Le centenaire des apparitions de la St-Vierge Marie à Fatima – Portugal en 1917 –

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le centenaire des apparitions de la St-Vierge Marie à Fatima – Portugal en 1917 –

Message par MichelT le Mar 31 Jan 2017 - 22:44

Le centenaire des apparitions de la St-Vierge Marie à Fatima – Portugal en 1917 –

L`année 2017 est le centenaire des apparitions de Notre Dame à Fatima au Portugal.

La Vierge contre le communisme et le nazisme

Le communisme a été condamné dès l`origine de l`Église. Deux ans avant que Karl Marx ne publie le Manifeste du parti communiste, Pie IX dans l`Encyclique Qui Pluribus, qualifiait le communisme de « doctrine monstrueuse, tout à fait contraire au droit naturel lui-même, qu`on l`admette, et ce sera la destruction de tout droit, de toute institution, de toute propriété, de la société elle-même.» Ses successeurs jusqu`à Pie XII, ont renouvelés et précisés cette condamnation. Une condamnation qui était triple : la doctrine économique et sociale du communisme, en prônant la spoliation de la propriété privée et son étatisation, est contraire à la doctrine sociale de l`Église; la conquête du pouvoir et l`exercice du pouvoir par les communistes se fondent sur la violence et le mensonge. Finalement, le communisme professe un matérialisme athée, et arrivé au pouvoir, persécute l`Église.
Le 20 eme siècle a été le siècle de l`arrivée au pouvoir du communisme : en 1917 dans l`ancien Empire russe, de 1945 à 1947 dans huit pays d`Europe orientale et en Corée du nord, en 1949 en Chine, en 1954 au Nord Vietnam, à partir de 1959 à Cuba, dans les années 1970 dans les divers pays d`Afrique, d`Amérique latine et d`Asie.

Apparition de Fatima et le communisme

L`apparition de la Vierge à Fatima a été parfois présentée sous le seul angle de la lutte de l`Église contre le communisme. Bien sur la coïncidence est frappante : la Vierge apparait l`année même ou pour la première fois dans le monde une révolution communiste triomphe. Mais il faut remarquer aussi que le communisme ou la Russie ne sont pas l`objet central du message de Fatima. La Russie, en train de devenir communiste au moment où la Vierge apparait, entrainera des maux immenses, mais ces maux ne sont qu`une partie des maux qui, de manière plus générale, affectent toute l`humanité et amènent nombre d`hommes à la perdition. Aussi les passages du message de Fatima qui concernent le Russie et le communisme ne sont pas un appel à une croisade sacrée. Les demandes de la Vierge sont d`ordre uniquement spirituel.

La Russie est évoquée pour la première fois dans les apparitions de Fatima, le 13 Juillet 1917, lors du fameux secret. La deuxième partie de ce secret est relative à la seconde guerre mondiale, et à la Russie, rappelons-en les termes d`après le quatrième Mémoire rédigé par Sœur Lucie en 1941 : «Si l`on ne cesse d`offenser Dieu, sous le règne de Pie XI commencera une autre guerre, pire. Quand vous verrez une nuit éclairée par une lumière inconnue, sachez que c`est le grand signe, que Dieu vous donne, qu`il va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la famine, de persécutions contre l`Église et le St-Père. Pour l`empêcher, je viendrai demander la consécration de la Russie a mon Cœur Immaculée et la Communion réparatrice des premiers samedis. Si l`on écoute mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix. Sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l`Église. Les bons seront martyrisés, le St-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. Finalement mon Cœur Immaculé triomphera. Le St-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera accordé au monde un certain temps de paix.»

Les apparitions de Fatima

L`histoire commence en 1915, Lucia dos Santos, une petite fille de 8 ans du hameau d`Aljustrel au centre du Portugal, gardait fréquemment le troupeau familial avec trois compagnes. A trois reprises, entre avril et octobre, elle aperçoit une figure semblable à une statue de neige, que les rayons du soleil rendaient un peu transparente. Elle écrira que c`était comme un nuage plus blanc que la neige, quelque chose de transparent ayant forme humaine. La manifestation était assez indistincte et silencieuse. Les trois compagnes de Lucie avaient aussi vue la même chose à trois reprises et a plusieurs jours d`intervalle.

Ces manifestations ne suscitèrent que la moquerie dans l`entourage familial pourtant très croyant. Elles ne trouveront leur signification qu`en 1916. Cette année-là, elle alla garder son troupeau avec ses cousins Jacinthe et François Marto, âgés de 6 ans et de 8 ans. Sur la colline de Cabeco, un jour de printemps 1916, alors qu`ils jouaient, « un vent assez fort secoua les arbres et nous fit lever les yeux pour voir ce qui se passait». Ils aperçurent   un jeune homme de quatorze ou quinze ans, plus blanc que la neige, que le soleil rendait transparent comme s`il était en cristal et d`une grande beauté. Lucie reconnut en lui l`étrange et silencieux visiteur de l`année précédente, mais cette fois elle distinguait nettement son apparence. Il s`approcha des enfants et dit : « Ne craignez pas! Je suis l`Ange de la Paix. Priez avec moi.»

L`Ange s`agenouilla et dit : « Mon Dieu, je crois, j`adore, j`espère et je Vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n`adorent pas, qui n`espèrent pas, qui ne Vous aiment pas.»

Après avoir répété cette prière trois fois, il se releva et dit : Priez ainsi. Les Cœurs de Jésus et de Marie sont attentif à la voix de vos supplications. Puis il disparut.

Le mystérieux personnage de 1915 avait donc révélé son identité et délivré un message. On ne peut que remarquer les grandes concordances entre les apparitions angéliques dans le Nouveau Testament et celle de Fatima. L`Ange qui apparait à Marie de Magdala le jour de la Résurrection « est comme l`éclair, et son vêtement blanc comme neige» ( Matthieu 28,3). L`Ange quand il apparait a Zacharie ( Luc 1,3), a la Vierge Marie lors de l`Annonciation ( Luc 1,30) ou aux bergers lors de la nuit de Noel ( Luc 2,10), avaient immédiatement rassuré ceux à qui il se manifestait en disant « Ne craignez pas».

Une autre apparition de l`Ange eut lieu au cœur de l`été. L`Ange leur demanda de prier davantage et de faire des sacrifices et d`accepter « avec soumission les souffrances que le Seigneur vous enverra.» Autre élément nouveau, il se présenta comme l`Ange du Portugal.

Une troisième apparition eut lieu à l`automne de 1916 mais plus solennelle. Elle s`accompagna d`une théophanie eucharistique et d`une communion miraculeuse. L`Ange apparu, tenant en sa main gauche un calice sur lequel était suspendu une Hostie de laquelle tombaient quelques gouttes de sang dans le calice. Après avoir récité une prière « en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences » qui offensent Jésus présent dans le tabernacle, il fit communier les trois enfants, répéta trois fois la prière et disparu. L`Ange ne devait plus apparaitre.

Ces trois apparitions de l`Ange du Portugal sont importante à plusieurs titres. D`une part elles servent à préparer les enfants aux apparitions de la Vierge qui surviendront plus tard et commencent à familiariser les enfants avec le monde surnaturel. Elles rappellent aussi aux Chrétiens, qu`il existe non seulement des Anges gardiens personnels, mais aussi des Anges chargés de garder une nation entière.

En 1916, les enfant n`ont parlé a personne de ces apparitions angéliques, Lucie se souvenant sans doute des moqueries relatives aux manifestations de 1915.
La première apparition de la Vierge Marie eut lieu le 13 mai 1917. Les voyants furent les mêmes que en 1916. Il y eu cinq autres apparitions cette année-là. Toutes eurent lieu dans la Cova de Istria en pleine journée.

La Vierge apparut « comme un Dame toute vêtue de blanc, plus brillante que le soleil, qui rependait autour d`elle une lumière plus vive qu`un verre de cristal traversé par les rayons du soleil le plus ardent.» Lors de la première apparition, la Vierge commença par rassurer les trois enfants : « N`ayez pas peur, je ne vous ferez pas de mal.» Dès le départ, le nombre et la date des apparitions est fixé. La Vierge déclare en effet : « je ne suis venue que pour vous demander de venir ici six mois de suite, le 13 de chaque mois, a cette même heure. Plus tard je vous dirai ce que je veux. Ensuite je reviendrai une septième fois.»

Elle est donc apparue les 13 mai, 13 juin, 13 juillet, 19 aout, 13 septembre et 13 octobre 1917. Le 13 aout a été empêché parce que les autorités civiles, hostiles et inquiètes du vaste mouvement de curiosité et de ferveur qui s`était manifesté lors de la précédente apparition, étaient venues arrêter les enfants et les conduire en prison. Ils y passèrent un jour et une nuit.

Les fidèles massés le 13 aout ne virent pas la Vierge mais furent témoins de faits étonnants – des coups de tonnerre et des éclairs dans un ciel bleu pur et un nuage blanc qui vient se poser sur le chêne des apparitions.

Lucie est l`interlocutrice privilégiée de la Vierge dans toutes ses apparitions. La Vierge s`adresse à elle et non aux autres voyants et Jacinthe et François voient la Vierge mais ne lui parle pas. Les messages de la Vierge sont empreint d`une grande clarté : a Lucie elle dit « de supporter les souffrances envoyées par Dieu « en acte de réparation pour les péchés par lequel Il est offensé et de supplication pour la conversion des pécheurs, de réciter son chapelet tous les jours et d`apprendre à lire.»

La Vierge se présente comme Notre-Dame du Rosaire et demande qu`une chapelle soit construite.

Ces apparitions ont ceci de particulier qu`on y insiste beaucoup sur les fins dernières : l`Enfer, le Purgatoire, le Paradis. Dès le premier jour la Vierge promet aux trois enfants qu`ils iront au Ciel. Le 13 Juillet, les enfants recevront une vision de l`Enfer.

A Fatima la Vierge demande des sacrifices pour soi et pour les autres. «Beaucoup d’âmes vont en Enfer parce qu’il n`y a personne qui se sacrifie et prie pour elles.» dit la Vierge le 19 aout 1917. Cette affirmation a été reprise par le Pape Pie XII dans son encyclique Mystici Corporis Christi : « Mystère redoutable que l`on ne méditera sans doute jamais assez.» Le salut d`un grand nombre d’âmes dépend des prières et des mortifications volontaires supportées a cette fin des membre du corps mystique du Christ ( les chrétiens) et du travail de collaboration que les pasteurs, les fidèles, les pères et mères de familles doivent apporter a notre divin Sauveur.

Sœur Lucie expliquera en 1943 :« Voilà maintenant la pénitence que le bon Dieu demande : le sacrifice que chacun doit s`imposer pour mener une vie de justice dans l`observance des Commandements et de la Loi divine.»

En juillet 1917, lors de la troisième apparition, le thème du Cœur Immaculée de Marie apparait comme central. Non seulement il figure dans les intentions de la prière de réparation qui doit accompagner les sacrifices que chacun est appelé à faire mais il est au cœur de ce que l`on appelle « le secret de Fatima» révélé ce jour-là au trois voyants.

Le premier secret est une vision de l`Enfer qu`eurent les trois enfants. «Alors que la Vierge disait les derniers mots de la prière de réparation, elle ouvrit les mains et le reflet de ses mains parut pénétrer la terre et nous vîmes comme un océan de feu. Plongés dans ce feu nous voyions les démons ( anges déchus) et les âmes des damnés. Celles-ci étaient comme des braises transparentes, noires ou bronzées, ayant des formes humaines. Elles flottaient dans cet incendie, soulevées par les flammes, qui sortaient d`elles-mêmes, semblables aux étincelles qui tombent dans les grands incendies, sans poids, ni équilibre, au milieu de cris et de gémissements de douleurs et de désespoir qui horrifiaient et faisaient trembler de peur. Les anges déchus se distinguaient par des formes horribles et répugnantes d`animaux extraordinaires et inconnus mais semblables a de noirs charbons embrasés.»

Cette vision de l`Enfer est terrifiante. Lucie parle d`une mer de feu, le Nouveau Testament parle d`un feu éternel (Matthieu 18,8  et 25,41), d`un étang de souffre embrasé ( Apocalypse 19, 20 – 20,10 et 21,8). Lucie montre les damnés criant et gémissants de douleur et de désespoir, le Nouveau Testament évoque « les pleurs et les grincements de dents» ( Matthieu 13,42 – 43 et 50).

Après avoir montré l`enfer, la Vierge a ajoutée : « Vous avez vu l`enfer ou vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé.»

La deuxième partie du secret est, elle aussi, en lien direct avec cette dévotion. Sœur Lucie a rapporté les paroles de la Vierge. « Si l`on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d’âmes se sauveront, et on aura la paix. La guerre va finir ( 1914-1918). Mais si l`on ne cessa pas d`offenser Dieu, sous le règne de Pie XI commencera une autre, pire. Quand vous verrez une nuit éclairée par une lumière inconnue, sachez que c`est le grand signe que Dieu vous donne, qu`il va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l`Église et le St-Père. Pour l`empêcher, je viendrai demander la consécration de la Russie a mon Cœur Immaculée et la Communion réparatrice des premiers samedis. Si l`on écoute mes demandes, la Russie se convertira et on aura la paix. Sinon, elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l`Église. Les bons seront martyrisés, le St-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. Finalement mon Cœur Immaculée triomphera. Le St-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera accordé au monde un certain temps de paix. Au Portugal se conservera toujours le dogme de la Foi. »

Dans cette deuxième partie du secret, il faut distinguer un aspect prophétique et une demande relative à nouveau à la dévotion au Cœur Immaculé. L`aspect prophétique est multiple : en Juillet 1917, alors que l`Église est sous le pontificat de Benoit XV, la Vierge annonce la fin de la guerre de 1914-18 ( Première guerre mondiale), le début d`une autre guerre sous le pontificat d`un autre pape ( dont elle donne le nom : Pie XI), l`expansion du communisme « a travers le monde» et les persécutions contre l`Église qui s`ensuivront. Autant d`évènements qui se sont réalisés.

Pie XI meurt le 10 Février 1939, l`invasion de la Pologne par les troupe de l`Allemagne nazi est en septembre 1939, mais l`annexion de l`Autriche par les nazis, l`annexion des Sudètes ( Tchécoslovaquie) est en 1938 et la montée du nazisme débute en 1933.

Enfin, les apparitions de Fatima ont reçu leur couronnement par le « miracle» du 13 octobre 1917. Lors de l`apparition du 13 juillet, le Vierge avait annoncé que lors de sa dernière apparition, elle ferait un miracle que tous pourront voir pour croire.  Aussi, il y avait foule le samedi 13 octobre a la Cova d`Istria. Au moins 50,000 personnes. Des fidèles venus de tous les pays mais aussi des curieux, des sceptiques, des journalistes venus chercher la preuve – en cas de non miracle – que les apparitions précédentes étaient une illusion ou une supercherie.

Après que l`apparition proprement dite eut lieu a l`endroit habituel, tous purent voir ce qu`on a appelé « le miracle du soleil». Même ceux qui ne croyaient pas aux apparitions en furent témoins.  Aux yeux éblouis de ce peuple, dont les attitudes nous transporte aux temps bibliques, le soleil a tremblé, le soleil a eu des mouvements insolites et brusques, en-dehors de toutes les lois cosmiques, le soleil a dansé selon l`expression des paysans.

Déclaration d`un témoin

« On pouvait regarder le soleil sans être incommodé. On aurait dit qu`il s`éteignait et se rallumait. Il lançait des faisceaux de lumière et peignait tout de différentes couleurs, les arbres, les gens, le sol, l`air. Mais la grande preuve du miracle est que le soleil ne faisait pas mal aux yeux. A un certain moment, le soleil s`arrêta, et puis recommença à danser, a tournoyer, il s`arrêta encore une fois, et se remis encore une fois à danser, jusqu`au moment où il parut se détacher du ciel et s`avancer sur nous. Ce fut un instant terrible.»

Le phénomène dura une dizaine de minute et put être vu à quatre ou cinq kilomètres a la ronde. Aucun observatoire astronomique n`enregistra quelque chose. Mais c`est la présence de journalistes incroyants et leurs articles qui corroborent les faits qu`ils ont vu eux-mêmes.

Une petite chapelle fut construite sur les lieux et la reconnaissance canonique des apparitions après enquêtes eut lieu le 13 octobre 1930.

Source : Enquête sur les apparitions de la Vierge – Yves Chiron -  


Les Erreurs de la Russie répandue dans le monde selon la prophétie de Fatima

L`athéisme militant et institutionnel de l`Union soviétique
et sa dialectique marxiste, communiste et socialiste athée.  

L`avortement : L`Union soviétique est le premier pays à légaliser l`avortement inconditionnel en 1920. Avant 1920, la meurtre de l`enfant à naitre était traité en Russie comme dans l`ensemble de l`occident non pas comme « un droit de la femme» mais comme un infanticide.

Le mouvement nihiliste russe des années 1860 – Un précurseur de la contre-culture destructrice qui a frappé le monde occidental. Les nihilistes prêchaient l`amour libre, le collectivisme et dénonçaient les religions et la moralité. Ce mouvement est un précurseur de la « culture de mort» en occident.

Le sionisme : Ce mouvement politique judaïque qui est une version plus militarisée du Talmud est né en Russie.

La pensée totalitaire communiste et la pensée unique socialiste: L`URSS devient la prison des peuples.

L`apostasie sociale : La religion chrétienne devient interdite en Russie.

La déification de l`État communiste et de ses dictateurs : Adoration de Lénine sur la Place rouge – adulation de Staline – de Mao en Chine, ect

L`État policier et le système du Goulag : La surveillance de l`orthodoxie communiste par la police secrète – le NKVD et le futur KGB – l`arrestation des dissidents et la destruction des classes sociales anti-communistes – leur envoi et disparition dans des camps de travail – les Goulags et les féroces répressions violentes – purges – exécutions massives, déportations. Les communistes cherchent a implanter leur révolution communiste ou socialiste partout dans le monde par tous les moyens - la révolution violente, comme la duperie et la subversion.


Dernière édition par MichelT le Dim 28 Mai 2017 - 12:40, édité 1 fois

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le centenaire des apparitions de la St-Vierge Marie à Fatima – Portugal en 1917 –

Message par MichelT le Ven 31 Mar 2017 - 2:09

Centenaire de Fatima


Samedi prochain, 1er avril 2017 : 1er samedi du mois

Lettre de liaison n° 48 (29 mars 2017)


Chers amis,

Dans la précédente lettre de liaison, nous avons vu toutes les grâces accordées par Notre-Dame à ceux qui se consacraient à son Cœur Immaculé. Mais, parmi les pratiques de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, la consécration n'est pas la seule à apporter des fruits : les autres pratiques ont également de précieux fruits.

•La récitation quotidienne du chapelet nous apporte la paix et peut régler tous les problèmes de notre vie spirituelle comme temporelle (voir lettres de liaison n° 2 et n° 35).


•Le port du scapulaire, outre qu'il nous assure le Ciel si nous le portons saintement le jour de notre mort, peut nous protéger de bien des dangers (voir lettre de liaison n° 21 et pages du site sur le scapulaire).


•Les premiers samedis du mois peuvent conduire à la conversion d'un être cher (voir lettre de liaison n° 17)


•Enfin, les sacrifices pour la conversion des pécheurs peuvent leur assurer le salut éternel (voir lettres de liaison n° 6 et n° 7).


Prochain premier samedi du mois

Samedi prochain sera le quatrième premier samedi de la première série proposée en 2017 pour fêter le centenaire de la première apparition de Fatima. Pour ce premier samedi, nous vous proposons de méditer sur le quatrième mystère douloureux et de prier plus spécialement pour réparer le quatrième blasphème envers le Cœur Immaculé de Marie : le blasphème de ceux qui mettent dans le cœur des enfants la haine de cette Mère Immaculée (voir fiche sur les premiers samedis du mois). Enfin, nous demanderons une grâce particulière : que le Saint-Père approuve et recommande la communion réparatrice des premiers samedis du mois (voir lettre de liaison n° 42).

Pour ceux qui auraient manqué les précédents premiers samedis de cette série, il est toujours possible de s'inscrire, soit pour faire les cinq samedis d'avril à août, soit simplement pour obtenir de sauver des âmes en s'unissant à tous ceux qui sont déjà inscrits et se préparer à faire ensuite ceux de la deuxième série organisée de juin à octobre. (Inscription ICI) Cette deuxième série proposée sera sur les mystères glorieux du rosaire et pour demander que le Saint-Père consacre la Russie au Cœur Immaculé de Marie dans les formes demandées par la Sainte Vierge, s'il ne l'a pas fait d'ici là (voir lettre de liaison n° 41).

Comment se consacrer au Cœur Immaculé de Marie ?

Il nous est souvent demandé comment faire pour se consacrer au Cœur Immaculé de Marie. Étant donné que cette question revient régulièrement, il semble utile de rappeler brièvement comment se consacrer.

Il n'y a pas de rituel particulier pour une consécration au Cœur Immaculé de Marie. Chacun est libre de l'organiser comme il le souhaite. Toutefois, il est recommandé de la faire à l'issue d'une messe et après s'être confessé. Plus généralement, nous conseillons de suivre les indications de saint Louis Marie Grignion de Montfort pour sa consécration à Marie :


Au bout de ces trois semaines [de préparation], ils se confesseront et communieront à l'intention de se donner à Jésus-Christ, en qualité d'esclaves d'amour, par les mains de Marie. Et, après la communion (...), ils réciteront la formule de leur consécration (...) ; il faudra qu'ils l'écrivent ou la fasse écrire, si elle n'est imprimée, et qu'ils la signe le même jour qu'ils l'auront faite. (Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, n° 231)

Nota : Saint Louis Marie Grignion de Montfort parle d'une préparation de trois semaines, mais il fait précéder ces trois semaines par 12 jours de préparation, ce qui fait que la préparation totale dure 33 jours. (Voir la consécration mariale montfortaine)

Pour la formule de consécration, il est recommandé d'utiliser une des formules proposées sur le site :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Tout ceci est détaillé sur la page du site suivante :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la consécration organisée le 13 mai prochain, une nouvelle préparation sera proposée. Elle durera 33 jours, comme celle proposée par saint Louis Marie Grignion de Montfort. Elle commencera donc le 10 avril pour se terminer le 12 mai. Il est encore temps de s'inscrire. (Inscription ICI) Chaque jour, il sera proposé de méditer sur une des paroles de l'Ange ou de Notre-Dame à Fatima. Et, afin de nous préparer à une consécration complète, chaque jour, il sera proposé de consacrer un bien particulier nous appartenant.

Organisation de la journée du 13 mai

Le 13 mai prochain, jour du centenaire de la première apparition de Notre-Dame, doit être pour nous un véritable jour de fête. Il convient donc de prévoir d'aller à la messe, après s'être bien confessé et, pour ceux qui ont prévu de se consacrer ce jour-là, de réciter l'acte de consécration à l'issue de la messe.

Pour ceux qui ne l'ont pas encore fait, il serait aussi judicieux de se faire imposer le scapulaire ce jour-là. Car sœur Lucie confia au père Rafferty le 15 octobre 1950 : « Le scapulaire est le signe de notre consécration à Marie » (voir lettre de liaison n° 21).

Pour cela, il est conseillé d'aller auparavant voir son curé pour lui demander de prévoir cette imposition après la messe (voir le rituel d'imposition).

Ce serait d'ailleurs une excellente occasion de lui parler de l'organisation de cette journée au niveau de la paroisse. Des paroisses ont déjà prévu d'être consacrées (ou de renouveler leur consécration) au Cœur Immaculé de Marie ce jour-là.

Voici un programme possible pour l'organisation de cette journée :

•Dans la matinée : confessions


•10h30 : 1er chapelet pour demander la paix pour notre pays et pour le monde


•11h : messe


•Au cours de la messe (ou à la fin) : Consécrations individuelles puis consécration de la paroisse au Cœur Immaculé de Marie.


•Après la messe : impositions du scapulaire


•Déjeuner tiré du sac


•14h30 : 2e chapelet pour la paix dans le monde


•15h00 : conférence sur la dévotion au Cœur Immaculé de Marie


•16h30 : vêpres


•20h : procession aux flambeaux avec récitation d'un 3e chapelet pour la paix dans le monde.


Il nous reste six semaines pour bien organiser ce centenaire. Mettons toute notre énergie pour que cette journée soit la plus belle possible. Ainsi nous remercierons Notre-Dame pour toutes les grâces qu'elle nous a accordées en venant à Fatima et nous lui demanderons son assistance pour convertir les pécheurs et rétablir la paix dans le monde.

En union de prière dans le Cœur Immaculé de Marie.

Yves de Lassus

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum