Diable ou pas diable ? La réponse d’un exorciste : j’ai célébré 2300 rites d’exorcisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diable ou pas diable ? La réponse d’un exorciste : j’ai célébré 2300 rites d’exorcisme

Message par Rémi le Jeu 15 Juin 2017 - 15:32


Diable ou pas diable ? La réponse d’un exorciste : j’ai célébré 2300 rites d’exorcisme

Rédaction InfoCatho - Juin 15, 2017 102 Views [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous publions ici des extraits de l’interview parue dans le Figaro du père Sante Babolin, professeur de philosophie à la retraite de la prestigieuse université jésuite la Grégorienne. Il est le seul prélat à avoir réagi publiquement contre les propos du supérieur général des Jésuites, qui estime que « Satan » n’est qu’un symbole. Des propos qui ne sont pourtant pas passés inaperçus en Italie, en Espagne, en Amérique latine et aux États-Unis.



LE FIGARO. – Pourquoi avez-vous réagi publiquement aux propos du père Sosa ?



Père Sante BABOLIN. – Je suis un prêtre catholique et professeur émérite de l’Université pontificale grégorienne de Rome, où j’ai enseigné la philosophie pendant trente-trois ans. Mon évêque m’a confié la responsabilité d’accomplir le rite de l’exorcisme majeur. Depuis 2006, j’ai ainsi célébré 2300 rites d’exorcisme. C’est donc sur la base de cette expérience concrète que j’ai réagi.



Le diable existerait donc ?



Pour tout vous dire, quand l’évêque m’a confié ce ministère, je ne croyais pas possible qu’un baptisé puisse être possédé par le démon… Mais j’ai dû me rendre à l’évidence ! Les actions du diable sur l’homme peuvent être ordinaires : ce sont les tentations. Ou extraordinaires : ce sont les vexations, les obsessions et les possessions. La discipline de l’Église réserve l’exorcisme aux seules personnes possédées. Et avant d’exorciser une personne, nous demandons systématiquement une visite psychiatrique.







Que dit l’Église sur la question du diable ?



Le pape Paul VI a donné une remarquable synthèse sur ce thème en 1972 : « Nous trouvons, a-t-il dit, le mal dans le règne de la nature où beaucoup de ses manifestations mettent en évidence un désordre. Nous trouvons le mal dans les désordres humains où nous rencontrons la faiblesse, la fragilité, la douleur, la mort et quelque chose de pire : une double loi contradictoire, une loi voudrait le bien, l’autre loi se tourne vers le mal. Ce tourment, saint Paul l’explique pour démontrer à la fois la nécessité mais aussi la chance de la grâce salvatrice du salut apporté par le Christ… Ensuite nous trouvons aussi le péché, la perversion de la liberté humaine, cause profonde de la mort parce que détaché de Dieu qui est source de la vie. Et puis, parfois, nous trouvons un agent ennemi et obscur, le démon qui intervient en nous et dans notre monde. Le mal n’est plus alors seulement une déficience mais une efficience, un être vif, spirituel, perverti et pervertissant. Une terrible réalité. Mystérieuse et à craindre. »





Beaucoup de croyants et de non-croyants ne comprennent pas pourquoi un Dieu bon permettrait le mal…



Dieu nous a créés capables de répondre à l’amour par l’amour. Mais sans liberté, il n’est pas possible d’aimer. Les démons ont aussi été créés bons, mais libres également. Ils sont devenus mauvais par leur choix libre. Dieu ne peut rien faire pour eux parce qu’ils sont métaphysiquement obstinés dans le mal. Il arrive, dans les exorcismes, que les démons me disent : « Je suis le mal. Je suis la haine, et même si je voulais aimer, je ne le peux pas. »



Pourquoi le pape François, jésuite, parle-t-il autant du diable ?



Le pape François s’inscrit dans la tradition de l’Église. Quand il a inauguré une nouvelle statue dédiée à saint Michel Archange au Vatican, en 2013, il a dit : « Michel lutte pour rétablir la justice divine et défendre le peuple de Dieu de ses ennemis, et surtout de l’ennemi par excellence, le diable. Saint Michel gagne parce que Dieu agit en lui. Cette sculpture rappelle que le mal est vaincu parce que le salut est accompli une seule fois et pour toujours dans le sang du Christ. (…) En consacrant l’État de la cité du Vatican à saint Michel Archange, nous lui demandons qu’il nous défende du Malin et qu’il le jette dehors. »

Source [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diable ou pas diable ? La réponse d’un exorciste : j’ai célébré 2300 rites d’exorcisme

Message par edelweiss le Mer 21 Juin 2017 - 23:37

La question diable ou pas diable ne devrait même pas se poser si les Saintes Ecritures étaient réellement la base de notre foi.
La Bible parle assez souvent du malin, du tentateur etc pour que son existence ne soit pas remise en doute.

Il faut savoir aussi qu'aujourd'hui dans la majorité des universités de théologie son existence est remise en cause car l'intégralité des Saintes Ecritures est remise en cause. Tout est considéré comme légende ou mythe donc le diable aussi.

La seule question à se poser est de savoir si notre foi doit être basée sur la bible elle même ou sur les interprétations humaines des uns ou des autres influencés par un courant de pensée niant les bases de la foi

A mon avis aujourd'hui la manière d'aborder les phénomènes de possession est complètement traumatisante.
Les gens vont trouver un prêtre avec grandes difficultés en se disant il ne me croira jamais.
Ils arrivent et la première chose faite est de les envoyer chez un psychiatre.
C'est traumatisant pour eux de passer en premier pour des malades mentaux.

Il est incroyable de voir que les prêtres ne peuvent même plus par eux même faire la différence entre un fou ou un possédé.
A ce stade ils feraient mieux de ne pas faire d'exorcisme
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diable ou pas diable ? La réponse d’un exorciste : j’ai célébré 2300 rites d’exorcisme

Message par Rémi le Jeu 22 Juin 2017 - 0:49

Au moins que se soit un psychiatre ayant la foi catholique et non un psy athée probablement plus taré que ses patients.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diable ou pas diable ? La réponse d’un exorciste : j’ai célébré 2300 rites d’exorcisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum