Le chemin

Aller en bas

Le chemin

Message par etienne lorant le Lun 22 Jan 2018 - 20:21

Le lundi de la 3e semaine du temps ordinaire

Deuxième livre de Samuel 5,1-7.10.
En ces jours-là, toutes les tribus d’Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent: «Vois ! Nous sommes de tes os et de ta chair. Dans le passé déjà, quand Saül était notre roi, c’est toi qui menais Israël en campagne et le ramenais, et le Seigneur t’a dit: “Tu seras le berger d’Israël mon peuple, tu seras le chef d’Israël.” » Ainsi, tous les anciens d’Israël vinrent trouver le roi à Hébron. Le roi David fit alliance avec eux, devant le Seigneur. Ils donnèrent l’onction à David pour le faire roi sur Israël. Il avait trente ans quand il devint roi, et il régna quarante ans à Hébron, il régna sur Juda pendant sept ans et demi; et à Jérusalem il régna trente-trois ans, à la fois sur Israël et sur Juda. Le roi avec ses hommes marcha sur Jérusalem contre les habitants de la région, les Jébuséens. On lui dit: «Tu n’entreras pas ici: des aveugles et des boiteux suffiraient à te repousser.» Autrement dit : David n’entrera pas ici. Mais David s’empara de la forteresse de Sion – c’est la Cité de David. David devint de plus en plus puissant. Le Seigneur, Dieu des armées, était avec lui.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 3,22-30.
En ce temps-là, les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient: «Il est possédé par Béelzéboul; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons.» Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole: «Comment Satan peut-il expulser Satan? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir; c’en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison. Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes: leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours». Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur.»


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Comme les hommes se montrent changeant !  Ils veulent une chose, mais une fois celle-ci obtenue, ils n'en veulent plus. Ils se mettent à critiquer et savent manifester une telle mauvaise foi qu'ils se mettent à regretter le temps où ils furent esclaves. Et ce qui vaut pour les peuples dans leurs estimations irréfléchies se retrouvent, bien évidemment dans la pratique de leur religion.  Voici en quelques mots ce que nous disent les textes de ce jour. Au temps où ils voulurent un roi à seule fin d'être "un peuple comme les autres", Dieu leur envoya un prophète pour les en dissuader. Il s’adressait aux juifs en leur montrant combien leur coûterait  royauté: le roi aurait la meilleure part des récoltes, le meilleur vin produit par les vignes; leurs fils devraient servir à l'armée et beaucoup mourraient au combat; leurs filles deviendraient servantes dans le palais du roi; leurs meilleures chevaux seraient pris pour renforcer la cavalerie du roi. Oui, le fait de vouloir devenir un peuple comme les autres  leur coûterait beaucoup et leur ferait regretter le "bon vieux temps où Dieu leur envoyait des Juges pour les guider dans leurs choix... Mais rien n'y vit: ils voulurent être un peuple comme les autres, eux le peuple élu par Dieu !  Hélas, tel sont les hommes: une chose ne leur suffit pas, mais il l'une et l'autre chose à la fois !

Jésus, dans l’Évangile du jour rencontre les mêmes incohérences chez les juifs lorsqu’il s'adresse à eux. Et ils vont blasphémer en attribuant le pouvoir de guérison de Jésus à des esprits impurs, à des démons. S'il existe certains actes sont qui sont reconnus "contre-nature" par les hommes, comment les mêmes hommes peuvent-il en arriver à dire, comme en paraphrasant: "C'est pour manifester le mal que Jésus fait le bien partout où il va"..." S'il en était ainsi, il nous faudrait nous réjouir de voir mourir nos enfants, de les voir sombrer dans la drogue, dans la violence gratuite, et jusque dans le "suicide altruiste."  

C'est bien telle époque que nous vivons. La médecine le constate et tente de l'expliquer de manière scientifique. Mais la science elle-même n'a-t-elle pas contribué aux destructions des villes de d'Hiroshima et Nagasaki ?  Et combien d'âmes sacrifiées dans les avortements -et il aurait encore beaucoup à dire à ce sujet car l'homme vient au monde pour aimer, non pour haïr mais pour aimer, non pour détruire mais pour bâtir, non pour prendre mais pour donner la vie - et manifester l'amour de Dieu...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum