La Joie manifeste la foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Joie manifeste la foi

Message par etienne lorant le Ven 9 Juin 2017 - 15:00

Le vendredi de la 9e semaine du temps ordinaire

Livre de Tobie 11,5-18.  
Tobith se jeta alors au cou de son fils et lui dit en pleurant : « Je te revois, mon enfant, toi, la lumière de mes yeux ! » Et il ajouta : « Béni soit Dieu ! Béni soit son grand nom ! Bénis soient tous ses saints anges ! Que son grand nom soit sur nous ! Bénis soient tous les anges pour tous les siècles ! Car Dieu m’avait frappé, mais voici que je revois mon fils Tobie ! »  Tobie entra dans la maison, tout joyeux et bénissant Dieu à pleine voix. Il raconta à son père qu’il avait fait bon voyage, qu’il rapportait l’argent et comment il avait épousé Sarra, la fille de Ragouël : « La voilà qui arrive, ajouta-t-il ; elle est aux portes de Ninive. » Tobith partit à la rencontre de sa belle-fille, aux portes de Ninive ; il était tout joyeux et bénissait Dieu. En le voyant marcher d’un pas ferme et traverser la ville sans que personne le conduise par la main, les habitants furent émerveillés, et Tobith proclamait que Dieu l’avait pris en pitié et lui avait rouvert les yeux. Quand il arriva près de Sarra, la femme de son fils Tobie, il la bénit en disant : « Sois la bienvenue, ma fille! Béni soit ton Dieu de t’avoir menée vers nous ! Béni soit ton père ! Béni soit mon fils Tobie et bénie sois-tu, ma fille ! Sois la bienvenue dans ta maison, sois comblée de bénédiction et de joie. Entre, ma fille ! » Ce jour-là fut un jour de joie pour tous les Juifs qui habitaient Ninive.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 12,35-37.
En ce temps-là, quand Jésus enseignait dans le Temple, il déclarait: «Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David? David lui-même a dit, inspiré par l’Esprit Saint: “Le Seigneur a dit à mon Seigneur : 'Siège à ma droite jusqu'à ce que j’aie placé tes ennemis sous tes pieds !’” David lui-même le nomme Seigneur. D’où vient alors qu’il est son fils ? » Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir.


Le thème développé par les lectures de ce jour, c'est l'allégresse après la peine. C'est aussi la vision claire de la vérité, qui suscite la joie.  Les héros, après avoir été dispersés et soumis à diverses épreuves retrouvent la joie en dépit même de l'exil et l’oppression à laquelle ils sont soumis durant leur exil à Ninive.

C'est que la joie qui vient de Dieu dépasse les événements du monde, ainsi que nos difficultés personnelles, nos maladies et nos souffrances.

Sinon - je peux le dire pour moi-même :les difficultés que je rencontre dans ma vie personnelle, m'auraient empêché depuis longtemps de poursuivre le partage quotidien à propos des textes de la Liturgie. A l'isolement s'ajoutent des douleurs de dos, le harcèlement d'un agent du fisc, la cessation prochaine de mon activité de bouquiniste, les amitiés infidèles ...  tout cela ensemble avec la dépression,  auraient déjà eu raison de la Joie qui préside au partage sur les textes. Mais il n'en est rien.

Celles et ceux qui me lisent sont tout comme moi retenus en exil à Ninive, mais ils vivent et ils savent se réjouir du beau et du bien qui procèdent de l'amour de Dieu.

Dans l’Évangile de ce jour, les auditeurs de Jésus savent se réjouir de la remarque de Jésus concernant le "fils de David" que celui-ci même appelle "Seigneur" !  Craindre Dieu consiste aussi à manifester la joie de croire en Lui.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum