Aimer, mais de l'amour de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aimer, mais de l'amour de Dieu

Message par etienne lorant le Mer 12 Oct 2016 - 11:15

Le mercredi de la 28e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 5,18-25.
Frères, si vous vous laissez conduire par l’Esprit, vous n’êtes pas soumis à la Loi. On sait bien à quelles actions mène la chair : inconduite, impureté, débauche, idolâtrie, sorcellerie, haines, rivalité, jalousie, emportements, intrigues, divisions, sectarisme,
envie, beuveries, orgies et autres choses du même genre.
Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité,douceur et maîtrise de soi. En ces domaines, la Loi n’intervient pas. Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses convoitises.Puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 11,42-46.
En ce temps-là, Jésus disait : « Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous payez la dîme sur toutes les plantes du jardin, comme la menthe et la rue et vous passez à côté du jugement et de l’amour de Dieu. Ceci, il fallait l’observer, sans abandonner cela. Quel malheur pour vous, pharisiens, parce que vous aimez le premier siège dans les synagogues, et les salutations sur les places publiques. Quel malheur pour vous, parce que vous êtes comme ces tombeaux qu’on ne voit pas et sur lesquels on marche sans le savoir. » Alors un docteur de la Loi prit la parole et lui dit : « Maître, en parlant ainsi, c’est nous aussi que tu insultes. » Jésus reprit : « Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous, parce que vous chargez les gens de fardeaux impossibles à porter, et vous-mêmes,vous ne touchez même pas ces fardeaux d’un seul doigt.
»


Cy Aelf, Paris

A la condamnation par Jésus de la pratique superficielle de la foi, correspond bien une fausse adhésion au message de l’Évangile. En effet, si l’Évangile est parvenu à bouleverser le rapport des hommes à Dieu, ce n'est pas pour que l'homme se laisse entraîner à vivre selon ses goûts, ses instincts et ses passions. Les Galates semblent être tombés dans l'excès inverse; ils se sont servis du message chrétien
pour se détacher de toute morale et retomber ainsi dans un autre esclavage. Saint Paul réagit donc vigoureusement: la religion chrétienne n'est certes pas un retour au paganisme !

Bien au contraire, ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses convoitises. Comment donc faut-il vivre désormais ?  Tout simplement en se laissant guider par l'Esprit. Mieux encore : il s'agit d'aimer en nous laissant guider par l'Esprit saint. Sur ce thème, j'ai toujours, bien vivant en moi, le souvenir des trois premières années qui ont suivi ma propre conversion. Tout était Joie dans le service rendu à autrui. Si c'est moins apparent aujourd'hui qu'autrefois -  à mes propres yeux, afin que je ne me fixe pas dans la présomption d'avoir atteint le but.

Bien au contraire, la misère qui commence à s'étendre partout, avec de la violence et des menaces d'agression, m'oblige à me laisser entraîner par la foi, vers une manière de vivre et d'être qui serait entièrement soumise aux injonction de l'Esprit. "Bienheureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde" !

En fin de journée, hier, deux jeunes hommes sont entrés dans la boutique pour demander de l'argent. De la façon dont ils se riaient de moi, j'ai bien compris qu'il n'y avait pas de dialogue possible. Comme l'année passée, je vais donc travailler porte close, avec une alarme, et la (fausse) caméra de surveillance... Cela me cause une tristesse dont je dois absolument me détacher.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum