L'Agneau et la bête, le six et le sept

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Agneau et la bête, le six et le sept

Message par etienne lorant le Mer 23 Nov 2016 - 17:46

Le mercredi de la 34e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Apocalypse 15,1-4.
Moi, Jean, j’ai vu dans le ciel un autre signe, grand et merveilleux : sept anges qui détiennent sept fléaux; ce sont les derniers, puisque s’achève avec eux la fureur de Dieu. J’ai vu comme une mer de cristal, mêlée de feu, et ceux qui sont victorieux de la Bête, de son image, et du chiffre qui correspond à son nom : ils se tiennent debout sur cette mer de cristal, ils ont en main les cithares de Dieu. Ils chantent le cantique de Moïse, serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 21,12-19.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous amènera à rendre témoignage.
Mettez-vous donc dans l’esprit que vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront ni résister ni s’opposer. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous.
Vous serez détestés de tous, à cause de mon nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie. »


Cy Aelf, Paris

Tout à la fin, c'est l'amour de Dieu qui l'emportera sur toutes les manœuvres du mal qui, de notre temps encore, continue de pervertir l'humanité, en répandant toutes sortes de nouveautés susceptibles d'ajouter sans fin des plaisirs à ses désirs.

Pour notre prêtre, c'est une nouvelle époque sombre pour l'humanité, qui en a connu d'autres, notamment par les guerres mondiales durant lesquelles les hommes ont semblé vouloir s'anéantir eux-mêmes.
Cependant, pour quiconque d'entre les hommes accueille la parole de Dieu, le mal peut être écarté et anéanti dans l'amour.

La clé de notre salut réside dans cette invitation à la persévérance :
"C’est par votre persévérance que vous garderez votre vie." Persévérer dans le bien, à cause de l'amour de Dieu, voici bien le chemin tout droit que nous avons choisi d'emprunter. Bien sûr, suivre ce chemin ne sera pas simple certains jours, mais l'essentiel est que nos cœurs soient constamment tournés vers l'amour dont nous sommes aimés.

Ce qui entrave notre marche et nous fait chuter ou reculer avant de repartir, c'est bien le démon, "la Bête" et de son chiffre : car ce chiffre se rapproche toujours du "Sept" - mais il ne l'atteint jamais ! Telle est la Bête encore en notre temps: elle fait croire que "tout est permis, tout est possible" ... sauf le salut qui vient de Dieu. Ne nous laissons pas nous égarer sur le chemin !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum