arrangez tout suivant les conseils de votre miséricorde. Je suis un pécheur : mais je vous  appartient, je suis à vous , je suis du nombre de ceux qui reconnaissent et adorent vos grandeurs. Laissez-vous fléchir par mes regrets. Ayez pitié de moi : ne me livrez pas à l'ennemi du genre humain ( l`ange déchu).

«Mais toi, notre Dieu, tu es bon et vrai, lent a la colère et gouvernant l`univers avec miséricorde. Pécherions-nous, nous sommes à toi, nous qui reconnaissons ta souveraineté mais nous ne pécherons pas, sachant que nous sommes compté pour tiens. ( Sagesses 15,1)

«Le Seigneur de nos pères, qui nous punit à cause de nos fautes et pour les transgressions de nos pères.» ( Judith 7, 28)

«Tu me frappes encore par des prodiges. » (Job 10,16)

Si vous voulez me punir , que ce soit par des peines temporelles. Exercez sur moi vos secrètes et merveilleuses vengeances. Déchirez -moi par des remords cuisant : faites entendre le bruit de vos tonnerres aux oreilles de mon cœur : faites briller vos éclairs â mes yeux , afin que je ne m`assoupisse pas dans un état de mort.

« Donnez la lumière à mes yeux de peur que je ne m`endorme dans la mort.» ( Psaume 12,4)

Si votre amour n'est pas capable de m'arracher à mes mauvaises habitudes , frappez-moi de la terreur de vos jugements , et de l'effroi de ce jour redoutable , où le pécheur souhaitera de se cacher sous la terre, ou dans le creux des rochers , ne pouvant soutenir votre colère, ni la gloire qui environnera votre Majesté.

« Ma chair frisonne de crainte pour vous, car je redoute vos décrets.» (Psaume 118, 120)

« Entre dans les rochers. Et cache-toi dans la poussière. Pour éviter la terreur de l`Éternel et l`éclat de Sa Majesté.» ( Isaïe 2,10)

«Ce ne sont pas les morts qui louent le Seigneur, ni personne qui descend aux enfers.» (Psaume 113, 17)

Ceux qui seront condamnés à une mort éternelle ne chanteront point vos louanges , Seigneur ; l'enfer ne vous offrira point le tribut de sa reconnaissance , ni de ses hommages : ce seront ceux qui jouiront de la seconde vie , qui vous béniront éternellement. O Dieu qui m`avez racheté, quel avantage pourrait donc se trouver dans ma perte , quelle utilité dans ma condamnation ? Si quelque chose peut vous donner de la gloire, si quelque spectacle est digne de vos yeux , c'est un Pécheur triste et affligé de ses iniquités passées, qui marche languissamment accablé du poids de ses péchés, les yeux affaiblis par l'abondance de ses larmes, qui joint à ses jeûnes, la faim et la soif de la justice. Non, mon Dieu , vous ne mépriserez jamais un cœur contrit et humilié.

« Quel profit tirerez-vous de mon sang, de ma descente dans la fosse?» ( Psaume 29,10)

« Mais c`est l`âme qui est triste, à cause de la grandeur du mal qu`elle a fait, qui marche toute courbée et tout abattue, dont les yeux sont dans la langueur et la défaillance; c`est l`âme, dis-je, qui est pauvre et pressée de la faim, qui rendra la gloire et la louange de la justice a vous, O Seigneur!» ( Baruch 2,18)

O qui pourrait me rendre ces premières et heureuses années de ma vie, ces jours fortunés, où vous régniez dans mon cœur, où votre grâce, Seigneur , m'avait préservé du péché? Elle brillait comme un flambeau sur ma tête : Je marchais à sa clarté, elle guidait mes pas. Tels ont été les temps de mon innocente jeunesse. Vous habitiez alors dans mon âme. Rien ne peut me rétablir dans ce premier état, que votre grâce , mon Dieu, par notre Seigneur.

« Oh! Que ne puis-je être comme aux mois du passé, Comme aux jours ou Dieu me gardait. Quand sa lampe brillait sur ma tête et me guidait dans les ténèbres! Que ne suis-je pas comme aux jours de la vigueur, ou Dieu veillait en ami sur ma tente. ( Job 29,3)


DU RETOUR A DIEU.

Pensées tirées des seuls Livres saints.

L`Heure est venue de sortir de notre assoupissement. Nous approchons de notre terme. Le temps que nous avons passé dans le péché , est la nuit de notre vie : l'Aurore
nous annonce le jour. Quittons les œuvres de ténèbres ,et couvrons-nous des armes de lumière. Marchons comme en plein jour : Que la vertu guide nos pas , loin des excès de table , des plaisirs de la chair , et des vices de l'esprit : et revêtus du Seigneur , n'écoutons plus les conseils de nos passions. Ne recevez pas inutilement la grâce du Seigneur. II est un temps favorable pour être exaucé ; il est un jour marqué pour le salut. Le voici ce temps favorable.

Cela importe d`autant plus que vous savez en quel temps nous sommes : c`est l`heure de vous réveiller enfin du sommeil car maintenant le salut est plus près de nous lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière. Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l`ivrognerie, de la luxure et de l`impudicité, des querelles et des jalousies. Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n`ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.» ( Romains 13,11)

«Puisque nous travaillons avec Dieu, nous vous exhortons a ne pas recevoir la grâce de Dieu en vain. Car il dit : Au temps favorable je t`ai exaucé. Au jour du salut je t`ai secouru. Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut.» ( 2 Corinthiens 6,1)

II est arrivé ce jour marqué , pour votre retour à Dieu. S'il échappe , il ne se représentera peut-être jamais.

«Ah! Que vous n`écoutiez aujourd`hui sa voix! N`endurcissez pas vos cœurs.» ( Psaume 94,8)

Si donc vous entendez aujourd'hui la voix de Dieu qui vous parle intérieurement , qui vous sollicite , qui vous presse , n'allez pas endurcir vos cœurs, et ajouter cette nouvelle infidélité à vos infidélités passées. Ne tardez pas à vous convertir au Seigneur , et ne différez pas de jour en jour.

«Ne différez point à vous convertir au Seigneur, et ne remettez point de jour en jour. Car sa colère éclatera tout d`un coup, et il vous perdra au jour de la vengeance. ( Eccle 5,8)

« Cherchez l`Éternel pendant qu`il se trouve; Invoquez-le, tandis qu`il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et l`homme d`iniquité ses pensées. Qu`il retourne à l`Éternel, qui aura pitié de lui. A notre Dieu qui ne se lasse pas de pardonner.» ( Isaïe 55,6)

Sachez que la colère de Dieu viendra tout à coup : vous serez surpris : un accident , une mort subite, une maladie vous enlèvera l'usage de la raison et de la santé : Vous
serez livré à toute la justice d'un Dieu irrité. Cherchez donc le Seigneur tandis que vous pouvez le trouver : invoquez le tandis qu'il est encore disposé à vous exaucer. Quittez la voie funeste qui conduit à la mort : renoncez à  vos coupables projets d'ambition, de plaisirs : Retournez à Dieu dans la simplicité de votre cœur, vous éprouverez sa miséricorde. Loin de vous ces actions, ces pensées criminelles , ces coupables désirs qui vous ont rendu un prévaricateur. Faites-vous un cœur et un esprit nouveau. Eh : pourquoi péririez- vous, âme rachetée du sang de Jésus - Christ ?

« Rejetez loin de vous toutes les transgressions par lesquelles vous avez péché; faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. Pourquoi mourriez-vous, maison d`Israël? Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur, l`Éternel. Convertissez-vous donc et vivez.» ( Ézéchiel 18,31)

Retournez à votre Dieu, et commencez à vivre de la vie de l'âme. Voici ce que le Seigneur vous dit lui-même. Revenez à moi , mais que ce soit de toute l`étendue de votre cœur : Que les gémissements, que la douleur, que les larmes, que le jeûne, me soient des garants de votre sincérité :

« Maintenant encore, dit l`Éternel, Revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations. Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et revenez a l`Éternel votre Dieu; car il est compatissant et miséricordieux. Lent a la colère et riche en bonté. ( Joël 2,12)

« Purifie ton cœur du mal, Jérusalem. Afin que tu sois sauvée! Jusqu`à quand garderas-tu dans ton cœur tes pensées iniques?» ( Jérémie 4,14)

Que je vois dans vos cœurs , et non pas dans votre extérieur , ni sur vos habits, des preuves d'une véritable contrition : Les effets de ma miséricorde surpasseront la grandeur de vos crimes.

« Ta méchanceté te châtiera, et ton infidélité te punira. Tu sauras et tu verras que c`est une chose mauvaise et amère d`abandonner l`Éternel, ton Dieu. Et de n`avoir de Moi aucune crainte, Dit le Seigneur, l`Éternel des armées.» ( Jérémie 2,19)

« Et toi, tu t`es prostituée a de nombreux amants, et tu reviendrais à Moi! dit l`Éternel.» ( Jérémie 3,1)

«Maintenant n`est-ce pas? Tu cries vers moi : Mon père! Tu as été l`ami de ma jeunesse!» ( Jérémie 3,4)

Purifiez votre cœur de toutes ses souillures dans les eaux de la Pénitence. Âme infidèle , jusques à quand livrerez- vous votre esprit à de coupables pensées ? Sachez et voyez quel est votre péché, et quel en devrait être le regret. Vous avez abandonné le Seigneur votre Dieu. Revenez cependant , c'est moi qui vous invite , et je vous recevrai avec tendresse : Non: ne craignez point, appelez moi encore votre Père , et votre premier Époux. Voilà que je suis à votre porte , et que j'y frappe : Si vous prêtez l'oreille à ma voix , et si vous m'ouvrez, j'entrerai chez -vous et je vous ferai l'honneur de vous admettre à table avec moi.

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu`un entend ma voix et ouvre la porte, j`entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.» ( Apocalypse 3,20)

Non ce n'est point ma volonté que le Pécheur périsse, mais qu'il revienne vers moi , qu'il se convertisse sincèrement et qu'il vive. Mon cœur ne se réjouit point dans la perte et dans le malheur éternel de mes Créatures.

«Ce que je désire, est-ce que le méchant meure? Dit le Seigneur, l`Éternel. N`est-ce pas qu`il change de conduite et qu`il vive?» (Ézéchiel 18,23)

«Car Dieu n`a point fait la mort, et qu`il ne se réjouit pas de la perte des vivants.» ( Sagesses 1,13)

« Mais les méchants ont appelé la mort à eux par leurs œuvres et par leurs paroles; et la croyant amie, ils en ont été consumés, et ils ont fait alliance avec elle, parce qu`ils étaient dignes d`une telle société.» ( Sagesses 1,16)

« Il se sont élevés : en un instant ils ne sont plus.» ( Job 24,24)

Je n'ai point fait la mort , les pécheurs ont été la chercher , elle est l'effet et le châtiment de leurs iniquités. Dieu peut -il par des expressions plus tendres inviter le pécheur à retourner à lui? Il vous en donne le temps , l'occasion favorable , les inspirations secrètes, les moyens ménagés par sa miséricorde, rien ne vous manque : tout vous invite ; abuseriez-vous par un funeste orgueil du temps précieux qui vous est accordé pour votre retour à Dieu ? Qu'un malheureux respect humain ne vous retienne pas. Méprisez les vains discours des hommes , et sachez que c`est une épreuve attachée à la vertu et à la crainte de Dieu , que d`être exposé à la raillerie , et au mépris apparent des libertins.

« Celui qui marche dans la droiture craint l`Éternel. Mais celui qui prend des voies tortueuses le méprise.» (Proverbes 14,2)


Mais tous leurs frivoles discours ne prouveront jamais que la vraie gloire ne consiste pas à suivre Dieu, et à garder ses lois. Une conduite sainte et régulière procure même dès ce monde une longue et heureuse vie; au lieu que la débauche et le libertinage livre un corps usé à une vieillesse douloureuse. Renouveliez-vous donc en esprit : approchez-vous de Dieu , et il s'approchera de vous a son tour. Allez à ses pieds, éprouvez les tendres effets de sa miséricorde et de sa bonté. Il n'a jamais rebuté de pécheur contrit et humilié. Oui, si vous retournez dès maintenant au Seigneur, si vous lui promettez un attachement sincère, si votre conduire, si vos actions répondent á vos promesses , il jettera sur vous des regards tendres , il ira au-devant de vos besoins , et il établira dans votre âme ce calme désirable qui accompagne toujours la vertu.

La malheureuse alliance que le péché vous a fait contracter avec la mort , sera détruite,  et votre pacte avec l`enfer ne subsistera plus. Malheur à ceux qui n'auront que conçu et nourri dans leur cœur de vains projets de conversion , lorsque le jour imprévu de leur mort arrivera.

«Votre alliance avec la mort sera détruite. Votre pacte avec le séjour des morts ne subsistera pas.» ( Isaïe 28,18)

Mais heureux celui qui, de retour vers Dieu, dont il fait l'objet de son espérance et de son amour , n aura point eu la faiblesse de reporter ses regards sur les vanités et sur les faux biens du monde qu'il a quittés.

« Bienheureux l`homme qui a placé son espérance dans le Seigneur, sans suivre les adorateurs d`idoles et ceux qui passent au mensonge.» (Psaume 39,5)

Qui en mettant la main à la charrue n'aura point regardé avec regret et en soupirant derrière soi. Celui qui le fait n'est pas propre au Royaume de Dieu.

« Jésus lui répondit : Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n`est pas propre au Royaume de Dieu.» ( Luc 9,62)

Préparez donc les voies pour le retour du Seigneur dans vos âmes : aplanissez-lui les sentiers, remplissez  les vallées , et abaissez les collines ; il ne veut trouver chez vous, ni pusillanimité, ni présomption.

« Selon ce qui est écrit dans le livre des paroles d`Isaïe, le prophète : « C`est la voie de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers.» ( Luc 3, 4)

Défaites-vous du vieux levain , et devenez une nouvelle pâte : Dépouillez vous du vieil homme , de ses œuvres, de ses vices, et revêtez-vous du nouveau qui a été créé selon Dieu :

«Faites disparaitre le vieux levain, afin que vous soyez une pate nouvelle.» (1 Corinthiens 5,7)

« Et à revêtir l`homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.» ( Éphésiens 4,24)


et comme vous avez fait servir vos corps à la débauche et à l'iniquité, maintenant par un heureux changement , et un véritable retour vers le Seigneur , faites-les servir à la pratique de la vertu , aux œuvres de piété; à la justice, et à votre sanctification.

« Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves a l`impureté et a l`iniquité, aussi maintenant livrez vos membres comme esclaves a la justice, pour arriver à la sainteté.» ( Romains 6,19)

Fortifiez vos faibles mains par les bonnes œuvres , et vos genoux chancelants en marchant à grands pas dans la carrière du retour à Dieu.

« Fortifiez les mains languissantes, et affermissez les genoux qui chancellent.» (Isaïe 35,3)

O vous tous qui après vos égarements dans les voies de l`iniquité , vous sentez de la Soif pour la justice et pour la vertu : hâtez-vous : allez au Seigneur , allez puiser à
cette source intarissable des eaux vives.

«Vous tous qui avez soif, venez aux eaux. Même celui qui n`a pas d`argent! Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer!» ( Isaïe 55,1)

II ne veut ni votre argent , ni vos richesses : c'est votre cœur qu'il demande. Allez le lui ouvrir ; il le remplira de courage , et de Consolation.

«Prêtez l`oreille, et venez à moi. Écoutez, et votre âme vivra. Je traiterai avec vous une alliance éternelle. Pour rendre durable mes faveurs envers David.» (Isaïe 55,3)

Prêtez donc l'oreille a la voix de votre Dieu : écoutez-la, et vous vivrez. II fera avec vous une alliance , que vous ne romprez plus par de nouvelles désobéissances : et il exercera sur vous la même miséricorde que sur David après son péché ; mais vous lui serez à votre tour aussi fidèle que le fut ce saint Roi.


POUR LE RETOUR A DIEU.

Sentiments tirés des seuls Livres saints.

Vous la voyez , Seigneur, devant-vous, cette brebis infidèle qui s'est égarée , et qui ne peut retourner au bercail  si vous-même ne la cherchez et ne lui servez de guide.

« J`erre comme une brebis perdue; cherchez votre serviteur, car je n`ai pas oublié vos commandements.» ( Psaume 188, 176)

Mais vous êtes ce bon Pasteur, qui semblez abandonner un troupeau entier pour courir après une brebis fugitive, jusqu'à ce que vous l'ayez trouvée : Alors vous
la mettez avec joie sur vos épaules , vous la portez vous-même jusqu'à la Bergerie.

«Quel homme d`entre vous, s`il a cent brebis, et qu`il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autre dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu`a ce qu`il la retrouve.» (Luc 15,4)

Oui, Seigneur, et c'est vous qui nous l'assurez :

« Et s`il la trouve, je vous le dis en vérité, elle lui cause plus de joie que les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarés.» ( Matthieu 18,13)

Votre cœur et tout le Ciel est plus touché de la conversion d'un pécheur , que de la persévérance de plusieurs justes. C'est vous mon Dieu , qui vous êtes encore représenté sous la figure de ce bon père de famille , qui reçoit avec tant de tendresse un Fils ingrat et libertin.

« Il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa.» (Luc 15,20)

Après de longs égarements, et toutes sortes de misères, suite d'une vie criminelle : je sortirai, dit-il, de ce malheureux état, et je retournerai à mon père.

«Étant rentré en lui-même, il se dit : Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance et moi ici, je meurs de faim!» (Luc 15,17)


Plus coupable que ce jeune homme, et peut-être plus malheureux que lui , je retourne à vous , Seigneur , et je vous dis comme lui : Mon père j'ai péché contre vous: Je ne suis plus digne d'être appelé votre fils : Mais vous, n'avez pas perdu à mon égard la qualité ni la tendresse de père. Recevez-moi seulement au nombre de vos serviteurs, et faites-moi subir un traitement conforme à mes offenses ; mais ne me rebutez pas.

Vous voyez dans moi un esprit contrit et humilié, et cela même, Seigneur , est un de vos dons , ne dédaignez pas la prière que vous-même m'inspirez. Aucun de
ceux qui sont retournez à vous avec confiance , n`a été, confondu. Je veux m'attacher à vous , votre crainte va guider mes pas. Vous voyez que je vous cherche. Usez à mon égard de toute l'étendue de votre miséricorde et de votre douceur. Que votre nom soit à jamais béni , ô le Dieu de nos Pères. A votre colère succède toujours la miséricorde et la compassion.

«Que votre Nom soit béni Seigneur, O Dieu de nos pères, qui faite miséricorde, après vous être mis en colère, et qui, dans le temps de l`affliction, pardonnez les péchés a ceux qui vous invoquent.» ( Tobie 3,13)

C'est assez de vous invoquer de tout son cœur, pour recevoir le pardon de ses péchez. C'est avec crainte, mais avec confiance que je lève vers vous mes yeux, j'attends et je désire le moment heureux de mon retour à la grâce.

«Si l`homme une fois mort pouvait revivre, j`aurais de l`espoir tout le temps de mes souffrances. Jusqu`à ce que mon état vint à changer.» ( Job 14,14)

Appelez - moi , Seigneur , faites -moi entendre votre voix. Vous serez obéi : Je vous répondrai par mes démarches vers vous. Vous ne dédaignerez pas de me tendre la main, et ce secours assurera mes pas chancelants. Rendez - vous donc sensible à ma prière. Serait-ce  Seigneur, inutilement que je tendrais les mains vers le Tabernacle où vous habitez? Non : Vous ne permettrez pas que je périsse en demeurant avec les pécheurs. Vous avez promis un cœur capable de vous connaitre et de vous aimer à tous ceux qui retournent à vous sincèrement.

« Car j`ai été sans reproche envers lui et me suis gardé du péché. Oui le Seigneur m`a récompensé selon mon mérite, selon la pureté de mes mains, devant ses yeux. Avec l`homme qui est bon, vous vous montrez bon, avec l`homme droit, vous êtes droit.» ( Psaume 17,24)

« Si nos iniquités témoignent contre nous, agis à cause de ton nom, O Éternel! Car nos infidélités sont nombreuses. Nous avons péché contre toi.» (Jérémie 14,7)

Vous êtes le seul , O mon Dieu , vous êtes le seul qui pouvez effacer mes iniquités par votre bonté pure.

« C`est moi, moi qui efface les transgressions pour l`amour de moi. Et je ne souviendrai plus des péchés.» (Isaïe 43,25)


Eh quel autre que vous , peut rendre a une vie qui a commencé et continué dans  la corruption, l'éclat et la beauté de l'innocence de la pureté ?

« Comment d`un homme souillé sortira t`il un homme pur? Il n`en peut sortir aucun.» ( Job 14,4)

Puissance de l'Enfer, puissance ennemie , cessez de vous réjouir de ma chute : la main du Seigneur me relèvera. J'ai vécu dans les ténèbres du péché , mais la grâce
de mon Dieu va devenir ma lumière.

« Ne te réjouis pas à mon sujet, mon ennemi! Car si je suis tombé, je me relèverai. Si je suis assise dans les ténèbres. L`Éternel sera ma lumière.» ( Michée 7,8)

Parlez-moi donc vous-même , Seigneur , puisque c'est vous qui me changez et qui fortifiez ma faiblesse : enseignez moi à aimer et à suivre vos divines volontés.

« Que mon Seigneur parle, car tu m`as fortifié.» ( Daniel 10,19)

« Apprenez-moi à faire votre volonté, car vous êtes mon Dieu. (Psaume 142,10)

Ouvrez l'oreille de mon cœur à votre voix : vous ne trouverez plus dans mon âme de résistance à votre grâce. Je vais marcher vers vous, et on ne me verra plus faire de pas en arrière.

«Le Seigneur l`Éternel m`a ouvert l`oreille. Et je n`ai point résisté. Je me suis point retiré en arrière.»( Isaïe 50,5)

Mon cœur est préparé , Seigneur , vous le voyez , mon cœur est préparé à retourner vers vous , et à chanter en l'honneur de votre miséricorde un Cantique d'action de grâce.

« Mon cœur est ferme , O Dieu, mon cœur est ferme; je chanterai avec le psaltérion.» ( Psaume 57, 8)

« Ce qui fait ma douleur, c`est que la droite du Très-Haut est changée.» ( Psaume 76,11)

C'en est fait, je vous l'ai promis, je vais commencer dès cet instant. Ce changement, je le dois tout entier à votre bonté , et à votre puissance.  O Dieu d'Israël affermissez-moi dans ce moment même : moment décisif, et d'où dépend mon bonheur : jetez des regards favorables sur les démarches que je vais faire. Que j'accomplisse heureusement , ce que je crois pouvoir accomplir par votre grâce.

« Seigneur Dieu d`Israël, fortifiez-moi, et rendez-moi favorable en ce moment à ce que ma main va faire, afin que vous releviez selon votre promesse votre ville de Jérusalem, et que j`achève ce que j`ai cru pouvoir faire par votre assistance.» (Judith 13,7)

Ce ne sont ni les Holocaustes , ni les sacrifices qui peuvent plaire à vos yeux.

« Vous n`avez demandé ni holocaustes, ni victimes pour le péché.» ( Psaume 39, 7)

C'est notre cœur , c'est nous-mêmes. Me voici, mon Dieu, je viens à vos ordres. Vous rompez les chaînes qui me retenaient dans l'esclavage du péché.

« Seigneur, je suis votre serviteur, le fils de votre servante; vous avez rompu mes liens.» (Psaume 115,16)

Je vous consacre les prémices de ma nouvelle liberté , en vous offrant un sacrifice de louanges ,  en invoquant votre nom. II ne me reste plus maintenant qu'à goûter la joie ,
que sait sentir votre esprit, Seigneur, quand il habite dans une âme, et qu'à admirer vos bontés infinies.

« O Seigneur, que votre esprit est bon, et qu`il est doux dans toute sa conduite! C`est pour cela que vous chatiez peu à peu ceux qui s`égarent que vous les avertissez des fautes qu`ils font, et que vous les instruisez, afin que, se séparant du mal, ils croient en vous Seigneur.» ( Sagesse 12,1)

Vous corrigez ceux qui s'égarent , vous les avertissez intérieurement de leurs désordres : Vous leur parlez au cœur , vous les ramenez enfin du péché a la foi ,  à la justice.
Oui , mon Créateur et mon Rédempteur, aimable Jésus , vous versez sur un Pécheur comme moi, les douces influences de ventre miséricorde , pour faire éclater en moi votre souveraine patience.

« Mais j`ai obtenu miséricorde, afin que Jésus-Christ fit voir en moi en moi le premier toute sa longanimité, pour que je servisse d`exemple a ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle.» ( 1 Timothée 1,16)

Pour servir d'instruction à tous les Pécheurs qui voudront dans la suite, à mon exemple, passer des ténèbres à la lumière, et par une conversion sincère , mériter la vie éternelle.

« Mon âme défaille du désir de vos décrets en tout temps.» ( Psaume 118,20)

Mon âme ne souhaite plus maintenant , que de pouvoir former des désirs ardents, des désirs efficaces d'accomplir votre Loi. Maison de Jacob , âmes justes et vertueuses
qui servez le Seigneur , et qui l'aimez, je vais marcher dorénavant avec vous a sa lumière. Elle nous guidera jusqu'à la sainte Montagne. Ne craignons point de nous égarer, le Seigneur lui-même nous enseignera ses voies et affermira nos pas. Au milieu de la nuit , mon Dieu , j'interromprai mon sommeil , vous serez le témoin de mes désirs, et de mon amour pour vous. Mon cœur et mon esprit s'élèveront vers vous , et dès l'aube du jour, je m'éveillerai dans l'ardeur de vous plaire.

«Mon âme te désire pendant la nuit. Et mon esprit te cherche au-dedans de moi; Car lorsque tes jugements  s`exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent le justice.» (Isaïe 26, 9)

Ce que vous me destinez de jours à passer encore sur la terre , est peut - être bien court. Je vais racheter le temps écoulé dans la nonchalance et dans le désordre , par une activité redoublée dans votre service.

« Rachetez le temps, car les jours sont mauvais.» ( Éphésiens 5,16)

Plein de cette sainte résolution, qu'ai-je maintenant à souhaiter dans le Ciel où sur la terre que vous , mon Dieu ? Mon âme et ma chair même , sont pénétrez de ce
désir qui les accable. Vous êtes désormais le Dieu de mon cœur , et vous serez éternellement mon partage. Malheur à l`âme infidèle et audacieuse qui s'éloigne de
vous ; sa perte est assurée.

« Qu`y a-t-il pour moi, hors de vous, dans les cieux? Et si je suis avec vous, la terre n`a pour moi aucun délice. Ma chair et mon cœur défaillent, le roc de mon cœur et mon partage, c`est Dieu pour l`éternité. Car voici, ceux qui s`éloignent de vous périront, vous perdez tous ceux qui vous sont infidèles.» ( Psaume 72,25)

Votre amour , ô mon Dieu sera désormais pour moi un puissant aiguillon.

« Car l`amour du Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts.» ( 2 Corinthiens 5,14)

Après avoir vécu trop longtemps pour le péché, il est juste que je ne vive plus pour moi-même, mais pour celui qui m'a racheté par sa mort.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Jeu 13 Oct 2016 - 12:52

POUR S'EXCITER A LA VERTU.

Pensées tirées des seuls Livres Saints

Heureux l'Homme qui n'a point suivi le conseil des impies, qui n'a point marché dans la voie des pécheurs , et qui n'a point été complice de leurs discours profanes ! Mais dont la volonté a toujours été soumise à la Loi du Seigneur , et qui a méditée le jour et la nuit.

« Heureux l`homme qui ne suit pas les avis des impies. Ne s`engage pas dans la voie des pécheurs, et ne siège pas dans les réunions des moqueurs. Mais qui met son bonheur dans la Loi du Seigneur, et médite la Loi jour et nuit. C`est un arbre planté sur le bord des eaux. Il donne son fruit au temps voulu; son feuillage ne se flétrit pas,  et tout ce qu`il fait lui réussit bien. » ( Psaume 1,1)

Semblable à un arbre planté le long des eaux , qui produit abondamment des fruits dans la saison , dont les feuilles toujours vertes ne tombent point ; le juste dans ses saintes entreprises , n éprouvera que des succès avantageux à son salut. Aimez donc le Seigneur , vous tous qu'il appelle à la sainteté. Immolez-lui sans cesse des sacrifices de louanges et offrez-lui les vœux les plus sincères de votre cœur.

« Aimez le Seigneur, O vous tous ses saints! Le Seigneur garde ses fidèles.» ( Psaume 30,24)

«Immole a ton Dieu un sacrifice de louange, et acquitte tes vœux envers le Très-Haut.» (Psaume 49, 14)

Donnez-vous bien de garde de porter envie à la prospérité des méchants. Sachez que , semblables à l'herbe des Campagnes , ils sécheront bientôt sur pied. Mais pour vous mettez votre plus douce confiance dans le Seigneur : méritez ses faveurs par vos bonnes œuvres , et vous habiterez un jour cette terre heureuse où sont rassemblez les véritables biens.

« Ne t`indigne pas au sujet des méchants, ne porte pas envie a ceux qui font le mal. En effet comme la gazon bien vite ils se faneront, et comme l`herbe verte ils se flétriront. Espère dans le Seigneur et fais le bien pour habiter le pays et en jouir en sécurité. Réjouit-toi dans le Seigneur, et il te donnera ce que désire ton cœur» ( Psaume 36, 1-4)

Que le Seigneur soit l'objet de votre joie, et vous ne lui exposerez point inutilement les désirs de votre cœur. Sa main bienfaisante saura répandre les vrais biens sur tous ceux qui marchent dans la voie de l`innocence. Vous êtes, Seigneur, le Dieu des Vertus. Heureux celui qui, libre des soucis d'ici-bas, n'espère qu'en vous. C'est à vous Rois de la terre , et Puissants du Monde que ces discours s'adressent aussi bien qu'aux autres.

«Et maintenant O rois, comprenez bien; instruisez-vous, O vous qui gouvernez la terre.» ( Psaumes 2,10)

Apprenez les droits que la vertu a sur vos cœurs , vous qui portez des Lois , et rendez des Jugements. Servez le Seigneur avec crainte et avec respect , comme les petits : vous êtes tous égaux devant lui : et que son amour verse dans vos âmes une joie mêlée de tremblement.

« Servez le Seigneur dans la crainte et réjouissez-vous en lui; avec tremblement prêtez-lui hommage.» (Psaume 2,11)

Enfants des hommes, jusques a quand vos cœurs livrés à la perversion du siècle, n'aimeront ils que la vanité, et chercheront- ils des biens qui ne sont que mensonge ? commencez à sacrifier à la vertu.

« O nobles hommes, jusques a quand serez-vous lourds de cœur? Pourquoi vous attacher à la vanité et rechercher le mensonge? Sacrifiez des sacrifices de justice.» ( Psaume 4,3)

Le Seigneur aime la justice , il a l'iniquité en horreur : si vous voulez lui marquer votre amour, il faut haïr le péché. Le Seigneur alors veillera lui-même à votre conservation dans la grâce ; une lumière toute divine se répandra dans vos esprits , et une sainte joie dans vos cœurs.

«Tu aimes la justice et tu hais l`iniquité.» (Psaume 44,8)

« Le Seigneur aime ceux qui haïssent le mal, il garde les âmes de ses saints, il les arrache de la main des impies.» ( Psaume 96, 10)

« La lumière se lève pour le juste, et la joie pour les cœurs droits.» ( Psaume 96,11)

Que le Seigneur est véritablement un Dieu de bonté à- l'égard de ceux qui ont le cœur droit !

«Combien Dieu est bon pour l`homme droit, le Seigneur pour celui dont le cœur est pur!» ( Psaume 72,1)

«Heureux ceux qui observent les préceptes, qui pratiquent la justice en tout temps.» (Psaume 105,3)

que ceux-là sont heureux qui observent sa loi avec fidélité et avec constance , dont la vie est exempte de tache , qui marchent gaiement et à grands pas
dans les voies de la justice ! voici quelle sera dès cette vie leur récompense.

« Bienheureux ceux dont la voie est immaculée, qui marchent selon la loi du Seigneur.» (Psaume 118,1)

La paix intérieure qu'ils goûteront , la joie que Dieu versera dans leurs âmes , égalera le plaisir d'un festin qui durerait toujours.

« Le cœur content est un festin perpétuel.» ( Proverbes 15,15)

II leur fera éprouver sans cesse les plus tendre effets de sa bonté et de sa miséricorde: il attachera sur les élus ses regards les plus doux :

« Que la grâce de Dieu et sa miséricorde sont sur ses saints, et que ses regards favorables sont sur ses élus.» ( Sagesse 4,15)


il répandra sur eux avec abondance , l`esprit de grâce , et l'esprit de prières : il leur sera trouver de la joie et du plaisir même dans leurs jeûnes , dans le silence et dans les austérités.

« Alors je répandrai sur la maison de David et sur Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication.» ( Zacharie 12,10)

« Le jeûne se changera pour la maison de Juda en jours d`allégresses et de joie, en fêtes de réjouissance.» ( Zacharie 8,19)

La parole du Très- Haut qui se sera entendre à leur cœur, sera pour eux une source de sagesse , qui éclairera , et soutiendra leurs pas dans la voie de la vertu.

« Le Verbe de Dieu au plus haut des cieux est la source de la sagesse, et ses voies sont les commandements éternels.» ( Ecclésiastique 1,5)

La crainte du Seigneur , bien loin de produire la frayeur dans  leurs âmes, y versera une glorieuse confiance, et mettra sur leurs têtes une couronne de joie. Leur partage sera un doux et continuel repos dans le Seigneur : il remplira leurs esprits de vives lumières et les préservera du péché dans les tentations.

« La crainte du Seigneur est la véritable gloire et un sujet de se glorifier; c`est une source de joie et une couronne d`allégresse.» ( Ecclésiastique 1,11)

Semblables à un jardin arrosé par une fontaine qui coule  toujours, ils produiront les  fruits de toutes les vertus , et la source des grâces ne tarira jamais pour eux. Le Seigneur adoucira toutes leurs peines : les montagnes et les collines, c'est à dire, les âpreté et inégalités de la vie, distilleront pour les âmes vertueuses le lait et le miel.

« L`Éternel sera toujours ton guide. Il rassasiera ton âme dans les lieux arides. Et il redonnera de la vigueur à tes membres. Tu seras comme un jardin arrosé. Comme une source dont les eaux ne tarissent pas.» (Isaïe 58,11)

Elles trouveront dans les sécheresses mêmes des eaux rafraîchissantes ,et les grâces qui du sein de Dieu couleront sur elles , feront naître des fleurs au lieu des épines.
Voici ce que le Seigneur dit à l'âme fidèle et vertueuse. Je vous ferai mon épouse pour toujours. Vos vertus , votre amour , votre tendresse , ma miséricorde et ma
bonté seront cette alliance.

« En ce temps-là, le mout ruissellera des montagnes. Le lait coulera des collines. Et il y aura de l`eau dans tous les torrents de Juda; Une source sortira aussi de la Maison de l`Éternel, et arrosera la vallée de Sittim.» ( Joël 3,18)

Oui , vous serez mon épouse soyez-moi fidèle.

« Je serai ton fiancé pour toujours; je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde.» (Osée 2,19)

La mort même dont la pensée est si amère ne causera point de frayeur à l'homme vertueux. Quand je traverserais, dit le juste , les ombres de la mort, et que l'appareil de ce dernier passage se présenterait tout à coup à mes yeux, je n'en redouterai point les approches, qu'ai-je à craindre ? le Seigneur est avec moi.

« O mort, que ton souvenir est amer a un homme qui vit en paix au milieu de ses biens.» ( Ecclésiastique 41,1)

Les âmes des justes en effet sont entre les mains de Dieu. S'ils doivent mourir comme les autres hommes , ils n'éprouveront point les horreurs du trépas : leur mort sera précieuse aux yeux du Seigneur.

« Si même il me faut passer par des gorges ténébreuses, je ne crains aucun mal, parce que vous êtes avec moi.» (Psaume 22,4)

Leur fin qui parait à des insensés un véritable anéantissement , les mettra en possession d'une paix éternelle. Les justes ne meurent que pour vivre à jamais : leur récompense les attend dans le sein de la Divinité, ou aboutissaient toutes leurs pensées. La main même du Seigneur les introduira dans le séjour de la beauté , et ceindra leur tête d'un diadème éclatant.

« Les âmes des justes sont dans la main de Dieu, et le tourment de la mort ne les touchera point.» ( Sagesse 3,1)

« Ils ont paru mort pour les insensés, leur sortie du monde a passé pour un comble d`affliction. Et leur séparation d`avec nous pour une entière ruine; mais cependant ils sont en paix.» ( Sagesse 3,2-3)

« Les justes brilleront, et ils étincelleront comme des feux qui courent au travers des roseaux.» ( Sagesse 3,7)

Là il n'y aura point de soleil pour ramener le jour, et mesurer les ans, ni de lune pour éclairer les ombres de la nuit, et distinguer les mois. Le Très-Haut sera pour eux
la source éternelle de la lumière et de la gloire.

« Mais les justes vivront éternellement, le Seigneur leur réserve leur récompense, et le Très-Haut a soin d`eux.» (Sagesse 5,16)

« Ce ne sera plus le soleil qui te servira de lumière pendant le jour. Ni la lune qui t`éclairera de sa lueur; mais l`Éternel sera ta lumière a toujours. Et les jours de ton deuil seront passés.» ( Isaïe 60,19)

« Il n`y aura plus de temps.» ( Apocalypse 10,6)


L'astre du jour et celui de la nuit ne, se lèveront ni ne se coucheront plus pour les Saints : il n'y aura plus de succession dans le temps. Celui qui est assis fur le trône de l'éternité , règnera sur eux.

«C`est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu, le servant jour et nuit.» (Apocalypse 7,15)

La faim et la soif seront bannies de cet heureux séjour. Le Royaume de Dieu ne consiste point dans des mets terrestres , dont l`usage est plutôt un déplorable assujettissement qu'un plaisir ; mais dans les délices chastes que l'esprit de Dieu fait goûter.

« Car le règne de Dieu n`est pas affaire de nourriture ou de boisson, il est justice, paix et joie dans l`Esprit-Saint.» ( Romains 14, 17)


O Israël que la maison de Dieu est grande et magnifique et que son empire est Étendu! il est vaste , immense , sans bornes : il est élevé comme le ciel.

« Qu`elle est grande, Israël, la demeure de Dieu, qu`il est étendu le lieu de son domaine, grand et sans borne, haut et immense.» ( Baruch 3, 24)

Cherchez donc le Royaume de Dieu, ce séjour de la félicité : il est le prix de là justice et de la vertu.

« Heureux  ceux qui sont persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est a eux.» ( Matthieu 5,10)

Heureux ceux qui ont le cœur pur : la vue du Seigneur et sa jouissance sera leur partage. Heureux ceux qui sont doux: ils possèderont la terre des vivants; Heureux ceux qui vivent dans l'affliction : le Seigneur les consolera Lui- même. Heureux les cœurs pacifiques ; ils seront appelés les enfants de Dieu. Heureux ceux qui souffrent persécution pour la justice : le Royaume de Dieu leur appartient. Heureux ceux qui vivent détachez des biens de la terre. Les biens célestes , seront leur héritage.

« Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume de Dieu est à eux.» ( Matthieu 5,3)

Ceux qui auront fait leur étude de la doctrine du salut , brilleront comme la splendeur du firmament; ceux qui auront enseigné aux autres la voie du Ciel , auront pendant les longues durées de l` éternité, l`éclat des plus belles étoiles.

« Ceux qui auront été intelligent brilleront comme la splendeur du Ciel, et ceux qui auront enseigné la justice a la multitude brilleront comme des étoiles, à perpétuité.» ( Daniel 12,3)

Le  Dieu que nous servons récompensera la patience dans  les bonnes œuvres , par un état de gloire, de bonheur  d'incorruptibilité.

« Réservant la vie éternelle a ceux qui, par la persévérance a bien faire, cherchent l`honneur, la gloire, l`immortalité.» ( Romains 2,7)

Oui : vos prières et vos aumônes ne seront point oubliées. Elles seront portées jusqu’ au Trône en la présence de Dieu.

« Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s`en est souvenu.» ( Actes 10,4)

L'homme sage , dit le Seigneur, a bâti sa maison sur la pierre solide : ni les pluies , ni les inondations, ni les tempêtes ne l'ébranleront point.

« C`est pourquoi quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison; elle n`est point tombée, parce que elle était fondée sur le roc.» ( Matthieu 7,24)

« Ce que je vous dis, je le dis à tous; Veillez» ( Marc 13,37)

Tel est l'homme vertueux qui écoute la parole de Dieu, qui la médite et qui l'accomplit par la pratique des bonnes œuvres. Ce que le Sauveur disait à ses Apôtres, il le disait à tous. II le dit encore au fond du cœur à vous , qui suspendant les effets de sa grâce , délibérez encore , et flottez entre le parti de la vertu , et les amusements du monde. Quittez l'esclavage du péché , si pesant après tout, et si difficile à soutenir. Soumettez - vous au joug agréable et léger du service de Dieu.

«Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.» (Mathieu 11,30)

« Mais maintenant étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.» ( Romains 6,22)

Vous en serez récompensés dès maintenant, par le plaisir même de vous sanctifier , et dans l'éternité par une vie heureuse. Vous serez le Temple du Seigneur, et il habitera dans vos cœurs.

« Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l`esprit de Dieu habite en vous?» ( 1 Corinthiens 3,16)

Faites de vos corps une Hostie vivante, sainte, agréable à ses yeux.

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.» (Romains 12,1)

Tout ce que son  aimable Loi exige de nous,  est si conforme à la raison et aux devoirs de l'homme. Mais quand vous aurez pris ce salutaire parti , cette même Loi veut de la constance et une espèce d'immutabilité dans le bien.

«Ainsi mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux en l`œuvre du Seigneur sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur.» (1 Corinthiens 15,58)

Il faut multiplier les œuvres qui vous attachent au Seigneur. II est fidèle dans ses promesses. Vos travaux ne manqueront point de récompense. Si vous êtes véritablement animez de l'Esprit de Dieu , vous serez ses enfants aimez et chéris.

«Car tous ceux qui sont conduits par l`esprit de Dieu sont fils de Dieu.» ( Romains 8,14)

Vous marcherez en sa présence comme des enfants de lumière.

« Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière!» ( Éphésiens 5,8)

Vous en ferez les œuvres , qui sont la bonté , la justice, et la vérité. Vous goûterez combien le culte du Seigneur est doux. Tout ce que vous ferez, vous le ferez pour le Seigneur.

«Tout ce que vous faites, faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes. (Colossiens 3,23)

II agréera jusques aux soins légitimes et sobres que vous devez à votre corps , et il en tirera sa gloire.

« Soit que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.» ( 1 Corinthiens 10,31)

Nourrissez -vous du pain solide de la parole de Dieu.

« L`homme ne vivra pas seulement de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.» ( Matthieu 4,4)

La méditation que vous en, ferez , vous la rendra plus désirable que l'or et les pierreries , et sa pratique vous la, fera préférer a la douceur du miel le plus délicieux.

«Ils sont plus précieux que l`or, qu`un morceau d`or fin, beaucoup plus doux que le miel, que le miel vierge.» ( Psaume 18,11)

Elle est aimable et chaste cette divine parole : elle est plus pure que l`argent raffiné plusieurs fois dans la fournaise.

«Les paroles du Seigneur sont des paroles sincères, de l`argent éprouvé, purifié de terre, sept fois épuré.» (Psaume 11,7)

Elle sanctifie ceux qui la lisent avec le goût de la vérité ; Elle est la vérité elle-même, les paroles du Seigneur sont esprit et vie.

«Sanctifie-les par ta vérité; ta parole est la vérité.» (Jean 17,17)

« Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.» (Jean 6,63)

II est vrai que la vertu a ses peines , et que ses commencements paraissent plus tristes , plus rebutants qu'agréables : mais , ne craignez point , sa pratique devient douce : et
les fruits de paix qu'on en recueille dédommagent avantageusement.

«Il est vrai que tout châtiment semble d`abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés, un fruit paisible de justice.» (Hébreux 12,11)

Conservez - vous dans l`amour du Seigneur : attendez avec foi les effets de sa miséricorde pour la vie future.

« Maintenez-vous dans l`amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour le Vie Éternelle.» (Jude 1,21)

Eh! combien vous reste-t'il encore de temps à persévérer?  La plus belle partie du jour est le matin.

«Combien sont les jours de votre serviteur?» (Psaume 118,84)

« Il faut que je fasse, tandis qu`il est jour, les œuvres de celui qui m`a envoyé.» ( Jean 9,4)

Le matin de votre vie est déjà passé, la nuit est peut-être bien proche, vous ne pourrez plus alors travailler. Le Dieu qui doit ou vous récompenser, ou vous confondre , viendra dans peu. II ne tardera pas.

«Encore un peu, un peu de temps; celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas.» (Hébreux 10,37)

Vivez donc de la Foy , comme le juste ; voilà que je viens pour vous juger soudain , dit le Seigneur , et je tiens dans ma main votre récompense et votre couronne.

« Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre a chacun selon ce qu`est son œuvre.» (Apocalypse 22,12)


Dernière édition par MichelT le Lun 31 Oct 2016 - 23:26, édité 1 fois

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Lun 31 Oct 2016 - 23:26

POUR S'EXCITER A LA VERTU

Sentiments tirés des seuls Livres saints.

Quel est l'homme Seigneur, qui sera trouvé digne d'habiter vos Tabernacles éternels?

« Seigneur, qui sera l`hôte de votre tabernacle, qui habitera sur votre sainte montagne?» ( Psaume 14,1)

Quel est celui qui méritera une place sur votre sainte montagne ?

« Celui qui marche dans l`innocence et pratique la justice, qui est loyal en son cœur et dont la langue ne profère pas la calomnie; celui qui ne fait pas de tort à son prochain, qui ne jette pas l`opprobre sur son voisin.» ( Psaume 14 -2, 3)

« Celui qui estime méprisable l`homme déloyal, qui honore ceux qui craignent le Seigneur; celui qui ne revient pas sur le serment désavantageux et ne prête pas son argent avec usure, et qui n`accepte pas de cadeaux pour perdre l`innocent.» ( Psaume 14,4)

Vous nous l'avez appris , mon Dieu , ce sera celui dont la vie est sans tache ; dont les jours sont marquez par des actions vertueuses ; dont les lèvres , d'accord avec le cœur , ne s'ouvrent que pour la vérité ; dont la langue n'a point dressé de piège à son prochain ; dont les mains innocentes n'ont jamais fait le mal , ni les oreilles écouté avec plaisir la calomnie ; dont la vertu constante et ferme a chassé de sa présence le pécheur , et n'a donné son estime qu'à ceux qui craignent le Seigneur ; qui , fidèle à sa parole , n'a jamais trompé  personne par des promesses traîtresses , ni multiplié ses  richesses par une coupable  usure , en profitant de la misère du pauvre ; ce sera enfin celui dont l'équité inaccessible aux présents n'a jamais trahi la cause de l`innocent.

« Celui qui accomplit ces choses ne sera pas ébranlé à jamais.» (Psaume 14,4)

Tels seront ceux à qui vous préparez, Seigneur , les célestes délices. Vous les enivrerez de joie dans l'abondance des biens éternels : ils iront se désaltérer á la source intarissable des voluptés pures. Ils posséderont dans vous , Seigneur , la fontaine de la vie ; et dans les splendeurs des Saints , ils verront tout l'éclat qui environne votre Majesté.

« Elle proclament les louanges de votre grande bonté, et se réjouissent de votre justice. Car c`est de vous qu`est la source de vie, et dans votre lumière nous voyons la lumière!» ( Psaumes 144,7)

« Ils se rassasient de l`abondance de votre maison, et vous les abreuvez du torrent de vos délices.» ( Psaume 35,9)

Seigneur Dieu des vertus, que cette pensée me fait souhaiter avec ardeur ces aimables demeures ! mon âme dans ces saints désirs semble s`abandonner, pour se transporter dans ce séjour heureux.

« Qu`elle est aimée votre demeure, O Seigneur des armées! Mon âme désire, dans sa langueur elle soupire après les parvis du Seigneur.» ( Psaume 83,2)

Mon cœur et tout mon corps tressaillent de joie , lorsque je pense en vous. Nous ne voyons maintenant vos grandeurs , que par la beauté de vos ouvrages.

« Aujourd`hui nous voyons au moyen d`un miroir, d`une manière obscure, mais alors nous verrons face à face.» ( 1 Corinthiens 13,12)

Les Cieux nous racontent votre gloire : vous êtes caché maintenant pour nous dans les ténèbres : nous vous, voyons feulement en énigme : mais alors nous vous
verrons , Seigneur , à découvert.

« Il se couvrit de ténèbres comme d`un voile.» ( Psaume 17,12)

« Les cieux racontent la gloire de Dieu, et le firmament fait savoir qu`il est l`œuvre de ses mains.» ( Psaume 18,1)


La vie éternelle; sera de vous connaître, seul Dieu , véritable , et Jésus-Christ, votre Fils unique , que vous avez envoyé pour nous annoncer et nous mériter cette heureuse vie. Nous admirerons alors la gloire dont vous l'avez revêtu, et l`amour substantiel, et éternel dont vous l'avez aimé avant tous les siècles.

«Or la vie éternelle, c`est qu`ils te connaissent toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.» ( Jean 17,3)

Nous serons toujours avec lui.

« Père, je veux que la ou je suis ceux que tu m`as donnés soient aussi avec moi, afin qu`ils voient ma gloire, la gloire que tu m`as donnée, parce que tu m`as aimé avant la fondation du monde.» ( Jean 17,24)

Si, dans sa Transfiguration , ses Apôtres furent si éblouis de Sa Majesté sur le Tabor , qu'ils souhaitèrent d`y demeurer toujours : que sera-ce lorsque dans une parfaite et éternelle jouissance de son bonheur , nous lui deviendrons semblables ?

« Pierre et ses compagnons étaient appesantis par le sommeil ; mais, s`étant tenus éveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui.» ( Luc 9,32)

Les justes , mon Dieu qui font vos enfants , puisqu'ils sont animez de votre esprit , sont vos héritiers et les cohéritiers de votre Fils unique.

« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n`a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblable a lui, parce que nous le verrons tel qu`il est.» ( 1 Jean 3,2)

Vous nous ordonnez d'imiter ses vertus , si nous voulons partager sa gloire avec lui.

« Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers; héritiers de Dieu, et cohéritier de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d`être glorifié avec lui.» (Romains 8,17)

Je sens mon cœur s'échauffer en moi-même dans la méditation de ces aimables vérités: un feu tout divin me dévore.

«Mon cœur s`est enflammé en moi; pendant que je réfléchissais le feu a éclaté, j`ai laissé parlé ma langue.» ( Psaume 38,5)

Vous me destinez , Seigneur , à mériter vos miséricordes, par l'accomplissement de votre volonté.  Je veux répondre à vos desseins sur moi et je vais placer votre loi sainte au milieu de mon cœur.

« Faire votre volonté Mon Dieu, est mon plaisir, et votre Loi est au fond de mon cœur.» ( Psaume 39,9)

Vous m'en donnerez , mon Dieu , l'intelligence. Heureux celui que vous instruisez par cette voix intérieure que vous nous faites entendre dans le plus secret de la raison. Heureux celui a qui vous expliquez vous-même votre loi. II n'appartient qu'à celui-là de s'écrier dans les transports de ses ravissements. Goûtez et voyez combien le Seigneur est doux : sa loi est pleine d'attraits , et les traces de sa miséricorde sont répandues sur tous ses ouvrages. Dessillez donc mes yeux, Seigneur , dissipez les ténèbres de mon esprit à l'égard des vertus que votre loi exige de moi. Que j'en voit toute la beauté , et toute la sainteté. Je m'écrierai à mon tour, que vos commandements sont doux. Je préfèrerai leur observation à tous les trésors du monde. Vous connaitre ,  Seigneur , est la parfaite et unique sagesse : et s'étudier à vous plaire par la justice , et la pratique des Vertus est la racine de l`immortalité.

J'inviterai les autres hommes à cette étude, et je leur dirai: venez vous tous qui n'êtes plus à vous-mêmes,  depuis que le Fils de Dieu vous a rachetez et acquis par un aussi grand prix que celui de son sang , venez et élevons-nous tous ensemble  par nos vertus , jusqu`à la montagne du Seigneur :

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du St-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu et que vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes.» ( 1 Corinthiens 6,19)

« Venez et montons à la montagne de l`Éternel, à la Maison du Dieu de Jacob, afin qu`il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers.» ( Michée 4,2)

c’est à dire, à la Perfection.  Allons vers la Maison du Dieu de Jacob, lui-même veut bien nous enseigner ses voies : nous suivrons les sentiers tracez par ses commandements. Nous marcherons au nom du Seigneur notre Dieu.

« Tandis que tous les peuples marchent chacun au nom de son dieu, nous marcherons  nous, au Nom de l`Éternel, notre Dieu. A toujours, et à perpétuité.» ( Michée 4,5)


La félicité qui nous attend égalera et surpassera même, S'il est possible , les longues durées  de l'éternité. Alors ceux qui qui fidèles à la grâce , auront profité de leur rédemption ,  iront , en chantant les louanges du Seigneur , prendre place dans la céleste Sion la gloire et la félicité sera sur leur tête , la joie et l'allégresse dans leur cœur:
la douleur et les gémissements seront éternellement bannis de cette heureuse demeure.

« Ainsi les rachetée de l`Éternel retourneront. Ils iront à Sion avec chants de triomphe. Et une joie éternelle couronnera leur tête. L`allégresse et la joie s`approcheront. La douleur et les gémissements s`enfuiront. » (Isaïe 51,11)

Voilà , Seigneur , où se terminent tous les désirs de mon âme , voilà l'objet de mes vœux les plus ardents , c'est de pouvoir habiter ce séjour fortuné , dans la seconde vie : de voir et de goûter le bonheur de vos élus , d'entrer dans la structure de ce temple auguste et spirituel , que vous élevez à votre gloire.

« Pour moi, dans mon innocence, je verrai votre face, à mon réveil je me rassasierai de votre présence.» ( Psaume 16,15)

Quand viendra -t'il ce jour heureux , que revêtu de la justice même , et des mérites de mon Sauveur , je paraîtrai devant vous ? : je ne serai jamais pleinement rassasié que quand je vous adorerai dans toute votre gloire ; que quand je goûterai ces douceurs ineffables que vous avez réservées aux âmes qui , pleines de votre crainte , vous servent avec fidélité.

« Combien grande est votre bonté, O Seigneur! Celle que vous tenez en réserve pour ceux qui vous craignent.» ( Psaume 30,20)

«Je vous aime, O Seigneur, ma force! Seigneur, vous êtes mon rocher, ma citadelle, mon libérateur.» ( Psaume 17,1)

Que je commence donc à Vous aimer , Seigneur , puisque vous êtes si aimable. Vous êtes ma force , mon refuge , et mon protecteur : que je vous aime ! mais puisque pour vous marquer mon amour , et pour arriver à vous, il faut entrer dans la carrière des vertus , je vais la parcourir courageusement. Elle n'est point si pénible que mon amour propre voudrait le persuader à mon cœur.

« Car l`amour de Dieu consiste à garder Ses Commandements. Et Ses Commandements ne sont pas pénibles.» (Premier Épitre de St-Jean 5, 1)

Heureux mille fois celui qui peut dire : je ne vis plus. Non ce n'est plus moi , c'est Jésus-Christ qui Vit en moi.

« J`ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n`est plus moi qui vis, c`est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m`a aimé et qui s`est livré lui-même pour moi.» ( Galates 2,20)

Mon corps est animé par mon âme , mais la vie de mon âme est ma foi dans le Fils de Dieu, qui m'a aimé , jusqu'à se livrer pour moi à la mort. Hélas la vie présente est un cruel exil , éloignez que nous sommes du Seigneur :

«Nous sommes toujours pleins de confiance, et nous savons qu`en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur.» ( 2 Corinthiens 5,6)

c'est une espèce de mort que la vie des véritables Chrétiens , elle est Cachée en Dieu avec leur divin Sauveur. Quand il paraitra , cette mort mystique des élus se changera dans une véritable vie toute environ née de gloire.

« Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraitra, alors vous paraitrez aussi avec lui dans la gloire.» ( Colossiens 3,3)

Ainsi , mon Dieu , parlait votre Apôtre. Heureux encore une fois celui qui comme lui pourra dire aux approches de la mort : j'ai fourni ma carrière , j'ai combattu généreusement, j'ai conservé la foi.  Que me reste-t'il que d'attendre la couronne de justice? vous me la gardez , Seigneur , en Juge équitable et fidèle : et ceux qui par de vives prières , par des aumônes sollicitent votre bonté, et attendent avec foi votre Royaume , la recevront de vos mains aussi -bien que moi.

« J`ai combattu le bon combat, j`ai achevé la course, j`ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m`est réservée. Le Seigneur, le juste Juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement.» ( Deuxième Épitre a Timothée 4,7)



Dernière édition par MichelT le Lun 26 Déc 2016 - 17:04, édité 1 fois

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Lun 26 Déc 2016 - 17:03

DE LA CONFIANCE EN DIEU.

Pensées tirées des seuls Livres saints.

Le Seigneur est le protecteur de tous ceux qui mettent en lui leur confiance : et c'est en cela qu'il prend plaisir à faire voir qu'il est le seul Dieu ,et l`unique maître que nous ayons. Sa bonté va jusqu'à tenir sans cesse ses yeux attachez sur ceux qui joignent a la crainte de lui déplaire , une tendre confiance en sa miséricorde.

«Qui est dieu, sinon le Seigneur? Qui est rocher sinon notre Dieu?» ( Psaume 17,32)

« Mais le regard du Seigneur est sur ceux qui le craignent; sur ceux qui espèrent en sa bonté.» (Psaume 32,18)


II préserve leurs âmes de la mort, il les nourrit et les fortifie dans leurs faiblesses, il les affermit dans la vertu , il est leur appui , il les rafraîchit contre les ardeurs d'un soleil irrité , il conduit leurs pas, il les soutient dans leurs chutes, il élève leurs pensées, illumine leurs yeux : enfin, la santé , la vie , et les bénédictions sont les biens donc il les comble.

« Les yeux du Seigneur sont sur ceux qui le craignent; il est leur protection puissante, et l`affermissement de leur force, il les couvre contre la chaleur, il les mets à l`ombre contre l`ardeur du midi. Il les soutient, afin qu`ils ne tombent pas; il les assiste quand ils sont tombés; il élève leur âme et il éclaire leurs yeux; il leur donne la santé, la vie et la bénédiction.» (Ecclésiastique 34,19)

Les Rois eux-mêmes ne sont affermis sur leurs Trônes que par la confiance qu'ils ont dans la bonté du Seigneur.

« Le roi a placé sa confiance dans le Seigneur, et par la faveur du Très-Haut, il ne sera pas ébranlé.» ( Psaume 20,3)


Il est plus avantageux mille fois de mettre sa confiance en Dieu , que dans les frivoles secours des hommes.

« Il est mieux de se réfugier auprès du Seigneur, que de se confier dans un homme.»( Psaume 117,8)

L’espérance établie sur les promesses des Princes et des grands , n'est pas comparable á celle qui est fondée sur la protection du Seigneur. Sa tendresse pour ceux qui se confient en lui est égale à sa grandeur même : L`une et l'autre est infinie.

«Car autant que sa majesté est élevée, autant est grande sa miséricorde.» (Ecclésiastique 2,23)

Parcourez les Histoires des siècles passés , consultez les Annales du monde ; de tous ceux qui ont placé leur confiance en Dieu , il n'y en a point qu'il ait abandonné.

«Ainsi, considérez tout ce qui s`est passé de race en race, et vous trouverez que tous ceux qui espèrent en Dieu ne s`affaiblissent point.» ( 1 Maccabées 2,61)

II les exauce même quelquefois avant que leur bouche ait formé des prières et lorsqu'ils l`invoquent , leur demande leur est déjà accordée.

«Avant qu`ils m`invoquent, je répondrai. Avant qu`ils aient cessé de parler, j`exaucerai.» ( Isaïe 65,24)

Que ceux donc qui se confient au Seigneur ne se  découragent point , à la vue de leur faiblesse.

« Mais ceux qui se confient en l`Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; ils courent et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point.» (Isaïe 40,31)

Les forces de la nature seront changées dans celles de la grâce : elle leur donnera les ailes d'un Aigle , en sorte qu'ils parcourront sans se lasser la carrière des vertus. Aussitôt que vous invoquerez le Seigneur , et que vous lui direz avec confiance si vous êtes mon père , vous êtes mon Dieu, et auteur de mon salut : la même tendresse qu'un bon père se sent pour ses enfants dans leurs besoins, il l'aura pour vous: il connait vos besoins et vos faiblesses.

« Lui-même il m`appellera : « Vous êtes mon père, mon Dieu et le rocher de mon salut.» (Psaume 88)

« Comme un père est miséricordieux pour ses enfants, le Seigneur fait miséricorde a ceux qui le craignent.» ( Psaume 102, 13)

Cet enfant m'a invoqué, dira-t'ìl, je veux l'exaucer : il est dans la tribulation , j'y serai avec lui pour la lui rendre douce et salutaire : je l'en ferai sortir, après l'avoir éprouvé , et ce sera pour lui un sujet de gloire et de récompense.

« Il m’invoquera et je l`exaucerai; avec lui je serai dans la tribulation, je le délivrerai et je l`honorerai.» ( Psaume 90,15)

Les Bénédictions les plus abondantes sont donc réservée à celui qui donne au Seigneur toute sa confiance, et qui met son espérance en lui. II sera semblable à un arbre transplanté le long des eaux: elles fournissent pendant les plus grandes chaleurs une sève constante a ses racines ,et de la fraîcheur a ses feuilles toujours vertes, les sécheresses ne le désolent point, et ne peuvent nuire à sa fécondité.

« Ainsi parle l`Éternel : Maudit soit l`homme qui se confie dans l`homme. Qui prend la chair pour son appui, et qui détourne son cœur de l`Éternel.» ( Jérémie 17,5)

« Béni soit l`homme qui se confie dans l`Éternel. Et dont l`Éternel est l`espérance! Il est comme un arbre planté près des eaux. Et qui étend ses racines vers la courant; il n`aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert. Dans l`année de la sécheresse, il n`a point de crainte, et il ne cesse de porter du fruit.» ( Jérémie 17,7)

Que ceux donc qui craignent le Seigneur comptent sur sa bonté.

« Vous qui craignez le Seigneur, espérez en lui et la miséricorde qu`il vous fera vous comblera de joie.» (Ecclésiastique 2,9)

S'il a traité les Égyptiens mêmes , ennemis de ses enfants, et dévouez à la mort qu'ils avoient méritée, avec tant de ménagement , qu'il voulait les amener à la Pénitence par la suite et l'intervalle des châtiments, avec quelle bonté n'en usera-t'il pas à l'égard de ses enfants mêmes qu'il a honorez de son alliance et de ses promesses?

« Car lorsque vous avez puni les ennemis de vos serviteurs et ceux qui avaient si justement mérité la mort, vous l`avez fait avec tant de précaution, et si vous leur avez donné du temps, afin qu`ils pussent se convertir de leur mauvaise vie.» (Sagesse 12,20)

O vous , peuple d'Israël , enfants de Jacob , postérité d'Abraham , disait Dieu autrefois aux Israélites ; ô vous âme rachetée de mon sang, dit aujourd'hui Jésus-Christ a l'âme fidèle :

« Mais toi, Israël, mon serviteur, Jacob, que j`ai choisi. Race d`Abraham que j`ai aimé! Toi que j`ai pris aux extrémités de la terre. Et que j`ai appelé d`une contrée lointaine, a qui j`ai dit : Tu es mon serviteur. Je t`ai choisis, et ne te rejette point!» ( Isaïe 41,8)

ne craignez point: je suis avec vous, je suis votre Dieu , je vous fortifierai dans vos faiblesses, et ma main vous portera un secours toujours assuré. Oui, quiconque invoque mon Nom avec confiance , qu'il sache que je l'ai créé, que je l'ai formé pour ma gloire , que je le destine à la posséder éternellement avec moi.

« Tous ceux qui s`appellent de mon nom, et que j`ai créés pour ma gloire, que j`ai formés et que j`ai faits» ( Isaïe 43,7)

Ne perdez donc pas cette précieuse confiance dans le Seigneur:

« N`abandonner donc pas votre assurance a laquelle est attachée une grande rémunération.» ( Hébreux 10,35)

il l'exige de ses serviteurs , il la regarde avec plaisir , et elle mérite de nouvelles grâces. Soyez persuadé que celui qui a commencé dans vous l'ouvrage de votre salut , l'achèvera , et vous conduira à une heureuse persévérance.

« Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ.»  ( Philippiens 1,6)

Au reste, la base et le motif de notre confiance en Dieu, est Jésus-Christ; elle n'est pas fondée sur nos vertus ni sur nos bonnes œuvres.

« Cette assurance-là, nous l`avons par Christ auprès de Dieu. Ce n`est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu.» ( 2 Corinthiens 3,4)

Non: nous ne sommes pas même capables de nous donner à nous-mêmes de saintes et salutaires pensées: c'est de Dieu par Jésus-Christ que nous viennent les grâces qui nous portent à la piété. C'est ce Jésus qui disait à un malade qu'il voulait guérir : Mon fils, ayez de la confiance, vos péchés vous sont remis.

« Prend courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés.» (Matthieu 9,2)

C'est lui qui disait à ses Disciples, demandez avec confiance, et vous obtiendrez.

«C`est pourquoi je vous dis; Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l`avez reçu, et vous le verrez s`accomplir.» ( Marc 11,24)

C'est lui qui exigeait toujours la confiance de tous ceux qu'il honorait de ses bienfaits. Les Boiteux , les Aveugles venaient à lui ; Avez-vous, leur disait-il, assez de confiance en moi , pour croire que je puisse vous guérir ?

« Lorsqu`il fut arrivé à la maison, les aveugles s`approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela? « Oui Seigneur», lui répondirent -ils» (Matthieu 9,28)

Seigneur, lui répondait ces malheureux, vous le pouvez si vous le voulez. Les miracles et les guérisons soudaines étaient la récompense, et la mesure de leur confiance.

« L`Éternel a de la bonté pour qui espère en lui. Pour l`âme qui le cherche.» (Lamentations 3 ,22)


Que l'exemple de cette femme malade depuis douze ans, a quelque chose de touchant et de tendre ! Elle s'approcha du Sauveur dans la foule : sa confiance lui faisait dire dans son cœur : si je puis seulement toucher la frange de sa Robe , je serai guérie. Elle la toucha secrètement : Jésus s'étant tourné vers elle , Continuez, lui dit-il, ma fille, d'avoir
de la confiance, c'est elle, c'est votre foi qui vous a guérie. Elle le fut en effet dans l'instant même. Jésus-Christ n'admira-t'il pas la foi de la Cananéenne ? Elle ne se rebuta point du mépris que le Sauveur parut avoir pour elle, et pour sa nation.

Sa confiance ne l'abandonna point : elle mérita par-là d'entendre dire à Jésus-Christ: O femme que votre foi est grande ! Allez , ce que vous souhaitez vous est accordé.
Sa fille fut guérie à l'heure même. En effet le Seigneur est un Dieu de bonté. Tous ceux qui espèrent en lui, toutes les âmes qui le cherchent avec simplicité et confiance, participeront à ses faveurs. Il ne faut pas se désoler, parce qu'il n'exauce pas d'abord: il est bon d'attendre avec soumission , et dans le silence , les moments qu'il a marqué pour ses grâces.

Si vous qui êtes méchants, disait Jésus - Christ , êtes néanmoins attentifs aux besoins de vos enfants: Si vous prenez garde à ne leur donner que de bonnes choses; à combien plus forte raison devez, vous penser que votre Père Céleste , qui est la bonté même , accordera les vrais biens à vos prières ?

«Si donc, méchants comme vous l`êtes, vous savez donner de bonnes choses a vos enfants, a combien plus forte raison le Père Céleste donnera t`il le St-Esprit a ceux qui le lui demandent.» ( Luc 11,13)

II ne saurait voir ses enfants dans la détresse. Le Sauveur ne put sans compassion voir couler les pleurs de la veuve de Naïm. II en fut touché jusqu'à opérer en sa faveur le plus grand Miracle. Ne pleurez point, lui dit-il d'abord avec bonté, et il lui rendit son fils plein de vie.

« Le Seigneur l`ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit : Ne pleure pas!» ( Luc 7,13)

C'est dans l’espérance d'une pareille bonté, que notre confiance en Dieu ne doit jamais ni cesser ni diminuer.

« Ayant donc cette espérance, nous usons d`une grande liberté.» ( 2 Corinthiens 3,12)

Nous ne sommes point des esclaves, mais les enfants de Dieu. Et si nous sommes ses enfants, nous sommes ses héritiers.

«Ainsi tu n`es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu.» ( Galates 4,7)

Quel motif de confiance ! J. C. est notre Pasteur, et un Pasteur qui aime et connait ses brebis: son troupeau lui est cher.

«Je connais mes brebis, et elles me connaissent.» ( Jean 10,14)

II rassemble ses agneaux , il les met dans son sein , quand ils sont fatigués , et il porte les mères entres ses bras.

« Comme un berger, il paitra son troupeau, Il prendra les agneaux dans ses bras, Et les portera dans son sein; Il conduira les brebis qui allaitent.» (Isaïe 40,11)

Que ceux donc qui ont la crainte du Seigneur, mettent en même-temps en lui leur plus douce confiance : Qu'ils ne s'appuient que sur lui.

« Quiconque marche dans l`obscurité et manque de lumière. Qu`il se confie dans le nom de l`Éternel, Et qu`il s`appui sur son Dieu!» ( Isaïe 50,10)

Que ceux qui ont éprouvé les effets de cette salutaire confiance , racontent aux autres les merveilles , et les bontés du Seigneur, afin qu'ils placent à leur tour leur espérance et toute leur confiance en Dieu.

« Nous ne les cacherons pas a leurs fils, nous les raconterons a la génération qui vient, les louanges du Seigneur et sa puissance, avec les prodiges qu`il a fait.» ( Psaume 77,4)



MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Dim 22 Jan 2017 - 19:46

POUR S'EXCITER A LA CONFIANCE EN DIEU

Sentiment tirés des seuls Livres saints. France – Rennes – année 1732

OUI , mon  salut et mon bonheur éternel sont bien entre les mains de mon Dieu : ma confiance est entièrement en lui : son secours ne me manquera point.

«En Dieu seul, repose-toi, o mon âme, car c’est de lui que vient  mon espérance. Lui seul est pour moi un rocher de salut, mon refuge, je ne serai pas ébranlé. En Dieu est mon salut et ma gloire, le rocher de ma force; mon refuge est en Dieu. ( Psaume 61,8)

Ames fidèles mettez comme moi , vos espérances dans lui seul : répandez avec joie vos cœurs en sa présence. Notre Dieu veut bien nous conduire lui-même au bonheur qu'il nous promet. Pour moi je chanterai éternellement ses miséricordes , et je dirai : le Seigneur est ma force , et il sera toujours le sujet de mes Cantiques.

«Je chanterai a jamais les bontés du Seigneur; pendant toutes les générations, je proclamerai de ma bouche votre fidélité.» ( Psaume 88,1)

« Le Seigneur est ma force et mon courage; et il s`est fait mon Sauveur.» (Psaume 117,14)

II est mon Sauveur, cette aimable qualité ne doit elle pas m'inspirer de la confiance , et bannir la crainte de mon cœur?

« Voici, Dieu est ma délivrance. Je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien.» ( Isaïe 12,2)


« Vous puiserez de l`eau avec joie aux sources du salut.» ( Isaïe 12,3)

II veut tellement notre salut, qu'il nous invite à puiser avec joie aux sources salutaires des grâces qu'il tient toujours ouvertes pour nous. II sera lui-même notre conducteur par un pur effet de sa bonté, et il nous verra avec plaisir y éteindre notre soif.

« Ils n`auront pas faim et ils n`auront pas soifs; Le mirage et le soleil ne les feront point souffrir. Car celui qui a pitié d`eux sera leur guide. Et il les conduira vers des sources d`eaux.» ( Isaïe 49,10)

Âme craintive et défiante, pourquoi dites vous: le Seigneur m'a abandonnée , le Seigneur m'a mise en oubli? Une mère peut -elle donc abandonner et oublier son enfant, peut-elle se dépouiller de sa tendresse ?

« Sion  disait : L`Éternel m`abandonne, le Seigneur m`oublie! Une femme oublie-t-elle l`enfant qu`elle allaite? N`a t`elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l`oublierait, Moi je ne t`oublierai point.» ( Isaïe 49, 14)

Eh bien: quand elle le pourrait , dit le Seigneur , ma bonté pour vous sera toujours la même. Je ne vous oublierai point: j'ai écrit votre nom sur mes mains : je vous aurai toujours présent à mes yeux.

« Oui votre bienveillance est sous mes yeux, et je marche selon votre vérité.» ( Psaume 25,3)

Pour moi, Seigneur, plus fidèle à la confiance que vous m'inspirez, je penserai sans cesse á votre miséricorde.

«Pour moi, je suis l`olivier toujours vert, dans la maison de Dieu; je me confie dans la miséricorde de Dieu, à jamais.» ( Psaume 51,10)

Je ferai de vos promesses l'objet de mes plus douces complaisances: je dirai au fond de mon cœur : j'ai mis pour toujours mon espérance dans la bonté de mon Dieu, je suis destiné à chanter éternellement ses louanges, et il ne me reste maintenant qu'à attendre avec soi , l'accomplissement de sa parole.

« Vers vous, O Seigneur, je me réfugie : que jamais je ne sois confondu.» ( Psaume 70,1)

Non : vous ne le souffrirez pas, Seigneur, et il n'est pas en effet possible que celui qui espère en vous soit jamais confondu. Dès mon enfance on m'a instruit et fortifié dans votre amour : aussi dès ma naissance j'ai senti les effets de votre protection.

« Sur vous je suis appuyé dès ma conception; dès le sein de ma mère vous étiez mon protecteur; en vous j`ai toujours espéré.» ( Psaume 70,6)

Votre miséricorde, Seigneur, ne bornera pas là ses bienfaits, elle me suivra encore pendant ce qui me reste de jours à vivre , jusqu'à ce qu'enfin vous couronniez dans moi vos dons par une heureuse éternité.

« Votre miséricorde et votre faveur m`accompagneront tous les jours de ma vie, et j`habiterai la maison du Seigneur, pendant une longue suite de temps.» ( Psaume 22,6)

En effet , mon Dieu, quoique nous ne soyons que boue et que terre , vous voulez bien être appelé notre Père: c'est VOUS qui nous avez pétri et formé d'Argile : nous sommes tous l'ouvrage de vos mains.

« Cependant, O Éternel, tu es notre père; Nous sommes l`argile, et c`est toi qui nous as formés. Nous sommes tous l`ouvrage de tes mains.» (Isaïe 64,8)

Nos Pères ont espéré en vous : leur espérance n'a point été trompée , ils ont trouvé dans vous un Libérateur. Ceux-mêmes qui par leurs péchés ont mérité et
éprouvé votre colère , n'ont point été abandonnez tout à fait : vous en avez eu enfin pitié.

«En vous nos pères ont espéré; ils ont espéré et vous les avez délivrés.» (Psaume 21,5)

Vous faites en quelque sorte violence á votre bonté Paternelle quand vous frappez les enfants des hommes.

« Mais lorsqu`il afflige, il a compassion selon sa grande miséricorde. Car ce n`est pas volontiers qu`il humilie et qu`il afflige les enfants des hommes.» ( Lamentations 3,32)

C'est donc vers vous , mon Dieu, que je lève mes yeux et mon cœur, vous voyez quelle est ma confiance en vous, elle fait mon assurance.

« Vers vous j`élève mon âme, O Seigneur, mon Dieu. En vous j`ai confiance que je ne sois pas confondu.» ( Psaume 24,1)

Faites éclater à votre tour, mon Dieu , les merveilleux effets de votre bonté sur moi: ceux qui espèrent en vous , ont en quelque façon droit de les attendre. Conservez-moi dans l'innocence ; qu'une vie pure et sainte, que la victoire sur les tentations soient le prix de ma confiance , Seigneur.

« Je vous invoque, car vous m`exaucerai, O Dieu; inclinez votre oreille vers moi, écoutez mes paroles.» ( Psaume 16,6)

« Gardez-moi, O Dieu, car je me réfugie auprès de vous.» ( Psaume 15,1)

Votre Loi, adorable Jésus, n'est point une Loi de crainte : c'est une Loi d'amour et de confiance. Vous n'êtes point venu apporter aux hommes l`esprit de frayeur,
mais l'esprit d'adoption et de charité : et c'est dans cet Esprit que nous appelions Dieu notre Père.

« Et vous n`avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d`adoption par lequel nous crions : Père!» ( Romains 8,15)

« En qui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance.» (Éphésiens 3,12)

C'est dans vous que notre confiance est fondée : c'est par Vous que nous trouvons un gracieux accès auprès de votre Père.  Nous ne sommes plus des étrangers, mais des citoyens de la Céleste Jérusalem, nous composons la Maison de Dieu même nous sommes employés comme des pierres vivantes sur le fondement des Apôtres et des Prophètes dans la construction de ce Temple Auguste , dont vous êtes la grande Pierre Angulaire. Temple où la Majesté de Dieu doit habiter éternellement.

« Ainsi donc, vous n`êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la Maison de Dieu.» ( Éphésiens 2,19)

« En lui vous êtes édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.» (Éphésiens 2,22)

Lorsque nous étions pécheurs et dignes de colère , votre amour vous a fait souffrir la mort pour nous : maintenant que nous sommes justifiés par le mérite de votre Sang, que nous en sommes couverts ,qu'avons-nous a craindre de la colère de Dieu ?

« Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.» (Romains 5,8)

Ses redoutables châtiments ne peuvent tomber sur nous , qu'en tombant sur votre Sang. Aussi vous ne dédaignez pas de nous appeler vos amis.

« Mais si je vous ai appelé amis, parce que je vous ai fait connaitre tout ce que j`ai appris de mon Père.» ( Jean 15,15)

Vous nous avez révélé ces Mystères ineffables, objets de notre foi, que vous avez puisez de toute éternité dans le sein de votre Père.

« Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu.» ( 1 Jean 3,1)

C'est lui qui vous a donné à nous par une charité qui passe toutes nos expressions : et c'est en conséquence de ce don inestimable , que nous sommes appelés, et que nous sommes par une véritable adoption ses enfants , Seigneur, et vos frères. Que de titres , mon Dieu pour animer et pour soutenir notre confiance en vous! Votre Apôtre les connaissaient bien , lorsqu'il disait : je sais à qui j'ai donné ma confiance, et ma foi. Celui à j'en ai confié le dépôt, me le rendra certainement avec usure dans le temps marqué par sa Providence.

«Et c`est à cause de cela que je souffre ces choses; mais je n`en ai point honte, car je sais en qui j`ai cru, et je suis persuadé qu`il a la puissance de garder mon dépôt jusqu`à ce jour-là.» ( 2 Timothée 1,12)

Augmentés donc ma confiance, Seigneur, et ma foi, je vous en conjure à l'exemple de vos Apôtres.

« Les apôtres dirent au Seigneur : Augmente en nous la foi.» (Luc 17,5)

Je compte sur vos bontés , mais je n'y compte pas peut-être encore avec assez de simplicité et d'étendue.

« Jésus dit : Tout est possible à celui qui croit.» ( Marc 9,23)

Aidez-moi par votre grâce à détruire ce fond de défiance, et de pusillanimité, ce levain de crainte, et de doute qui semble rester malgré moi dans mon cœur. Ne nous avez-vous pas assurez, Seigneur, par les paroles les plus expresses , et les termes les plus clairs, que tout ce que nous demanderions en votre Nom à votre Père Céleste, vous nous nous l'accorderiez vous-même ?

« Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.» ( Jean 14,14)

Ne consolâtes-vous pas vos Disciples en leur protestant que vous ne les laisseriez point Orphelins , que vous viendriez â eux :

« Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.» (Jean 14,19)

que vous vous trouveriez au milieu d'eux :

« Car là ou deux ou trois sont assemblées en mon nom, je suis au milieu d`eux.» (Matthieu 18,20)

« Je vous dis encore que si deux d`entre vous s`accordent sur le terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les Cieux. (Matthieu 18,19)

que vous resteriez avec eux jusqu'à la consommation des siècles? Pouvez-vous , mon Dieu, nous inspirer de la confiance par des expressions plus tendres et plus fortes ? Oui ,
Seigneur , et j'en fuis convaincu tout est possible à une confiance vive et animée.

« Tout est possible à celui qui croit.» (Marc 9,23)

Vos bienfaits sont proportionnez au degré de notre confiance en vous. Plus elle est grande , plus les dons qu'elle fait tomber de vos mains sur nous , sont parfaits et excellents. Tous ceux qui auront invoqué votre saint Nom avec une véritable confiance seront sauvez.

« Alors quiconque invoquera le nom de l`Éternel sera sauvé.» ( Joël 2,32)


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Dim 29 Jan 2017 - 1:00

DES TRAVERSES ET DES AFFLICTIONS. ( difficultés, dangers ou malheurs)

Pensées tirées des seuls Livres Saints.

Heureux ceux qui souffrent persécution pour la Justice . Le Royaume des Cieux leur appartient.

« Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le Royaume de Dieu est a eux. Heureux serez-vous lorsqu`on vous outragera, qu`on vous persécutera et qu`on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l`allégresse parce que votre récompense sera grande dans les Cieux; car c`est ainsi qu`on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous.» (Matthieu 5,10)

Connaissez votre bonheur , disait Jésus-Christ à ses Disciples , lorsque les hommes vous chargeront de malédictions , lorsqu'ils vous persécuteront, et que vous deviendrez pour mon amour l`objet de leurs noires calomnies. Réjouissez-vous, dis-je, et tressaillez de joie. Votre récompense vous attend dans le Ciel. N`a t`on pas fait le  même traitement aux Prophètes qui vous ont précédés. Ainsi parlait le Sauveur, et telle a été en effet la destinée des hommes chéris du Seigneur.

Abraham a été mis  à de rudes épreuves : et c'est, par elles qu'il devint l'ami de Dieu.  Isaac, Jacob, Moïse, et tous ceux qui ont eu le bonheur de le lui plaire , ont passé par les tribulations. Les Rois insultèrent au St-homme Job dans son malheur.

«Ils doivent se souvenir qu`Abraham notre père a été tenté et qu`ayant été éprouvé par beaucoup de peines et d`afflictions, il est devenu ami de Dieu. C`est ainsi qu` Isaac, Jacob, Moise, et tous ceux qui ont plu à Dieu ont passé par plusieurs afflictions et sont toujours demeurés fidèles. ( Judith 8,22)

Les parents de Tobie lui disaient, en se moquant de sa vie sainte, et de ses bonnes œuvres : qu'est devenue votre espérance dans la protection de Dieu ? où sont les fruits de vos aumônes , et de la sépulture que vous avez donnée à vos frères morts , avec de si grands dangers de votre vie ?

«Et comme des rois insultaient le bienheureux Job, ainsi ses parents et ses alliés se raillaient de sa manière de vivre, en lui disant : Ou est votre espérance pour laquelle vous faisiez tant d`aumônes, et vous ensevelissiez les morts? ( Tobie 2,15)

Le trône qui parait le lieu le plus inaccessible aux tribulations , n'en garantît point le roi David. ( Roi d`Israël vers 950 av J.C) Que vous m'avez fait éprouver, Seigneur, disait à Dieu cet homme selon son cœur, que vous m'avez fait éprouver de rudes et de fréquentes tribulations !

« Vous m`avez imposé de nombreuses et terribles tribulations» (Psaume 70, 20)


« A vous toute chair vient a cause des fautes.» ( Psaume 64,4)

Les discours des méchants ont prévalu contre moi : la vérité cependant ne se trouve point sur leurs lèvres; leur cœur est rempli de vanité , et de projets ambitieux :

«Car il n`y a aucune sincérité dans leur bouche; leur cœur ne rêve que malices.» (Psaume 5, 10)

« Leur gosiers est un sépulcre ouvert; leurs langues une tromperie.» ( Psaume 5,11)

leurs langues m'ont dressé des pièges: je me suis vu environné de maux sans nombre.

«Car me voila environné de maux sans nombre, mes fautes m`ont saisi, au point que je ne puis plus voir.» ( Psaume 39,13)

Mon cœur a été en proie aux alarmes, mes forces m'ont abandonné , mes amis , mes parents , mon propre fils , tout s'est élevé contre moi, et la grandeur de mes malheurs m'a en quelque forte enlevé l'usage des oreilles et de la langue.

« Mon cœur palpite, mes forces m`abandonnent, mes yeux eux-mêmes perdent leurs lumière.» ( Psaume 37,11)

« Mes amis et compagnons s`arrêtent au loin à cause de mes plaies, et mes proches se tiennent à distance.» ( Psaume 37,12)

« Pour moi, comme un sourd, je n`entends rien, et comme un muet je n`ouvre pas la bouche.» ( Psaume 37,14)

Je suis devenu l'objet de la raillerie de tout mon peuple , disait le prophète Jérémie , les places publiques ne retentissent pendant tout le jour , que de Chansons satyriques contre moi , mon cœur n'est rempli que d'amertumes ,  je suis comme enivré d'Absinthe.

« Je suis pour tout mon peuple un objet de railleries. Chaque jour l`objet de leurs chansons. Il m`a rassasié d`amertume. Il m`a enivré d`Absinthe. Il m`a brisé les dents avec des cailloux. Il m`a couvert de cendre.» ( Lamentations 3,14)

La paix s'est éloignée de mon âme, j'ai perdu jusqu'à l'idée et jusqu'au souvenir de la joie. J'ai dit dans ma douleur : ne verrai- je donc jamais la fin de mes maux! et n'ai-je plus d'espérance dans le Seigneur ? Vous voyez, mon Dieu, la fureur de mes ennemis, et les complots injustes qu'ils trament contre moi. Ainsi parlait cet homme de Dieu.

« Tu as vu toutes leurs vengeances. Tous leurs complots contre moi.» ( Lamentations 3,60)

Y a-t'il un Prophète qui n'ait pas été persécuté ?

« Lequel des prophètes vos pères, n`ont-ils pas été persécutés?» ( Actes 7,52)

tel est le sort des justes. Les uns ont souffert les ignominies, les fouets , les chaînes , les prisons: les autres ont été lapidés , sciez , mis à mort par le glaive , appliquez à la torture.

« D`autres subirent les moqueries et le fouet, les chaines et la prison. Ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l`épée, ils allèrent ça et la vêtus de peau de brebis et de peaux de chèvres dénués de tout, persécutés, maltraités. Eux dont le monde n`était pas digne, errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les antres de la terre.» ( Hébreux 11,36)

Ceux qui ont évité la mort ont traîné de Pays en Pays une vie languissante, pauvre, destituée de tout: obligez de s'enfuir sur des Montagnes arides , d'errer dans des Déserts, de se cacher dans des trous de Rochers, dans des cavernes affreuses: cependant c'étaient des hommes vertueux , dont le monde n'était pas digne.

N'a-t'il pas fallu que Jésus- Christ lui-même , le Saint des Saints , et notre modèle , souffrît la pauvreté , la calomnie , la persécution , les ignominies, la mort, et la mort de la Croix , pour entrer dans sa gloire ?

« Ne fallait-il pas que le Christ souffrit ces choses, et qu`il entrât dans sa gloire?» ( Luc 24,26)

II n'a annoncé à ses Disciples que des peines et des afflictions pendant cette vie. Le Disciple , leur disait - il , ni le serviteur ne sont pas plus que le Maître : si on a osé
m'appeler Belzebuth , à quoi ne devez- vous pas vous attendre ?

«Le disciple n`est pas plus grand que le maitre, et au serviteur plus que son seigneur. Il suffit au disciple d`être traité comme son maitre, et au serviteur comme son seigneur. S`il ont appelé le maitre de la maison Béelzébul, a combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de la maison!» (Matthieu 10,25)

Si on m'a persécuté , on vous persécutera à votre tour.

« S`ils m`ont persécuté, ils vous persécuteront aussi.» ( Jean 15,20)

Vous éprouverez dans le monde toute forte d'afflictions: vous serez dans le deuil et dans les pleurs, tandis que le monde sera dans la joie : et la prévention sera telle , qu'en vous mettant à mort , on croira encore rendre service à Dieu.

« Vous aurez des tribulations dans le monde.» (Jean 16,33)

« Vous pleurerez et vous lamenterez, et le monde se réjouira.« (Jean 16,20)

« L`heure vient ou quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu.» ( Jean 16,2)

Les Apôtres et les Disciples du Sauveur éprouvèrent la vérité de ses paroles. Nous avons été accablez de maux, disait Saint Paul , au-delà de tout ce qu'on peut croire :
la vie même , nous était devenue à charge. Nous n'avons pu goûter aucun repos: nous avons été accueillis par des tribulations de toutes les espèces. Au dehors, combats
et disputes ; au-dedans, alarmes et craintes continuelles. Quels travaux n'ai- je pas essuyez ? j'ai été chargé de fers , la violence et le nombre des coups m'a fait demeurer plusieurs fois comme mort sur la place ; cinq fois les Juifs m'ont sait subir la peine du fouet , j'ai été trois fois battu de verges, lapidé une fois , trois fois j'ai fait naufrage. A combien de différents périls n'ai- je pas été exposé dans mes voyages?

«Sont-ils ministres de Christ? Je parle en homme qui extravague. Je le suis plus encore, par les travaux, bien plus; par les coups, bien plus par les emprisonnements, bien plus souvent en danger de mort. Cinq fois j`ai reçu des Juifs, quarante coups au moins , trois fois, j`ai été battu de verges, une fois j`ai été lapidé, trois fois j`ai fait naufrage, j`ai passé un jour et une nuit dans l`abime.» ( 2 Corinthiens 11,23)

j'ai souffert les fatigues , les misères , les veilles , la faim, la soif , la disette , le froid, la nudité, les chaînes et les traverses m'attendent encore à Jérusalem , je le sais , mais
ma vie ne m'est pas plus chère que mon âme. Je ne crains rien et il faut que j'achève ma carrière en servant Dieu dans l'humilité, dans les larmes , et dans les épreuves. Tous ceux qui veulent vivre dans la piété en Jésus-Christ, doivent regarder les persécutions comme leur partage.

j'ai souffert les fatigues , les misères , les veilles , la faim, la soif , la disette , le froid, la nudité, les chaînes et les traverses m'attendent encore à Jérusalem , je le sais , mais
ma vie ne m'est pas plus chère que mon âme. Je ne crains rien et il faut que j'achève ma carrière en servant Dieu dans l'humilité, dans les larmes , et dans les épreuves.

«Et maintenant voici, lié par l`Esprit, je vais à Jérusalem, ne sachant pas ce qui m`y arrivera, seulement, de ville en ville, l`Esprit Saint m`avertit que des liens et des tribulations m`attendent.» ( Actes des Apôtres 20,22)

«Servant le Seigneur en toute humilité, avec larmes et au milieu des épreuves.» (Actes des Apôtres 20,19)

Tous ceux qui veulent vivre dans la piété en Jésus-Christ, doivent regarder les persécutions comme leur partage.

« Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.» (2 Timothée 3,12)

Ce grand Apôtre croit les tribulations si utiles, si nécessaires à un Chrétien, qu'il en faisait le sujet de sa gloire.

« L`affliction produit la persévérance.» (Romains 5,3)

II félicitait les premiers fidèles sur leurs persécutions. Vous avez eu, leur disait-il non seulement le bonheur de croire en Jésus-Christ, mais encore l`honneur de souffrir pour lui.

« Et cela de la part de Dieu, car il vous a été fait la grâce, par rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui.» (Philippiens 1,29)

Souvenez-vous que dans les jours de votre conversion, lorsque vous fûtes appelez des ténèbres à la lumière , vous eûtes à soutenir deux grands combats ; dans l'un, accablez d'ignominies et d'opprobres , vous fûtes donnez en spectacle aux Idolâtres: et dans l'autre , vous partageâtes les tribulations et les peines de vos frères persécutés à leur tour.

« Souvenez-vous de ces premiers jours, ou, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat au milieu des souffrances, d`une part, exposés comme en un spectacle aux opprobres et aux tribulations et de l`autre, vous associant à ceux dont la position était la même.  En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l`enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours.» ( Hébreux 10,32)

Dans l'un vous soulageâtes avec charité ceux qui étaient chargez de fers, et dans l'autre vous vîtes avec joie la perte de vos richesses , convaincus que des biens et plus grands et plus durables vous attendaient dans le Ciel. Ainsi les premiers fidèles recevaient la foi par la parole de Dieu , au milieu des tribulations , mais cependant avec la joie que donne le Saint Esprit.

«Recevant la parole au milieu de beaucoup de tribulations, avec la joie du St-Esprit.» (1 Thessaloniciens 1,6)

Ils souffraient aux yeux des hommes des persécutions et des tourments , mais l`espérance de l`immortalité les soutenait. Quelques maux de peu de durée étaient rachetez par de grands avantages. Dieu les éprouvait ainsi , comme l'Or dans la fournaise , et les trouvait dignes de lui , parce que c'était pour lui qu'ils s'immolaient comme des Holocaustes.

« Et s`ils ont soufferts des tourments devant les hommes, leur espérance est pleine de l`immortalité qui leur est promise. Leur affliction a été légère et leur récompense sera grande, parce que Dieu les a tentés et les a trouvés dignes de lui. Il les a éprouvés comme l`or dans la fournaise, il les a reçus comme une hostie d`holocauste et il les regardera favorablement quand leur temps sera venu.» (Sagesse 3,4)

Mais si vous ne souffrez pas pour la Justice : si , comme les Israélites vous éprouvez les humiliations et la persécution pour vos péchés, pour vos injustices , pour
votre conduite peu régulière, si vous avez vous-même par vos dérèglements mérité vos croix:

« Ils étaient malades par suite de leur iniquité, et par suite de leurs péchés ils étaient dans l`affliction.» ( Psaume 106,17)

ne vous désolez point encore ; mais dites au fond de votre cœur : ce n'est point aux hommes qu'il faut m'en prendre .. ce n'est point contre mes ennemis que je
dois exercer ma vengeance et ma haine : La main de Dieu a ménagé tous ces évènements fâcheux : ils sont encore au-dessous de mes péchés.

«C`est pourquoi ne témoignons point d`impatience dans ces maux que nous souffrons. Mais considérons que ces supplices mêmes sont encore beaucoup moindres que nos péchés; croyons que ces fléaux, dont Dieu nous châtie comme ses serviteurs, nous sont envoyés pour nous corriger et non pour nous perdre.» ( Judith 8,26)

Dieu avec bonté et en Maître punit en moi un serviteur désobéissant. Ce n'est point pour me perdre , mais pour me corriger , que le Seigneur s'est armé contre moi de ses fléaux. ... Dieu irrité contre les péchés de son peuple , le livra a la puissance et à la cruauté de l'impie Antiochus.

(Antiochos IV Épiphane (l'Illustre) est le fils d'Antiochos III le Grand, né vers -215, il gouverne le royaume séleucide de -175 à -164, date de sa mort. Défenseur zélé de la culture grecque, il force l`héllénisation de la Judée en brutalisant cruellement les Juifs)

L'auteur Sacré qui en a décrit  les excès , prie ceux qui liront son Histoire de n'être point scandalisé, ni effrayé par ces peintures affreuses.

« Je conjure ceux qui lieront ce livre de ne pas se scandaliser de tant d`horribles malheurs, mais de considérer que tous ces maux sont arrivés, non pour perdre, mais pour châtier notre nation.» ( 2 Maccabées 6,12)

C'est un Dieu , dit-il , qui châtie son peuple , mais qui ne le veut pas détruire. Car un grand témoignage de la bonté de Dieu est qu'il ne permette pas aux pécheurs de demeurer tranquilles dans leurs désordres, mais qu'il les ramène à leur devoir par des châtiments soudains. A l'égard des infidèles , il les laisse patiemment accumuler leurs crimes , ils les attend au jour du Jugement pour exercer alors sur eux ses terribles vengeances avec une entière liberté.  Mais pour nous qui sommes son peuple , pour nous qu'il destine au bonheur éternel, il n'en use pas ainsi.

« Car c`est la marque d`une grande miséricorde de Dieu envers les pécheurs de ne pas les laisser longtemps vivre selon leurs désirs, mais de les châtier promptement. En effet le Seigneur n`agit pas à notre égard comme à l`égard des autres nations, qu`il souffre avec patience, se réservant de les punir dans la plénitude de leurs péchés, lorsque le jour du Jugement sera arrivé. Il n`attend pas de même, pour nous punir, que nos péchés soient montés à leur comble.» ( 2 Maccabées 6,13)

II nous châtie par des tribulations salutaires : et toujours fidèle à sa miséricorde , il ne nous abandonne point , lors même qu'il nous punit. Adressez-vous donc à Dieu
dans vos tribulations , il saura ou vous en délivrer , ou vous soutenir : et vous lui en rendrez vos actions de grâces.

« Invoque-moi au jour de la détresse, je te sauverai et tu me glorifieras.» (Psaume 49,15)

Le Seigneur n'est jamais éloigné de ceux qui sont dans les peines, et dont le cœur est serré par la douleur.

«Le Seigneur se tient près de ceux  qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux dont l`esprit est abattu.» ( Psaume 33,19)

Il est même plus particulièrement avec eux par sa grâce et par son secours au milieu de leurs tribulations.

« Il m`invoquera et je l`exaucerai; avec lui je serai dans la tribulation, je le délivrerai et je l`honorerai.» ( Psaume 90, 15)

Notre Dieu est un Dieu plein de bonté , s'il nous frappe d'une main pour notre correction , il nous soutient de l'autre. II se donne le nom de notre Libérateur
et de notre Sauveur.

« L`Éternel est bon. Il est un refuge au jour de la détresse. Il connait ceux qui se confient en lui.» (Nahum 1,7)

C'est lui qui par un miracle éclatant protégea Daniel, et le délivra de la fureur des Lions auquel la malice de ses ennemis l'avait fait condamner.

« C`est lui qui délivre et qui sauve, qui opère des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre. C`est lui qui a délivré Daniel de la puissance des lions.» ( Daniel 6,27)

Déposez donc tous vos chagrins dans le sein du Seigneur. Il vous recevra avec la bonté, d'une, mère pour  son enfant. II ne vous abandonnera pas pour toujours aux flots et à l'orage. Tout secours qui soutient les justes vient de lui , il est leur protecteur principalement dans leurs tribulations.


« Rejette tout tes soucis sur le Seigneur et lui, il te soutiendra; il ne permettra pas que le juste soit toujours vacillant.» (Psaume 54,23)

Vous ne connaissez pas maintenant le prix des croix et des souffrances , ni les desseins de Dieu qui vous les envoie par bonté : mais vous le saurez un jour , quand vous en recevrez la récompense.

« Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt.» (Jean 13,7)


Tout ce que vous pouvez souffrir de plus dur et de plus triste pendant la vie , n'est point digne de la gloire qui  nous est préparée: elle sera  infiniment au-dessus de nos
mérites , et de notre courage.

« J`estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparée à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. (Romains 8,18)


Allons donc , armez d'une patience invincible , au travers des combats que nous livrent les tribulations. Ayons les yeux attachez sur l'Auteur et le consommateur de la foi : il a porté sa Croix, et méprisé les ignominies pour arriver à la gloire.

« Ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l`ignominie, et s`est assis à la droite du trône de Dieu.  (Hébreux 12,2)

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Lun 6 Fév 2017 - 23:24

SUR LES TRAVERSES ET DES AFFLICTIONS. ( difficultés, dangers ou malheurs)

Sentiment tirés des seuls Livres Saints,

Souvenez-vous de moi , Seigneur , je suis dans la tribulation et dans la peine. Faites-vous voir à mon âme affligée avec cette bonté et cette tendresse qui inspire la confiance , et répand la consolation dans les cœurs.

Vous êtes le Roi des Rois ; il n'y a point d'autre puissance que la vôtre. Secourez-moi. Mon âme est abandonnée à la douleur , et à la solitude. Vous seul pouvez me soutenir. Ma perte, ou mon salut dépend des démarches que je vais faire, et de la manière dont je me conduirai dans mes traverses.

Je ne veux que vous , mon Dieu, pour témoin de ce que je souffre: vous ferez du haut du Ciel le spectateur de mes tribulations.

« Déjà maintenant, mon témoin est dans le Ciel. Mon témoin est dans les lieux élevés.» ( Job 16,19)

J'ai placé dans vous mes espérances:  c'est vers vous que je lève les yeux, vous ne tromperez pas ma confiance. Vous me délivrerez de mes ennemis.

« Seigneur mon Dieu, en vous je cherche un refuge; sauvez-moi de tous mes persécuteurs et délivrez-moi.» (Psaume 7,2)

C'est de vous seul que j'implore le secours: ce serait inutilement que je m'adresserais aux hommes.

« Accordez-nous de l`aide contre l`ennemi, car tout secours humain est inutile.» (Psaume 59,13)

Ils ne sont remplis que de mensonge et d'orgueil. La vanité leur fait faire tous les jours des promesses , que l'infidélité leur fait violer.

«Mes ennemis, dans leur ardeur, m`environnent, leurs cœurs grossier est fermé, leur bouche parle par orgueil.» (Psaume 16,10)

Mettez-moi donc , Seigneur , à l'ombre de vos ailes , ceux qui me persécutent n'oseront approcher de ce respectable asile.

«En Dieu est mon salut et ma gloire, le rocher de ma force, mon refuge est en Dieu.» (Psaume 61,8)

Ils sont en grand nombre, et il semble qu'ils se multiplient aussi bien que mes peines; mais sous votre protection dans laquelle j'espère, je verrai tomber à mes pieds les traits de l'iniquité, et elle-même se dissipera.

« Quelle multitude s`élève contre moi.» (Psaume 3,2)

« Ayez pitié de moi, Seigneur, ayez pitié de moi, car mon âme se réfugie auprès de vous.» (Psaume 56,1)

Ne me livrez pas Seigneur à la haine de mes ennemis; les discours qu'ils répandent contre moi sont pleins d'impostures et de malice. Leur haine excessive remplie même leurs calomnies de contradictions qui se détruisent.

« Ne me livrez pas au gré de mes ennemis, car contre moi se sont levés des témoins mensongers, qui respirent la violence.» ( Psaume 26,12)

Ils les insinuent ces calomnies dans les places publiques et dans les cercles. A table dans leurs festins le vin leur inspire des satyres piquantes contre moi.

« On parle contre moi, assis près de la porte et les buveurs de vin me chansonnent.» (Psaume 68,13)

Ils se réjouissent de mes peines, ils s'assemblent pour se les raconter : leurs railleries sont également superbes et méprisantes.

«Mais quand je trébuchai, moi, ils se réjouirent et ils s`unirent contre moi me frappant sans que je m`y attende.» (Psaume 34,15)

Seigneur quand daignerez- vous jeter les yeux sur moi ? Ayez pitié de moi, je suis environné de tribulations, vous êtes mon seul refuge dans mes peines.

« Ayez pitié de moi, Seigneur, car je suis dans l`angoisse.» ( Psaume 30,10)

« Vous êtes un refuge pour moi.» ( Psaume 31, 7)

Sauvez-moi de la calomnie ; il me semble que j'en garderai mieux votre Loi.

« Délivrez-moi de l`oppression des hommes et j`observerai vos préceptes.» ( Psaume 118,134)

Les insultes de mes ennemis allument malgré moi la colère dans mes yeux , mon âme et mes entrailles en sont agitées.

« Ma vue dépérit par le chagrin, ainsi que mon âme et mon corps.» ( Psaume 30,10)

Jugez vous-même, Seigneur, et examinez ma cause. Délivrez-moi d'une troupe d'ennemis, et des artifices injustes de celui qui les anime.

« Rendez-moi justice, mon Dieu, et plaidez ma cause contre un peuple sans piété; délivrez-moi de l`homme perfide et pervers.» ( Psaume 42,1)

Si vous le faites, mon Dieu , je vous en chanterai un Cantique d'actions de grâce.

«Qui m`a délivré de mes ennemis, qui m`a élevé au-dessus de mes adversaires, qui m`a arraché à l`homme de violence.» ( Psaume 17,49)

Mais, au reste , qu 'ai-je à craindre si je mets en vous, Seigneur, toute mon espérance ?

« C`est en Dieu qu`est ma confiance, je ne craindrai rien : que pourra me faire une chair.» ( Psaume 55,5)

Les hommes peuvent-ils nuire à celui que Dieu protège ? Je serai exposé aux tribulations et aux traverses , mais vos commandements seront toujours l'objet de ma méditation.

« L`angoisse et la tribulation ont fondu sur moi, vos commandements font mes délices.» ( Psaume 118,143)

Votre Loi m'apprendra á les soutenir avec courage, à pardonner à mes ennemis leur haine et leurs excès ; a les aimer même , et à leur marquer ma charité par des services.

« Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons a ceux qui nous ont offensés.» (Matthieu 6,12)

«Bénissez vos ennemis.» ( Matthieu 5,44)


Je vous chercherai toujours au milieu de mes peines, je lèverai les mains vers vous dans les ténèbres de la nuit , et je ne serai point trompé.

« Dans mon angoisse je cherche le Seigneur. Je tends la main, toute la nuit sans me lasser; mon âme s`est refusé à la consolation.» ( Psaume 76,3)


Les tribulations me conduiront elles-mêmes mêmes à la vie éternelle.

« Si je marche au milieu de la tribulation, vous me conserverez la vie.» ( Psaume 137, 7)


Et puisqu'il faut , je serai à l'égard de mes ennemis le personnage d'un homme qui n'entend point leurs railleries, ni leurs reproches, et qui n'a point de réplique
dans la bouche.

« Je suis devenu comme un homme qui n`entend pas et qui n`a aucune réplique dans sa bouche.» (Psaume 37,15)

Votre amour me fera soutenir , sans me plaindre, les plus dures et les plus longues mortifications. J'y mettrai ma gloire, parce qu’elles me feront pratiquer
la patience.

«Bien plus, nous nous glorifions des afflictions, sachant que l`affliction produit la persévérance.» (Romains 5,3)

Vous êtes le consolateur des âmes humbles et patientes, vous ferez le mien. Je vous invoquerai et vous m'exaucerez.

« Dieu qui console ceux qui sont abattus». ( 2 Corinthiens 7,6)

Vous me ferez même trouver du plaisir dans mes peines.

« Quand je vous invoque, exaucez-moi, o mon Dieu juste, vous qui dans la détresse, m`avez soulagé, ayez pitié de moi et exaucez ma prière. (Psaume 4,2)

Je reconnaitrai en votre présence, que vous punissiez mes iniquités passées , et que mes tribulations ont leur source dans mes péchés.

« Je confesse en effet ma faute, et à cause de mon péché je suis dans l`anxiété.» ( Psaume 37,19)

C'est en effet parce que je n'ai pas été fidèle á votre Loi que vous avez permis que je fusse inondé d'un déluge de maux.  Que la persécution la calomnie, les contradictions, les railleries, les mépris et tous vos flots enfin passassent sur ma tête.

« Nous n`avons point obéi à vos Commandements, c`est pourquoi vous nous avez abandonné au pillage, a la captivité, a la mort; et vous nous avez rendus la fable et le jouet de toutes les nations.» ( Tobie 3,4)

Je suis un pécheur , je l`avoue, sans peine : vous avez dû seigneur , en me livrant aux  tribulations , apaiser le murmure de votre Justice irritée.

« Vos vagues et vos torrents roulent sur moi.» ( Psaume 42,8)

C'est un effet de votre miséricorde , que vous n`ayez pas consenti à ma perte éternelle.

«Les bontés de l`Éternel ne sont pas épuisés, Ses compassions  ne sont pas à leur terme.» ( Lamentations 3,22)

Hé bien je serai pour un peu de temps, pendant cette vie mortelle , abandonné aux traverses , aux croix, et à la tristesse qui les accompagnent ; mais aussi, selon votre parole, vous viendrez à moi la palme à la main, vous ferez succéder dans mon cœur la joie aux afflictions , et cette joie ne me fera plus jamais enlevée.

«Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse; mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ,et nul ne vous ravira votre joie.» (Jean 16,22)


Ceux qui vous possèdent maintenant dans le Ciel, qui,  revêtus de robes blanches , composent votre Cour  céleste qui jouissent de vous Seigneur et qui dans cette
jouissance goûtent ,et goûteront à jamais des plaisirs infinis qui sont-ils? Et par quelle route sont-ils parvenus à cet heureux terme ?

« Et l`un des vieillards prit la parole et me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches qui sont-ils et d`où sont-ils venus? Je lui dis : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l`Agneau.»  ( Apocalypse 7,13)

Hélas ! Ils ont marché au travers des tribulations, lors qu'ils étaient sur la terre. Ils ont lavé et blanchi leurs robes dans le sang de L'Agneau, en participant á ses humiliations, et à ses souffrances. C'est pour cela qu'ils seront éternellement devant le Trône de votre Majesté.

«Seigneur, c`est par tes bontés qu`on jouit de la vie. C`est par elle que je respire encore; Tu me rétablis, tu me rends a la vie.» ( Isaïe 38,16)

Puisque nous sommes donc sur la terre à ces conditions, et que la vie de l` esprit est dans la croix et dans les tribulations, ne m`épargnez pas , Seigneur , pour me sanctifier. Je vous dirai peut-être dans la vivacité de ma douleur : mon Dieu , et mon père tout vous est possible; éloignez de moi ce Calice plein d'amertume : Mais ne m’exaucez point, si ce n'est pas votre Divine volonté.

« Abba Père, toute choses t e sont possibles, éloigne de moi cette coupe! Toutefois pas ce que veux, mais ce que tu veux.» ( Jean 14,36)

C'est elle et non pas la mienne qui doit s'accomplir. Heureuse l`âme qui peut dire , comme votre Apôtre: Je nage dans la joie au milieu de mes souffrances. Qui est-ce
qui pourra me séparer de la charité de Jésus-Christ?

« Je suis comblé de joie au milieu de toutes nos tribulations.» ( 2 Corinthiens 7,4)

Sera-ce la tribulation , la calamité , la faim , la nudité, les périls , la persécution , le glaive ? Non : Celui qui m'a aimé jusqu'à mourir pour moi , me rendra victorieux de tout cela par sa grâce. Avec ce secours , ni la mort , ni la vie , ni les puissances Célestes, ni le présent , ni l'avenir , ni la violence , ni le Ciel , ni l'enfer, ni aucune créature ne pourra me séparer de la charité de Dieu , qui est en Jésus-Christ notre Seigneur.

« Qui nous séparera de l`amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l`angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l`épée? Selon ce qui est écrit : C`est à cause de toi qu`on nous met à mort tout le jour. Qu`on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie. Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimé. Car j`ai l`assurance que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l`amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.» ( Romains 8,35)

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Dim 12 Fév 2017 - 21:11

DE L'ÉTAT D'INFIRMITÉ.

Pensées tirées des seuls Livres saints

C'est un Arrêt porté, et qui s`exécute toujours. L`homme né d`une femme prévaricatrice est condamné à éprouver un  grand nombre de misères pendant une vie courte, incertaine et fuyante. II vient au monde comme une fleur tendre mais il en a aussi le destin.

« L`homme né de la femme! Sa vie est courte, sans cesse agitée. Il nait, il est coupé comme une fleur; il fuit et disparait comme une ombre.» ( Job 14,1)

La fleur est bientôt fanée ; la vie de l'homme passe comme l'ombre qui s'enfuit: pendant cette courte durée, les chagrins, les misères, les infirmités, les maux se succèdent , et l`homme ne demeure jamais longtemps dans le même état. Son corps, sujet par sa nature a la corruption, lui fournît pendant la vie des sujets de douleurs,
et la douleur répand dans son âme la tristesse et l'abattement.

« C`est pour lui seul qu`il éprouve de la douleur en son corps. C`est pour lui seul qu`il ressent de la tristesse en son âme.» ( Job 14,22)

Il est inutile de placer sa confiance et de chercher sa consolation parmi les hommes. Les hommes ne vous diront que ce que vous avez entendu , que ce qui vous a ennuyé cent fois. Ils sont tous des consolateurs onéreux : aussi à charge souvent que l`infirmité même.

« J`ai souvent entendu pareille chose, vous êtes tous des consolateurs fâcheux.» (Job 16,2)

Cependant , mon fils , dans votre mauvaise santé , dans votre état de langueur ne vous laissez point tomber dans le découragement. Rappelez au-dedans de vous-même votre foi, et votre constance : ayez recours à Dieu. Priez souvent, priez avec ardeur , priez avec confiance. Si vous avez du soulagement à attendre , il viendra de Dieu: n'en doutez point.

«Mon Fils, ne vous méprisez pas vous-même dans votre infirmité; mais priez le Seigneur, et lui-même vous guérira. (Ecclésiastique 38,9)

Mais commencez par vous réconcilier avec lui, par rentrer dans ses bonnes grâces. Éloignez-vous du péché que vos mains ne s'ouvrent plus qu'aux bonnes œuvres, élevez -les vers le Seigneur: et surtout ayez soin de purifier votre cœur, et de le dégager de tout attachement criminel. II faut avoir de l'humilité en tout temps , mais en particulier dans le temps de la maladie. Elle ne nous est envoyée que pour nous humilier.

«Humiliez-vous avant que de tomber dans l`infirmité, et faites voir le règlement de votre conduite au temps de la maladie.» (Ecclésiastique 18,21)

C'est alors qu'il faut par sa douceur, par sa patience , par sa résignation , édifier ceux qui nous environnent : et faire paraitre une conduite toute chrétienne. On ne vous demande pas alors de longues prières , mais l'infirmité ne vous empêchera point d'élever souvent votre cœur à Dieu ,et de lui offrir ce que vous souffrez. Que la maladie vous devienne un moyen , et un motif de travailler jusqu'à la mort à votre sanctification.

Le Seigneur a souvent accompli d'une manière merveilleuse sa volonté sur les Saints , pendant qu'ils ont  été sur la terre. Ils ont été accablés d'infirmités, ils ont  souffert, ils ont été éprouvez par la langueur, et les maladies, mais ils n'en ont marché que plus sûrement, avec plus de vitesse dans les voies du Seigneur.

« Pour les saints qui sont dans son pays, il a mis en moi un amour des plus admirables! Ils multiplient leurs douleurs, ceux qui suivent des dieux étrangers.» ( Psaume 15,3)

Imitez-les. Ils souffraient dans le silence. Ils n'ouvraient point leur bouche aux plaintes ni  aux murmures. Ils recevaient leurs maux de la main de Dieu -, persuadez que c'était  lui qui les frappait.  Ils disaient seulement : mon Dieu, ne me livrez pas à de trop violentes douleurs : je succomberai si vous déployez contre moi la force de votre bras.

« Je me suis tu, je n`ouvre pas la bouche; car vous avez agi. Détournez de moi vos coups; sous la violence de votre main je succombe.» (Psaume 38, 10)

C'est pour expier nos péchés que vous nous envoyez des maladies. En effet ce n'était point  pour les perdre que Dieu étendait la main sur eux; il ne les exerçait par la douleur que pour les sauver éternellement.

«Mais celui qui va périr n`étend-il pas les mains? Celui qui est dans le malheur n`implore-t-il pas du secours?» ( Job 30,24)

Il proportionnait même , par une miséricorde infinie , les grâces , les consolations intérieures, et cette onction qui fait aimer les croix , à la grandeur et à la violence des douleurs qu'ils souffraient.

«Quand les angoisses se multiplient dans mon cœur, vos consolations viennent réjouir son âme.» ( Psaume 93,19)

Celui qui permet que nous éprouvions les langueurs , et les accablements qui accompagnent les infirmités, saura bien nous rendre la santé, s'il le juge ainsi , et nous dédommager de nos souffrances par une joie éternelle.

« Car celui qui a fait tomber ces maux sur vous vous comblera de nouveau lui-même d`une éternelle joie en vous sauvant.» (Baruch 4,29)

Tout tourne a bien pour ceux qui aiment sincèrement Dieu. Il prédestine ceux qui doivent devenir semblables à son Fils , qui est notre modèle. II a été Homme de douleurs.

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.» (Romains 8,28)

« Homme de douleur et habitué à la souffrance.» ( Isaïe 53,3)

Si vous avez sujet de croire que vous êtes bien avec Dieu, songez qu'on annonça à Jésus-Christ la maladie du Lazare en ces termes ; celui que vous aimez est malade.  Jésus répondit que cette maladie n'était que pour la gloire de Dieu.

«Les sœurs envoyèrent a Jésus : Seigneur, voici, celui que tu aimes est malade. Après avoir entendu cela, Jésus dit : Cette maladie n`est point a la mort; mais elle est pour la gloire de Dieu, afin que le Fils de Dieu soit glorifié par elle.» (Jean 11,4)

Les maladies des justes glorifient le Seigneur, en exerçant leur résignation, et leur patience.

« Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l`émonde, afin qu`il porte encore plus de fruit.» ( Jean 15,2)

Une Vigne qui apporte du fruit, a besoin de passer par les mains et par le couteau du laboureur , elle doit être taillée pour en apporter davantage. Nous ne connaitrons bien quelle est la valeur , quel est le mérite des douleurs , des infirmités , des langueurs souffertes avec soumission à la volonté de Dieu, que quand nous entrerons dans la gloire éternelle qui en fera le prix.

«Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt.» ( Jean 13,7)

Celui que Dieu aime, il l'afflige par des épreuves, par des souffrances, et quand il le voit les soutenir constamment sans révolte , sans murmure , il le regarde avec autant de complaisance qu'un père tendre attache ses yeux avec plaisir sur un enfant bien aimé.

« Car l`Éternel châtie celui qu`il aime. Comme un père l`enfant qu`il chérit.» ( Proverbes 3,12)


II n'a à son égard que des pensées de paix et des desseins salutaires. Ce n’est point précisément pour le contrister, pour l`affliger qu'il lui envoie des maux , mais pour le conduire à une heureuse fin, par la pratique de la soumission et de la patience.

« Car je connais les projets que j`ai formé sur vous, dit l`Éternel, projet de paix et non de malheur, afin de vous donner de l`avenir et de l`espérance.» ( Jérémie 29,11)

Il n'y a que Dieu qui sache si la maladie ne vous était pas nécessaire , pour vous faire mieux sentir votre misère et votre fragilité. Un grand Prophète a dit: le Seigneur m’a envoyé du haut du Ciel le feu caché d'une fièvre ardente qui court dans, mon corps de veine en veine, qui me consume , et pénètre mes os.

« D`en haut, il a lancé dans mes os un feu qui les dévore; il a tendu un filet sous mes pieds. Il m`a fait tomber en arrière; il m`a jeté dans la désolation, dans une langueur de tous les jours.» (Lamentations 1,13)

« Ma vie est constamment en danger, mais je n`oublie pas votre Loi.» ( Psaume 118,109)

Il l`a fait pour m'instruire , j'avais besoins des réflexions que la maladie m'a fait faire. Que si vos infirmités prennent une face favorable, si la santé succède à vos langueurs; vous en rendrez des actions de grâces au Ciel. Si le Seigneur , direz-vous, ne m'avait secouru , je serais au tombeau , mais il m'a accordé une vie que je ne dois regarder que comme un présent de sa bonté , et employer qu'à son service.

« Si le Seigneur ne m`avait pas aidé, bientôt mon âme eut habité dans la région du silence.» (Psaume 93,17)

II a eu pitié de moi , et non seulement de moi , mais encore de tous ceux à qui ma santé est chère , utile  et nécessaire.

« Il a été malade, en effet, et tout près de la mort; mais Dieu a eu pitié de lui, et non seulement de lui, mais aussi de moi, afin que je n`eusse pas tristesse sur tristesse.» ( Phlippiens 2,27)


POUR L'ETAT D'INFIRMITÉ

Sentiment tiré des seuls Livres saints.

Vous avez, mon Dieu et mon Seigneur, l'empire de la vie et de la mort.

«Car c`est vous Seigneur, qui avez la puissance de la vie et de la mort, et qui menez jusqu`aux portes de la mort, et en ramenez.» (Sagesses 16,13)


Nous sommes vos créatures : vous pouvez nous conduire jusques aux portes du tombeau et nous en retirer , sans que nous ayons sujet de nous plaindre. Je n'ai rien à vous représenter, Seigneur , et vous n'êtes point obligé de me répondre autre chose , sinon que c'est vous-même qui m'affligez par la maladie.

«Que dirai-je : Il m`a répondu et exaucé. Je marcherai humblement jusqu`au terme de mes années. Après avoir été ainsi affligé.» ( Isaïe 38,15)

Je vois ma vie s'écouler dans les infirmités,  loin de la joie , je vois des nuits laborieuses succéder à des jours pénibles.

« Ainsi, j`ai pour partage des mois de douleurs. J`ai pour mon lot des nuits de souffrances.» (Job 7,3)

Que je serais heureux si , bien loin de murmurer contre votre sainte volonté, je mettais ma  consolation dans mes peines mêmes.

Mais, vous le savez, mon Dieu , je suis sensible la douleur, je suis faibles, mon corps n'est ni de marbre ni de bronze ; je ne trouve point dans moi de ressource. Je n'en vois point dans les hommes : une personne infirme lasse la patience de ses meilleurs amis , et les écarte de soi. Vous avez décoché contre moi vos traits , vous avez appesanti sur moi votre main. Je ne goûte plus la douceur de la santé , ni celle du repos.

« Il me restera du moins une consolation, une joie dans les maux dont il m`accable : jamais je n`ai transgressé les ordres du Saint. Pourquoi espérer quand je n`ai plus de force? Pourquoi attendre quand ma fin est certaine? Ma force est-elle une force de pierre? Mon corps est -il d`airain?» (Job 6,10)


« Car vos flèches se sont enfoncées en moi, et sur moi s`est appesantie votre main.» (Psaume 37, 3)

Mes péchés et votre colère en sont la cause.  Le matin j'attends le soir avec impatience , comme s'il devait m'apporter du soulagement , et les douleurs me conduisent cependant jusqu'à la nuit. Je m'entretiens tristement avec mes peines. L'amertume de mon âme est ma compagnie; j'espère quelque relâche dans le sommeil : des songes inquiétants me fatiguent plus que la veille même.

« Il n`y a rien de sain dans ma chair par suite de votre indignation, rien d`intact dans mes os à cause de mon péché.» ( Psaume 37,4)

« Je me couche, et je dis : Quand me lèverai-je? Quand finira la nuit? Et je suis rassasié d`agitations jusqu`au point du jour. Mon corps se couvre de vers et d`une croute terreuse. Ma peau se crevasse et se dissout» ( Job 7,4)

C'est ainsi mon Dieu que vous m’éprouvez; que vous me visitez par les douleurs de la nuit , et que vous me faites passer par le feu des maladies.

« Scrutez mon cœur, voyez-moi de nuit éprouvez-moi au creuset, vous ne découvrirez en moi aucun crime.» (Psaume 16,3)

Les craintes du tombeau m'environnent de toutes parts, et je sens sous mes pieds les filets de la mort. Je me dis à moi-même : défendrai-je donc au milieu de mes jours sous la tombe ?

« L`enfer m`enlaçais dans ses liens, la mort m`avait enroulé dans ses filets.» ( Psaume 17,6)

Je cherche ensuite et je suppute ce que j'aurais dû vivre d'années selon le cours de la nature, et je dis ; quoi , mes yeux vont -ils donc se fermer sitôt à la lumière du Soleil, et au spectacle brillant de cet Univers ?

« Je disais : Quand mes jours sont en repos, je dois m`en aller Aux portes du séjour des morts. Je suis privé du reste de mes années.» ( Isaïe 38,10)

Insensé que je suis, hélas je ne comprends pas , qu'éloigné de vous, mon Dieu, qui  êtes l`unique source de notre bonheur , et la vraie lumière , cette vie n'est que ténèbres, n'est qu'un cruel exil.

« Car il nous tous comparaitre devant le tribunal du Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu`il aura fait, étant dans son corps.» ( 2 Corinthiens 5,10)

Ne suis- je donc pas assuré par la foi que mon Rédempteur est vivant dans le Ciel, qu'au dernier jour mon corps renaîtra de la poussière même; que mon âme l'animera une seconde fois , et que dans ma propre chair je jouirai de la vue béatifique de mon Sauveur?

«Mais je sais que mon Rédempteur est vivant. Et qu`il se lèvera le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, il se lèvera. Quand je n`aurai plus de chair je verrai Dieu. Je le verrai, et il me sera favorable.» ( Job 19,25)

Oui je le verrai moi-même, mes yeux fixeront sur lui leurs regards. Cette espérance est mon trésor. Je la conserve dans l`endroit de mon cœur , où je place ce que j'ai de plus précieux, et elle me soutiendra dans mes infirmités. Ainsi , mon Dieu , je vous en conjure , exécutez á mon égard votre divine volonté dans toute son étendue.

« Et maintenant, Seigneur, traitez-moi selon votre propre volonté, et commandez que mon âme soit reçue en paix; parce que il m`est plus avantageux de mourir que de vivre plus longtemps.» ( Tobie 3,6)

Ne consultez point les désirs naturels de la vie et de la santé, que je puis former. Terminez , si votre Providence l'ordonne ainsi , mes langueurs par une fin douce et heureuse. Et vous, mon âme, soyez soumise aux volontés de votre Dieu. S'il vous destine aux souffrances , sa bonté vous donnera ce fond de patience nécessaire pour les supporter avec mérite.

« En Dieu seul repose toi, o mon âme, car c`est de lui que vient mon espérance.» ( Psaume 61,6)


Son secours ne vous manquera point. Je ne veux donc guérir, Seigneur, que de votre main, c'est elle seule de qui j'attends la fin de mes maux, telle que vous l'ordonnerez. Quel trouble pourrait donc m'agiter? quelles alarmes pourraient inquiéter mon esprit ? vous êtes mon Pasteur , vous marchez devant moi, et je vous suis par la route des infirmités que vous me tracez.

«Guéris-moi, Éternel, et je serai guéri; Sauve-moi, et je serai sauvé : Car tu es ma gloire.» ( Jérémie 17,14)

Vous le savez, mon Dieu , vous , dont les yeux perçants pénètrent jusqu'au fond de nos pensées, je ne vous demande point l'étendue d'une vie ordinaire, ni de parvenir à cette vieillesse, au-delà de laquelle les hommes ne vont point. Tandis que vous m'affligerez, mes infirmités elles-mêmes seront ma consolation. Vous me les rendrez douces.

«Il me conduit par de droits sentiers, pour la gloire de son nom. Si même il me faut passer par des gorges ténébreuses, je ne crains aucun mal, parce que vous êtes avec moi.» ( Psaume 22,4)

Je regarderai la langueur et l`accablement comme des témoignages de votre miséricorde, qui prévient par des peines temporelles, les peines éternelles dues à mes iniquités.

«C`est en corrigeant sa faute que vous chatiez l`homme; vous consumez, comme par la teigne, ce qu`il a de mieux : tout homme n`est qu`un souffle.» ( Psaume 38,12)

C'est ainsi que vous en usez Seigneur à égard de ceux que vous aimez , et que vous destinez à la félicité. N'est-ce pas un grand bonheur après tout que de porter toujours et d'éprouver dans son corps la mortification de Jésus-Christ? en sorte que la vie douloureuse et pénible de cet admirable modèle soit exprimée dans nos membres.

«Moi je reprends et je châtie tous ceux que j`aime. Aie donc du zèle, et repens-toi.» ( Apocalypse 3,19)

Nul de nous tous qu'il a rachetez de son Sang, ne doit vivre pour soi-même, ni mourir pour soi-même. Si nous vivons, c’est pour vous Seigneur , que nous vivons; si nous mourons , c’est encore pour vous: nous sommes á vous, et pendant la vie et dans la mort. Nous devrions faire de nos infirmités le sujet de notre gloire. Vous ne répandez jamais plus abondamment vos grâces, que sur ceux qui souffrent. Vos Saints ont fait de leurs maux l'objet de leurs complaisances.

« Portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps.» ( 2 Corinthiens 4,10)

« En effet, nul de nous ne vit pour lui-même, et nul ne meurt pour lui-même. Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur; et si nous mourrons, nous mourrons pour le Seigneur.» ( Romains 14,7)

«Le Seigneur m`a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s`accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.» ( 2 Corinthiens 12,9)

Une foi vive leur faisait connaitre que les douleurs passagères de cette vie , et légères après tout , leur procureraient dans le Ciel un poids immense et éternel de gloire.
Les objets terrestres et matériels n'arrêtaient point les regards de leur esprit :Ils les portaient sur les objets invisibles que nous propose la foi.

« Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toutes mesure. Un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.» (2 Corinthiens 4,17)

Tout ce qui se voit avec des yeux de chair est périssable, et de peu de durée : mais les biens invisibles égaleront l`éternité même. Ils ne craignaient point que leur attente fût vaine, ni que leur espérance les trompât ; mais avec une confiance parfaite dans la fidélité de vos promesses , mon Dieu , ils glorifiaient Jésus-Christ dans leurs corps, soit par une vie pénible , comme la sienne, soit par le martyre , et par une mort précieuse à vos yeux. La vie de Jésus-Christ étroit la leur, et la mort qui les mettait en possession de l'immortalité, était leur plus grand bien.

« Selon ma ferme attente et mon espérance que je n`aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort.» ( Philippiens 1,20)

Que si vous voulez, mon Dieu , exercer à mon égard votre clémence : si vous voulez me rendre la santé qui est un de vos dons , j'irai vous en rendre dans votre Saint Temple mille actions de grâces.

« Pour que je fasse connaitre vos louanges aux portes de la ville de Sion et que j`exulte par votre secours.» ( Psaume 9,15)

Vous ne m'aurez retiré des portes du tombeau que pour vous servir avec plus d'ardeur , que pour chanter vos louanges, que pour les annoncer a tout le monde , pour réchauffer par mon exemple les cœurs languissants et froids.

« Je ne mourrai pas, mais je vivrai; et j`annoncerai les œuvres du Seigneur. Il m`a châtié, le Seigneur m`a châtié rigoureusement, mais il ne m`a pas livré à la mort.» ( Psaume 117, 17)

II me semble , mon Dieu, que vous m'exaucerez. Non : vous ne me livrerez point encore à la mort : vous aurez pitié de moi. Je vivrai : ma bouche sera consacrée à publier vos merveilles et ma vie employée à vous aimer, et à pratiquer vos saintes lois. Le Seigneur, dirai-je, m' a châtié par bonté et par tendresse ; il m'a fait sentir les douleurs de la maladie, mais il n'a pas voulu que je descendisse sitôt dans les lugubres cachots du tombeau.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Mar 21 Fév 2017 - 22:56

DE L'ÉTAT DE PAUVRETÉ

Pensées tirées des seuls Livres Saints

Les besoins de l'homme réduits à leurs plus justes bornes , se terminent à de l'eau , du pain, a un habit, et une maison où l'on puisse se retirer. Voilà tout ce qu'exige en rigueur la vie humaine.

« Ce que mange le pauvre sous quelques haillons qui le couvrent vaut mieux qu`un festin magnifique dans une maison étrangère.» ( Ecclésiastique 29,28)

Heureux ceux qui n'en souhaitent pas davantage, qui regardent sans désirs , ou qui possèdent sans attachement de riches héritages , des troupeaux nombreux et les autres biens de la vie !

« Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux!» (Matthieu 5,3)


Heureux ceux qui n'acquièrent point ces fausses richesses avec avidité , qui n'en jouissent point avec attachement , et qui ne les perdent point avec chagrin, ce sont là les véritables pauvres d'esprit et de cœur : et les biens éternels seront leur partage.

« Ne craignez point mon fils; il est vrai que nous sommes pauvres, mais nous avons beaucoup de bien si nous craignons Dieu, si nous nous retirons de tout péché, et que nous fassions de bonnes œuvres.» ( Tobie 4,23)

Vous menez une vie pauvre ,renfermée dans ses purs besoins : mais ne vous désolez pas. Si vous avez la crainte du Seigneur , vous avez un trésor dont la valeur est sans prix. La plus profonde pauvreté vous procurera les richesses inestimables d'une vie simple , laborieuse et innocente.

« Au milieu de beaucoup de tribulations qui les ont éprouvés, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riche libéralité de leur part.» ( 2 Corinthiens 8,2)

Si on n'écoute en effet que la voix de la nature , elle nous dit, que quand nous avons de quoi vivre et de quoi nous vêtir, nous devons être contents.

« Si nous avons donc la nourriture et le vêtement, cela nous suffira, Mais ceux qui veulent s`enrichir tombent dans la tentation dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car l`amour de l`argent est une racine de tous les maux.» ( 1 Timothée 6,8)

Mais on prête l'oreille aux conseils de la cupidité. On veut devenir riche.

« Aux misères des mortels, ils n`ont rien à voir. Aussi sont-ils entourés d`orgueil, comme d`un collier, de violence, comme d`un vêtement qui les couvre.» ( Psaume 72,5)

« Pourquoi les méchants vivent-ils? Pourquoi les voit-on vieillir et accroitre leur force? Leur postérité s`affermit avec eux et en leur présence. Leurs rejetons prospèrent sous leurs yeux.» ( Job 21,7)


On s'expose à la tentation, on tombe dans les pièges du démon ( l`ange déchu), on livre son cœur à mille désirs pernicieux ; et enfin on se précipite dans l'abîme d'une perte éternelle: car la racine féconde de tous les maux est la cupidité ; c'est-à-dire, l'amour des biens sensibles.  Leur possession, l'abondance , et l'exemption du travail produit naturellement l'orgueil, l'enflure du cœur, et la confiance en ses biens, c'est pour vous éloigner de tous ces périls , et pour faire éclater envers vous les secrets de la sagesse, pour montrer que sa bonté a bien des moyens divers de conduire les hommes à la félicité , que Dieu vous a mis dans l'état de pauvreté , où vous ne souffrez pas encore d'une manière proportionnée á vos offenses. Si vous faisiez attention à toutes ces choses , vous découvririez sans doute dans votre situation pauvre, les vestiges de la miséricorde de Dieu envers vous.

Le Seigneur par une prédilection particulière, n'a-t-il pas choisi les pauvres de ce monde , pour répandre sur eux les richesses de la foi , pour les faire héritiers de son Royaume ?

« Écoutez, mes frères bien-aimés : Dieu n`a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu`ils soient riches en la foi, et héritiers du Royaume qu`il a promis a ceux qui l`aiment?» ( Jacques 2,5)

« La Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres.» ( Matthieu 11,5)

Ne leur a-t'il pas annoncé l'Évangile d'une manière spéciale ? Lui-même par une grâce que nous ne pouvons assez admirer , Maître des richesses du Ciel et de la terre , s'est fait pauvre pour nous , afin de nous enrichir par cette pauvreté volontaire et de choix.

« Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, qui pour vous s`est fait pauvre, de riche qu`il était, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichi.» (2 Corinthiens 8,9)

Il l'a pratiquée si excellemment, que tandis que les Renards et les Oiseaux ont leurs tanières et leurs nids, il n'avait pas en propre où reposer sa tête. Il n'a rien
possédé en ce monde.

« Jésus lui répondit : Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l`homme n`a pas ou reposer sa tête.» (Matthieu 8,20)

Un défaut qui accompagne ordinairement un état peu aisé , c'est la trop grande inquiétude pour l'avenir. Le Sauveur ne veut pas qu'elle habite dans une âme chrétienne. II défendit à ses Apôtres de se fournir de provisions dans leurs voyages Évangéliques : et il blâme en général ces soins trop prévoyants et remplis de défiance qui tourmentent les personnes peu riches sur les besoins de la vie.

« Ne portez ni bourse, ni sac, ni soulier et ne saluez personne en chemin.» ( Luc 10,4)

Voyez, leur disait-il, les Oiseaux de l'air, ils ne sèment , ni ne moissonnent, ils ne rassemblent point de provisions dans des greniers. La Providence de votre Père Céleste les nourrit ne sera-t elle pas encore plus attentive à vos besoins, puisque vous êtes quelque chose de plus considérable à ses yeux ?

« Regardez  les oiseaux du ciel; ils ne sèment ni ne moissonnent et ils n`amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu`eux?» ( Matthieu 6,26)

Pourquoi êtes vous si inquiets , ajoutait-il, sur vos vêtements ? considérez les Lys de la campagne, voyez comme ils croissent, et comme leurs fleurs se développent : ils ne travaillent point cependant , ils ne filent point. Je vous assure que Salomon dans toute sa gloire n'a point eu sur ses habits des couleurs si belles ni si éclatantes.

« Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs; ils ne travaillent ni ne filent.» ( Matthieu 6,28)

Ce n'est pas que le Sauveur bannisse le travail , et veuille introduire une oisive Confiance, non : mais il blâme les soins trop inquiets sur l'avenir. Saint Paul donnait
au travail de ses mains les heures que lui laissait le ministère de la parole. Il ne jugeait pas digne de se nourrir des biens de la terre , celui qui ne le méritait pas par son travail.

« Car lorsque nous étions chez vous, nous disions expressément : Si quelqu`un ne veut pas travailler, qu`il ne mange pas non plus.» ( 2 Thessaloniciens 3,10)


Vous savez, disait-il aux premiers fidèles , que je n'ai jamais souhaité ni l'or ni l'argent ni les vêtements de qui que ce soit. Mes mains par leur travail m'ont fourni , et a ceux qui m'accompagnaient, toutes les nécessités de la vie.

« Je n`ai désiré ni l`argent, ni l`or, ni les vêtements de personne. Vous savez vous-mêmes que ces mains ont pourvu à mes besoins et a ceux des personnes qui étaient avec moi.» ( Actes des apôtres 20,33)

Je ne dois à la libéralité de personne le pain que j'ai mangé. Je n'ai voulu être à charge a aucun de vous, quelque droit que j'en eusse : j'ai mieux aimé partager le jour et la nuit entre les fonctions Apostoliques , et le travail le plus fatiguant, sans goûter la douceur du repos.

«Nous n`avons mangé gratuitement le pain de personne; mais, dans le travail et dans la peine, nous avons été jour et nuit à l`œuvre pour n`être à charge a aucun de vous. ( 2 Thessaloniciens  3,8)

Aussi toute ma vie se passe dans le travail, dans les peines, dans les veilles , dans la faim et la soif, dans les jeûnes , dans le froid , et la nudité.

«J`ai été dans la travail et dans la peine, exposé a de nombreuses vieilles, a la faim et a la soif, a des jeunes multipliés, au froid et à la nudité. ( 2 Corinthiens 11,27)

Telle était la vie de ce grand Apôtre ( St-Paul): plaignez-vous après cela de votre travail , et de  votre pauvreté, si vous l`osez. Ou plutôt contents de votre sort bénissez le Seigneur , attendez avec courage et avec constance le jour de sa venue: soutenez sans y succomber le poids de vos peines : il saura en attendant vous fortifier dans vos maux.

«Attends le Seigneur, sois fort, et que ton cœur soit ferme, en attendant le Seigneur.» (Psaume 26,4)

II regarde les pauvres comme un pasteur regarde son troupeau chéri.

« Releva le pauvre de la misère et il rendit les familles nombreuses comme des troupeaux.» (Psaume 106,41)

Que les pauvres donc se réjouissent dans cette pensée consolante.

« Voyez les humbles, et réjouissez-vous; et que votre cœur se ravive à vous qui cherchez Dieu. Car le Seigneur entend les pauvres, et il ne dédaigne pas les siens, captifs.» (Psaume 68,33)

«Mais Dieu sauve la malheureux dans sa misère.» (Job 36,15)

Qu'ils cherchent uniquement le Seigneur et s'attachent à lui. II les exauce avec plus de bonté que les autres, et donne à leur âme la véritable vie. II leur adoucit ce qu'il y a dans la pauvreté de trop amer, et il fait entendre à l`oreille de leur cœur des paroles pleines de tendresse , dans la vivacité de leurs peines : ceux qui participent à la pauvreté et aux souffrances de Jésus-Christ, ne doivent -ils pas avoir part à ses consolations ?

«Et notre espérance a votre égard est ferme parce que nous savons que si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation.» ( 2 Corinthiens 1,7)

Car ne pensez pas que rien de tout ce que vous souffrez avec résignation lui soit inconnu. Je connais vos œuvres, vous dit-il, votre travail assidu , et votre patience.
Je sais que vous en, avez beaucoup, que vous soutenez courageusement les rigueurs de votre état pénible , et laborieux ; que le murmure n'a point encore trouvé de place dans votre cœur ; je vois le degré de pauvreté où vous êtes réduit , et les peines qui en sont inséparables.

« Je connais tes œuvres, ton travail et ta persévérance. Que tu as de la persévérance et que tu a souffert pour mon Nom et que tu ne t`es point lassé.» ( Apocalypse  2,2)

Heureux donc l'homme a qui Dieu donne ces peines en partage pendant la vie!

« Heureux l`homme que Dieu châtie! Ne méprise pas la correction du Tout-Puissant.» (Job 5,17)

Heureux celui qu'il exerce par la pauvreté ! donnez -vous bien de garde de la recevoir et de l'envisager comme un mal. Le Dieu de toute grâce qui nous a appeliez à la vie
éternelle en Jésus - Christ , vous perfectionnera , vous confirmera dans sa grâce , vous y établira solidement , en vous faisant passer par quelques épreuves.

«Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelé en Jésus-Christ a sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlable. ( 1 Pierre 5,10)

Et lors qu'enfin le jour de la récompense sera venu, la misère des pauvres , leurs gémissements , leur soumission , leur constance toucheront le Seigneur.

« A cause de l`affliction des petits et du gémissement des pauvres, je me lève maintenant, dit le Seigneur; j`apporte la salut a qui le désire.» ( Psaume 11,6)

II jugera les pauvres, et les jugera favorablement. Il sauvera tous ceux qui l'ont été véritablement de cœur et d'esprit.

« Il fera droit aux humbles du peuple, il sauvera les fils des pauvres, il écrasera l`oppresseur.» ( Psaume 71,4)


SUR L'ÉTAT DE PAUVRETÉ

Sentiment tirés des seuls Livres Saints

L'État de pauvreté et de travail dans lequel je suis depuis ma jeunesse, serait-il donc, Seigneur , une marque de votre oubli à mon égard , serais ainsi mon Dieu, Que vous me témoigneriez votre éloignement et votre colère ?

«Je suis malheureux moi, et moribond dès mon enfance, porteur de vos terreurs et languissant.» ( Psaume 88,16)

Mes besoins me mettent sans cesse dans l'esprit mille projets , mille pensées diverses tout le jour se passe à m'entretenir tristement avec moi-même de mon état affligeant.

« Jusques a quand, Seigneur? M`oublierez-vous complètement? Jusques a quand me cacherez-vous votre face? Jusques a quand roulerai-je ces douleurs en mon âme, cette angoisse quotidienne dans mon cœur?» (Psaume 12,1)

Si je cherche parmi les hommes quelque consolation , je n`en trouve point ; personne ne veut partager avec moi mes peines :

« L`opprobre a brisé mon cœur et je suis défaillant; j`ai attendu quelqu`un qui ait pitié, mais personne, des consolateurs, mais je n`en ai pas trouvé.» (Psaume 68,21)

la pauvreté met tout le monde en fuite : mes parents eux-mêmes ne veulent me secourir , ni me reconnaitre. Les pauvres n’ont point ni de parents ni d'amis.

«Je suis oublié de mes proches, je suis oublié de mes intimes.» ( Job 19,14)

On les oublie. Encore une fois, Seigneur, pourquoi détournez-vous les yeux de dessus moi dans l`'état de travaux et de peine ou votre Providence m'a placé ? m'avez-vous donc oublié aussi ?

« Réveillez-vous; pourquoi dormez-vous, O Seigneur? Éveillez-vous! Ne nous repoussez pas a jamais!» (Psaume 43,24)

Tels sont les sentiments que la nature, que mon impatience , et que mon amour propre m'inspirent. Mais je les condamne en votre présence, mon Dieu. Oui vos yeux regardent les pauvres avec complaisance , vous les aimez , ils vous sont chers :

« Ses yeux regardent, ses paupières scrutent les enfants des hommes.» ( Psaume 10,4)

vous êtes le refuge du pauvre : Bien loin de l`abandonner, vous le secourez , vous le soutenez par votre grâce dans ses nécessité. Que ceux qui ont le bonheur de connaitre votre Saint Nom, mettent en vous toute leur confiance, qu'ils vous invoquent, ils ne seront point rebutez.

«Et le Seigneur sera un refuge pour l`opprimé, un refuge opportun dans les temps d`angoisse.» (Psaume 9,10)

Si vous paraissez oublier le pauvre, ce n'est que pour un temps , afin de l'éprouver: vous ne l`oubliez point véritablement , ni pour toujours.

« En effet l`indigent n`est pas laissé dans l`oubli pour toujours, et l`espoir des humbles ne périra pas à jamais.» (Psaume 9,19)

Sa patience ne sera point sans récompense , vous lui en tiendrez un jour un fidèle compte. Je vous en rends, Seigneur, mille actions de grâces. Vous m'avez choisi pour être à vous , et vous m'avez choisi dans la fournaise de la pauvreté.

« Je t`ai mis au creuset, mais non pour retirer de l`argent; je t`ai éprouvé dans la fournaise de l`adversité.» (Isaïe 48,10)

J'aurai recours à vous Mon Dieu , dans mes peines je vous dirai. Prêtez , Seigneur l`oreille à mes prières , exaucez-les : je n'ai point d'autre motif pour solliciter votre miséricorde , sinon que je suis pauvre : c'est une qualité qui vous touche et qui vous attendrit. Je mène une vie obscure et laborieuse : telle est celle des pauvres.

« Seigneur, vous avez été un refuge pour nous, de génération en génération.» ( Psaume 89,1)

« Pour moi, je suis malheureux et pauvre, o Dieu secourez-moi.» ( Psaume 69,6)

Venez à mon secours , soyez avec moi. Délivrez-moi , Seigneur , de tous ces troubles qui agitent mon cœur, de toutes ces pensées trop inquiètes , de ces révoltes secrètes
qui naissent dans mon esprit.

« Car je suis malheureux et pauvre, et en moi mon cœur est blessé.» ( Psaume 108,22)

« Pour moi je suis malheureux et souffrant, que votre secours, O Dieu, m`assiste.» (Psaume 68,30)

Quand vous m'aurez fait sentir les effets de votre bonté par le calme rétabli dans mon âme , je m'écrierai de joie : J'étais pauvre , dans la douleur et dans le découragement , mais vous m'avez pris, Seigneur, sous votre protection, vous avez fait disparaître toutes mes peines : vous m'avez fait trouver de la douceur dans le travail. Que le ciel, la terre et les montagnes vous louent , vous prenez plaisir à consoler les petits, et votre miséricorde comble de ses bienfaits ceux dont le partage est le travail et la pauvreté.

« Cieux réjouissez-vous! Terre, sois dans l`allégresse! Montagne éclatez en cris de joie! Car l`Éternel console son peuple, Il a pitié des malheureux.» ( Isaïe 49,13)

Qui est-ce qui est , ô mon Dieu , semblable à vous ? Votre Trône est infiniment plus élevé que les Cieux : Vous les voyez sous vos pieds dans un vaste éloignement.
Cependant vous vous plaisez à relever le courage du pauvre abattu sur la terre, et sa bassesse ne vous empêche point de descendre jusqu'à lui pour l'élever jusqu'à vous.

« Qui est comme le Seigneur, notre Dieu? Il est assis en haut, et il abaisse les yeux sur le ciel et sur la terre.» (Psaume 112,5)


Soyez béni , Dieu d'Israël, vous ne m'avez placé dans cet état humiliant que pour me sauver. Le travail et l`obscurité de ma vie me feront faire des réflexions utiles
qui m'auraient échappé dans une condition plus brillante.

« Je vous bénis, Seigneur Dieu d`Israël, de ce que vous m`avez châtié et que vous m`avez guéri.» ( Tobie 11,17)

Quoi si cet état est pour moi un calice que vous m'avez préparé , refuserais – je de le boire ? non , mon Dieu, que votre volonté s'accomplisse, et non pas la mienne.

« Ne boirai-je pas le calice que le Père m`a donné à boire? ( Jean 18,11)

« Mon Père, s`il est possible que cette coupe s`éloigne de moi. Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.» ( Matthieu 26,39)

Je méditerai humblement dans la bassesse de ma condition , la beauté de votre Loi : L’enchantement du monde et des plaisirs ne me distraira point. J'en ferai mon étude :
vous y joindrez votre grâce; et les dangers de mon état ne me feront point périr.

« Si votre Loi n`avait pas fait mes délices, déjà j`aurais péri de chagrin.» ( Psaume 118,92)

Je verrai dans cette Loi Sainte que les jours du pauvre sont à la vérité remplis de travaux et de peines, que pendant la nuit même il n'en est pas exempt, mais qu'à la mort il est reçu dans le sein d'Abraham : que la vie des riches au contraire est une espèce de sommeil léthargique ils ne se réveillent qu'à la mort , et se trouvant les mains vides , l`enfer est leur partage.

«Tous ses jours ne sont que douleur, et son partage n`est que chagrin; même la nuit son cœur ne se repose pas. » (Ecclésiaste 2,23)

« Le pauvre mourut, et il fut porté par les Anges dans le sein d`Abraham.» ( Luc 16,22)

« Les vaillants de cœur furent spoliés, ils dorment leur sommeil, et tous ces forts ont perdu l`usage de leurs mains.» (Psaume 75,6)

J'y verrai que la destinée de vos Disciples sur la terre réglée et annoncée par vous-même, mon Dieu, est d'y vivre dans les pleurs et dans le deuil ; que leur vie se doit passer dans la tristesse , mais qu'à cette tristesse succédera un bonheur éternel :

«Vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira : vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie.» ( 16,20)

Que celui-là sera sauvé qui aura courageusement soutenu jusqu'à la fin, le travail et la peine.

«Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévèrera jusqu`à la fin sera sauvé.» (Marc 13,13)

II est juste que destiné à la gloire céleste je devienne comme votre Apôtre indifférent à tous les biens sensibles : Que je sache vivre dans la disette comme dans l'abondance ; dans l'humiliation comme dans l'honneur; que toutes les dispositions de votre Providence , toutes les situations me deviennent égales.

« Je sais vivre dans l`humiliation et je sais vivre dans l`abondance. En tout et partout j`ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l`abondance et à être dans la disette. (Philippiens 4,12)

Quoi la faim, la soif, un peu de travail et d'humiliation pourraient - ils donc me séparer de la charité de Jésus-Christ , en excitant dans mon cœur des révoltes intérieures ? non , Seigneur; J` apprendrai , s`il le faut , comme votre Apôtre, à manquer des Choses les plus nécessaires pour la vie.

«Qui nous séparera de l`amour du Christ? Sera-ce la tribulation, ou l`angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l`épée.» (Romains 8,35)

« Jusqu`à cette heure, nous souffrons la faim, la soif, la nudité, nous sommes maltraités, errants çà et là. (1 Corinthiens 4,11)

Je me ferai un plaisir de m'occuper d'un saint travail , d'être ignoré , méprisé. Je m'en glorifierai même ; ce genre de vie deviendra ma consolation et le fondement de mon
espérance.

«Loin de moi la pensée de me glorifier d`autre chose que de la croix de Notre Seigneur Jésus-Christ.» ( Galates 6,14)

« Cette parole est certaine; Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui.» ( 2 Timothée 2,11)

Si je soutiens patiemment les peines de la vie avec Jésus-Christ, je règnerai avec lui: Et si je meurs comme lui aux biens sensibles , et aux plaisirs , je vivrai avec lui dans l`éternité.


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Dim 26 Fév 2017 - 14:00

DE LA PROSPÉRITÉ ET DES RICHESSES

Sentiment tirés des seuls Livres Saints


Prenez bien garde à ne pas courir après les richesses de la terre. Ce sont des biens faux , vains , et fragiles. Elles ne satisferont point vos vrais besoins, et ne vous délivreront point de vos peines. Vous ne trouverez dans leur possession que vanité.

«Eux se confient dans leur opulence et se glorifient de l`abondance de leurs richesses?» ( Psaume 48,7)

Les hommes insensés mettent toute leur confiance dans leur puissance, et dans la grandeur de leurs richesses. Ils achètent, ils bâtissent des terres , ils en anoblissent leurs noms. Qu'arrive-t'il ? Des étrangers en deviennent, à leur mort , les possesseurs : tandis qu'eux n'ont pour partage qu'un sépulcre, où toutes leurs grandeurs sont ensevelies avec eux dans une éternelle nuit.

« En effet, il verra mourir les sages, de même que périr l`insensé et le fou, laisser leurs richesses a des étrangers.» (Psaume 48,11)

On voit un homme amasser par de grands soins des trésors, et mettre dans sa famille des charges honorables qui la couvrent de gloire. Ne craignez point, attendez un peu ; il mourra bientôt , et rien de tout ce qu'il avait acquis par de grands travaux , ne descendra avec lui dans le tombeau: sa gloire ne le suivra point au-delà de ce terme fatal.

« Ne crains donc pas si quelqu`un est devenu riche, si les richesses de sa maison se sont accrues. Car quand il mourra, il n`emportera quoi que ce soit avec lui, et ses richesses ne descendront pas avec lui.» ( Psaume 48,17)

Les justes et les vrais sages le voient avec étonnement : ils ne peuvent s'empêcher  de dire avec un ris moqueur:  Voilà donc l'homme qui pendant sa vie a négligé la Loi du Seigneur , il ne l`a point invoqué. II a mis toute son espérance dans ses biens: et sa vanité a prévalu sur ses devoirs, dans tous ses projets. Pendant les jours de leur prospérité et de leur santé, les riches marchent orgueilleusement , remplis de la confiance qu'ils ont dans leurs richesses. Leurs maisons sont tranquilles, et dans la paix que donne l'abondance.

«Pourquoi les méchants vivent-ils? Pourquoi les voit-on vieillir et accroitre leur force? Leur prospérité s`affermit avec eux et en leur présence. Leurs rejetons prospèrent sous leurs yeux.» ( Job 21,7)

Il semble qu'il n'y ait point de fléau pour eux entre les mains du Seigneur : leurs enfants ne respirent que la joie et les jeux : on n'entend chez eux que le son des instruments de musique. Leurs filles chargées de riches habits , et d'ornements précieux sont plus parées qu'un Temple:

« Nos filles comme des colonnes angulaires, sculptées comme les colonnes du temple.» ( Psaume 143,12)

ils passent ainsi la vie dans les plaisirs. Mais leur dernier jour s'approche : le voilà venu : ils tombent eu un instant dans l'enfer.

« Ils passent leurs jours dans le bonheur. Et ils descendent en un instant au séjour des morts.» (Job 21,13)

La vie des hommes de richesses est une espèce de sommeil agréable. Ils s'imaginent dans leurs songes posséder des biens solides. Ils se réveillent à la mort : alors toutes ces richesses imaginaires disparaissent : ils se trouvent les mains vides. Riches du siècle vous êtes les dieux de la terre , les grands et les puissants du monde, mais vous mourrez comme les derniers des hommes.

«Vous êtes des dieux, cependant vous mourrez comme des hommes, et comme l`un quelconque des princes vous tomberez.» ( Psaume 81,6)

Ceux qui vous appellent heureux vous flattent , et ne cherchent qu'à vous tromper.

« Mon peuple, ceux qui te conduisent t`égarent. Et ils corrompent la voie dans laquelle tu marches.» ( Isaïe 3,12)

Apprenez-le donc aujourd'hui. La vraie gloire des grands et des petits , des riches et des pauvres , est la crainte du Seigneur.

«La gloire des riches, des personnes en honneur, et des pauvres, est la crainte du Seigneur.» (Ecclésiastique 10,25)

Apprenez que c'est à Dieu que doit retourner toute la gloire de vos richesses. C'est moi , dit le Seigneur , qui vous ai tirez du néant , qui vous ai fait naître dans cette famille plutôt que dans une autre , qui vous ai donné ces grandes et riches terres que vous possédez, ces jardins délicieux, ces maisons, ces palais que vous habitez.

« L`Éternel dit : Je suis l`Éternel qui t`ai fait sortir d`Ur en Chaldée pour te donner en possession ce pays.» ( Genèse 15,7)

Ne vous imaginez pas follement que ce soit à vous-même , à votre mérite , à votre esprit que vous deviez toutes ces choses.

« Car ce n`est pas par leur glaive qu`ils ont occupé le pays, ni par leur bras qu`ils furent sauvés. Mais c`est par votre droite et votre bras, par l`Éclat de votre face, parce que vous les avez aimés.» ( Psaume 43,4)

Non: tous vos talents n'auraient point percé les ténèbres : tous vos efforts ne vous auraient point arraché à la pauvreté sans moi. Ma main a pour vous aplani les chemins qui vous ont conduit à la prospérité: mon bras a secondé vos efforts. Votre naissance, vos talents, vos lumières sont mes bienfaits ; et j'ai tout fait pour vous par pure bienveillance.

«Il leur donna les terres des nations, et ils s`emparèrent des richesses des peuples.» ( Psaume 104,44)

En effet les riches ne possèdent les travaux de tant d'autres hommes que pour garder eux-mêmes les Lois du Seigneur: que pour faire un saint usage de leurs richesses: et non pas pour les faire servir à leurs passions. Les grands bienfaits de Dieu à l'égard des Israelites n'étaient que pour faire connaitre à ce peuple chéri, que la parole du Seigneur est encore plus capable de nourrir et de conserver l`âme des fidèles, que tous les fruits de la terre ne le sont de nourrir leurs corps. Combattez donc , détruisez dans votre cœur tout attachement à des biens périssables.

« Afin que vos enfants, que vous aimez, reconnussent, O Seigneur, que ce ne sont point des fruits que produit la terre qui nourrissent les hommes, mais que c`est votre parole qui conserve ceux qui croient en vous.» ( Sagesse 16,26)

Ce n'est point dans l'abondance de ces biens , dont l'usage nous est permis, et l'amour défendu , que consiste la véritable vie de l`homme. Chantez à Dieu un Cantique de reconnaissance pour les richesses dont ils vous a comblé.

«Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter à la Géhenne ( Enfer); oui je vous le dis, c`est lui que vous devez craindre.» ( Luc 12,5)

« Rends grâces au Seigneur pour les biens qu`il t`a fait.» ( Tobie 13,12)

Songez qu'un plus riche et plus sage que vous a reconnu et avoué à tous les siècles, que les biens n'étaient que vanité , et vanité des vanités.

« Vanité des vanité, dit l`Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.» ( Ecclésiaste 1,2)

Songez que la nécessité de racheter vos péchés par vos aumônes est pour vous indispensable : que le riche vertueux n'est occupé tout le jour qu'à exercer les œuvres de miséricorde ,  partager entre les pauvres les biens dont le Seigneur ne l'a fait que l'économe :

«Toujours il a pitié et il prête; sa descendance est en bénédiction.» ( Psaume 36,26)

« Il distribue, il donne aux pauvres, sa munificence subsistera a jamais; sa puissance se dressera avec gloire.» ( Psaume 111, 9)

Que celui qui a deux habits doit en donner un a celui qui n'en a point du tout:

« Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n`en a point.» ( Luc 3,11)

que nous ne trouvons point d'autre cause de damnation dans le mauvais riche que d'avoir possédé de grands biens , de les avoir employés à une table délicate , et à de magnifiques habits , sans pratiquer la charité :

« Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie.» ( Luc 16,19)

Que celui qui met sa confiance et sa complaisance dans les biens tombera avec eux:

« Celui qui se confie dans ses richesses tombera. Mais les justes verdiront comme le feuillage.» ( Proverbes 11,28)

Et qu'enfin au milieu de l'abondance on se doit à soi-même , on doit à son prochain quelques réflexions sur la pauvreté , sur les misères et sur les besoins qui l'accompagnent.

«Souvenez-vous de la pauvreté pendant l`abondance, et des besoins de l`indigence au jour des richesses.» (Ecclésiastique 18,25)

Et vous femmes riches apprenez, si vous ne le savez pas encore , que la pudeur et la retenue doivent présider à vos parures et à vos habits.

« Je veux aussi les femmes vêtues d`une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d`or, ni de perles, ni d`habit somptueux, mais qu`elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient a des femmes qui font profession de servir Dieu» (1 Timothée 2,9)

Que la Religion vous défend toutes ses frisures placées avec des attentions si fines : qu'elle ne veut point que vous mettiez l'or et les pierreries à vos cheveux , ni que vous les répandiez sur de riches habits : mais qu'elle exige de vous que comme il convient a des femmes chrétiennes, par un extérieur et une démarche modeste, vous sembliez annoncer la piété et les bonnes œuvres partout où vous paraîtrez.

Si telles font les obligations de tout homme riche,  quel est le malheur de celui qui, bien loin d'y songer , occupe sans cesse son esprit de nouveaux projets pour l'augmentation de ses richesses : Qui est dévoré du désir insatiable de joindre les maisons de ses concitoyens à la sienne, et les champs de ses voisins à ses champs.

«Malheurs a ceux qui ajoutent maison a maison. Et qui joignent champ a champ, jusqu`à ce qu`il n`y ait plus d`espace, et qui habitent seuls au milieu du pays.» ( Isaïe 5,8)

Veut-il donc être seul maître des vastes campagnes , et en chasser les autres possesseurs ? A quel degré de folie était parvenu ce riche insensé , qui, le cœur rempli de la fertilité de ses terres , et de l'abondance de ses biens, se disait à lui-même : Je vais détruire mes anciens greniers, j'en ferai bâtir à leur place de bien plus grands , j'y ramasserai les récoltes de toutes mes terres, et tous mes autres biens. Je me dirai alors à moi-même : goûtons maintenant le repos et buvons , mangeons tant qu'il nous plaira , livrons-nous aux plaisirs de la table : Voilà des provisions pour bien des années. Insensé que vous êtes , lui dit le Seigneur cette nuit même vous mourrez ; et tous ces biens recueillis avec tant de travaux à qui appartiendront-ils? Voilà l'image de celui qui se fait à lui-même un trésor périssable, et qui ne thésaurise point pour l `éternité.

« Voici, dit-il ce que je ferai : j`abattrai mes greniers, j`en bâtirai de plus grands. J`y amasserai toute ma récolte et tous mes biens; et je dirai à mon âme : mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années; repose toi, mange, bois, réjouis-toi. Mais Dieu lui dit : «Insensé! Cette nuit même ton âme te sera redemandée; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera t`il? Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n`est pas riche pour Dieu.» ( Luc 12,18)

II est vrai que des richesses acquises par de justes et de justes travaux n'ont rien que de glorieux, et qu'il est heureux de ne voir dans sa maison que le fruit légitime de ses peines , et de son industrie:

« Car le fruit des justes travaux est plein de gloire, et la racine de la sagesses ne sèche jamais.» ( Sagesses 3,15)

Mais il n'est pas alors permis d'y attacher son cœur.

« Car tu mangeras du travail de tes mains, tu seras heureux et tu prospéreras.» ( Psaume 127,2)

« Si vos richesses s`accroissent, n`y attaché pas votre cœur.» ( Psaume 61,11)

« Malheur a vous riches, car vous avez votre consolation.» ( Luc 6,25)

Le Sauveur a dit en général et sans entrer dans aucune explication : Malheur à vous riches. II a dit: qu'il est difficile que ceux qui se confient dans leurs biens puissent entrer dans Le Royaume des cieux ! Un Chameau passerait plus aisément par le trou d'une aiguille , qu'un homme riche n'entrerait dans le ciel.

« Qu`il est difficile à ceux qui se confient dans leur richesses d`entrer dans le Royaume de Dieu! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d`une aiguille qu`a un riche d`entrer dans le Royaume de Dieu.» (Marc 10,24)

Pourquoi ? c'est qu'il est comme impossible que votre cœur ne soit pas où est votre trésor c'est que les épines qui étouffent la parole de Dieu figurée par le bon grain, ne sont , selon Jésus-Christ même, que les pièges inévitables que nous tendent les richesses , et les soins inquiets qu'on se donne pour les acquérir, ou pour les conserver: C'est qu'on ne peut servir deux maîtres en même temps.

«Car là ou est ton trésor, là aussi sera ton cœur.» (Matthieu 6,21)

« Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c`est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du sicle et la séduction des richesses étouffent cette parole et la rendent infructueuse.» (Matthieu 13,22)

« Nul ne peut servir deux maitres. » ( Matthieu 6,24)

Voyez riches du monde quelle est la vanité des richesses , quels sont les périls qui les accompagnent , quel les sont vos obligations.

« Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu qui nous donne avec abondance toutes choses.» ( 1 Timothée 6,17)

« Mieux vaut la modicité du juste que la grande opulence des impies.» ( Psaume 36,16)

Que leur possession ne vous inspire plus de sentiments de fierté. Cessez de mettre votre confiance dans leur incertitude. La médiocrité pour un homme vertueux , est préférable à toutes les richesses du pécheur.



SUR LA PROSPÉRITÉ, ET LES RICHESSES

Sentiments tirés des seuls Livres saints

Heureux l'homme, ô mon Dieu , qui , au milieu des richesses et de la prospérité, a su préserver son âme et sa vie exempte de toute tache : qui n'a point couru après l`or , qui semblait manquer à ses trésors, qui n'a point mis son espérance dans ses biens , ni la complaisance dans l'étalage et le dénombrement de ses richesses ! où est -il ce riche désintéressé et détaché? Hélas , Seigneur , tel est l'empire de la cupidité sur nos cœurs, et tel est l'oubli de votre Loi , on a beau nous dire de votre part , que celui qui aime l'or, ne se justifiera jamais à vos yeux de ce désordre tous les jours il fait faire aux hommes des chutes funestes; et l`attrait séduisant de ce métal pernicieux est la cause de la réprobation de la plupart des hommes.

«Celui qui aime l`or ne sera point innocent et celui qui recherche la corruption en sera rempli.» (Ecclésiastique 31,5)

Votre parole, Seigneur, et l'expérience nous l'apprennent , l'homme riche n'emporte rien avec lui de tous ses biens.

«Il se couche riche, et il meurt dépouillé; Il ouvre les yeux, et tout a disparu.» ( Job 27,19)

Nos œuvres seulement bonnes ou mauvaises nous suivent , franchissent avec nous l`intervalle qui sépare le temps et l`éternité , et nous accompagnent à votre inexorable tribunal.

« Ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent.» (Apocalypse 14,13)

Pourquoi donc, malheureux et insensé que nous sommes, travaillons-nous pour des biens de peu de durée, pendant que nous ne songeons point à en acquérir de véritables ?

«N`attristez point le cœur du pauvre et ne différez point de donner à celui qui souffre.» (Ecclésiastique 4,3)

Ah ! Seigneur, si j'ai été assez faible pour regarder l'or comme ma puissance et ma force , si, jetant les yeux sur mes richesses , je leur ai dit: vous êtes ma ressource, et l'objet de ma confiance; Si j'ai senti naître dans mon cœur une secrète joie à l`aspect des biens qui m`environnent et que j'ai reçu de mes ancêtres , je rétracte, Seigneur, et je désavoue ces complaisances criminelles.

« Si j`ai mis dans l`or ma confiance. Si j`ai dit à l`or : Tu es mon espoir.» (Job 31,24)

« Si je me suis réjoui dans la grandeur de mes biens. De la qualité des richesses que j`avais acquises.» (Job 31,25)

Oui , mon Dieu , et je rends ici témoignage à la vérité , lorsque dans le silence des passions, à la clarté des Vérités de la foi, je rappelle à mon esprit l'usage j’ai fait de mes biens, ces maisons bâties ou embellies, ces jardins si ornez, si délicieux , ces fontaines , ces travaux qui m'ont coûté tant de sueurs , et tant de dépenses , je ne vois devant vous, en toutes ces choses que néant, que vanité. Le goût de toutes ces frivoles occupations s'émousse, passe, et ne laisse après tout, qu'un vide affligeant dans le cœur , et que des pensées tristes.

« Puis j`ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j`avais prise a les exécuter; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n`y a aucun avantage à tirer de ce qu`on fait sous le soleil.» ( Ecclésiaste 2,11)

Que sont devenus ces Princes de la terre qui ajoutaient a des palais immenses, des ménageries où ils rassemblaient pour étaler leur puissance , les animaux les plus féroces et les plus rares, qui faisaient servir à leurs plaisirs jusqu'aux oiseaux mêmes instruits à former des chasses et des combats dans l'air , qui faisaient briller dans leurs appartements les richesses et les dépouilles des Provinces et des Royaumes ?

« Ou sont maintenant ces princes des nations qui dominaient sur les bêtes de la terre, qui se jouaient des oiseaux du ciel, qui amassaient dans leur trésor l`argent et l`or, auquel les hommes mettent toute leur confiance et qu`ils désirent avec une passion qui n`a point de bornes, qui mettent l`argent en œuvre avec un art et un soin extrêmes et qui en font des ouvrages rares?» ( Baruch 3,16)

Ils ont été au milieu de leur gloire et de leurs trésors dévorez de soucis ; la mort les a précipité du trône dans le tombeau : d'autres ont pris leur place , et jusqu'à leur souvenir a péri. Vous l'avez voulu , mon Dieu , et cela s'exécute : La pensée de la mort a une amertume particulière pour les riches attachés à leurs biens : ils meurent plus que les autres, parce qu'ils meurent à plus de choses.

« On pleure les hommes lorsqu`on met leur corps en terre; mais le nom des méchants sera effacé du monde.» (Ecclésiastique 41,14)

Je n'ai point mérité, mon Dieu , je le confesse en votre présence , je n’ai point mérité les biens et les richesses que votre main libérale a répandues sur moi.

« Je suis trop petit pour toutes les grâces et pour toute la fidélité dont tu as usé envers ton serviteur.» ( Genèse 32,10)

Né comme les autres hommes, je n'ai rien apporté avec moi dans ce monde : et voilà que je me trouve, par vos bienfaits entouré de richesses. Je me réjouirai, Seigneur, mais vous serez l'objet de mon allégresse: je chanterai les louanges de mon Dieu, il m'a comblé de biens : le Nom du très-Haut sera le sujet de mes humbles Cantiques , et de mes sincères actions de grâces.

«De peur que mes adversaires ne se réjouissent parce que je serai tombé; puisque j`ai eu confiance dans votre miséricorde.» ( Psaume 12,6)

Que tous les peuples m'accompagnent à célébrer les éloges de votre libéralité , et vos dons. Que tous les peuples se joignent à moi.

« Que les peuples vous chantent, mon Dieu, que tous les peuples vous chantent.» (Psaume 66,4)

La terre tire de son sein les fruits et les aliments qui soutiennent leur vie :

« C`est Dieu qui fait croitre.» ( 1 Corinthiens 3,7)

Mais c'est vous, Seigneur, qui donnez la fécondité à la terre. Vous continuerez à verser vos bénédictions sur le cercle des années : et nos campagnes seront couvertes de toutes sortes de biens. Les endroits les plus déserts se changeront en des pâturages gras , la joie se répandra sur toutes les collines , les troupeaux seront chargés de laines et de brillantes toisons, d'abondantes moissons enrichiront les vallées , et toutes nos terres remplies de vos bienfaits vous chanteront un hymne magnifique.

« Vous avez couronné l`année de vos bienfaits, et sous vos pas ruisselle l`abondance, les pâturages du désert ruissellent et les coteaux s`entourent d`allégresse. Les prés se revêtent de troupeaux, et les vallées se recouvrent de blé : des clameurs de joie et des chants retentissent. (Psaume 65, 12)

« Combien nombreuses sont vos œuvres, Seigneur, vous les avez toutes faites avec sagesse; la terre est pleine de vos créatures.» ( Psaume 103,24)

Ce sont vos mains, Seigneur, qui, guidées par votre sagesse et par votre bonté, ont arrangé les diverses parties de ce monde, qui ont donné à la terre que nous habitons tant de fécondité et d'agrément.

«Vous ordonnez aux sources de couler vers les rivières qui naissent entre les montagnes; elle offrent a boire a toute bêtes des champs; les onagres étanchent leur soif. Auprès d`elles les oiseaux du ciel habitent; parmi les branches ils font entendre leur voix. (Psaume 103,10)

Vous avez percé aux eaux des routes secrètes au milieu des rochers et des montagnes : vous faites naître les fontaines dans les vallons: c'est là que tous les animaux de la campagne viennent se désaltérer. La terre fournit abondamment de quoi vivre a tout ce qui respire. Nos champs donnent à l'homme le pain, qui est son principal aliment, et les coteaux couverts de Vignobles donnent le Vin qui réjouit et fortifie le cœur de l'homme dans ses besoins.

«Les yeux de tous espèrent en vous et vous leur donnez la nourriture en son temps. Vous ouvrez votre main, et vous rassasiez avec bienveillance tout vivant.» ( Psaume 144, 16)

Ainsi, mon Dieu , les yeux de toutes les créatures sont tourné vers vous. C'est vous qui les nourrissez , en faisant murir les fruits de la terre dans la saison qui leur est propre. Vous ne faites qu'ouvrir les mains, et l'affluence de tous les biens se répand sur tout ce qui jouit de la vie : Vous ne cesserez point , Seigneur , de verser sur nos terres ces pluies fécondes qui leur donnent la fertilité. Nos terres sont votre héritage.

« Que rendrai-je au Seigneur pour tout ce qu`il m`a accordé? Je rendrai mes vœux au Seigneur en présence de tout son peuple.» (Psaume 115,18)

Pour moi , Seigneur, comblé de vos biens , et prosterné ici devant vous dans les sentiments de la plus vive reconnaissance ; comment puis-je vous la témoigner ? que puis-je faire pour vous payer de vos dons ?

« C`est vous mon Seigneur; rien ne m`est bon sans vous.» (Psaume 15,2)

Oui, j'irai tous les jours dans votre saint Temple à la vue de tous les fidèles vous rendre mes hommages et je vous dirai : Vous êtes mon Dieu , vous n`avez pas besoin des biens que vous m`avez vous-même donnez: mais je sais que celui qui veut vous plaire , partage ses richesses avec les pauvres, et que c'est ainsi qu'en exerçant la miséricorde , il se prépare une demeure dans les tabernacles éternels.

«Il distribue, il donne aux pauvres, sa munificence subsistera a jamais, sa puissance se dressera avec gloire.» (Psaume 111,9)

Dès cet instant je vais faire un arrangement dans l'usage de mes biens : les pauvres n'y seront point oublié.

« Zachée dit au Seigneur : Voici Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens et, si j`ai fait tort de quelque chose a quelqu`un, je lui rends le quadruple.» ( Luc 19,8)

Si quelque injustice s'était mêlée dans mes acquisitions , je rendrai , Seigneur , au-delà de ce que je dois dans les règles de la justice. O vous tous qui, comme moi , êtes comblez des biens du Seigneur, usez-en pour les besoins légitimes ,et louez sans cesse le Nom de votre Dieu.

«Vous mangerez et vous vous rassasierez. Et vous célébrerez le nom de l`Éternel votre Dieu. Qui aura fait pour vous des prodiges.» ( Joël 2,26)

Ne vous appuyez pas sur vos biens , ce sont des toiles d'araignées.

« Son assurance est brisée. Son soutien est une toile d`araignée.» (Job 8,14)

Ne comptez pas sur la puissance de votre maison , elle tombera : ne l'établissez pas sur de vaines richesses, elle s'écroulera. Si le Seigneur ne la bâtit lui- même c'est en vain qu'on prétend et l'élever, et la rendre solide.

« Si le Seigneur ne bâtit la maison, c`est en vain que peinent les constructeurs. Si le Seigneur ne garde la cité, en vain veille la sentinelle.» ( Psaume 126,1)


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Dim 5 Mar 2017 - 20:14

DES TENTATIONS.

Pensées tirées des seuls Livres Saints - année 1732

Il est nécessaire que vous soyez attaqué de différentes sortes de tentations, afin que votre vertu et votre foi plus précieuse que l'or qui est éprouvé par le feu, soit trouvée digne de récompense , à la louange , à la gloire et à l'honneur de Jésus-Christ dans le jour de son avènement.

«C`est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant puisqu`il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par divers épreuves, afin que l`épreuve de votre foi, plus précieuse que l`or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l`honneur, lorsque Jésus-Christ apparaitra.» ( 1 Pierre 1,5)

Heureux en effet celui qui souffre et qui sait vaincre la tentation! Après avoir été éprouvé fidèle , il recevra des mains du tout-Puissant la couronne de l'immortalité promise à tous ceux qui aiment le Seigneur.

«Heureux l`homme qui supporte patiemment la tentation; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l`aiment.» (Jacques 1,12)

Regardez donc avec une grande joie les diverses tentations qui nous environnent. Le bien qu'elles produisent est de perfectionner votre foi , et de vous faire pratiquer la patience.

« Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés sachant que l`épreuve de votre foi produit la patience.» ( Jacques 1,2)


C'est parce que vous êtes agréable à Dieu et que la Providence a des desseins sur vous, qu'il a été comme nécessaire que vous fussiez exposé à la tentation. Tous les Saints l'ont été.

« Et parce que vous étiez agréable à Dieu, il a été nécessaire que la tentation vous éprouve.» ( Tobie 12,13)

Nous sommes leurs enfants et nous espérons comme eux cette vie heureuse que Dieu donnera en partage à ceux dont ni les tentations , ni les autres accidents n'auront point ébranlé la constance, ni altéré la foi.

« Car nous sommes enfants des saints, et nous attendons cette vie que Dieu doit donner a ceux qui ne violent jamais la fidélité qu`ils lui ont promise.» ( Tobie 2,18)

L'homme n'est sur la terre que pour faire la guerre à ses passions , pour se vaincre soi-même: il sera récompensé selon son travail , la couronne n'est donnée dans les combats de l’arène qu'à celui qui a remporté une légitime victoire.

«Car le vie de l`homme sur cette terre est un combat, et ses jours sont ceux d`un mercenaire.» ( Job 7,1) (Un combat contre le péché)

Nous devons donc nous persuader que nous sommes à l'égard des tentations, de véritables soldats de Jésus-Christ, destinez à surmonter le monde , la chair , et le démon ( l`ange déchu). Au reste, ce ne sera point ni par vos propres forces ni par vos propres armes que vous serez victorieux.

« Et l`athlète n`est pas couronné, s`il n`a combattu suivant les règles. Il faut que la laboureur travaille avant de recueillir les fruits.» (2 Timothée 2,5)

Cherchez l`un et l'autre dans le Seigneur, c'est dans sa puissance et dans sa bonté que vous les trouverez , prenez l'armure de Dieu avec laquelle vous puissiez faire tête aux adresses du démon (de l`ange déchu). Portez à votre bras le bouclier d'une foi vive : les traits de feu du malin esprit viendront s'y briser, et s'y éteindre. Protégez votre tête du casque du salut , et armez-vous du glaive de l'esprit qui est la parole de Dieu.

«Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable (ange déchu). Car nous n`avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les Dominations, contre les Autorités, contre les Princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.» ( Éphésiens 6,10)

Si le démon de la haine veut entrer dans votre cœur, songez qu'il est écrit : Vous aimerez votre prochain comme vous-même.

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même.» ( Matthieu 22,39)

Si vous sentez le désir de la vengeance s'exciter dans votre âme : faîtes réflexion que vous demandez tous les jours à Dieu qu'il vous pardonne comme vous pardonnez à ceux qui vous ont offensé.

« Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons a ceux qui nous ont offensés.» ( Matthieu 6,12)

Si le démon de l`orgueil vous  flatte sur votre naissance ou sur vos talents : Qu'avez -vous que vous n'ayez reçu ? et si vous avez tout reçu de la main de Dieu , pourquoi vous en attribuez - vous la gloire ?

« Car qui est-ce que te distingue? Qu`as-tu que tu n`aies reçu? Et si tu l`as reçu, pourquoi te glorifies-tu comme si tu ne l`avais pas reçu?» ( 1 Corinthiens 4,7)

Si le démon de l'impureté allume dans votre cœur des flammes criminelles : dites-vous à vous-même que rien de souillé n'entrera dans le Royaume des Cieux.

«Il n`entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l`abomination et au mensonge, il n`entrera que ceux qui sont écrits au Livre de Vie de l`Agneau.» ( Apocalypse 21,27)

Si le démon de l'avarice fait briller a vos yeux un coupable profit , un intérêt illégitime, rappelez à votre souvenir qu'il vous est défendu de vouloir prendre le bien d'autrui.

« Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain; tu ne désireras pas la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.» (Deutéronome 5,21)

L'ennemi des élus le démon  ( l`ange déchu – le diable), comme un lion rugissant, tourne sans cesse autour de vous , et cherche quelqu'un qui ne soit pas sur ses gardes pour le dévorer.

« Soyez sobres, veillez, Votre Adversaire, le diable, rode comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.» (1 Pierre 5,8)

Vous rendrez vains tous ses efforts, si vous êtes affermi dans la foi. Oui , l`ange déchu et toutes les puissances infernales vous seront soumises , si vous invoquez le Nom du Seigneur:

«Les soixante-dix revinrent avec joie disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom.» ( Luc 10,17)

Elles vous combattront à la vérité , elles vous susciteront des alarmes par des tentations réitérées , mais elles ne prévaudront pas: le Seigneur sera avec vous , et vous
en délivrera.

« Ils te feront la guerre, mais il ne te vaincrons pas; car je suis avec toi pour te délivrer, dit l`Éternel.» ( Jérémie 1,19)

Soyez seulement fidèle à demeurer sous la protection du très-Haut, vous ne serez point vaincu,  la vérité vous environnera comme un bouclier.

« Toi qui habites sous la protection du Très-Haut, et qui demeures à l`ombre du Tout-Puissant. Dis au Seigneur : Mon refuge et ma forteresse, o mon Dieu, en vous, je me confie.» ( Psaume 90,1)

Les vaines frayeurs de la nuit , les traits que les objets séduisants lancent pendant le jour, les sourdes suggestions de l'esprit de ténèbres, les attaques soudaines , les feux
impurs du démon du midi, vous verrez tout cela tomber autour de vous , sans pouvoir vous nuire. Le Seigneur a donné ordre à ses Anges de vous préserver dans toutes
vos voies. Vous marcherez avec ce secours sur la tête de l'Aspic et du Basilic , et vous foulerez aux pieds le Lion et le Dragon infernal.

« Tu n`auras pas à craindre ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole le jour. Ni la peste qui rode dans les ténèbres, ni la contagion qui dévaste en plein midi. Qu`il en tombe mille à ton coté, et dix mille a ta droite, toi tu ne seras pas approché. Cependant tes yeux observeront et tu verras le salaire donné aux pécheurs. Car ton refuge, c`est le Seigneur, du Très-Haut tu as fait ton rempart. Aucun mal ne t`arrivera, aucun fléau n`approchera de ta tête. Parce que a ses anges il a donné l`ordre, a ton sujet, de te garder dans toutes tes voies. Ils te porteront dans leurs mains, de peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Tu pourras marcher sur un aspic et sur une vipère, tu pourras fouler au pied le lion et le dragon.» ( Psaume 90,5)

Je vous ai donné , disait Jésus Christ a ses Disciples , le pouvoir d'écraser les Serpents et les Scorpions, et toute la puissance du démon ( de l`ange déchu). Ne craignez point, ils ne vous nuiront pas.

« Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l`ennemi; et rien ne pourra vous nuire.» ( Luc 10,19)

Mais il faut aussi que dans ces moments d'attaque et de tentation vous éleviez votre voix vers le Seigneur, pour être exaucé , pour être délivré , pour remporter une glorieuse victoire.  II faut qu'à l'exemple des Saints vous ayez recours au puissant Nom du Seigneur, comme à une forteresse imprenable.

«Il m`invoquera et je l`exaucerai; avec lui je serai dans la tribulation, je le délivrerai et je l`honorerai.» ( Psaume 90,15)

Si vous le faites, vous entendrez au fond de votre cœur fa voix consolante qui vous dira: Bannissez toute crainte, je suis votre Rédempteur , votre Dieu, vous êtes à moi et je vous prendrai par la main :

«Le nom de l`Éternel est une tour forte, le juste s`y réfugie, et se trouve en sureté.» (Proverbes 18,10)

sous ma conduite et sous mes yeux vous traverserez un océan de tentations , sans être submergé par les flots: Vous marcherez dans le feu des plus terribles épreuves , je vous préserverai de ses ardeurs, la flamme ne s'attachera point à vous.

« Car je suis l`Éternel ton Dieu, Qui fortifie ta droite. Qui te dis : Ne craint rien, Je viens a ton secours.» (Isaïe 41,10)

Celui qui me craint et qui m'appelle à son secours sera garanti du péché dans les tentations les plus violentes et les plus capables de séduire.

«Celui qui craint le Seigneur ne seras surpris d`aucun mal; mais Dieu le conservera dans la tentation, et il le délivrera de ses maux.» (Ecclésiastique 33,1)

Ne vous abandonnez point au trouble, ni à la crainte.

« Que votre cœur ne se trouble point, et ne s`alarme point.» ( Jean 14,27)

Vous aurez après la tentation le saint et doux plaisir de vous dire à vous-même: Mon âme, comme un oiseau a échappé au piège que lui avait tendu le démon ( l`ange déchu): il a vu à sa confusion , ses filets rompus, et ma délivrance.

« Notre âme, comme un oiseau s`est échappée du lacs des chasseurs. Le lacs fut brisé et nous fument libérés.» ( Psaume 123,7)

Cependant priez pour n'être point exposé à de violentes tentations , fuyez-les ; elles sont toujours accompagnées de danger , celui qui l`aime y trouvera sa perte.

«Priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation.» ( Luc 22,40)

Veillez même sur vous, et sur vos démarches pour les éviter.

« La crainte du Seigneur chasse le péché.» ( Ecclésiastique 1,17)

Voyez ce que font les Athlètes qui doivent combattre dans l' Arène aux jeux de la Grèce: Ils se privent de tout ce qui pourrait affaiblir leurs forces , quelque doux, quelqu'agréable qu'il soit, ne ferez-vous pas pour une couronne incorruptible, ce qu'ils font pour une couronne de lierre ou de laurier qui se flétrit bientôt ?

« Tout ceux qui combattent s`imposent toute espèce d`abstinence, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible.» (1 Corinthiens 9,25)

La faiblesse de la chair est extrême , et il ne faut pas compter sur ses résolutions, sur ses dispositions présentes, ni sur la ferveur dont on se sent animé.

«L`esprit est bien disposé mais la chair est faible.» ( Matthieu 26,41)


Souvenez-vous de l'exemple de Saint Pierre, qui, averti par Jésus Christ et après les plus belles protestations , eut la lâcheté de renier son Sauveur.

« Jésus lui dit : Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois.» ( Matthieu 26,34)

« Pierre lui répondit : Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne renierai pas. Et tous les disciples dirent la même chose.» (Matthieu 26,35)

Le démon ( l`ange déchu) ne 'en fût pas tenu -là , et l'eût précipité dans les plus grands malheurs, si Jésus-Christ n'eût prié pour lui , afin que la foi ne lui manquât jamais.

« Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j`ai prié pour toi, afin que la foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.» ( Luc 22,31)

Ayez horreur de tous les grands crimes : que les tentations qui les suggèrent vous effrayent. Si vous avez à combattre , que ce soient des tentations humaines ; c'est-à-dire des tentations conformes à la fragilité de l`homme et non pas à la fureur , ni à l'excès des passions. Or Dieu est fidèle : il ne permettra pas que vous soyez tenté au dessus de vos forces, mais il vous donnera la grâce de résister , et vous ferez même par-là des progrès dans la vertu.

«Aucune tentation ne vous est survenue qui n`ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d`en sortir, afin que vous puissiez la supporter.» ( 1 Corinthiens 19,13)

Celui qui a bien voulu , pour l'exemple , être lui-même tenté, saura vous rendre victorieux de la tentation. Il a vaincu le monde , il vous apprendra à le vaincre.

« Car ayant été tenté lui-même dans ce qu`il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés.» ( Hébreux 2,18)


« Prenez courage, j`ai vaincu le monde.» ( Jean 16,33)

Une grande tempête s'éleva sur le lac de Génézaret : Le vent soulevais les flots , et en remplissait la nacelle. Jésus dormait sur la poupe : ses Disciples le réveillèrent
en lui disant : Seigneur, nous allons périr. Alors il menaça les vents, et dit à la mer : apaisez-vous. Soudain un calme profond succéda à la tempête. Ainsi Jésus invoqué
calmera les orages des tentations: les vents et les flots lui obéissent- II savait enlever aux périls de la tentation ceux qui l'appellent à leur secours.

« Il s`éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque au point qu`elle se remplissait déjà. Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maitre, ne t`inquiètes-tu pas que nous périssions? S`étant réveillé, il menaça le vent, et dit la mer : Silence! tais-toi! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous ainsi peur? Comment n`avez-vous point de foi? Ils furent saisi d`une grande frayeur et ils se dirent les uns aux autres : Quel est celui-ci a qui obéissent même le vent et la mer?» ( Marc 4,37)

Si vous êtes fidèle à la Loi du Seigneur , si vous surmontez les tentations qui sont inévitables dans le cours de la vie : Voici votre récompense annoncée par la bouche de Jésus-Christ-même. Celui qui aura vaincu , sera revêtu d'habits blancs et éclatants; son Nom sera éternellement écrit dans le Livre de vie.

« Le vainqueur sera donc revêtu de blanc; et son nom, je ne l`effacerai pas du Livre de Vie, mais j`en répondrai devant mon Père et devant les Anges.» ( Apocalypse 3,5)

« Le vainqueur, je lui donnerai de siéger avec moi sur mon trône, comme moi-même après ma victoire j`ai siégé avec mon Père sur son trône.» ( Apocalypse 3, 21)

Je l'appellerai par son Nom , et je le louerai en présence de mon Père et des Anges ; Je le ferai s'asseoir avec moi sur mon trône, comme mon Père m'a fait asseoir sur le sien après mes victoires. J'en ferai une colonne de ce temple spirituel que j'élève à la gloire de mon Père : il en sera l'ornement éternel.

« Le vainqueur, je le ferai colonne dans le temple de mon Dieu.» ( Apocalypse 3,12)

Combattez, vainquez , soyez fidèle jusqu'à la mort, et je vous donnerai la couronne de la vie.

« Reste fidèle jusqu`à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.» ( Apocalypse 2,10)


SUR LES TENTATIONS.

Pensées tirées des seuls Livres Saints

Lorsque je considère votre Loi, Seigneur, ma raison en admire la beauté, l`équité et la sagesse. Mon cœur aidé de votre grâce, se réjouit dans cette pensée, et y goûte un saint plaisir. Mais je sens dans mon corps une autre Loi qui répugne à la Loi de ma raison et qui fait ses efforts pour m assujettir au péché.

« Car je prends plaisir à la Loi de Dieu, selon l`homme intérieur; mais je vois dans mes membres, une autre Loi, qui lutte contre la loi de mon entendement et qui me rends captif de la loi du péché qui est dans mes membres. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort? Grâces soient rendues soient rendues a Dieu par Jésus-Christ Notre Seigneur.» ( Romains 7,22)

J` éprouve sans cesse cette guerre intestine; mon cœur en est le théâtre. Que je suis malheureux, ô mon Dieu; qui est-ce qui me délivrera de ce corps de mort dont je suis revêtu? Non : il n'y a que votre grâce par Jésus-Christ, qui puisse me rendre victorieux dans tous ces combats. Mais si vous daignez la verser dans mon âme cette grâce; alors quand toutes mes passions révoltées, quand les objets les plus séduisant, comme autant d'ennemis, se rangeraient devant moi en bataille , mon cœur ne sera saisi d'aucune crainte : et quand ils me livreraient le plus terrible combat , l'espérance de la victoire me soutiendra.

« Qu`une armée vienne camper contre moi, mon cœur ne craindra pas; que la guerre s`élève contre moi, j`aurai confiance.» ( Psaume 26,3)

Je me dirai toujours dans mon cœur : Voilà que le Seigneur me prête son secours , et prend mon âme sous sa protection : il fera tomber sur mes ennemis toute la confusion, et après ma victoire , je les regarderai avec un ris méprisant.

« Voilà que Dieu me vient en aide, le Seigneur est le soutien de mon âme. C`est lui, en effet qui m`a arraché de toute angoisse, et j`ai vu de mes yeux mes ennemis confondus.» (Psaume 54,6)

Ne livrez donc pas , Seigneur , à des passions brutales et méprisables , à des bêtes féroces une âme qui vous invoque, et qui chante vos louanges.

« Ne livrez pas au vautour la vie de votre tourterelle; la vie de vos pauvres ne l`oubliez pas pour toujours.» ( Psaume 73,19)

Que je n'aie pas le malheur d'être submergé par la tempête qu'excitent dans moi la violence des passions, l`attrait des plaisirs, un vil intérêt , et les objets qui m'environnent : Que je ne sois pas englouti dans les flots , et que le puits de l`abime ne ferme pas son ouverture sur ma tête.

« Que le courant des eaux ne m`emporte pas, que je ne sois pas englouti par le gouffre, que le puits béant ne se referme pas sur moi.» ( Psaume 68,16)

Prenez vos armes , Seigneur, et votre bouclier, combattez et vainquez dans moi et pour moi les passions qui m'attaquent. Faites entendre à mon âme ces paroles consolantes, je fuis votre salut.

« Prenez le bouclier et la rondache, et levez-vous pour me secourir. Dites à mon âme : C`est Moi qui suis ton salut.» ( Psaume 34,2)

Que mes ennemis disparaissent , comme un grand vent dissipe un tourbillon de poussière. Ou puisqu'il faut que je combatte moi-même , protégez-moi sous l'ombre de vos ailes , mettez-moi à vos côté, Seigneur, et que la plus redoutable passion vienne me livrer le combat.

« A l`ombre de vos ailes abritez- moi» ( Psaume 16,8)

« Sois auprès de toi-même ma caution; Autrement, qui répondrait pour moi.» (Job 17,3)

Je l'immolerai à v os pieds, je vous en serai le sacrifice , et je vous dirai: Seigneur , Seigneur, qui êtes mon espérance et ma force , c'est vous qui m'avez animé, et soutenu dans ce jour de ma victoire.

« O Seigneur, Dieu, mon puissant secours! Vous couvrez ma tête au jour du combat.» ( Psaume 139,8)

Mais, mon Dieu, pourquoi tous ces combats et toutes ces guerres internes ? pourquoi est-ce que je trouve dans moi tant d'opposition à l'observation de votre Loi? la vie m'en
devient à charge.

« Pourquoi me mettre à charge à moi-même?» (Job 7,20)

Autant que je me sens de force avec votre secours, autant je me trouve de faiblesse dans mon propre fonds. Ce qui me soutient, mon Dieu, est que quiconque vous adore , doit regarder comme une vérité constante, que celui dont la vie se passe dans les épreuves et dans les tentations sera couronné après la victoire.

« Mais quiconque vous rend le culte qui vous est dû, se tient assuré que si vous l`éprouvez pendant sa vie, il sera couronné; si vous l`affligez, il sera délivré; et si vous le châtié, il pourra obtenir miséricorde. Car vous ne prenez pas plaisir à ce qui nous afflige; mais après la tempête vous rendez le calme; et après les larmes et les soupirs, vous nous comblez de joie.» ( Tobie 3,21)

Que si la fragilité humaine lui fait faire quelque chute, votre miséricorde, Seigneur, et votre bonté ne l'abandonneront pas. La perte et le malheur de vos créatures ne
sont point pour votre cœur un sujet de plaisir. Vous faites succéder le calme et la sérénité à la tempête , et la joie à la désolation et aux larmes. Puisque votre miséricorde est si grande, puisque votre grâce nous est nécessaire, et que nous sommes toujours aux prises avec nos passions, et avec les ennemis de notre salut , je vous invoquerai sans cesse , et je vous dirai : O Dieu, dont la force est au-dessus de nos pensées , écoutez la prière de ceux qui mettent en vous toute leur espérance.

«O Dieu dont la force l`emporte sur tous, écoute la voix des désespérés, tire-nous de la main des méchants et libère-moi de la peur!» ( Esther 4,1,19)

Délivrez-moi par une prompte victoire de la crainte que j'ai de vous offenser , en suivant mes passions : Hélas elles se multiplient et m'attaquent tous les jours de différentes manières.

« Seigneur, comme mes ennemis sont nombreux! Quelle multitude s`élevé contre moi!» (Psaume 3,2)


Prévenez-les , Seigneur , par votre grâce, affaiblissez leur vivacité , délivrez mon âme de leurs insultes.

«Levez-vous, O Seigneur, marchez contre lui, terrassez-le, délivrez mon âme du méchant». ( Psaume 16,13)

C'est dans vous et par vous que je vaincrai la tentation, quand elle serait aussi forte qu'un mur d'airain. Votre divine parole et vos saintes promesses y sont engagées :

« Soutenez-moi selon votre promesse et je vivrai; ne décevez pas mon espoir.» (Psaume 118,116)

Votre fidélité me doit en quelque sorte la grâce que votre bonté nous a promise : il s'agit de la vie éternelle ,et je ne serai pas confondu dans mon attente. Non, tandis que j'espérerai dans vous, je ne crains point que mon âme s'affaiblisse jusqu'à succomber.

« Rendez-moi justice, O Seigneur, car je fus intègre dans mes démarches, et, grâce à ma confiance dans le Seigneur, je n`ai pas vacillé. (Psaume 25,1)

Éprouvez-moi, Seigneur, que je sois exposé à la tentation, pourvu que vous allumiez dans mon âme le feu de votre divin amour. Je suis à vous Seigneur, j'ai été marqué à
votre sceau par les Sacrements:

« Je suis votre, sauvez-moi, puisque j`ai recherché vos préceptes.» ( Psaume 118, 94)

Vous me sauverez. Je suis dans les ténèbres, mais vous serez ma lumière :

«Le Seigneur est ma lumière et mon salut : qui craindrait-je? Le Seigneur est le rempart de ma vie, qui me fera trembler?» ( Psaume 26,1)

Je suis la faiblesse même , mais vous êtes ma force. Qui craindrais-je? vous êtes le protecteur de mon âme , qu'est-ce qui me ferait trembler? Vous êtes pour moi une forteresse , d'où je me rirai des efforts de mes ennemis, à l'abri de leurs attaques.

« Soyez pour moi un rocher ou me réfugier, une citadelle fortifiée pour me sauver; car mon rocher et ma forteresse c`est vous.» ( Psaume 70,3)

La puissance infernale mon ennemie, me verra avec dépit dans ce lieu inaccessible à ses efforts. La confusion sera son partage. Elle ne me dira plus : où est donc votre protecteur, où est votre Dieu.

« Mon ennemie le verra et sera couverte de honte. Elle qui me disait : Ou est l`Éternel ton Dieu?. Mes yeux se réjouiront a sa vue; et elle sera foulée au pieds comme la boue des rues.» ( Michée 7,10)

Mes yeux la verront avec dédain, elle ne me paraîtra digne que d'être foulée aux pieds. Je lèverai et j'attacherai sur vous mes regards, j'attendrai de vous mon salut , et vous m'exaucerez.

« Pour moi, je regarderai vers l`Éternel. Je mettrai mon espérance dans le Dieu de mon salut; Mon Dieu m`exaucera.» (Michée 7,7)

Après la victoire je vous chanterai ce Cantique d'actions de grâces. Vous m'avez délivré , Seigneur, par votre infinie miséricorde des Lions rugissants prêts à me dévorer.

« Vous m`avez délivré selon la multitude de vos miséricordes, des lions rugissants qui étaient prêts a me dévorer, des mains de ceux qui cherchaient à m`ôter la vie, et des afflictions qui m`assiégeaient de toutes part. Vous m`avez délivrez de la violence de la flamme dont j`étais environné.» (Ecclésiastique 51,4)

Vous m'avez dérobé aux efforts de ceux qui voulaient la mort de mon âme. Vous m'avez enlevé à la violence des tentations. Vous m'avez garanti de l'activité des flammes dont j'étais environné : Et au milieu des feux je n'en ai point ressenti les ardeurs. Que des remerciements immortels vous en soient rendus , ô Dieu Tout-Puissant ; C'est de vous par Jésus-Christ que me vient cette victoire.

« Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par Notre-Seigneur Jésus-Christ.» ( 1 Corinthiens 15,57)

Vous êtes un Dieu de paix. II est de votre gloire de nous faire écraser sous nos pieds la tête du tentateur , de satan notre ennemi et le vôtre ; et de nous préserver des périls de
la tentation.

« Le Dieu de paix écrasera bientôt satan sous pieds. Que la grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous!» ( Romains 16,20)

Quand vous l'aurez fait, mon Dieu, vous comblerez la mesure de vos grâces, en récompensant dans nous vos victoires , et nos faibles efforts. Vous rassasierez du fruit de l`Arbre de Vie qui est dans le ciel, celui qui fidèle à ses devoirs aura surmonté la tentation.

« A celui qui vaincra je donnerai à manger de l`Arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.» ( Apocalypse 2,7)


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Mar 4 Avr 2017 - 1:07

DE LA VIEILLESSE.

Pensées tirées des seuls Livres Saints,

Dieu porta dès le commencement du monde le redoutable arrêt de mort contre le premier homme prévaricateur et contre sa malheureuse postérité.

« Mais tu ne mangeras pas de l`arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour ou tu en mangeras, tu mourras.» ( Genèse 2,17)

Le jour même, lui dit-il, que vous mangerez le fruit défendu , vous deviendrez sujet à la mort , et vous en serez la victime : Voilà votre châtiment.

« Qui est celui qui peut vivre sans voir la mort?« ( Psaume 88,48)

Cet arrêt s'est toujours exécuté depuis. Quel est l'homme qui soit venu au monde , qui jouisse de la vie , et qui n'en doive pas subir la rigueur , qui ne doive pas payer le tribut à la mort ? Cependant la vie des hommes condamnés á mourir, s'étendait quelque fois avant le déluge jusques au-delà de neuf siècles.

« Tous les jours de Métushélah furent de neuf cent soixante-neuf ans, puis il mourut.» (Genèse 5,27)

Après ce grand et terrible évènement qui changea la surface de la terre , il y eut un nouvel ordre de choses. Le froid et le chaud, le temps de semer et celui de recueillir, l'hiver et l`été se sont succédés, comme la nuit et le jour.

«Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l`été et l`hiver, le jour et la nuit ne cesseront point.» (Genèse 8,22)  

La vie des hommes fut réduite alors à cent- vingt ans , par l`ordre du Seigneur ; peu d'hommes y sont arrivés , et moins encore ont passé ce terme.

«Car l`homme n`est que chair et ses jours seront de cent vingt ans.» (Genèse 6,3)

Du temps du roi David ( vers 950 av J.C.) la vie n'était plus que de soixante et dix ou quatre-vingt ans, et le reste une suite d'infirmités , de misères et de douleurs.

« Le total de nos années est de soixante-dix ans; et si nous sommes robustes, de quatre-vingts.» ( Psaume 89,10)

Les choses sont encore à présent sur le même pied. Les dernières années de notre vie , pendant lesquelles nous descendons insensiblement vers le tombeau, s'appellent la vieillesse. Rarement est-elle aussi heureuse que celle de Moïse, dans qui les sens ne furent aucunement affaiblis, à l'âge de cent vingt ans.

« Sa vue n`était point affaiblie, et sa vigueur n`était point passée.» ( Deutéronome 34,7)

Mais cette caducité de la vieillesse toute  assiégée qu'elle est par une foule de maux , peut cependant être utilement et saintement employée. Elle fournit à l'âme chrétienne des réflexions bien salutaires, et bien des motifs de détachement.

O vous donc à qui le Seigneur accorde ces années qui vous font envisager la mort de plus près: vous qui ne la voyez plus dans un vaste éloignement, et au travers d'une florissante jeunesse : Considérez combien la vie de l'homme est courte. Dieu seul connait le nombre de nos jours , et tous les efforts qu'on ferait pour aller au-delà sont inutiles.

«Si ses jours sont fixés, si tu as compté ses mois, Si tu en a marqué le terme qu`il ne saurait franchir.» ( Job 14,5)

Le corps se détruit peu à peu , et sa destinée est de retourner en terre. Mille années aux yeux du Seigneur sont comme le jour d'hier.

«Car mille années à vos yeux sont comme le jour d`hier, qui est passé, et comme une veille nocturne. Vous les ravissez, elles deviennent un songe au matin, comme une herbe verdoyante. Le matin elle fleurit et verdoie, le soir elle est coupée et se dessèche.» (Psaume 89,4)

Notre vie n'est donc en elle-même qu'un petit espace de temps. Quand elle est passée , elle n'est rien. L'homme est semblable à l'herbe qui fleurit le matin et dès le soir même est desséchée. Nous ne sommes que d'hier , et , tel est notre aveuglement nous semblons ignorer que notre vie est une ombre qui fuit , et qui disparaît.

«Car nous sommes d`hier, et nous ne savons rien. Nos jours sur la terre ne sont qu`une ombre.» (Job 8,9)

Nous mêlerons bientôt notre cendre à celle de nos pères , et nos yeux seront bientôt fermés à la lumière pour toujours.

« Il s`en ira se réunir à ses pères, qui jamais plus ne verront la lumière.» (Psaume 48,20)

Notre âme séparée de notre corps ira subir le jugement de son Créateur. Dans cet instant finiront tous nos projets , toutes nos espérances, tous ces desseins de fortune et de grandeur, qui nous ont occupez pendant notre vie.

« Quand sera envolé son souffle, il retournera à son limon; alors périront tous ses projets.» ( Psaume 145,4)

Notre corps, nos dépouilles mortelles auront l'horreur d'un sépulcre pour la maison de leur éternité : On les y portera en pompe, et ce lugubre appareil traversera tristement les places publiques. Nous laisserons nos biens à des héritiers avides et souvent ingrats. Ces charges , ces terres, ces richesses, fruits de nos travaux , et peut-être de nos injustices, tomberont a des étrangers.

« Ils laisseront leurs richesses a des étrangers.» (Psaume 48,11)

Tel est le sort qui nous attend , qui nous pend sur la tête.  

« Quel avantage celui qui travaille retire-t-il de sa peine?» ( Ecclésiaste 3,9)

N'est-ce pas là la destinée des travaux qui nous occupent? Ne comptons pas sur le souvenir des hommes , sur leurs éloges, sur leur reconnaissance: Outre l`inutilité de toutes ces choses à l'égard des morts , ceux qui ont vécu avant nous , sont maintenant oubliés : nous le serons à notre tour ; et ceux qui viendront dans la suite des temps, seront ensevelis comme nous dans la nuit d'un éternel oubli.

« On ne se souvient pas de ce qui est ancien; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux qui vivront plus tard.» (Ecclésiaste 1,11)

Pourquoi donc laisser inutilement s'écouler nos jours dans la vanité ? Les temps se hâtent de venir.

« Aussi fit-il se consumer rapidement leurs jours, et leurs années par une mort rapide.» ( Psaume 77,33)

« Ce qui les attend ne tardera pas.» ( Deutéronome 32,35)

Nos années s'accumulent avec une vitesse qu`on ne peut exprimer et l'éternité s'approche.

« Nous avons fini nos années ainsi qu`un soupir.» ( Psaume 89,9)

Notre vie se passe à ourdir des toiles d'araignées ; c'est-à-dire , dans des occupations frivoles.

La vraie sagesse ne sera-t-elle donc point le partage des vieillards , et ne comprendront- ils jamais en quoi consiste la solide prudence ?

« Ce n`est pas l’âge qui procure la sagesse. Ce n`est pas la vieillesse qui rend capable de juger.» (Job 32,9)

Seigneur, qu'est-ce donc que l'homme, et comment daignez - vous vous faire connaitre à lui ? Hélas : il n'est que faiblesse et que vanité jusqu'à la vieillesse. Il sait que ses jours volent et s'enfuient comme l'ombre d'un nuage , et il n'en sait pas faire un usage utile.

« O Seigneur, qu`est l`homme pour vous occuper de lui, un fils d`homme pour penser à lui? L`homme est semblable à un souffle d`air, ses jours, à l`ombre qui passe.» (Psaume 143, 3)

Ce qui rend la vieillesse estimable, ce qui fait sa gloire et sa couronne, n'est que la science du salut, et la crainte du Seigneur. Ce qui la rend vénérable et digne de respect , c'est d'être accompagnée de la vertu , et de marcher avec elle dans la voie de la justice.

« L`expérience consommée est la couronne des vieillard, et la crainte de Dieu est leur gloire.» ( Ecclésiastique 25,8)

Ce n'est point en comptant les années d'une vie inutile ou libertine qu'on doit juger de l'honneur qui est dû à un âge avancé,  c'est par la pureté de la vie , par la sagesse et le nombre des bonnes œuvres qu'on doit compter les années , et qu'on parvient véritablement à une vieillesse honorable.

« Les cheveux blancs sont une couronne d`honneur. C`est dans le chemin de la justice qu`on la trouve.» ( Proverbes 16,31)

« Parce que qui rend la vieillesse vénérable n`est pas la longueur de la vie, ni le nombre des années, mais la prudence de l`homme, qui tient lieu de cheveux blancs, et la vie sans tache qui est une heureuse vieillesse.» ( Sagesse 4,8)

Pensez donc efficacement, si vous l'avez jusqu'ici négligé, à faire désormais régner la piété dans votre cœur, et à vous remplir les mains d'actions saintes. Songez que la
décadence de votre corps approche: que, comme on voit dans les arbres de la campagne les feuilles naître et tomber dans leur temps; il en est ainsi des hommes,
dont les générations se succèdent les unes aux autres.

« Faites des œuvres de justice avant votre mort parce qu`on ne trouve point de quoi se nourrir dans le tombeau. Toute chair se fane comme l`herbe, et comme la feuille qui croit sur les arbres verts. Les unes naissent et les autres tombent; ainsi, dans cette race de chair et de sang, les uns meurent et les autres naissent.» (Ecclésiastique 14,17)

Les jeunes personnes donc vous êtes environné , vos propres enfants , vous avertissent de leur céder bientôt votre place. N'attendez pas à faire des œuvres de miséricorde que vous soyez aux prises avec la mort.

«Que rien ne vous empêche de prier toujours, et ne cessez point de vous avancer dans la justice jusqu`à la mort, parce que la récompense de Dieu demeure éternellement.» ( Ecclésiastique 18,22)

II est alors assez indifférent de laisser a des héritiers ou à des pauvres des biens qu'il faut quitter; cette œuvre de charité n`est pas alors d'un grand mérite devant Dieu , elle ne coûte pas beaucoup : Donnez tandis que vous pouvez vous-même, posséder. Alors vous jouirez d'une douce et sainte vieillesse, et le jour de votre mort- vous serez comblé des bénédictions de Dieu et des hommes.

« Celui qui craint le Seigneur se trouvera heureux a la fin de sa vie, et il sera béni au jour de sa mort.» (Ecclésiastique 1,13)

Si vous voulez un exemple illustre d'une sainte et courageuse vieillesse, vous le trouverez dans la personne d'Eléazar. C'était un homme qui, à la science de la Loi ,
à une vie pure , et à un âge avancé , joignait un port vénérable et un air majestueux. Ses amis touchés d'une fausse compassion ne lui demandaient autre chose pour conserver sa vie , pendant la persécution d'Antiochus , sinon qu'il voulut bien paraitre manger des viandes défendues.

( Notes: L’édit de persécution Antiochos « décrets d'Antiochus » ou « décrets de destruction » consiste en une série d’édits religieux imposés aux Juifs par Antiochos IV Épiphane ( roi helléniste) en 167 avant Jésus-Christ. Les Juifs se voient ordonnés de profaner le culte divin dans le Temple ainsi que le chabbat, les jours saints et la circoncision ; il leur est en outre interdit d’étudier la Torah ou de la respecter.)

« Éléazar, l`un des premier d`entre les docteurs de la Loi, qui était un vieillard d`un visage vénérable, fut pressé de manger de la chair de pourceau, et on voulait l`y contraindre en lui ouvrant la bouche de force. Mais lui, préférant une mort pleine de gloire a une vie criminelle, alla volontairement et de lui-même au supplice. Considérant ce qu`il lui faudrait souffrir en cette rencontre et demeurant ferme dans la patience, il résolut de ne rien faire contre la Loi pour l`amour de la vie. Ceux qui étaient présents, touchés d`une injuste compassion, à cause de l`ancienne amitié qu`ils avaient pour lui, le prirent a part, et le supplièrent de trouver bon qu`on lui apportât des viandes dont il lui était permis de manger, afin qu`on put feindre qu`il avait mangé des viandes du sacrifice, selon le commandement du roi et qu`on ne le sauvât pas de la mort.»  ( 2 Maccabées 6,18)

Mais ce grand homme rappelant à son esprit l'autorité que lui donnait sur tout le peuple et la noblesse de sa naissance , et son grand âge , choisit , sans balancer la mort. Il ne convient pas, dit-il , à ma vieillesse de dissimuler: Quoi je donnerai lieu aux jeunes Israélites de penser qu'à l'âge de quatre-vingt-dix ans Eléazar a quitté la Loi de son Dieu? Je leur dresserai des pièges pour conserver quelque reste d'une vie finissante ? je souillerai ma vieillesse d'une tache ineffaçable, et je m'attirerai l'exécration de tout mon peuple?

«Ils usaient donc de cette espèce d`humanité à son égard, par un effet de l`ancienne affection qu`ils lui portaient. Mais, pour lui, il commença à considérer ce que demandait de lui un âge et une vieillesse si vénérable, ces cheveux blancs qui accompagnaient la grandeur d`âme qui lui était naturelle, et cette vie innocente et sans tache qu`il avait menée depuis son enfance; et il répondit aussitôt selon les ordonnances de la Loi sainte établie de Dieu, qu`il aimait mieux descendre dans le tombeau que de consentir à ce qu`on lui proposait.  ( 2 Maccabées 6,22)

Non : quand même je pourrais éviter les supplices des hommes , pourrais-je me soustraire ni vif ni mort à la main du Tout-Puissant ?  je mourrai, et par une mort courageuse je serai digne de ma vieillesse: je laisserai à la jeunesse un exemple à imiter dans l'observation de nos saintes Lois. Il fut aussitôt conduit au lieu du supplice , et la tombant sous les coups : Seigneur à qui tout est connu , dit-il en gémissant , vous voyez que pouvant éviter la mort, je souffre les plus cruelles douleurs. Mais, mon Dieu , je les souffre volontiers pour vous. Ainsi mourut le grand Eléazar , imitez dans les occasions dangereuses sa fermeté et sa constance. Pensez que le monde est prêt à disparaitre pour vous : tous les objets de vos attachements s'évanouiront avec lui. La dernière heure n'est pas loin.

« Et le monde passe et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.» ( 1 Jean 2,17)



POUR LES PERSONNES AGÉES

Pensées tirées des seuls Livres Saints,

C'est vous, mon Dieu, qui avez pris soin de moi dès ma plus tendre jeunesse : c'est vous qui m'avez instruit dans votre sainte Loi. Tous les moments de ma vie sont vos bienfaits :
il ne me reste plus qu'à raconter vos merveilles, à vous donner des marques de ma reconnaissance pendant ce que vous me destiné encore d'années à vivre sur la terre.

«Car le nombre de mes années touche à son terme. Et je m`en irai par un sentier d`où je ne reviendrai pas.» ( Job 16,22)

Ces années , selon, les lois de la nature, sont en petit nombre. Les instants qui les composent s'ensevelissent à milliers dans la nuit du passé.

« Les jours de ma vie ont été peu nombreux.» (Genèse 47,9)

« Ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre.» ( Hébreux 11,13)

Le chemin dans lequel je marche ne souffre point de retour, Quand je rappelle à ma mémoire les années de mon pèlerinage sur la terre, car nous ne sommes que des voyageurs ici-bas, il me semble que mes jours se sont écoulés avec la vitesse d'un Courier qui traverse rapidement les campagnes , d'un Navire qui fend les ondes , poussé par le vent, ou d'un Aigle qui fond sur sa proie.

« Mes jours sont plus rapides qu`un courrier; Ils fuient sans avoir vu le bonheur.» (Job 9,25)

«Car mes jours s`évanouissent comme une fumée, et mes os brûlent comme un feu.» (Psaume 101,4)

Où plutôt ils se sont évanouis comme une fumée qui se dissipe dans l'air. II ne m'en reste plus qu'un léger souvenir.

« Mon souffle se perd, mes jours s`éteignent.» ( Job 17,1)

« Notre fin approchait, nos jours étaient accomplis.» ( Lamentations du Prophète Jérémie 4,18)

Je commence à sentir, mon Dieu, les tristes effets des années , à mesure que ce qui m'en reste diminue. La première vigueur de mon esprit s'affaiblit : mes genoux chancelants ne soutiennent plus mon corps avec la même fermeté : mes pas sont incertains et tremblants, ils m'annoncent la décadence et la fin de ma vie ; la mesure de mes jours sera bientôt comble. Le sommeil m'abandonne : mes yeux préviennent le lever de l'aurore , et je compte les heures de la nuit.

« Vous tenez mes yeux ouverts; je suis troublé et je ne puis parler. Je repasse les jours anciens, je me rappelle les années d`autrefois.» ( Psaume 76,5)

Les saints , ô mon Dieu , employaient ces moments tranquilles et le silence des ombres â songer aux merveilles que vous avez opérées dans les siècles passés, et aux longues durées des siècles à venir. Ils s'entretenaient avec les pensées de leur cœur, et roulaient dans leur esprit des réflexions salutaires.

« Je crie au sépulcre : « Tu es mon père!» a la vermine : c`est toi ma sœur.» ( Job 17,14)

Puisque mes jours ne font pas loin de leur terme, je vais faire succéder des pensées utiles aux pensées vaines et frivoles, aux projets de fortune ; aux espérances terrestres
qui ont jusqu'ici fait mon occupation , et mon tourment. Je vais m'occuper des années de l'éternité. Je vais méditer, Seigneur , sur la magnificence de vos ouvrages, et la grandeur de vos récompenses. J'élèverai mes mains vers vous, o mon Dieu, et mon âme dans la sécheresse et l'aridité attendra la rosée de votre grâce.

« Je me souviens des jours antiques, je médite sur toutes vos œuvres, je repasse les ouvrages de vos mains.» ( Psaume 142,5)

Quoiqu'avancé en âge, je ne sais point combien mon dernier jour est éloigné de l'heure présente , et si vous qui êtes l'Auteur de ma vie, n'en couperez pas bientôt la trame.

« Je ne sais point flatter, car mon Créateur me supprimerait sous peu.» ( Job 32,22)

« Faites-moi connaitre, o Seigneur, ma fin et quel est le nombre de mes jours, afin que je sache combien je suis caduc.» (Psaume 38,5)

C'est une permission que vous avez accordée à un homme selon votre cœur , de vous demander que vous lui fissiez connaître le nombre de ses années ,et les bornes de sa vie. II n'appartient point à un pécheur comme moi , il n'appartient point aux hommes en général de connaître les temps, et les moments marqués par votre Providence. Non : Seigneur , ils font réservez a votre souveraine Puissance.

« Il ne vous appartient pas de connaitre les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité.» ( Actes des Apôtres 1,7)

Nous ignorons même les événements du jour auquel nous touchons. Notre vie n'est qu'une vapeur légère qui parait un moment, et qui sera bientôt tout à fait dissipée.

«Vous qui ne savez pas ce que demain sera votre vie, car vous êtes une vapeur qui parait un instant puis disparait.» (Jacques 4,14)

Le nombre de nos années va rarement à un siècle : Eh , qu'est-ce qu'un siècle dans la vaste étendue de l'éternité? Hélas : c'est une goutte d'eau comparée à tout l'Océan.
C'est un grain de sable sur les rivages de la mer. C'est pour cela que vous qui êtes éternel , supportez nos faiblesses, et que vous exercez votre miséricorde sur nous.

« La vie de l`homme, même la plus longue n`est que de cent ans. Ce peu d`années, au prix de l`éternité, ne sera considéré que comme une goutte d`eau de la mer ou un grain de sable.» (Ecclésiastique 18,8)

Ce qu'il nous est donc permis ,et même ordonné de savoir, et ce qu'il est pernicieux d'ignorer, c'est que nous n'avons point ici-bas de demeure permanente, et que nous devons nous en procurer une éternelle , et qui soit heureuse.

« Car nous n`avons point ici de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir.» (Hébreux 13,14)

Voici donc , ô mon Dieu, l'objet qui rassemble mes plus ardents désirs. Oubliez, Seigneur , les péchés de ma jeunesse, de ce temps malheureux , où, conduit par un
esprit de vertige et d'ivresse, livré à la vivacité de mes passions, je vous ai quitté pour courir après les vaines joies, et les plaisirs insensés

« Oubliez les péchés de ma jeunesse, et mes fautes; selon votre miséricorde souvenez-vous de moi, au nom de votre bonté, O Seigneur.» ( Psaume 24,7)

Pardonnez - moi les fautes qu'une malheureuse et coupable ignorance m'a fait commettre: ne vous souvenez point, Seigneur, de nos anciennes iniquités. Ne me
rebuté pas, si je reviens vous dans ma vieillesse, lorsqu'abandonné de mes forces , il semble que ce soit pour moi une nécessité de me tourner vers vous.

« Ne vous souvenez plus contre nous des fautes des ancêtres.» (Psaume 78,8)

« Ne me rejetez pas au temps de ma vieillesse; quand mes forces ont décliné, ne m`abandonnez pas.» (Psaume 70,9)

Vous nous savez promis par un de vos Prophètes, Seigneur , et vous avez dit: Je les recevrai , et je les soutiendrai dans leur vieillesse, je les porterai entre mes bras
dans leur caducité : je les ai  créés , je ferai leur appui : oui , je les porterai moi-même, et je les ferai parvenir au salut.

« Jusqu`à votre vieillesse je serai le même. Jusqu`à votre vieillesse je vous soutiendrai. Je l`ai fait, et je veux encore vous porter, vous soutenir et vous sauver.» (Isaïe 46,4)

II est vrai , Seigneur , et je ne puis trop humblement le reconnaitre, j'ai à soutenir devant vous la confusion d'une jeunesse passée dans l'iniquité.

«Après m`être détourné, j`éprouve du repentir; et après avoir reconnu mes fautes, je frappe sur ma cuisse; je suis honteux et confus. Car je porte l`opprobre de ma jeunesse.» (Jérémie 31,19)

J`en rougis : pendant ce temps infortuné qui a été comme la nuit de ma vie , mes travaux n'ont point eu pour but ma sanctification ni votre gloire, je n'ai point amassé de mérites. Le reste de mes jours va prendre une autre face toute différente et votre abondante miséricorde fera porter à ma vieillesse des fruits de sainteté.

«Nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre.» (Luc 5,5)

O Dieu de bonté accordez-moi la même grâce qu'au vieillard Siméon.

«Il avait été divinement averti par le St-Esprit qu`il ne mourrait point avant d`avoir vu le Christ du Seigneur» (Luc 2,26)

Votre esprit Saint lui annonça dans son extrême vieillesse que les traits de la mort ne le frapperaient point , qu'il n'eût auparavant le bonheur de voir de ses yeux, et de tenir entre ses bras votre Fils unique , le Messie qui devait être la lumière du monde , et la gloire de votre peuple.

« Lumière pour éclairer les nations, et gloire d`Israël, ton peuple.» ( Luc 2,32)

Que je puisse à la fin de mes jours et dans ma dernière maladie , le recevoir dans ce Sacrement Auguste et sous les voiles qui le cachent à nos regards. Fortifié par
ce précieux gage de l'immortalité, je vous dirai alors comme Siméon : Il ne me reste plus désormais, ô mon Dieu, qu'à mourir en paix , puisque  je possède dans mon cœur l'Auteur de la vie ,et l'espérance d'une glorieuse Résurrection. Rompez maintenant les liens qui m'attachent à mon corps : que mon âme s'envole au séjour de la félicité , pour y célébrer vos louanges dans la compagnie des Justes qui m'attendent.

« Maintenant Seigneur, tu laisses ton serviteur s`en aller en paix, selon ta parole.» (Luc 2,29)

« Tirez-moi de la prison, afin que je rende grâces a votre nom. Les justes m`environneront quand vous m`aurez accordé ce bienfait.» ( Psaume 141,8)

Non, la mort n'aura plus, mon Dieu , d'horreur pour moi. J'en traverserai avec intrépidité les ombres: que pourrais-je craindre ? mon Dieu fera avec moi

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par MichelT le Ven 19 Mai 2017 - 1:23

DE LA JEUNESSE.

Pensées tirées des seuls Livres saints.

Mon Fils, souvenez-vous de votre Créateur, dans les plus beaux jours de votre jeunesse n` attendez pas à penser a lui , à le servir , à lui rendre des hommages constants, que vous soyez arrivé à l'hiver de votre âge , à ces années tristes de la vieillesse, qui déplaisent à ceux même qui y sont parvenus.

Mais souviens-toi de ton créateur pendant les jours de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années s`approchent ou tu diras : Je n`y prends point de plaisir.» ( Ecclésiaste 12,1)

Le Saint homme Tobie, si illustre dans sa piété, dans un âge semblable au vôtre, et dans la fleur de la jeunesse, ne se laissa jamais aller a rien de puérile; tout fut grave, tout fut vertueux dans lui. Il voyait tout le monde courir à l`adoration des veaux d`or et des fausses divinités que Jéroboam avait érigées; il n'imita point ce malheureux exemple, il fuyait avec horreur la compagnie des prévaricateurs , et fidèle au véritable Dieu , au Dieu de ses pères , il allait á Jérusalem lui présenter dans son Temple des hommages humbles et sincères : il lui offrait avec candeur les prémices de ses biens.

« Et quoi qu’il fût le plus jeune de tous ceux de la tribu de Nephtali, il ne fit rien paraitre dans toutes ses actions qui tint de l`enfance. Enfin quoique tous allassent adorer les veaux d`or que Jéroboam, roi d`Israël, avait faits, il fuyait seul la compagnie de tous les autres.» (Tobie 1,4)

Donnez au Seigneur, a son exemple, les prémices de votre âge. La jeunesse et la vertu ne sont point incompatibles. Rendez-vous de bonne heure attentif et docile à la science du salut.

«Honore l`Éternel avec tes biens. Et avec les prémices de tout ton revenu.» ( Proverbes 3,9)

La sagesse qui est un des plus précieux dons du Seigneur , vous accompagnera jusqu'à l'extrême vieillesse, semblable au Laboureur qui au printemps prépare la terre, et y répand le grain, dans l`espérance de la récolte, attendez les fruits de la sagesse qui seront accordez à vos travaux.

« Mon fils, dès votre premier âge, aimez à être instruit et vous acquerrez une sagesse qui vous durera jusqu`à la vieillesse. Approchez-vous de la sagesse comme celui qui laboure et qui sème, et attendez en paix ses excellents fruits.» (Ecclésiastique 6,18)

Vos peines ne seront pas grandes, et elles vous procureront bientôt des douceurs infinies. Si vous l'aimez cette sagesse, si vous la désirez ardemment, pratiquez la vertu ; soyez fidèle à vos devoirs , combattez , vainquez vos passions ; Dieu vous l'enverra du haut des cieux.

« Mon fils, si vous désirez la sagesse avec ardeur, conservez la justice, et Dieu vous la donnera.» (Ecclésiastique 1,33)

Vous êtes jeune , sans expérience, sans science, sans usage du monde, mais si vous étudiez la Loi de Dieu, si vous gardez les commandements du Seigneur qui est votre Père Céleste , si vous observez les Lois de l'Église votre Mère; si vous en faites votre lumière et le flambeau qui conduise vos pas , cette lumière divine vous rendra plus éclairé que vos maîtres, et plus sage que tous les vieillards qui n'en ont pas fait leur guide.

« Je suis petit et méprisé; mais je n`oublie pas vos préceptes.» (Psaume 118, 141)

« Mon fils, garde les préceptes de ton père. Et ne rejette pas l`enseignement de ta mère.» ( Proverbes 6,20)

« Je suis plus prudent que tous mes maitres, car de vos préceptes je fais ma méditation.» ( Psaume 118,99)

Un jeune homme ayant dit à Jésus-Christ qu'il avait observé les commandements de Dieu dès son enfance. Le Seigneur jeta sur lui des regards pleins de bonté et d'affection , il l'aima tendrement.

« Il lui répondit : Maitre, j`ai observé toutes ces choses dès ma jeunesse.» ( Marc 10,20)

Ce n'est qu'en écoutant avec respect les Lois du Seigneur et en réglant sa conduite sur la parole de Dieu, qu'un jeune homme marche dans la voie du salut, et qu'il y rentre s'il a eu le malheur d'en sortir.

« Comment le jeune homme se conservera t`il pur dans sa voie? En gardant vos paroles. ( Psaume 118,9)

Jusques à quand, jeunes personnes , aimerez-vous la bagatelle , l'oisiveté, les jeux, les vains plaisirs , et les amusements de l'enfance ? une expérience de bien des siècles vérifie le proverbe: que les habitudes contractées dans la jeunesse ne se détruisent point dans un âge plus avancé.

« Instruit l`enfant selon la voie qu`il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s`en détournera pas.» ( Proverbes 22,6)

Les jeunes personnes de l'un et de l'autre sexe ne sont-elles pas destinées aussi bien que les vieillards a bénir le Seigneur , et à le glorifier par la sainteté de leur vie ?

« Les jeunes gens et aussi les jeunes filles, les vieillards en même temps que les enfants; qu`ils louent tous le nom du Seigneur.»  (Psaume 148,12)

Cette sainteté qui est la vraie sagesse , est mille fois plus précieuse que la beauté, que la force , et que les autres agréments du corps si cher à la vanité. Si vous la cherchez dans les premières années de votre vie , vos efforts ne seront ni longs ni pénibles , elle vous préviendra, et vous la trouverez assise à votre porte.

« La Sagesse est plus estimable que la force, et l`homme prudent vaut mieux que le courageux.» ( Sagesse 6,1)

Voici un conseil d'une extrême importance. Ne donnez pas indiscrètement votre amitié à personne. Si vous trouvez quelqu'un qui aie la crainte du Seigneur , de l'amour pour la vertu, des mœurs pures, dont le caractère, et l'humeur vous convienne , cultivez-le , voyez-le souvent, faites-en votre ami; que vos pieds usent, s'il est possible, le seuil de sa porte.

« Mais tenez-vous sans cesse auprès d`un homme saint lorsque vous en aurez connu quelqu`un qui craint véritablement Dieu, dont l`âme a du rapport avec la votre, et qui prendra part à votre douleur lorsque vous aurez fait un faux pas dans les ténèbres.» (Ecclésiastique 37,15)

« Si vous voyez un homme sensé, allez le trouver dès le point du jour et que votre pied presse souvent le seuil de sa porte.» (Ecclésiastique 6,36)

II vous soutiendra si vous veniez à chanceler, et ses conseils affermiront vos pas. Avec ce secours vous prendrez toujours le bon parti , et vous marcherez dans la voie des élus et des justes.

« Tu marcheras ainsi dans la voie des gens de bien. Tu garderas les sentiers des justes.» (Proverbes 2,20)

Craignez , mon fils , et évitez avec soin le commerce des pécheurs. Vous en trouverez qui ne chercheront qu'à pervertir votre candeur, ils emploieront pour cela mille adresses : exhortations, reproches , railleries , descriptions animées.

«Mon fils, si des pécheurs veulent te séduire. Ne te laisse pas gagner. S`ils disent « Viens avec nous! Dressons des embuches, versons du sang. Tendons des pièges a celui qui se repose en vain sur son innocence.» (Proverbes 1,10)

Encore une fois , mon fils, ne vous laissez pas prendre à ces filets : n'entrez point en société de plaisirs avec eux. Ils prépareront des parties de divertissements et ils vous diront : venez partager nos joies avec nous, venez goûter la douceur de nos amusements. N'y allez pas , mon fils : toutes leurs démarches ne tendent qu'au crime. Sachez que celui qui se livre à la compagnie des libertins, leur deviendra bientôt semblable , il sera dans peu aussi corrompu qu'eux.

«Celui qui se joint aux femmes prostituées perdra toute honte; il sera la pâture de la pourriture et des vers et son âme sera retranchée du rang des vivants.» (Ecclésiastique 19,3)

Qu'arrivera-t'il ? les maux les plus affreux l'accueilleront : il sera la proie de la pourriture et des vers ; il deviendra un exemple effrayant pour tous les autres, et la triste et douloureuse décadence de son corps le conduira avant le temps à une mort honteuse et funeste.

«Afin que tu conserves la réflexion. Et que tes lèvres gardent la connaissance. Car les lèvres de l`étrangère distillent le miel, et son palais est plus doux que l`huile. (Proverbes 5,2)

O vous , qui êtes encore au printemps de votre âge , soyez en garde contre les pièges que vous dresseront les personnes d'un sexe différent. Le désir de séduire votre innocence fera couler de leurs lèvres la douce persuasion. Elles mettront en œuvre contre vous toutes les ruses que l'amour peut inspirer : louanges , présents, assiduités , complaisances , manières brillantes et flatteuses , petits soins , attentions : jeune personne , ne donnez pas à une passion si cruelle et si traîtresse , la fleur de vos années.

« De peur que tu ne livres ta vigueur a d`autres, et tes années a un homme cruel.» (Proverbes 5,9)

Ne vous y trompez pas : ses commencements qui paraissent remplis de tant de charmes , ont des suites plus amères que l'absinthe , et les coups qu'elles portent dans le cœur, sont plus douloureux que les coups d'un glaive à deux tranchants.

«Mais à la fin elle est amère comme l`absinthe. Aigue comme un glaive a deux tranchants.» (Proverbes 5,4)

Tandis que vous le pouvez , et que vos passions n'ont point encore jeté de profondes racines dans votre âme , accoutumez-vous á leur résister, n'en suivez pas le mouvement et l`impression. Opposez votre raison et votre foi à vos désirs.

«Ne vous laissez point aller à vos mauvais désirs, et détournez-vous de votre propre volonté. Si vous contentez votre âme dans ses désirs déréglés, elle vous rendra la joie de vos ennemies.» ( Ecclésiastique 18,30)

Si vous accordez à votre cœur ce qu'il souhaite , vous en deviendrez l'esclave , et vous serez le jouet, de vos plus cruels ennemis , qui sont les démons (anges déchus).
Vous verrez dans Babylone des dieux d'or et d'argent, a qui on rend les honneurs suprêmes , à qui on offre des sacrifices : C'est-à-dire , vous verrez dans le monde où
vous allez entrer, l'or, la grandeur, le jeu et le plaisir érigez en autant de divinités. On leur offre tous les jours des sacrifices , on tâche de se les rendre favorables ,
on les adore.

«Mais maintenant vous verrez à Babylone des dieux d`or et d`argent, de pierre et de bois, que l`on porte sur les épaules, et qui se font craindre par les nations. Prenez donc bien garde de ne pas imiter la conduite de ces étrangers.» ( Baruch 6,3)

N'allez pas, mon fils , devenir un de leurs adorateurs. Mais quand vous serez témoin de ce malheureux culte ; dites dans votre cœur : c'est vous seul , ô mon Dieu , qu'il faut adorer c'est vous seul qui mérité nos hommages. Croissez et fortifiez-vous en esprit et en vertu.

« L`enfant croissait et se fortifiait en esprit.» ( Luc 1,80)

Ne craignez point: quand même votre père et votre mère vous abandonneraient , ou vous seraient enlevés par la mort, le Seigneur ne vous abandonnera pas , il vous prendra sous sa protection.

« Que mon père et ma mère m`abandonnent, le Seigneur, lui, me recevra.» (Psaume 26,10)

II a souvent découvert aux jeunes personnes vertueuses, par un effet de sa bonté , ce qu'il avait caché à la prudence et à la sagesse du siècle.

« Je te loue Père, Seigneur du Ciel et de la Terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélés aux enfants.» (Luc 10,21)

Soyez toujours fidèle á l'obéissance que vous devez á ceux donc Dieu s'est servi pour vous donner la vie. Rien n'est plus juste , et c'est le premier commandement auquel Dieu ait attaché une récompense temporelle , qui est une vie longue et une heureuse vieillesse.

« Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.» (Éphésiens 6,1)


la suite bientôt

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensées et Sentiments de Piété tirés des seuls livres saints sur divers sujets - France - 1732

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum