Fête des saints Simon et Jude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fête des saints Simon et Jude

Message par etienne lorant le Ven 28 Oct 2016 - 18:45

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 2,19-22.
Frères, vous n'êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous êtes membres de la famille de Dieu,car vous avez été intégrés dans la construction qui a pour fondations les Apôtres et les prophètes; et la pierre angulaire, c’est le Christ Jésus lui-même. En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 6,12-19.
En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître. Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies ; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.


Cy Aelf, Paris

Le choix des textes, en cette fête des saints Simon et Jude, pose la question de savoir dans quelle mesure seuls celles et ceux qui ont été choisis pour être des apôtres doivent être considérés comme des représentants de l'autorité dans l’Église. En effet, celles et ceux à qui l'apôtre Paul sont non seulement "membres de la famille de Dieu", mais encore : "concitoyens des saints". A ce sujet, notre prêtre nous a rappelé le cas de saint Étienne, simple diacre, dont le rôle principal était le service aux tables dans la première communauté chrétienne à Jérusalem. Mais la qualité de sa foi le conduisit à devenir le tout premier des martyrs.

Telle est la force de l’Église, aujourd'hui encore. En effet, les ennemis de l’Église agissent contre elle en considérant que celle-ci est construite à la manière humaine. Jusqu'alors - c'est-à-dire : jusqu'à la résurrection du Christ, il suffisait, en effet, de mettre à mort le le chef d'un mouvement jugé "séditieux", pour que son message disparaisse pour de bon. Or, dans l’Église, c'est pratiquement l'inverse qui se produit. Le martyre d'un juste devant Dieu ne fait qu'accroître le nombre de ses témoins.

En effet, comme le dit si bien saint Paul : nous sommes tous appelés à devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum