Entre justice et miséricorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entre justice et miséricorde

Message par etienne lorant le Sam 11 Fév 2017 - 10:57

Le samedi de la 5e semaine du temps ordinaire

Livre de la Genèse 3,9-24.
Puis le Seigneur Dieu déclara : « Voilà que l’homme est devenu comme l’un de nous par la connaissance du bien et du mal ! Maintenant, ne permettons pas qu’il avance la main, qu’il cueille aussi le fruit de l’arbre de vie, qu’il en mange et vive éternellement ! » Alors le Seigneur Dieu le renvoya du jardin d’Éden, pour qu’il travaille la terre d’où il avait été tiré. Il expulsa l’homme, et il posta, à l’orient du jardin d’Éden, les Kéroubim, armés d’un glaive fulgurant, pour garder l’accès de l’arbre de vie.

Psaume 90(89),2.3-4.5-6.12-13.
Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
que nos cœurs pénètrent la sagesse.
Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8,1-10.
En ces jours-là, comme il y avait de nouveau une grande foule, et que les gens n’avaient rien à manger, Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit : « J’ai de la compassion pour cette foule, car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi, et n’ont rien à manger. Si je les renvoie chez eux à jeun, ils vont défaillir en chemin, et certains d’entre eux sont venus de loin. » Ses disciples lui répondirent: « Où donc pourra-t-on trouver du pain pour les rassasier ici, dans le désert ? » Il leur demanda : « Combien de pains avez-vous ? » Ils lui dirent : « Sept. » Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Puis, prenant les sept pains et rendant grâce, il les rompit, et il les donnait à ses disciples pour que ceux-ci les distribuent ; et ils les distribuèrent à la foule. Ils avaient aussi quelques petits poissons, que Jésus bénit et fit aussi distribuer. Les gens mangèrent et furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait sept corbeilles.Or, ils étaient environ quatre mille. Puis Jésus les renvoya. Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples, il alla dans la région de Dalmanoutha.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


A première vue, quel point commun trouver entre le récit de la Genèse et la multiplication des pains et des poissons ? Pourtant, c'est tout simple : par sa désobéissance, l'homme s'est projeté de lui-même dans le malheur. Et par les événements qui se déroulent, hier comme aujourd'hui, partout dans le monde, nous pouvons bien constater que les hommes n'ont jamais cessé de se projeter d'eux-mêmes les uns contre les autres, soit pour rechercher la jouissance, ou bien pour s'entretuer. Que le meilleur gagne ! Mort aux vaincus !

Cela vaut bien pour les humains de prétendre aimer pour ensuite s'entre-déchirer. Mais Dieu est Amour et Il demeure.
Le lien "impossible" entre les deux textes existe bel et bien: au temps du châtiment a succédé aussitôt, dans le cœur du Père, le souci du pardon et la miséricorde. Il en fut ainsi et il en est encore ainsi de nos jours. S'il n'en était pas ainsi encore de nos jours, alors toute trace de vie - végétale, animale et humaine - aurait disparu de la terre.

Le salut pour l'homme est au cœur de la prière que Jésus nous a enseignée: "Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés". Ce qui signifie également que si nous n'apprenons pas à pratiquer la miséricorde, comment l'obtiendrons-nous pour nous-mêmes ? Relisons les Béatitudes et efforçons-nous de les vivre !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum