Vers la prière incessante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vers la prière incessante

Message par etienne lorant le Lun 20 Fév 2017 - 17:56

Le lundi de la 7e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Ecclésiastique 1,1-10.
Toute Sagesse vient du Seigneur, et demeure auprès de lui pour toujours. (...) La source de la sagesse, c’est la parole de Dieu au plus haut des cieux. Ses chemins sont les commandements éternels.
La racine de la sagesse, qui en a eu la révélation, et ses subtilités, qui en a eu la connaissance ?


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9,14-29.
En ce temps-là, Jésus, ainsi que Pierre, Jacques et Jean, descendirent de la montagne; en rejoignant les autres disciples, ils virent une grande foule qui les entourait, et des scribes qui discutaient avec eux. Aussitôt qu’elle vit Jésus, toute la foule fut stupéfaite, et les gens accouraient pour le saluer. Il leur demanda: « De quoi discutez-vous avec eux ? »

Quelqu’un dans la foule lui répondit: « Maître, je t’ai amené mon fils, il est possédé par un esprit qui le rend muet; cet esprit s’empare de lui n’importe où, il le jette par terre, l’enfant écume, grince des dents et devient tout raide. J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit, mais ils n’en ont pas été capables.» Prenant la parole, Jésus leur dit :« Génération incroyante, combien de temps resterai-je auprès de vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi.» On le lui amena. Dès qu’il vit Jésus, l’esprit fit entrer l’enfant en convulsions ; l’enfant tomba et se roulait par terre en écumant. Jésus interrogea le père :« Depuis combien de temps cela lui arrive-t-il ? » Il répondit : « Depuis sa petite enfance. Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu peux quelque chose, viens à notre secours, par compassion envers nous !»

Jésus lui déclara: « Pourquoi dire : “Si tu peux”… ? Tout est possible pour celui qui croit. » Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi !» Jésus vit que la foule s’attroupait; il menaça l’esprit impur, en lui disant : « Esprit qui rends muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant et n’y rentre plus jamais ! » Ayant poussé des cris et provoqué des convulsions, l’esprit sortit. L’enfant devint comme un cadavre, de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. » Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva, et il se mit debout. Quand Jésus fut rentré à la maison, ses disciples l’interrogèrent en particulier : « Pourquoi est-ce que nous, nous n’avons pas réussi à l’expulser ? » Jésus leur répondit : « Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière.
»

Cy Aelf, Paris

De nouveau, selon son talent tout particulier, saint Marc témoigne d'un événement, tout en dépeignant d'autres personnages et en rapportant leurs pensées, leurs raisonnements et leurs jugements. De telle sorte que, dans ce passage, le lecteur peut se représenter la discussion entre les pharisiens et les autres disciples - ceux qui n'avaient pas été entraînés par Jésus dans la montagne. Et donc, puisque seuls Pierre, Jacques avaient été appelés à suivre Jésus dans la montagne, le lecture peut déduire que l'évangéliste Marc étaient de ceux qui s'étaient laissés prendre à discuter avec les pharisiens et s'étaient montrés incapables de guérir l'enfant frappé d'épilepsie. Et le fait qu'ils étaient entrer en discussion avec les notables du temple, nous montre que la foi se passe très bien de toute discussion.

Le lien qui peut être établi directement entre la réprimande du Seigneur et l'expulsion du démon est assez évident: car Jésus, quant à lui, n'entre jamais en discussion avec les ennemis de la foi. Chaque fois qu'il est pris à parti par des scribes ou des pharisiens, ses réponses sont courtes mais suffisamment fortes pour qu'ils ne peuvent que se retirer. (On se souvient de ceux qui voulaient lapider une femme adultère. Jésus n'avait rien dit sinon: "Que celui qui est pur et sans péché lui jette la première pierre !")

De même avec le démon représenté dans ce passage : Jésus se contente de menacer le démon et de ne plus jamais revenir. Mais au même moment, il donne un enseignement sur la prière. Pour échapper aux maux qui nous assaillent, il est nécessaire de prier en tout temps. En ce qui me concerne, j'ai toujours un chapelet en poche mais je ferais bien d'en augmenter l'usage !


.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum