Promptitude du pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Promptitude du pardon

Message par etienne lorant le Lun 7 Nov 2016 - 16:57

Le lundi de la 32e semaine du temps ordinaire

Lettre de saint Paul Apôtre à Tite 1,1-9.
Si je t’ai laissé en Crète, c’est pour que tu finisses de tout organiser et que, dans chaque ville, tu établisses des Anciens comme je te l’ai commandé moi-même. L’Ancien doit être quelqu’un qui soit sans reproche, époux d’une seule femme, ayant des enfants qui soient croyants et ne soient pas accusés d’inconduite ou indisciplinés. Il faut en effet que le responsable de communauté soit sans reproche, puisqu’il est l’intendant de Dieu ; il ne doit être ni arrogant, ni coléreux, ni buveur, ni brutal, ni avide de profits malhonnêtes; mais il doit être accueillant, ami du bien, raisonnable, juste, saint, maître de lui. Il doit être attaché à la parole digne de foi, celle qui est conforme à la doctrine, pour être capable d’exhorter en donnant un enseignement solide, et aussi de réfuter les opposants.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 17,1-6.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Il est inévitable que surviennent des scandales, des occasions de chute; mais malheureux celui par qui cela arrive ! Il vaut mieux qu’on lui attache au cou une meule en pierre et qu’on le précipite à la mer, plutôt qu’il ne soit une occasion de chute pour un seul des petits que voilà. Prenez garde à vous-mêmes ! Si ton frère a commis un péché, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. » Les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : “Déracine-toi et va te planter dans la mer”, et il vous aurait obéi. »


Les textes de ce jour, tant celui de l’Évangile que l'épître de saint Paul à Tite, instaurent dans l’Église une autorité des uns sur les autres, nécessaire en toute institution humaine.
Ce qui différencie cette autorité des autres constructions humaines, c'est - dans le chef des responsables, de ne pas trancher systématiquement entre les uns et les autres.
Untel a commis une faute ? Qu'il soit réprimandé; mais s'il se repend avec sincérité, qu'il soit pardonné et relevé, puisque nous sommes, toutes et tous des êtres soumis aux pressions et aux tentations de ce monde.

Ceci est tout à fait clair dans la bouche de Jésus lui-même qui déclare : "Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. »

Cela peut paraître exagéré, voire même dangereux pour l'institution entière, néanmoins, c'est la volonté du Seigneur. De nombreux prêtres ont été mis en accusation sous le motif d'abus de confiance et d'autorité. De l'extérieur, la réaction des autorités de l’Église est souvent estimée faible, lente, peu coopérative.
Mais en réalité, du simple diacre jusqu'au Pape lui-même, la règle concernant les jugements est de tenir compte du repentir et de la volonté du Seigneur lui-même.
En saint Matthieu 18, on peut lire encore : " Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Sera-ce jusqu'à sept fois? Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois. "

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum