Une réflexion chrétienne sur le New Age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Philippe-Antoine le Sam 4 Juil 2009 - 12:05

Voici un document d'Eglise sur les dangers du New-Age :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne study

Bien cordialement à toutes et à tous

Philippe-Antoine
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Invité le Mer 22 Juil 2009 - 21:22

Bonjour.

Je viens de lire partiellement ce document.

Et si il y a du discernement a faire, c'est bien sur le New Age.

Malheureusement, ce document est assez faux. Ou du moins ne parle pas du New Age.

Il faut savoir différencier plusieurs choses :

- L'ésotérisme
- L'occultisme
- L'hindouisme
- La pneumatologie
- Le New Age
- Et le développement personnel.

Se sont plusieurs domaines différents.

Ce document est une sorte de synthèse chimérique de ces différents domaines, guidées par la culture populaire, rassemblé sous le nom de "New Age" . Terme bien plus mal choisi que ce que l'on pense.

Certes, pour une grande majorité de personne, ce genre de pratique est plus néfaste que bénéfique. Et ceci pour de nombreuses raison.

Mais je conseille, pour ma part, de se méfier de ce genre de synthèse simpliste. Comme partout ailleurs d'ailleurs.

La partie sur... "Qu'es-ce que pense l'homme de... " est particulièrement abérante.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Philippe-Antoine le Jeu 30 Juil 2009 - 13:02

Bonjour Yurikae,

Certes le New-Âge représente un danger pour la Foi. Mais , dans la mesure où leurs 'fidèles" nient ouvertement le Christ historique, le rôle de l'Eglise, notre salut individuel, les dogmes etc, il n'est pas très difficile pour un catholique convaincu de discerner le vrai du faux.
Par contre, il existe à mon sens ( surtout actuellement) un poison pour l'âme beaucoup plus subtil, donc plus difficilement décelable : c'est celui des révélations privées non reconnues et fausses apparitions soi-disant mariales qui foisonnent en marge de l'autorité de l'Eglise hiérarchique parce que leurs "adeptes", bien que sans doute la plupart du temps de bonne foi, clament haut et fort leur appartenance au catholicisme et même leur fidélité sans faille au Pape, risquent de se séparer peu à peu de l'Eglise sans même s'en apercevoir!
En tout cas, c'est un constat que j'ai pu faire à partir de mon expérience personnelle depuis quelques années , en particulier en participant à des échanges sur certains forums de discussion (je ne parle pas, bien sûr, de l'"Arche de Marie". Rassurez-vous!" Smile ).

Moi- même, à une certaine époque ayant été victime de cette illusion, je suis d'autant plus à l'aise pour en parler aujourd'hui...

Bien cordialement

Philippe-Antoine
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Invité le Jeu 30 Juil 2009 - 19:57

Philippe-Antoine a écrit:
Certes le New-Âge représente un danger pour la Foi. Mais , dans la mesure où leurs 'fidèles" nient ouvertement le Christ historique, le rôle de l'Eglise, notre salut individuel, les dogmes etc, il n'est pas très difficile pour un catholique convaincu de discerner le vrai du faux.

Le New-age porte très mal son nom. C'est un ensemble de pratique qui mènent au développement personnel.
Ces pratiques ne sont en rien 'nouvelles' . Elles existent déjà depuis très longtemps, et une grande parti provient de l'hindouisme.

Dans ce monde ou le matérialisme athéisme mange tout, je préfère encore le développement personnel.

Le développement personnel, peut souvent constituer une porte vers le catholicisme. Sortir du matérialisme c'est vraiment difficile pour une personne qui y vit depuis longtemps. C'est une prison très solide.



Philippe-Antoine a écrit:
Par contre, il existe à mon sens ( surtout actuellement) un poison pour l'âme beaucoup plus subtil, donc plus difficilement décelable : c'est celui des révélations privées non reconnues et fausses apparitions soi-disant mariales qui foisonnent en marge de l'autorité de l'Eglise hiérarchique parce que leurs "adeptes", bien que sans doute la plupart du temps de bonne foi, clament haut et fort leur appartenance au catholicisme et même leur fidélité sans faille au Pape, risquent de se séparer peu à peu de l'Eglise sans même s'en apercevoir!

Ce problème est tout autre. Ce n'est plus du New Age, c'est souvent de l'occultisme, ou de la magie, mais surtout en grande partie du mysticisme.

C'est à dire que c'est l'humain qui manipule le coté subtil, spirituel, sensible, ou ... ( appelez le comme vous voulez !) de la matière. C'est à dire l'invisible. ( Ce qui correspond au système de dualité: Un plan physique et un pan spirituel, et qui est admis dans le catholicisme. )

Et cet humain qui se retrouve en contact avec des entités parfois, des courants énergétiques, des égrégore ou autre, ne va pas être en mesure d'interprèter ce qu'il voit. ( C'est pour sa d'ailleurs qu'on met les mystiques sous l'autorité d'un prêtre, et qu'ils sont soigneusement "contrôlées" en quelque sorte. )

C'est là alors qu'on arrive réellement a ce qu'on pourrait appeler le New Age; c'est un dogme diffus issue de la mauvaise interprétation des expériences spirituelles de masses de gens qui ont poussé plus loin leur développement personnel, en passant parfois par l'occultisme ou la magie.


Et c'est là qu'on en arrive au vrai problème que pose le New Age; tout le monde ne doit pas être initiée aux sciences secrète. Le développement personnel est dépourvu de tout dogme, mais si on le pousse trop loin, on arrive au mysticisme, et l'interprétation des gens est souvent très mauvaise.

Et pourtant, cela m'attriste énormément, si de tels dérives sur commercialisés dans des livres de recette magiques a trois sous n'existaient pas, le développement personnel pour être bénéfique à beaucoup de gens.
Sa leur permettrait de se remettre en phase avec leur identité physique, et leur identité spirituel.



Philippe-Antoine a écrit:
En tout cas, c'est un constat que j'ai pu faire à partir de mon expérience personnelle depuis quelques années , en particulier en participant à des échanges sur certains forums de discussion (je ne parle pas, bien sûr, de l'"Arche de Marie". Rassurez-vous!" Smile ).

Moi- même, à une certaine époque ayant été victime de cette illusion, je suis d'autant plus à l'aise pour en parler aujourd'hui...

Comme je le répété, dans les pratiques qui mènent au mysticisme de manière générale, il faut bien différencier l'expérience et l'interprétation.

L'expérience est souvent trés bénéfique, surtout aujourd'hui, alors que les interprétation sont d'une telle absurdités, que comme vous disiez, un catholique les reconnaitrez sans difficulté.

Et sa, c'est spécifique au New Age.

Ce genre de dérives foireuse dans l'interprétation prend vraiment sa source dans les masses.

L'ésotérisme fonctionne tout autrement...


PS ;Pardon pour les fautes... je suis un peu étourdit parfois ^^

Yurikae

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Philippe-Antoine le Ven 31 Juil 2009 - 17:01

Bonjour Yurikae,

En fait, rien de nouveau sous le soleil.

Le New-Âge n'est rien d'autre qu'une des versions modernes du gnosticisme qui est à l'origine de toutes les hérésies qui sévissent depuis la naissance du Christianisme.

Voici un article qui résume bien tout ça :

Qu’est ce que le New Age ?
(d’après l’ article « Gnosticism and the struggle for the World’s soul » écrit par le Père Alfonso Aguilar, LC dans The Américan Register le 30 mars 2003)
Qu’est-ce que le New Age ?
Le New Age n’est rien d’autre qu’un retour aux anciennes idées gnostiques. A proprement parlé, le Gnosticisme a d’abord été un mouvement religieux ésotérique dans les premiers siècles de notre ère qui a rivalisé avec le Christianisme. Il propose une initiation à des vérités secrètes. Seuls certains « élus » peuvent recevoir ces connaissances.

Le gnostique est celui qui possède la gnosis (« connaissance » en grec) - une connaissance secrète mystique capable de faire se rejoindre le mystère humain avec le mystère divin. Les gnostiques, comme le dit Jean-Paul II (Cf « Entrez dans l’Espérance »), détournent la parole de Dieu « au nom d’une connaissance profonde de Dieu ».

Le New Age, comme jadis le gnosticisme, propose une spiritualité alternative en marge du Christianisme.

Quelle est cette connaissance ?
Le regard du gnostique sur le monde est dualiste : La réalité se divise en deux éléments irréductibles : > Le bien, d’un côté, qui s’associe fondamentalement au monde spirituel (le royaume de la lumière). > Le mal, de l’autre, qui s’attache au monde matériel (le royaume des ténèbres).

Deux pouvoirs suprêmes (ou dieux) s’opposent l’un à l’autre - le dieu indicible et inconnaissable, duquel émane une série de divinités de deuxième rang, et le dieu du mal, ou démiurge, qui a produit l’univers de matière brute et le dirige avec l’aide de ses mauvais démons.

L’homme est composé de corps, d’âme et d’esprit. L’esprit est la vérité même de l’homme, une « étincelle divine », une portion de la tête de dieu. Lors d’un chute tragique, l’esprit de l’homme a été jeté dans un monde obscure et emprisonné dans un corps et une âme individuelle. Le démiurge et les démons garde l’esprit de l’homme emprisonné dans la matière. D’où le besoin d’un sauveur spirituel, un messie ou « Christ » pour apporter la gnose rédemptrice. Ce sauveur est un guide, un maître qui révèle à une certaine « élite » (les Gnostiques) leur vraie nature spirituelle et les aide à sortir du rêve dans lequel ils sont enfermés.

Les Gnostiques seront ainsi libérés du monde matériel... et le non-gnostiques, condamnés à la réincarnation.

Du Gnosticisme au New Age
Avec l’essor du christianisme, les anciennes idées ésotériques de l’Antiquité se sont développées vers un nouveau type de syncrétisme gnostique. Au cours des premiers siècles après J.C., les apôtres et les pères de l’Eglise eurent à combattre plusieurs systèmes « chrétiens » gnostiques, comme ceux de Cerinthus, Manander, Saturninus, Valentinus, Basilides, Ptolemaeus, ainsi que ceux contenus dans certains évangiles apocryphes (de la vérité et de la perfection, de Judas (Iscariote), Philippe et Thomas).

Au troisième siècle, l’église manichéenne, se répand depuis la Perse à travers le Moyen-Orient, la Chine, l’Europe méridionale et l’Afrique du Nord, où le jeune Augustin devint temporairement adepte.

Des enseignements semblables au Manichéisme ont refait surface en Europe au cours du Moyen Age dans des groupes comme les Pauliciens (Arménie, 7ème siècle), les Bogomilistes (Bulgarie, 10ème siècle), les Cathares ou Albigeois (Sud de la France, 12ème siècle), les Cabales juives et les spéculations métaphysiques relatives à l’alchimie.

Les temps modernes ont assistés à la résurgence du gnosticisme dans la pensée philosophique : les lumières, l’idéalisme hégélien, certains courants existentialistes, le nazisme, la psychologie de Jung, la société théosophique et la franc-maçonnerie.

Plus récemment, le gnosticisme (rebaptisé « New Age ») est revenu à la mode grâce notamment au succès immense de quelques « films-cultes » comme « la Guerre des Etoile », « Harry Potter » et « Matrix ».

Le New-Age est-il compatible avec la foi chrétienne ?
Non, le New Age, à l’aube du Troisième Millénaire, est en passe de devenir le plus dangereux ennemi de notre foi chrétienne. Il est d’autant plus dangereux qu’il « ressemble » sous certains aspects à notre foi chrétienne.

Pourquoi est-il incompatible ?


1.parce que le New Age considère le monde comme un univers clos, sans véritable transcendance. Le Créateur chrétien est amour - une trinité de personnes qui veulent établir avec nous une relation personnelle d’amour - bien différent de ce dieu inconnaissable, comme la « force » de la Guerre des Etoiles, qui est une énergie que l’on peut manipuler à plaisir. Le Dieu de la Révélation a fait toute chose « bonne » : le mal n’est pas une force égale à Dieu. Au contraire : il jaillit du libre choix des hommes et des anges, qui ne seront jamais plus que des simples créatures limités.


2.Parce que le New Age propose une conception de l’homme dualiste. Il prétend d’une certaine façon que l’homme est prisonnier dans son corps. Les chrétiens pensent au contraire que, malgré le péché originel, il n’y a rien de « mauvais » en soi dans l’homme. Le corps aussi est bon : il permet de s’aimer, de parler, d’agir pour les autres. Tellement bon d’ailleurs que nous croyons à la « résurrection » des corps.


3.Parce que le New Age attribue seulement à certains la chance d’être sauvé. Il ne s’agit pas d’une libération qui découle d’une réponse personnelle à l’amour de Dieu, mais d’un privilège offert à une poignée d’élus. Derrière cette arrogante idéologie se trouve une bien triste image de Dieu (qui n’aime donc pas tous ses enfants et ne désire par que tous soient sauvés) et une image flatteuse des « élus ».

Comment ces théories pénètrent-elles dans la culture ?
En formant un « terreau idéologique » sous-jacent dans des grandes œuvres littéraires, cinématographiques et artistique.

Prenons quelques exemples dans le cinéma :


1.la Guerre des Etoiles : voilà une excellente épopée, riche en valeur humaine (l’esprit de chevalerie, le contrôle de ses sentiments, le sens de l’honneur...) mais dont l’arrière-plan métaphysique est truffé d’idéologie gnostique. Le danger de ce film réside dans le fait qu’il semble être tout à fait compatible avec nos valeurs chrétiennes alors qu’en fait, il ne l’est pas du tout. La Guerre des Etoiles est le choc entre les deux pouvoirs suprêmes de l’univers : la « force » et le « côté obscur de la force », exploité par « l’empereur » (le démiurge) et ses démons (Darth Vader et les autres). Les héros gnostiques sont les « Jedis » qui possèdent la « connaissance secrète » de leurs propre pouvoirs spirituels : ils savent utiliser la « force » présente dans le cosmos. Chaque Jedi reçoit un maître qui lui apprend à acquérir la « force rédemptrice ». Ben Kenobi, par exemple, a été le maître de d’Anakin, puis de son fils Luke Skywalker. Le plus grand guide spirituel dans la saga est Yoda, un membre aîné et respecté dans le conseil des Jedis et un général dans la guerre des clones. C’est un univers clos (immanent) qui réduit le divin à une « force », laquelle se trouve en opposition avec son côté obscur.


2.Matrix : Le monde de Matrix est un univers divisé en deux : le « pays des rêves » (matérialiste) et le « pays de la vraie réalité » (gnosticiste). Un jour, Morpheus révèle à Neo que les êtres humains sont les prisonniers d’une fausse réalité. Pourquoi ? Quelques temps auparavant, des hommes avaient créé Matrix, un être intelligent artificiel. Ayant besoin de l’énergie des hommes pour survivre, Matrix était devenue une machine à générer des rêves dans la tête des gens. Plusieurs millions d’hommes et de femmes prisonniers dans un gigantesque laboratoire étaient entretenus depuis la naissance jusque la mort dans une monde de fausse réalité : pensant qu’ils vivaient, mangaient, travaillaient... ils n’étaient en fait que les victimes d’une gigantesque illusion orchestrée d’un bout à l’autre par Matrix afin de sucer leur énergie avec l’aide de ses « agents ». Cependant, un homme parvint à libérer les premiers êtres humains et à leur enseigner la vérité avant de mourir. L’Oracle (un prophète) avait prédit que cet homme allait revenir pour libérer tous les peuples et les conduire vers Zion, la dernière cité humaine. Cependant, une poignée d’hommes et de femmes libres s’étaient mis à la recherche de cet homme. Morpheus pense que Neo est cet Homme en question et essaye de libérer son esprit de façon à lui permettre d’agir comme le sauveur qu’il est.

SOURCE DE L4


3.Harry Potter : Harry Potter suit le meme schema. Il décrit le choc entre la magie “blanche” pratiquée par les sorcières et les magiciens (les gnostiques) et les arts “obscurs” exploités par le Seigneur obscur Voldemort (le démiurge) et ses disciples dans la « Slytherin House » (les démons). Chaque professeur de Hogwarts est bien sûr un maître, avec Albus Dumbledore à la tête de l’école. Les non-gnostiques sont appelés « Muggles », des êtres humains ignorants, comme la famille Dursley, qui sont sujets aux lois du monde matériel. On attend d’Harry Potter qu’il devienne finalement le « Christ », le sauveur. Notez que le garçon ne DEVIENT jamais un magicien : il n’ACQUIERT pas ses pouvoirs magiques. Il découvre seulement, à travers un long entraînement, qu’il EST un magicien et qu’il POSSEDE ces pouvoirs depuis la naissance. C’est cela le gnosticisme.



Comment sortir du New Age ?

Comme le fait souvent le Christ pour répondre à ses accusateurs, il faut échapper aux fausses alternatives qui semblent s’imposer à nous. Dans le film de Matrix, cette alternative apparaît au moment ou Morpheus annonce à Neo Anderson qu’il est esclave de Matrix. Morpheus tient dans la main deux pilules : une bleue, l’autre rouge. « C’est votre dernière chance. Après cela, il n’y aura pas de retour en arrière. » lui dit-il. « Si vous prenez la pilule bleue, l’histoire s’arrête là. Vous vous réveillez dans votre lit et vous pouvez continuer à croire tout ce vous voulez (Vie matérialiste, envoûtée par le confort, l’argent, les plaisirs hédonistes). Mais si vous prenez la pilule rouge, vous restez dans le Pays des Merveilles (le gnosticisme) et je vous montre jusqu’où va le terrier du lapin ».

Grâce à Dieu, il y a une troisème option que Morpheus n’a pas pris en compte. Quelque chose qui n’est ni bleue, ni rouge, mais transparente : l’eau. L’eau représente notre foi chrétienne. Le Christ est venu nous apporter « l’eau jaillante en vie éternelle » (Jn 7 ; 37-39) à travers l’eau du baptême.

Remarquez l’importance de la distinction : La pilule rouge est une drogue humaine qui peut ne pas réussir à guérir. L’eau, au contraire, est l’élément divin qui apporte la vie. Le New Age veut nous faire croire que l’homme peut se glorifier dans la divinité en se centrant sur un monologue intérieur. Le Christ nous apprend que la solution ne vient pas de nous, et qu’il nous suffit de l’accepter humblement à travers les sacrements.

Source de l'article : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Invité le Ven 31 Juil 2009 - 19:28

Hum, tiens à reprendre cet article, car il est malheureusement trop simpliste.

Le New Age concerne, de manière général, ce mouvement spirituel moderne qui s'inspire des dogmes ésotéristes anciens dans sa théorie, et qui s'inspire principalement de l'hindouisme dans ses pratiques.

Mais le New-age n'a aucune gnose particulière !

La gnose ici maladroitement rattaché au New-Age est une chimère superficiel, mélange d'hindouisme principalement, "remixée" dans un contexte kabalistique assez proche de l'orthodixisme.

Et de ce faite, le New-age par lui-même n'a rien d'incompatible avec le christianisme, puisqu'il y a de l'ésotherisme dans le christianisme. ( On l'oublie trop souvent ! )

L'occultisme, en revanche, est totalement incompatible avec la christianisme.

Sinon, j'ai trouvé la comparaison avec Matrix, très intéressante. Elle pourrait être bien plus développé.


Merci pour ce partage !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Philippe-Antoine le Ven 31 Juil 2009 - 22:51

Si j'ai bien compris ce que vous voulez dire, il y aurait une "bonne gnose chrétienne" (puisque selon vous il y a de l'ésotérisme dans le christianisme) et une "mauvaise gnose païenne"?

Si tel est le cas, je ne suis absolument pas de cet avis.
Le christianisme n'a rien d'"ésotérique" puisque la Foi nous est transmise de l'"extérieur " en particulier au moyen de la Parole, ainsi que des sacrements que sont le baptême et la confirmation administrée par les évêques, successeurs des Apôtres qui ont eux-mêmes reçu cette mission directement de Jésus Christ, et non pas de l'"intérieur" par une connaissance intuitive et directe du divin qui se logerait quelque part au fond de nous-mêmes de façon innée; la religion catholique est donc avant tout une religion "exotérique" (c'est à dire qui nous vient de l'extérieur).

A mon, sens, il n'y a donc pas de "bonne" et de "mauvaise" gnose, ou plutôt, il n'y en a qu'une et elle est forcément mauvaise! Et même bien plus que cela, la soi-disant "bonne" gnose chrétienne est encore pire que la païenne puisqu'elle est la corruption pure et simple de la Foi!

C'est en ce sens que je disais plus haut que les fausses révélations privées "catholiques" (c'est à dire tout ce qui se prétend d'inspiration chrétienne ou carrément du Ciel tout en venant du dehors de l'Eglise instituée par le Christ) sont encore plus trompeuses et dangereuses pour l'âme que le new-âge païen.

Je ne sais pas si je me suis bien expliqué, mais peut être aussi que je n'ai pas très bien saisi ce que vous vouliez dire...

Bien cordialement

Philippe-Antoine


Dernière édition par Philippe-Antoine le Ven 31 Juil 2009 - 23:02, édité 1 fois
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Invité le Ven 31 Juil 2009 - 22:58

L'exotérique ne constitue pas la totalité du christianisme.

La peur du New Age a souvent diabolisée le mot "ésotérique".

Le Père dominicain Jérôme Rousse-Lacordaire, qui est directeur de la Bibliothèque du Saulchoir à Paris, et théologien, historien des religions et spécialement de l’ésotérisme depuis la Renaissance, a écrit :

"Si l’ésotérisme chrétien est bien la face intérieure de la tradition chrétienne, il ne constitue donc pas une appartenance séparée de l’appartenance proprement confessionnelle et religieuse : l’une et l’autre traduisent, certes différemment, une unique appartenance au Christ et à son Église".

Pour plus d'informations, liez cet page :

http://signes-et-symboles.org/dossiers-symbole/index.php/2008/02/08/164-esoterisme-christianisme-symboles

Il ne faut pas avoir peur de touts les termes accompagnant le New Age.

Car; on a tendance a diabolisé touts les mouvements spirituels, et en éloigné les gens systématiquement.
Au final, les gens ne comprennent pas ce qu'ils fuient, et sont incapable de reconnaitre le mal, a force de le voir partout.

Les personnes les plus en proies en mal, sont celles qui ne le connaissent pas.

EDIT : Je rajouterais cet citation:

« Nous voyons aujourd’hui un homme sans transcendance auquel ne reste que le cri, parce qu’il ne veut plus être que terrestre et tente même de changer le ciel et la mer profonde, pour en faire sa terre. La vraie liturgie, celle de la communion des saints, le restitue tout entier à lui-même. Elle lui enseigne à nouveau le silence et le chant, en lui ouvrant les profondeurs de la mer, et, en lui apprenant à voler, lui donne accès à l’être des anges ; en élevant le cœur de l’homme, elle fait à nouveau résonner en lui le chant enseveli. Et nous pouvons même dire à l’inverse : la vraie liturgie se reconnaît au fait qu’elle est cosmique et non réduite au groupe. Elle chante avec les anges. Elle se tait comme se tait l’attente des profondeurs de l’univers. Et c’est ainsi qu’elle délivre la terre. »

Cardinal Joseph Ratzinger

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Philippe-Antoine le Ven 31 Juil 2009 - 23:27

... je pense simplement que la spiritualité d'un véritable chrétien est beaucoup plus concrète! Elle ne s'embarasse pas d'ésotérisme! Smile

Bonne soirée à vous

Philippe-Antoine
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Francesco le Ven 31 Juil 2009 - 23:40

le New-age par lui-même n'a rien d'incompatible avec le christianisme
Pourriez vous nous donnez des exemples car ,personnelement,je trouve que le new age et la spiritualité orientale en conplete opposition au christianisme.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Invité le Ven 31 Juil 2009 - 23:59

Francesco a écrit:
le New-age par lui-même n'a rien d'incompatible avec le christianisme
Pourriez vous nous donnez des exemples car ,personnelement,je trouve que le new age et la spiritualité orientale en conplete opposition au christianisme.

C'est parce que je viens de dire que le New Age n'est pas un dogme, c'est un courrant.

Et que même dans la spiritualité en générale, il faut bien différencier les faits, de l'interprétation.

Par exemple, les gens qui sont en contact avec des entités naturellement, ou par le biais d'un cheminement spirituel. Rien dans la Bible dit que c'est un péché d'entrer un contact avec un esprit. D'autant que souvent , les gens ne le choisissent pas, ils naissent comme sa.

Parcontre, ces personnes vont devoir interprété leur expérience. Et bien souvent, leur incapacité au discernement va les détourné du christianisme.

Le dogme qui en résulte doit, dans ce cas la, être rejeté, mais l'expérience elle-même, n'est pas mauvaise. Il faut juste la voir d'un oeuil de chrétien.


Quand à Phillipe-Antoine...
Sachez, que, la prière, et l'union avec Dieu a travers elle, constitue une méditation, et correspond donc à de l'ésotérisme...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Francesco le Sam 1 Aoû 2009 - 0:54

Yurikae a écrit:
Rien dans la Bible dit que c'est un péché d'entrer un contact avec un esprit.
La je dois ajouter des précisions.
1) de quel esprit nous parlons ?Car,dans le christianisme,il n'y a que 2 sortes d'esprits:les bons(anges) et les mauvais (démons).Et le contact avec les démons(souvent les démons se cachent derriere les supposés revenants ou personnes décédées) est un grave péché avec de pernicieuses conséquences.

2) il est précisé a plusieurs reprises dans la Bible que le spiritisme(contacter des esprits est une abomination au yeux de Dieu).

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Invité le Sam 1 Aoû 2009 - 8:55

1) Quand je parle d'esprits, j'entends défunts ou des égrégores principalement. Après, il est clair que le contact avec les démons est un grave péché.

2) Ah ! Je ne savais pas. Vous auriez un passage à citer ?
Et hum, donc, si le spiritisme est une abomination aux yeux de Dieu, que faire des gens qui, depuis leur enfance, voient les esprits ?
Ils ne l'ont pas choisi, sont-ils pour autant damnés ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Joseph le Sam 1 Aoû 2009 - 11:10

bonjours Yurikae,
je t'assure que Francesco a raison, le fait de rentrer en contact avec les morts (qui sont souvent remplacés par des démons) est interdit par l'Eglise Catholique Romaine, et la bible est trés claire a ce sujet.
voici quelques passage de l'Acien Testament, je pense que si tu fais quelques recherches personnelles tu en trouveras d'autre, excuse moi mais je n'ai pas le temps d'en mettre plus.

cordialement

Joseph

Lévitique, 20

20.27 - Si un homme ou une femme ont en eux l'esprit d'un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort ; on les lapidera : leur sang retombera sur eux.

Deutéronome, 18

18.10 - Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien,

18.11 - d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.

18.12 - Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Eternel; et c'est à cause de ces abominations que l'Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.

Esaïe, 8

8.19 - Si l'on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S'adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ?

Samuel 1, 28

28.1 - En ce temps-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes et formèrent une armée, pour faire la guerre à Israël. Akisch dit à David : Tu sais que tu viendras avec moi à l'armée, toi et tes gens.

28.2 - David répondit à Akisch : Tu verras bien ce que ton serviteur fera. Et Akisch dit à David : Aussi je te donnerai pour toujours la garde de ma personne.

28.3 - Samuel était mort ; tout Israël l'avait pleuré, et on l'avait enterré à Rama, dans sa ville. Saül avait ôté du pays ceux qui évoquaient les morts et ceux qui prédisaient l'avenir.

28.4 - Les Philistins se rassemblèrent, et vinrent camper à Sunem ; Saül rassembla tout Israël, et ils campèrent à Guilboa.

28.5 - A la vue du camp des Philistins, Saül fut saisi de crainte, et un violent tremblement s'empara de son coeur.

28.6 - Saül consulta l'Eternel ; et l'Eternel ne lui répondit point, ni par des songes, ni par l'urim, ni par les prophètes.

28.7 - Et Saül dit à ses serviteurs : Cherchez-moi une femme qui évoque les morts, et j'irai la consulter. Ses serviteurs lui dirent : Voici, à En Dor il y a une femme qui évoque les morts.

28.8 - Alors Saül se déguisa et prit d'autres vêtements, et il partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : Prédis-moi l'avenir en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai.

28.9 - La femme lui répondit : Voici, tu sais ce que Saül a fait, comment il a retranché du pays ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l'avenir ; pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie pour me faire mourir ?

28.10 - Saül lui jura par l'Eternel, en disant : L'Eternel est vivant ! il ne t'arrivera point de mal pour cela.

28.11 - La femme dit : Qui veux-tu que je te fasse monter ? Et il répondit : Fais moi monter Samuel.

28.12 - Lorsque la femme vit Samuel, elle poussa un grand cri, et elle dit à Saül : Pourquoi m'as-tu trompée ? Tu es Saül !

28.13 - Le roi lui dit : Ne crains rien ; mais que vois-tu ? La femme dit à Saül : je vois un dieu qui monte de la terre.

28.14 - Il lui dit : Quelle figure a-t-il ? Et elle répondit : C'est un vieillard qui monte et il est enveloppé d'un manteau. Saül comprit que c'était Samuel, et il s'inclina le visage contre terre et se prosterna.

28.15 - Samuel dit à Saül : Pourquoi m'as-tu troublé, en me faisant monter ? Saül répondit : Je suis dans une grande détresse : les Philistins me font la guerre, et Dieu s'est retiré de moi ; il ne m'a répondu ni par les prophètes ni par des songes. Et je t'ai appelé pour que tu me fasses connaître ce que je dois faire.

28.16 - Samuel dit : Pourquoi donc me consultes-tu, puisque l'Eternel s'est retiré de toi et qu'il est devenu ton ennemi ?

28.17 - L'Eternel te traite comme je te l'avais annoncé de sa part ; l'Eternel a déchiré la royauté d'entre tes mains, et l'a donnée à un autre, à David.

28.18 - Tu n'as point obéi à la voix de l'Eternel, et tu n'as point fait sentir à Amalek l'ardeur de sa colère : voilà pourquoi l'Eternel te traite aujourd'hui de cette manière.

28.19 - Et même l'Eternel livrera Israël avec toi entre les mains des Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi, et l'Eternel livrera le camp d'Israël entre les mains des Philistins.

28.20 - Aussitôt Saül tomba à terre de toute sa hauteur, et les paroles de Samuel le remplirent d'effroi ; de plus, il manquait de force, car il n'avait pris aucune nourriture de tout le jour et de toute la nuit.

28.21 - La femme vint auprès de Saül, et, le voyant très effrayé, elle lui dit : Voici, ta servante a écouté ta voix ; j'ai exposé ma vie, en obéissant aux paroles que tu m'as dites.

28.22 - Ecoute maintenant, toi aussi, la voix de ta servante, et laisse-moi t'offrir un morceau de pain, afin que tu manges pour avoir la force de te mettre en route.

28.23 - Mais il refusa, et dit : Je ne mangerai point. Ses serviteurs et la femme aussi le pressèrent, et il se rendit à leurs instances. Il se leva de terre, et s'assit sur le lit.
28.24 - La femme avait chez elle un veau gras, qu'elle se hâta de tuer ; et elle prit de la farine, la pétrit, et en cuisit des pains sans levain.

28.25 - Elle les mit devant Saül et devant ses serviteurs. Et ils mangèrent. Puis, s'étant levés, ils partirent la nuit même.


il y en a d'autre a rechercher...
avatar
Joseph

Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Invité le Sam 1 Aoû 2009 - 12:47

Merci pour cet réponse ! Très intéressant =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Francesco le Dim 2 Aoû 2009 - 1:21

Et hum, donc, si le spiritisme est une abomination aux yeux de Dieu, que faire des gens qui, depuis leur enfance, voient les esprits ?
Ils ne l'ont pas choisi, sont-ils pour autant damnés ?
Oui le spiritisme est un grave péché avec de graves conséquences.

Pour la question des esprits,c'est un sujet que je connais bien et sur lequel ai bcp lu.J'ai participé durant 2 ans avec 2 pretres a un ministere de délivrance(libération d'esprits mauvais).

En fait,les spécilistes(pretres exorcistes ou démonologues chrétiens) précisent qu'il faut débuter par un diagnostic(une évaluation de la situation);ie essayer de comprendre ce que la personne voit et d'ou sa viens.Il peut y avoir plusieurs raisons ou causes de visions d'esprits(ou manifestations).

1)Dieu permet parfois a certaines ames du purgatoire de communiquer avec des vivants et ce,pour une demande de priere(ou de messes).Ces esprits sont bons et autre que la peur du phénomene,ces esprits ne feront aucun tord a la personne.Une fois le but atteind,l'esprit disparait pour ne plus revenir.

2)Des esprits apparaissent sans raison(aucun contact n,a été fait par les gens de cette maison) ds une maison et dérangent des personnes.Souvent,c'est une maison ou il y a eu des messes noires,des scéances de spiritismes et les esprits(démons) restent la. On parle d'infestation(maison hantée). Lorsque les nouveaux locataires arrivent,ces esprits vont chercher a entrer en contact en créant une diversion;ie vont se faire passer pour de bons esprits(une enfant que son pere a tuer et qui se retrouve ds le noir avec peur). Le but de ses esprits mauvais est de créé et nourrir un lien avec le ou les personnes pour ainsi passer du stade de l'infestation a celui d'opression.La,le démon laisse tomber le masque et se montre clairement menacant .Certaines histoires vraies sont terribles.....les gens font venir des gens pour les aider apres échecs de plusieurs,demandent l'aide d'un pretre exorciste......Le but des esprits mauvais est de posséder ces personnes en les affaiblissent par plusieurs manifestations parfois tres dangereuses.

3)La personne fait du spiritisme innoncamment avec un ouija et l'esprit démoniaque va chercher encore a la séduire pour uptilement la posséder....Plus la personne s'ouvre a cet esprit,plus l'esprit la domine.

4)les messes noirs,les pactes sataniques:la la personne se donne a satan en échange de gloire humaine au prix de son ame.....

C'est un tres court résumé mais notre section exorcisme et possession pourrait donner plus d'infos.Il y a de tres boins livres sur le sujet mais les meilleurs sont en anglais.....Mais certains en francais sont ok.Notre point de vue est chrétien car le milieu ésotérisme et les parapsychologues ne croient pas vraiment aux esprits mauvais.....Mais les faits sont la.Tous les graves cas de maison hantée(Amytiville,etc...)qui ont demandé l'aide de parapsy ou autres n'ont pas été aider....Seul la délivrance a l'aide de l'église(meme chez les protestants les idées sont tres proches de celles des cathos)a fonctionner et donner des résultats(et c'est gratuit avec l'église alors que les autres demandent $$$$$).

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une réflexion chrétienne sur le New Age

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum