Fête de saint Jean, apôtre et évangéliste

Aller en bas

Fête de saint Jean, apôtre et évangéliste

Message par etienne lorant le Mer 27 Déc 2017 - 14:58

Première lettre de saint Jean 1,1-4.
Bien-aimés, ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons. Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage: nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. Ce que nous avons vu et entendu, nous ’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or nous sommes, nous aussi, en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ. Et nous écrivons cela, afin que notre joie soit parfaite.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,2-8.
Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait. Elle leur dit:  On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé."Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux , mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.

Saint Jean donne un portrait de lui-même, un auto-portrait, qui ne tient qu'en quelques lignes. Mais ces lignes en disent beaucoup plus qu'on se le représente à la première lecture. En effet, il nous dit qu'il est le plus jeune et qu'il court vite. Mais même dans cet instant où la résurrection va lui apparaître pleinement par le tombeau vide...  il garde en esprit la déférence due à Pierre, que Jésus a choisi comme le premier de tous les papes. Cela veut donc dire qu'en dépit de sa jeunesse et de ses forces, il est déjà le contemplatif, l'homme des visions et des révélations. Il suffit de lire attentivement son Prologue pour s'en convaincre...

Cet état de l'homme intérieur, tout docile à la grâce divine, voici ce qui rend l'homme non pas plus fort, pas plus solide, mais plus sage, plus profond, vivant la Vérité. Les contemplatifs ne sont pas des hommes et des femmes qui font des rêveries, mais qui s'efforce d'être docile à l'oeuvre de la grâce en eux. Cela nous concerne aussi : "Il est un temps pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel", dit l'Ecclésiaste.  Ainsi est-il bon
d'arriver en premier au tombeau vide - et de laisser Pierre en pourfaire le premier la découverte et la constatation. Il était juste et convenable que Pierre fut le premier à pouvoir témoigner du tombeau vide - et il en fut ainsi.

Ce serait dommage de considérer les contemplatifs comme des hommes et des femmes qui vivraient une sorte de détachement volontaire de tout ce qui se déroule dans le monde. Au contraire, en ayant pacifié leur âme, ils avancent "debout mais incliné côté du mystère" -  citer le poète. Mais Jean voyait plus loin encore que le plus grand des poètes !



.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum