MÉDITATIONS CHRÉTIENNES POUR TOUTE L`ANNÉE - Pere Buse`e - Cie de Jésus - 1708 - PARTIE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MÉDITATIONS CHRÉTIENNES POUR TOUTE L`ANNÉE - Pere Buse`e - Cie de Jésus - 1708 - PARTIE 2

Message par MichelT le Ven 12 Jan 2018 - 0:49

123 - DES VENDEURS CHASSÉS HORS DU TEMPLE. ( Matthieu 21,12)

Jésus étant entré dans Jérusalem, et ayant trouvé dans le Temple des Marchands qui y vendaient des brebis et des bœufs, les en mit dehors à coups de fouet.

Considérez que le plus grand soin de Jésus, était d'aller au Temple; parce qu'en toutes ses actions il recherchait la gloire de Dieu son Père préférablement à toute autre chose. Et remarquez que voyant qu'il était honteusement profané par un honteux et infâme trafic, quoi qu'il fût le plus doux et le plus bénin de tous les hommes, puisqu'il était l'Agneau de Dieu, embrasé toutefois du zèle de sa gloire, il fit un fouet de corde qu'il trouva par hasard, et avec un visage menaçant et austère, il mit dehors toute cette troupe coupable d'un tel sacrilège.

Ah que votre cœur soit ainsi embrasé du zèle de venger l'injure faite à l'honneur de Dieu, quand vous-vous apercevrez que votre âme qui est son Temple, est profanée et souillée par les mouvements brutaux des convoitises de la chair, et servez-vous du fouet de la pénitence pour les dompter et les étouffer.

Considérez que ces cordes sont la figure des péchés dont les hommes sont garrottés comme avec des chaînes : pour vous faire concevoir que nos crimes fournissent à Dieu la matière de ses châtiments et le sujet de nos supplices; parce que quand nous sommes endurcis dans le mal, et que nous accumulons péché sur péché, nous filons des cordes qui serviront à faire le fouet dont nous serons châtiés.  

Il mit au dehors les brebis et les bœufs, il jeta par terre l'argent des Banquiers, et renversa leurs comptoirs.

Considérés que ceux qui abusent les autres sous une fausse apparence de piété, sont figurés par ces Brebis et que les Prédicateurs qui ne recherchent dans leur emploi que leur profit particulier, et non pas l'avancement des âmes, le sont par les bœufs, qui sont des animaux de grand travail; et enfin que ceux qui n'ont pas Dieu seul pour l'objet de leur service, mais qui le partagent entre lui et le monde, et qui ne recherchent pas purement la gloire de Jésus dans leurs actions, mais plutôt leurs commodités, le sont encore par les Banquiers.

Considérez que si Jésus s'est si fort emporté pour ainsi dire contre des animaux sans malice, et contre ceux qui achetaient et vendaient seulement des choses destinées pour le service de Dieu, et qui devaient lui être représentées peu après dans ce Temple, ce qu'il aurait fait s`il y avait rencontré des personnes qui s'y fussent entretenues de choses vaines et inutiles, de badineries, d'impudicités, de détractions, ou qui s'y fussent trouvées sans aucun sentiment de piété.

Et il dit aux Marchands de colombes : Ôtez tout cela d'ici, et ne faites point de la Maison de mon Père, une maison de commerce.

Considérez qu'en sens mystique ceux-là vendent des colombes, qui étant obligés de communiquer gratuitement les grâces du saint Esprit, en font une espèce de trafic, de même que ceux qui les distribuent à la faveur et non pas au mérite; comme encore ceux qui vendent ou achètent des Bénéfices Ecclésiastiques par confidence, ou par simonie.

Considérez que Jésus parla d'un air bien plus doux à ceux qui vendaient des colombes, qu'a ceux qui vendaient des Brebis: soit à cause que ces fortes de gens sont ordinairement plus pauvres et plus simples; soit parce que la colombe qui est un animal doux et sans malice, est la figure du saint Esprit: pour vous apprendre qu'il faut modérer votre zèle, quand vous aurez affaire à des personnes qui pèchent plutôt par faiblesse et par ignorance, que par malice et par un aveuglement volontaire.




124 - DE LA DOCTRINE DE JÉSUS NOTRE MAITRE. ( Jean 7,16)

Ma doctrine n'est pas de moi, mais elle est de celui qui m'a envoyé. Si quelqu'un veut obéir à la volonté de Dieu, il connaitra si ma doctrine vient de Lui.

Considérez l'humilité de Jésus notre Maitre; car il pouvait sans faire injure à son Père, s’attribuer la doctrine qu'il nous a enseignée, étant Dieu comme lui, il ne se l'attribue pas néanmoins, mais à Lui; Ah ! de quelle confusion cette humilité de Jésus couvrira-t'elle un jour tant de Prédicateurs, de Docteurs, et de gens de lettres, qui s'élèvent et s'enflent d'orgueil et de présomption quand ils ont acquis un peu de science.

Considérez que l'on reconnait qu'une doctrine vient véritablement de Dieu, quand elle persuade de faire sa volonté, et d'obéir à Ses commandements; car quelque savant que l'on paraisse, l'on juge plutôt des choses par son propre sentiment que par la Loi de la vérité. Un homme vain et superbe condamne la doctrine de l'humilité et la tient pour folie. Un avare accuse celle de la pauvreté de peu de courage, et de peu de jugement.

Qui parle de sa part, recherche sa propre gloire mais celui qui recherche la gloire de celui qui l'a envoyé, doit être tenu pour véritable.

Considérez qu'il est très dangereux de parler de soi ou des siens et que ce procédé doit être plutôt attribué à la vanité qu'à la charité.

Qu'il faut éviter ce vice dans les actions les plus saintes, et qu'il se rencontre même souvent dans nos entretiens qui regardent Dieu, ou ses faveurs dont nous et les nôtres lui sommes si étroitement obligés. Que l'on se persuade de rechercher la gloire de Dieu, quoi qu'il y en ait fort peu qui s'acquittent de ce devoir car qui est celui qui s'attache effectivement à procurer l'honneur de celui qui l'a envoyé ? Sans doute que la plupart prétendent adroitement de s'en acquérir à eux-mêmes dans leurs actions même les plus saintes.

Moise vous a donné une loi, et pas un de vous ne l'observe. Quel sujet avez-vous de chercher à me faire mourir ? La troupe fit réponse et lui dit : Vous êtes possédé du démon.

Considérez, que les lois les plus saintes et les mieux ordonnées sont peu utiles, si elles ne sont observées. La loi ne vous fera pas homme de bien, au contraire elle sera le sujet de votre condamnation, si vous négligez de la pratiquer, car il est écrit : Si vous voulez jouir de la vie,( éternelle) obéissez aux Commandements.

Pensez qu'il y en a bien peu qui obéissent exactement à la loi; car si l'on y prend garde de près, l'on trouvera que chacun a son faible et son défaut particulier; outre que d'ailleurs il est écrit , que qui pèche en un seul point, est coupable de tout le reste. Qu'à bon droit Jésus dit à ceux qui n`observent pas la Loi : Quel sujet avez-vous de chercher à me faire mourir ? Car autant de fois que vous-vous entretenez en vous-même de quelque action criminelle, vous cherchez le moyen de faire mourir votre Sauveur : Et cela s'appelle, conformément au dire de l' Apôtre : Crucifier de nouveau Jésus en soi même.





125 - QUE JESUS ÉTAIT IMPECCABLE ( Jean 8,46)

Jésus dit aux Juifs: Qui de vous me pourra convaincre d'avoir péché. Quiconque est de Dieu entend la parole de Dieu.

Considérez que votre nom de Chrétien tirant son origine de celui de Christ, vous devez faire tous vos efforts, pour être exempt au moins de péchés mortels. Que si vous êtes Religieux faites résolution de ne pas même consentir aux péchés véniels, et d'éviter jusqu’aux moindres imperfections qui ne sont pas des péchés, mais qui en peuvent avoir quelque petit ombrage.

Faites réflexion sur vous-même, et voyez si vous êtes dans la disposition d'entendre volontiers la parole de Dieu, les exhortations de piété, d'observer et d'obéir aux mouvements intérieurs qui vous sont inspirés car si vous n'êtes en cet état, certainement vous n'êtes point en celui de la grâce de Dieu et vous devez vous corriger avant qu`il ne soit trop tard.

Les juifs lui reprochant qu'il était un Samaritain et possédé du démon, il leur répondit. Je ne suis point possédé du démon, mais j`honore mon Père, et je ne recherche point ma gloire, mais la sienne.

Considérez la patience admirable de Jésus qui ne répond rien quand on lui reproche qu'il est un Samaritain, parce que cette injure ne regarde que sa propre personne; les Juifs le réputant indigne de leur conversation, à cause qu'ils n'avaient aucune communication avec les Samaritains, de même que nous n'en avons point ou n'en devons point avoir, avec les Turcs, avec les Juifs, ou avec les Infidèles, mais quand on lui reproche qu'il est possédé du démon ( ange déchu), parce que cela regarde l'honneur de son Père, il répond avec une douceur inconcevable, et seulement en ces termes : Je ne suis point possédé du démon.

Que si Jésus n'a point recherché sa propre gloire, combien moins devez-vous rechercher la nôtre ? Faites donc toutes choses pour la plus grande gloire de Dieu, et il aura soin de la nôtre. D'où vous pouvez aussi inférer combien lourdement pèchent ceux qui étant jaloux de leur honneur, ne font pas difficulté de venger la moindre injure dont ils se croient offensés, aux dépens même de leur sang et de de leur vie.

Si quelqu'un écoute et observe ma parole, il ne goutera jamais l'amertume de la mort. ( la mort éternelle de l`âme en enfer)

Considérez que cette promesse est faite par celui qui ne peut ni mentir ni tromper, et que l'on la doit entendre de la mort spirituelle de l'âme. Voyez ensuite et pesez sérieusement quel bonheur, c'est de vivre non seulement dans toute l'éternité, mais d'y vivre dans toutes les satisfactions imaginables. Attachez-vous fortement à cette pensée, car par ce moyen vous éviterez le péril de contrevenir à la parole de Dieu.

Considérez que quand il est dit ici, que celui qui écoute et observe la parole de Jésus, ne goutera jamais l'amertume de la mort, cela se peut aussi entendre de la mort corporelle, en ce que le parfait observateur de la loi de Dieu, n'aura rien qui lui puisse faire appréhender ce dernier passage, tant s'en faut; le témoignage de sa bonne conscience, et l'espérance de bientôt acquérir une récompense éternelle, le lui feront désirer avec empressement: ce qui a donné sujet au Sage d'écrire que l'âme fidèle, figurée par la femme forte, rira au dernier jour.



la suite bientôt

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum