G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

G

Message par etienne lorant le Sam 6 Jan 2018 - 19:20

Férie du temps de Noël (6 janv.)

Première lettre de saint Jean 5,5-13.
Bien-aimés, qui donc est vainqueur du monde ? N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? C’est lui, Jésus Christ, qui est venu par l’eau et par le sang: non pas seulement avec l’eau, mais avec l’eau et avec le sang. Et celui qui rend témoignage, c’est l’Esprit, car l’Esprit est la vérité. En effet, ils sont trois qui rendent témoignage, l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois n’en font qu’un. Nous acceptons bien le témoignage des hommes ; or, le témoignage de Dieu a plus de valeur, puisque le témoignage de Dieu, c’est celui qu’il rend à son Fils. Celui qui met sa foi dans le Fils de Dieu possède en lui-même ce témoignage. Celui qui ne croit pas Dieu, celui-là fait de Dieu un menteur, puisqu’il n’a pas mis sa foi dans le témoignage que Dieu rend à son Fils. Et ce témoignage, le voici: Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils possède la vie ; celui qui n’a pas le Fils de Dieu ne possède pas la vie. Je vous ai écrit cela pour que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui mettez votre foi dans le nom du Fils de Dieu.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 3,23-38.
Quand il commença, Jésus avait environ trente ans ; il était, à ce que l’on pensait, fils de Joseph, fils d’Éli,  fils de Matthate, fils de Lévi, fils de Melki, fils de Jannaï, fils de Joseph, fils de Mattathias, fils d’Amos, fils de Nahoum, fils de Hesli, fils de Naggaï, fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Séméine, fils de Josek, fils de Joda, fils de Joanane, fils de Résa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri, fils de Melki, fils d’Addi, fils de Kosam, fils d’Elmadam, fils d’Er, fils de Jésus, fils d’Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthate, fils de Lévi, fils de Syméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d’Éliakim, fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Natham, fils de David, fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Sala, fils de Naassone, fils d’Aminadab, fils d’Admine, fils d’Arni, fils d’Esrom, fils de Pharès, fils de Juda, fils de Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham, fils de Thara, fils de Nakor, fils de Sérouk, fils de Ragaou, fils de Phalek, fils d’Éber, fils de Sala, fils de Kaïnam, fils d’Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamek, fils de Mathusalem, fils de Hénok, fils de Jareth, fils de Maléléel, fils de Kaïnam, fils d’Énos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu.

Au sujet des deux généalogie figurant les évangiles, on trouvera une intéressante étude sous le lien qui suit :

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La généalogie de Jésus présentée par Matthieu ne m'a pas apporté grand chose, si ce n'est que je me suis laissé bercer par certains noms qui m'ont paru d'une grande sonorité: Abraham, bien sûr, car c'est un nom allongé - et allongé selon le choix de Dieu; mais aussi: Roboam, Manassé, Aminadab, Zorobabel... cela m'a fait songer à l'une des chansons de Jacques Brel dans lequel il dit à regret: "J'ai compris un beau jour que je ne serai pas Vasco de Gama !" En définitive, quelles que soient les explications savantes (dont celle-ci : "cette lecture nous présente l'échelle que Jacob a vu de nuit, pendant son sommeil"), l'essentiel c'est la chute: Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie,de laquelle fut engendré Jésus,que l'on appelle Christ. Car après cela, plus de générations, c'est fini, comme l'histoire de l'humanité s'était arrêtée là...

En réalité, une forme de l' histoire s'est bien arrêtée à l'incarnation du Verbe, car les nouvelles générations que le Verbe a produites, elles ne sont plus de la terre mais des cieux. C'est curieux comme les choses m'apparaissent : tous les ruisseaux vont aux rivières, les rivières font aux fleuves, et les fleuves à la mer - et à partir de ce moment-là, pour que se reproduisent le cycle de l'eau, il faut passer par l'évaporation de l'eau des mers. Alors, soit j'ai beaucoup trop d'imagination, soit cela veut tout de même dire qu'à partir de Jésus et des apôtres le Seigneur attire tout à Lui, comme Il l'avait lui-même : "Une fois élevé de terre j'attirerai tout à moi".C'est un fameux bouleversement, car à partir de Noël, la religion n'est plus tant une affaire d'hommes dans leurs relations à Dieu, mais à l'inverse dirai-je, c'est l'affaire de Dieu dans le retour de l'homme. Et j'ai de nouveau l'attention attirée par la fresque qui orne la voûte de la Chapelle Sixtine: s'agit-il seulement de la création d'Adam, ou recréation par de l'homme par le nouvel Adam ?  

En cette occasion, je fais mémoire de mon propre père, Gabriel, qui fut un travailleur extraordinaire, jamais lassé d'apprendre, qui renonça à la prêtrise pour épouser ma mère, qui fut religieuse et que l'on libéra de ses vœux car très malade. Sa seule plainte fut de dire : "Hélas, j'aurais tant aimé devenir Sœur blanche en Afrique !" Mais trois ans plus tard, elle  accompagna mon père, Gabriel, au Rwanda, où je suis né....  Car Dieu tire des droites avec des lignes courbes...


.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum