Le président francais membre d`une Loge maconnique?

Aller en bas

Le président francais membre d`une Loge maconnique?

Message par MichelT le Dim 9 Juil 2017 - 0:34

Franc-maçonnerie : Emmanuel Macron appartiendrait à la loge Atlantis Aletheia

Valeurs Actuelles consacre son dernier numéro à l'Église de la République : la franc-maçonnerie et écrit dans un article :

2017-07-08

Emmanuel Macron lui-même en serait :

Rassembler ce qui est épars. C’est la devise que se sont choisie les membres du Cercle Camille- Desmoulins, qui rassemblent au sein d’une association fraternelle les francs-maçons, quelle que soit leur obédience, qui se reconnaissent dans les idées et l’action d’Emmanuel Macron. À ce jour, près de 500 y ont déjà adhéré. Parmi eux, 80 % sont par ailleurs membres d’En marche!. [...]

Emmanuel Macron séduit les maçons. Son positionnement libéral, sa foi assumée en l’Europe, son projet humaniste, la philosophie progressiste dont il se réclame sont autant de bonnes raisons qui poussent aujourd’hui nombre de francs-maçons à se ranger derrière lui. Quand ils ne voient pas celui qui se définit comme le maître des horloges comme l’un des leurs. Certains vont jusqu’à imaginer que le chef de l’État a pu être initié. Dans une interview à la radio italienne Colors Radio, Gioele Magaldi, franc-maçon italien au 30e degré, affirme même qu’Emmanuel Macron appartiendrait, comme François Hollande avant lui, à la Fraternité verte et à la superloge Atlantis Aletheia. [...]

Emmanuel Macron donne lui-même du grain à moudre à tous ceux qui le disent sous influence de la maçonnerie. Son arrivée dans la cour du Louvre, au soir de sa victoire le 7 mai dernier, s’extirpant de la pénombre pour “marcher vers la lumière” au son de l’Hymne à la joie de Beethoven, fera dire au journaliste Serge Moati, longtemps membre d’une loge, qu’il s’agissait d’un « rite initiatique ». Un proche du président ne cache d’ailleurs pas que cette mise en scène a été créée à dessein. « Je n’imagine pas qu’un type qui vient d’être élu président de la République puisse ignorer le sens d’une cérémonie à laquelle il participe », confesse cet ami maçon d’Emmanuel Macron au lendemain de la victoire du candidat d’En Marche!. Emmanuel Macron semble prendre un malin plaisir à jouer des codes maçonniques. Quitte à semer le trouble et à flirter toujours plus avec l’ésotérisme. Pour sa photo officielle, dont il a soigné chaque détail, il n’a pas manqué d’y glisser certains symboles, insignifiants pour le plus grand monde, mais riches de sens pour qui a été initié. Ici, une horloge à double cadran. Là, un coq visible sur l’iPhone posé sur son bureau, comme nous le fait remarquer un frère du Grand Orient de France. Une manière de souligner, de la part de celui qui veut faire de la France une smart-nation, qu’il n’entend pas rompre avec les racines du pays autant qu’un clin d’oeil appuyé à l’attention de ceux qui sont entrés en maçonnerie et se souviennent que :

Dans le cabinet de réflexion, lorsque le profane lève les yeux, il voit ce coq, symbole solaire, qui lui annoncera la fin de sa nuit éternelle et le triomphe de la lumière sur les ténèbres

Pendant la campagne présidentielle, comme pour se concilier tous les publics, Emmanuel Macron n’hésitera pas à utiliser le langage propre à ceux qui ont revêtu le tablier. C’est ainsi que, convoquant une conférence de presse après avoir appris que Manuel Valls s’apprêtait à lui annoncer son soutien, le candidat d’En marche! rappelait que son mouvement n’avait pas vocation à ressembler à une auberge espagnole et prenait le soin d’ajouter : « Après, que toutes celles et ceux qui se retrouvent en leurs grades et qualités dans ce projet le rejoignent, c’est formidable. Ils sont simplement en train de démontrer que j’avais raison de ne pas subir les règles du système actuel. » “En leurs grades et qualités” est justement l’expression consacrée que les maçons emploient pour introduire leur discours en loge. Un hasard ? Comme voudrait nous le faire accroire un maçon en activité, nous expliquant que cette expression, aussi largement utilisée dans la préfectorale, aurait pu déteindre fortuitement sur Emmanuel Macron. Peut-être… Reste que, comme Jean-Luc Mélenchon, celui qui n’était pas encore candidat déclaré à la présidentielle n’a pas manqué de plancher le 21 juin 2016, dans le cadre d’une “tenue blanche fermée”, au siège du Grand Orient. Une manière de s’attacher la bienveillance des loges qui ne lui était pas forcément acquise alors que d’autres candidats putatifs, comme Benoît Hamon et Manuel Valls, disposaient déjà de puissants relais rue Cadet.

Les signes, nombreux, qu’Emmanuel Macron a pu adresser à la franc-maçonnerie, n’ont pas échappé à la nonciature. Mieux, selon nos informations, le Vatican aurait été alerté de l’influence maçonnique « effarante » de l’entourage d’Emmanuel Macron. Cela expliquerait en partie la réserve inattendue dont le dont le pape François a fait preuve pendant l’entre-deux-tours de la présidentielle.

[...] Il est vrai que les francs-maçons ont été parmi les premiers à se mettre “en marche”. La liste, dit-on, est longue comme le bras. Gérard Collomb, sénateur et maire socialiste de Lyon, aujourd’hui ministre de l’Intérieur, François Patriat, désormais président du groupe LREM au Sénat, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, ont tous joué un rôle important dans la campagne de Macron, membres du premier cercle de la fraternité d’Emmanuel aux côtés de Christophe Castaner. Tout comme Jean-Paul Delevoye et Richard Ferrand, à propos desquels beaucoup assurent qu’ils ont été initiés. De l’aveu d’un fin connaisseur de la Macronie, le chef de l’État dispose désormais de relais dans chaque obédience. [...]

Michel Janva

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le président francais membre d`une Loge maconnique?

Message par Hervé J. VOLTO le Mer 14 Fév 2018 - 14:08

Le Président Macron a déclaré que ce qu'il manquait au gouvernement Français, c'était un Roi. Puis il parle de laïcité à la télévision : est-il Orléaniste ?

Malgrès ce que l’on entend dire à la télévision, il y a bien en France d’un côté des musulmans (arabo-musulmans et afro-musulmans) et de l’autre côté des Français (un « peuple de race européenne et de religion Chrétienne » aux dires du Général De Gaulle).

Si l’on exepte les Royalistes Orléanistes pour qui le Roi est issu de la volonté populaire et peuvent s’acommoder de la laïcité, les Royalistes Légitimistes, Survivantistes, Parmistes et Providentialistes partent du principe que le Roi est la seule autorité Légitime émanant de Dieu : Légitimistes et Néo-Légitimistes -Survivantistes, Parmistes et Providentialistes- sont Royalistes parce que Catholiques et Français. Un François-Marie Algould (1910-2012) a démontré qu’il existe cependant des Orléanistes convaincus qui peuvent être authentiquement Catholiques.

TOUS CES ROYALISTES ONT EN COMMUN D'AIMER LE ROI ET LA FRANCE.

Nombre d’entre eux se sentent les héritiers des Chevaliers des Croisades, des Compagnons de Sainte-Jeanne d’Arc bouttant les anglais hors de France, des Ligueurs du temps d’Henri IV, des Mousquetaires du Rois, des membres de la résistance Contrerévolutionnaires de Vendée, des Chevaliers de la Foi qui firent tomber napoléon I°, permirent la Restauration et animèrent le parti Ultra-Royaliste que l’on abrège en Ultra, des Zouaves Pontificaux du Général de Sonis, des Résistants Catholiques comme le Colonel Rémy ou le fameux Honoré d’Estienne d’Orves qui luttèrent contre l'occupant allemand, des Camelots du Roi et de tous ceux qui se savent, à l’image du Comte Maurice d’Andigné, ROYALISTES PARCE QUE CATHOLIQUES ET FRANCAIS.

Beaucoups de Royalistes de ce début de XXI° ont le sentiment d’appartenir à un groupe victime d’une opression sans issue. Leur idéal politique Catho-Tradi leur paraît tellement despéré qu’ils en vienne à considérer que seul un cataclysme pourra ouvrir une brèche dans le bétonnage idéologique environnant. Ils se réfugient dans l’attente d’un grand soir, un évènement inattendu, impévisible, spectaculaire, surhumain, et pour tout dire, miraculeux, qui leur apportera LA DELIVRANCE.

Ces Royalistes attendent ainsi UNE AUBE ROYALE, non pas pour retourner à la Cour de Louis XIV, mais pour avoir de nouveau UN ETAT CHRETIEN.

Le Président Macron n’est pas responsable de la présence de cette beurgeoisie arrogante et revancharde qui est bien présente en France, parfois à l’intérieur même de l’élite républicaine : les membres de cette communauté extra-européenne et non-Chrétienne qu’on impose aux Français depuis l’indépendance de l’Algérie (1962), étaient déjà là quand il est né, et s’ils arrivaient à peine à l’époque, ils ont depuis objectivement proliféré…

Ainsi, par exemple, les propos d’Emmanuel Macron sur la présence des Français en Algérie comme facteur de crimes de guerres ont peut-être été mal compris par de nombreux Français d’Algérie, parmi lesquels il y a beaucoups de Royalistes. IL SERAIT JUDICIEUX QUE LE PRESIDENT, APRES CONSULTATION DE SES CONSEILS, FASSE UN DISCOURT, UN GESTE PRECISANT SA PENSEE SUR CE QUI FUT L’UNE DES PLUS GRANDES GLOIRES DE LA FRANCE. Les Pieds-Noirs, Royalistes ou non, attendent le Président le 19 mars 2018 sur ce sujet brulant.

Pour ses partisans, le Royalisme consiste avant tout en une ambition pour la France : la volonté de redonner au pays sa position hégémonique qu’elle a eu jusqu’au début du siècle passé, de voir la France redevenir la Fille Aînée de l’Eglise et l’Educatrice des Peuples, de retrouver un Monarque pas fait que pour les touristes et les journalistes mais apte à enclencher de grands projets, celle aussi de sortir du jeu des partis et de la politique à court terme qui caractérise, pour les Royalistes, l’exercice du pouvoir des hommes politiques de la république. Le Royalisme se pose pour certains comme une opposition au nouvel ordre mondial par le renforcement de l’État face aux institutions supranationales qui empiètent sur les libertés fondamentales des peuples. Ainsi la Monarchie défend mieux que la République l’indépendance et l’autodétermination des peuples.

LES FOUS DU ROIS savent quand à eux que le Fantôme du Louvre est assis serainement dans la pénombre sur un siècge avec des accoudoirs, regardant sur son écran les évènements avec le même détachement de quelqu’un qui regarderait un match de foot, fumant un bon havanne dont la fumée s’accumule au plafond, déborde par une fenêtre ouverte pour aller s’ajouter aux nuages menaçant qui s’amoncellent dangereusement dans le Ciel…

Et qu’il n’a plus qu’à attendre... Oui, un étincelle !


Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum