Vivre dans l'essentiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vivre dans l'essentiel

Message par etienne lorant le Sam 26 Nov 2016 - 10:38

Le samedi de la 34e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Apocalypse 22,1-7.
Moi, Jean, l’ange me montra l’eau de la vie: un fleuve resplendissant comme du cristal, qui jaillit du trône de Dieu et de l’Agneau. Au milieu de la place de la ville, entre les deux bras du fleuve, il y a un arbre de vie qui donne des fruits douze fois : chaque mois il produit son fruit ; et les feuilles de cet arbre sont un remède pour les nations. Toute malédiction aura disparu. Le trône de Dieu et de l’Agneau sera dans la ville, et les serviteurs de Dieu lui rendront un culte; ils verront sa face, et son nom sera sur leur front. La nuit aura disparu, ils n’auront plus besoin de la lumière d’une lampe ni de la lumière du soleil, parce que le Seigneur Dieu les illuminera ; ils régneront pour les siècles des siècles. Puis l’ange me dit : « Ces paroles sont dignes de foi et vraies : le Seigneur, le Dieu qui inspire les prophètes, a envoyé son ange pour montrer à ses serviteurs ce qui doit bientôt advenir. Voici que je viens sans tarder. Heureux celui qui garde les paroles de ce livre de prophétie. »




Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 21,34-36.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »


© AELF, Paris

Les beuveries, l'ivresse et les soucis de la vie sont mis sur le même pied par Jésus. On pourrait croire que les hommes soucieux sont plus proches du Seigneur que ceux qui cultivent les plaisirs, mais il n'en est rien: si les soucis sont devant Dieu comme l'ivresse, c'est du fait qu'ils éloignent l'homme de la vraie foi.

L'attitude qui convient le mieux, c'est la prière en tout temps. Le travail peut devenir prière et offrande, tout autant que le repos qui renouvelle les forces. C'est un équilibre à rechercher dans toutes les circonstances de la vie. Il faut pouvoir, en prière, tournés vers le Seigneur, pouvoir présenter au Seigneur nos joies comme nos chagrins.

Cette attitude d'équilibre de la prière est un chemin sûr : nos joies doivent être offertes et présentées au Seigneur de la même façon dans la prière: avec confiance.

Il s'agit bel et bien d'un exercice de détachement continuel du matériel vers le spirituel. Avec l'âge, quelques-uns atteignent ainsi un détachement certain à l'égard de tous les évènements qui surviennent; ils ne sont jamais pris à l'improviste, car ils ne sont plus sujets de la terre, car leurs sont tournés vers le Seigneur en tout temps.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum