Férie de l'Avent : semaine avant Noël (22 déc.)

Aller en bas

Férie de l'Avent : semaine avant Noël (22 déc.)

Message par etienne lorant le Ven 22 Déc - 13:17

Premier livre de Samuel 1,24-28.
En ces jours-là, lorsque Samuel fut sevré, Anne, sa mère, le conduisit à la Maison du Seigneur, à Silo; l’enfant était encore tout jeune. Anne avait pris avec elle un taureau de trois ans, un sac de farine et une outre de vin. On offrit le taureau en sacrifice, et on amena l’enfant au prêtre Éli. Anne lui dit alors : « Écoute-moi, mon seigneur, je t’en prie ! Aussi vrai que tu es vivant, je suis cette femme qui se tenait ici près de toi pour prier le Seigneur. C’est pour obtenir cet enfant que je priais, et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande. À mon tour je le donne au Seigneur pour qu’il en dispose. Il demeurera à la disposition du Seigneur tous les jours de sa vie. » Alors ils se prosternèrent devant le Seigneur.

Premier livre de Samuel 2,1.4-5ab.6-7.8abcd.
Mon cœur exulte à cause du Seigneur ;
mon front s’est relevé grâce à mon Dieu !
Face à mes ennemis, s’ouvre ma bouche :
oui, je me réjouis de ton salut !

L’arc des forts est brisé,
mais le faible se revêt de vigueur.
Les plus comblés s’embauchent pour du pain,
et les affamés se reposent.

Le Seigneur fait mourir et vivre ;
il fait descendre à l’abîme et en ramène.
Le Seigneur rend pauvre et riche ;
il abaisse et il élève.

De la poussière, il relève le faible,
il retire le malheureux de la cendre
pour qu’il siège parmi les princes,
et reçoive un trône de gloire.



Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,46-56.
En ce temps-là, Marie rendit grâce au Seigneur en disant :
« Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.



Il y a plusieurs manières d'entrer dans les textes de ce jour, textes splendides remplis tout à la fois de joie, de bonheur, de reconnaissance et d'adoration. Mais vouloir les "décortiquer", ligne après ligne, ce serait leur retirer ce qu'ils ont de plus précieux à nous transmettre.  Tous les textes  lus en ce jour sont des cris de louange et de reconnaissance envers Dieu qui est tout proche et se révèle aux cœurs de celles et de ceux qui désirent sincèrement Le connaître, Le rencontrer, être guéri par Lui.

Brièvement, il m'est possible de rappeler ce matin de l'année 1985, le troisième dimanche d'août 1985.  La veille, avec ma mentalité de raisonneur et mon petit bagage philosophique, j'avais visité un champ de foire:du il y avait du monde, du bruit, des rires, des sonneries, une soufflerie soulevait les jupes et les robes de ces dames...

Je me suis écarté, j'ai quitté la place, j'ai fermé boutique en emportant quelques livres philosophiques qui me permettraient d'être bien rationnel de nouveau pour repartir à la conquête de la réussite et du pouvoir... Mais à mon réveil, j'ai remarqué que le crucifix offert par mes parents le jour de ma profession de foi ... avait changé curieusement. Qu'est-ce que c'était ?   Un instant plus tard, à genoux, je me suis mis à verser de longues larmes. Car ce que j'avais vu, c'est Jésus qui me regardait et qui donnait sa vie simplement pour que je cesse d'être incrédule...  Et l'instant d'après, ma vie a recommencé et pris une toute autre forme.
Un an plus tard, j'ai commencé d'étudier la théologie de la Miséricorde divine, fondée sur la vie de sainte Sœur Faustine ...

En ce jour, j'ajoute mon tout petit témoignage à ceux de Samuel et en contemplant le Magnificat, qui exprime tout bien mieux que je puis le faire, les grâces innombrables liée à la foi ainsi qu'à l'amour de Dieu....


.




etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum