La maison bâtie sur le Roc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La maison bâtie sur le Roc

Message par etienne lorant le Jeu 1 Déc 2016 - 17:58

Le jeudi de la 1ère semaine de l'Avent

Livre d'Isaïe 26,1-6.
Prenez appui sur le Seigneur, à jamais, sur lui, le Seigneur, le Roc éternel. Il a rabaissé ceux qui siégeaient dans les hauteurs, il a humilié la cité inaccessible, l’a humiliée jusqu’à terre, et lui a fait mordre la poussière. Elle sera foulée aux pieds, sous le pied des pauvres, les pas des faibles.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,21.24-27.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ce n’est pas en me disant : “Seigneur, Seigneur !” qu’on entrera dans le royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est aux cieux. Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc. Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »


Cy Aelf, Paris

Le roc, dans les deux lectures, c'est la foi effectivement mise en œuvre - et dans l'humilité. Ils sont nombreux, celles et ceux qui, dans le silence, sans aucune recherche de renommée, ont confié au Seigneur leur vie et leur salut. Ils sont parmi nous, ils n'élèvent jamais la voix, ils sourient quand on les croisent, mais on ne les reconnaît vraiment que du fait qu'ils n'ont jamais évoqué leurs droits, ni cherché les premières places.

Telle est la petite sacristine que je croise de temps à autre ... mais depuis près de vingt ans ! Jamais je ne l'ai vu discuter à la sortie de la messe - et ce silence volontaire est devenu le mien. Après avoir communié, se réjouir intimement est la meilleure attitude.

La maison bâtie sur le roc est bien celle qui a été fondée sur une foi sans mélange et sans regard en arrière. Elle est tournée vers le Seigneur de jour en jour et d'année en année, toujours active mais dans l'ombre. Plutôt que de craindre le lendemain ou de s'émouvoir sur le temps qu'ils vivent, les fidèles qui ont bâti sur le roc traversent les années et les épreuves sans jamais émettre une plainte. Ils poursuivent leur marche vers le Royaume sur un chemin qu'ils sont seuls à connaître.

Pour ma part, le roc sur lequel tout repose, c'est de vivre d'une Eucharistie à l'autre, quels que soit le temps, la difficulté, le silence, la chaleur ou le froid, l'ombre ou la lumière. C'est pas après pas que l'on entre dans le Royaume

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum