Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 9 Nov 2017 - 17:04

Rappel du premier message :

Jeudi le 10 novembre

Lansperge le Chartreux (1489-1539), religieux, théologien
Sermon sur la dédicace de l'église ; Opera omnia, 1, 702s

« Vous êtes le temple de Dieu, et l'Esprit de Dieu habite en vous » (1Co 3,16)


La dédicace que nous commémorons aujourd'hui concerne, en réalité, trois maisons. La première est le sanctuaire matériel... Il faut certes prier en tout lieu et il n'y a vraiment aucun lieu où l'on ne puisse prier. Pourtant, c'est une chose très convenable que d'avoir consacré à Dieu un lieu particulier où nous tous, chrétiens qui formons cette communauté, puissions nous réunir, louer et prier Dieu ensemble, et obtenir ainsi plus facilement ce que nous demandons, grâce à cette prière commune, selon la parole : « Si deux ou trois d'entre vous sur la terre se mettent d'accord pour demander quelque chose, ils l'obtiendront de mon Père » (Mt 18,19)...

La deuxième maison de Dieu, c'est le peuple, la sainte communauté qui trouve son unité dans cette église, c'est-à-dire vous qui êtes guidés, instruits et nourris par un seul pasteur ou évêque. C'est la demeure spirituelle de Dieu dont notre église, cette maison de Dieu matérielle, est le signe. Le Christ s'est construit ce temple spirituel pour lui-même... Cette demeure est formée des élus de Dieu passés, présents et futurs, rassemblés par l'unité de la foi et de la charité, en cette Église, une, fille de l'Église universelle, et qui ne fait d'ailleurs qu'un avec l'Église universelle. Considérée à part des autres Églises particulières, elle n'est qu'une partie de l'Église, comme le sont toutes les autres Églises. Ces églises forment cependant toutes ensemble l'unique Église universelle, mère de toutes les Églises...

La troisième maison de Dieu est toute âme sainte vouée à Dieu, consacrée à lui par le baptême, devenue le temple de l'Esprit Saint et la demeure de Dieu... Lorsque tu célèbres la dédicace de cette troisième maison, tu te souviens simplement de la faveur que tu as reçue de Dieu quand il t'a choisi pour venir habiter en toi par sa grâce.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas


Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 26 Oct 2018 - 16:04

Commentaire de l'évangile de vendredi le 26 octobre


Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Sermon 109
« Le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger ? »

Nous venons d'entendre l'évangile où Jésus critique ceux qui savaient reconnaître l'aspect du ciel, mais n'étaient pas capables de découvrir le temps où il était urgent de croire au Royaume des cieux. C'est aux juifs qu'il disait cela, mais cette parole parvient jusqu'à nous. Or le Seigneur Jésus Christ lui-même a commencé ainsi sa prédication : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche » (Mt 4,17). Jean Baptiste, son précurseur, avait commencé de la même façon : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche » (Mt 3,2). Et maintenant le Seigneur les blâme parce qu'ils ne veulent pas se convertir alors que le Royaume des cieux est proche...

C'est à Dieu de savoir quand viendra la fin du monde : quoi qu'il en soit, c'est maintenant le temps de la foi... Pour chacun de nous le temps est proche, parce que nous sommes mortels. Nous marchons au milieu des dangers. Si nous étions de verre, nous les redouterions moins. Quoi de plus fragile qu'un récipient de verre ? Pourtant on le conserve et il dure des siècles, car on redoute pour lui une chute, mais non pas la vieillesse ni la fièvre. Nous sommes donc plus fragiles et plus faibles, et cette fragilité nous fait craindre chaque jour tous les accidents qui sont constants dans la vie des hommes. Et s'il n'y a pas d'accidents, il y a le temps qui marche. L'homme évite les heurts ; évite-t-il la dernière heure ? Il évite ce qui vient de l'extérieur ; peut-il chasser ce qui naît au-dedans de lui ? Parfois n'importe quelle maladie le domine subitement. Enfin, l'homme aurait-il été épargné toute sa vie, lorsqu'à la fin la vieillesse est venue, il n'y a plus de délai.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 29 Oct 2018 - 15:38

Commentaire de l'évangile de lundi le 29 octobre

Catéchisme de l'Église catholique
§ 1730 ; 1739-1742

« Cette femme, une fille d'Abraham que Satan avait liée..., il fallait la délier »

La liberté de l'homme : Dieu a créé l'homme raisonnable en lui conférant la dignité d'une personne douée de l'initiative et de la maîtrise de ses actes. « Dieu a 'laissé l'homme à son propre conseil' (Si 15,14) pour qu'il puisse de lui-même chercher son Créateur et, en adhérant librement à lui, parvenir à la pleine et bienheureuse perfection » ; « L'homme est raisonnable, et par là semblable à Dieu, créé libre et maître de ses actes » (saint Irénée)...
La liberté de l'homme est finie et faillible. De fait, l'homme a failli. Librement, il a péché. En refusant le projet d'amour de Dieu, il s'est trompé lui-même ; il est devenu esclave du péché. Cette aliénation première en a engendré une multitude d'autres. L'histoire de l'humanité, depuis ses origines, témoigne des malheurs et des oppressions nés du cœur de l'homme, par suite d'un mauvais usage de la liberté... En s'écartant de la loi morale, l'homme porte atteinte à sa propre liberté, il s'enchaîne à lui-même, rompt la fraternité de ses semblables et se rebelle contre la vérité divine.
Par sa croix glorieuse, le Christ a obtenu le salut de tous les hommes. Il les a rachetés du péché qui les détenait en esclavage. « C'est pour la liberté que le Christ nous a libérés » (Ga 5,1). En lui, nous communions à « la vérité qui nous rend libres » (Jn 8,32). L'Esprit Saint nous a été donné et, comme l'enseigne l'apôtre Paul, « là où est l'Esprit, là est la liberté » (2Co 3,17). Dès maintenant, nous nous glorifions de la « liberté des enfants de Dieu » (Rm 8,21).
La grâce du Christ ne se pose nullement en concurrente de notre liberté, quand celle-ci correspond au sens de la vérité et du bien que Dieu a placé dans le cœur de l'homme. Au contraire, comme l'expérience chrétienne en témoigne notamment dans la prière, plus nous sommes dociles aux impulsions de la grâce, plus s'accroissent notre liberté intime et notre assurance dans les épreuves, comme devant les pressions et les contraintes du monde extérieur. Par le travail de la grâce, l'Esprit Saint nous éduque à la liberté spirituelle pour faire de nous de libres collaborateurs de son œuvre dans l'Église et dans le monde.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 30 Oct 2018 - 14:33

Commentaire de l'évangile de mardi le 30 octobre


Saint Maxime de Turin (?-v. 420)
évêque
CC Sermon 25 ; PL 57, 509s (trad. coll. Pères dans la foi, Migne 1996, p. 123)

« Si le grain tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit » (Jn 12,24)


« Un homme a pris une graine de moutarde et l'a jetée dans son jardin ; elle pousse et devient un arbre, et les oiseaux du ciel s'abritent dans ses branches. » Cherchons à qui s'applique tout cela... Je pense que la comparaison s'applique plus justement au Christ notre Seigneur qui, en naissant dans l'humilité de la condition humaine, comme une graine, monte finalement au ciel comme un arbre. Il est grain, le Christ broyé dans la Passion ; il devient un arbre dans la résurrection. Oui, il est une graine quand, affamé, il souffre de manquer de nourriture ; il est un arbre quand, avec cinq pains, il rassasie cinq mille personnes (Mt 14,13s). Là il subit le dénuement de sa condition d'homme, ici il répand le rassasiement par la force de sa divinité.
Je dirais que le Seigneur est grain lorsqu'il est frappé, méprisé, injurié ; il est arbre quand il rend aux aveugles la vue, qu'il ressuscite les morts et remet les péchés. Lui-même reconnaît qu'il est grain : « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas... » (Jn 12,24)
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 31 Oct 2018 - 15:11

Commentaire de l'évangile de mercredi le 31 octobre

Saint Léon le Grand (?-v. 461)
pape et docteur de l'Église
3ème homélie pour l'Épiphanie (trad. cf SC 22 bis, p. 229)

« Alors on viendra de l'Orient et de l'Occident, du nord et du midi prendre place au festin »


Dans les derniers temps (1P 1,20), en sa bonté miséricordieuse, Dieu a voulu venir au secours du monde qui périssait. Il a décidé que le salut de toutes les nations se ferait dans le Christ... C'est pour elles qu'Abraham a reçu jadis la promesse d'une descendance innombrable, engendrée non par la chair, mais par la foi. Aussi est-elle comparée à la multitude des étoiles du ciel (Gn 15,5), car de ce père de toutes les nations, on doit attendre une postérité non pas terrestre mais céleste...
Que donc « la totalité des nations entre » (Rm 11,25), que tous les peuples entrent dans la famille des patriarches. Que les fils de la promesse reçoivent aussi la bénédiction de la race d'Abraham (Rm 9,8)... Que toutes les nations de la terre viennent adorer le Créateur de l'univers. Que Dieu ne soit plus seulement « connu en Judée », mais dans le monde entier et que partout, comme « en Israël, son nom soit grand »(Ps 75,2)...
Frères, instruits de ces mystères de la grâce divine, dans un esprit de joie, célébrons l'appel des nations. Rendons grâce au Dieu de miséricorde « qui nous a rendus capables d'avoir part, dans la lumière, à l'héritage des saints, en nous arrachant au pouvoir des ténèbres, pour nous introduire dans le Royaume de son Fils bien-aimé » (Col 1,12-13). Comme l'annonce le prophète Isaïe... : « Des nations qui ne te connaissaient pas t'invoqueront ; des peuples qui t'ignoraient accourront vers toi » (55,5). Abraham a vu ce jour et il s'en est réjoui (Jn 8,56), lorsqu'il a connu que ses fils selon la foi seraient bénis dans sa descendance, c'est-à-dire dans le Christ. Dans la foi, il s'est vu « le père d'une multitude de peuples », et « il rendit gloire à Dieu, certain que tout ce que Dieu a promis, il est assez puissant pour l'accomplir »
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 2 Nov 2018 - 13:51

Commentaire de l'évangile de vendredi le 2 novembre

Saint Ambroise (v. 340-397)
évêque de Milan et docteur de l'Église

« Quand Jésus vit que Marie pleurait, et que les juifs venus avec elle pleuraient aussi, il fut bouleversé d’une émotion profonde » (Jn 11,33)


Pourquoi est-ce que je te pleurerais, mon frère qui m'aimais tant et qui m'a été enlevé… ? Car je n'ai pas perdu mes relations avec toi ; elles ont complètement changé pour moi : jusqu'ici elles étaient inséparables du corps, maintenant elles sont indissociables des sentiments. Tu restes avec moi et tu y resteras toujours… L'apôtre Paul me rappelle et met une sorte de frein à mon chagrin par ces mots… : « Nous ne voulons pas, frères, vous laisser dans l'ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort, pour que vous ne soyez pas tristes comme les autres qui n'ont pas d'espérance » (1Th 4,13)…
Mais tous les pleurs ne sont pas signe de manque de foi ou de faiblesse. La douleur naturelle est une chose, la tristesse de l'incroyance en est une autre… La douleur n'est pas seule à avoir des larmes : la joie a ses larmes, l'affection elle aussi fait venir les pleurs et la parole arrose le sol de larmes, et la prière, selon les mots du prophète, baigne de larmes notre lit (Ps 6,7). Quand on a enseveli les patriarches, leur peuple aussi a beaucoup pleuré sur lui-même. Les larmes sont donc des signes d'affection et non des incitations à la douleur. J'ai pleuré, je l'avoue, mais le Seigneur aussi a pleuré (Jn 11,35) ; lui a pleuré quelqu'un qui n'était pas de sa famille, moi un frère. Lui, en un seul homme, a pleuré tous les hommes ; moi je te pleurerai, mon frère, en tous les hommes.
C'est avec notre sensibilité que le Christ a pleuré, non avec la sienne, car la divinité n'a pas de larmes… Il a pleuré en cet homme qui était « triste à en mourir » (Mt 26,38) ; il a pleuré en celui qui a été crucifié, qui est mort, qui a été enseveli ; il a pleuré en cet homme... né de la Vierge.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 5 Nov 2018 - 15:28

Commentaire de l'Évangile de lundi le 5 novembre



Saint Vincent de Paul (1581-1660)
prêtre, fondateur de communautés religieuses

Extrait du rapport sur l'état des œuvres 11/07/1657

« Invite les pauvres »

C'est honorer notre Seigneur que d'entrer en ses sentiments, de les estimer, de faire ce qu'il a fait et d'exécuter ce qu'il a ordonné. Or ses sentiments les plus grands ont été le soin des pauvres pour les guérir, les consoler, les secourir et les recommander ; c'était là son affection. Et lui-même a voulu naître pauvre, recevoir en sa compagnie des pauvres, servir les pauvres, se mettre à la place des pauvres, jusqu'à dire que le bien et le mal que nous ferons aux pauvres, il le tiendra fait à sa personne divine (Mt 25,40). Quel plus tendre amour pouvait-il témoigner pour les pauvres ! Et quel amour, je vous prie, pouvons-nous avoir pour lui, si nous n'aimons pas ce qu'il a aimé ? Tant y a, c'est l'aimer de la bonne sorte que d'aimer les pauvres ; c'est le bien servir, et c'est l'honorer comme il faut que de l'imiter...

Or, si ce débonnaire Sauveur se tient honoré de cette imitation, combien plus devons-nous tenir à grand honneur de nous rendre en cela semblables à lui ! Ne vous semble-t-il pas que voilà un motif très puissant pour renouveler en vous votre première ferveur ? Pour moi, je pense que nous devons nous offrir aujourd'hui à sa divine Majesté..., en sorte que l'on puisse dire désormais de vous que c'est « la charité de Jésus Christ qui vous presse » (2Co 5,14).

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 6 Nov 2018 - 14:54

Commentaire de l'Évangile de mardi le 6 novembre


Commentaire du jour : Baudouin de Ford

Le Sacrement de l'autel, II,3 ; PL 204, 691

« Heureux celui qui participera au repas dans le Royaume de Dieu »

Le psalmiste dit : « Le pain fortifie le cœur de l'homme et le vin réjouit le cœur de l'homme » (Ps 103,15). Pour ceux qui croient en lui, le Christ est nourriture et breuvage, pain et vin. Il est pain, lorsqu'il nous donne force et fermeté, selon cette parole de Pierre : « Quand vous aurez un peu souffert, le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle dans le Christ, vous rétablira et vous donnera force et fermeté » (1P 5,10). Il est breuvage et vin lorsqu'il réjouit, selon le mot du psalmiste : « Réjouis l'âme de ton serviteur, car j'élève mon âme vers toi, Seigneur » (Ps 85,4).

Tout ce qui en nous est fort, solide, ferme, allègre et joyeux pour accomplir les commandements de Dieu, supporter les maux, agir dans l'obéissance, défendre la justice, tout cela est force de ce pain ou joie de ce vin. Heureux ceux dont l'action est forte et joyeuse ! Et puisque personne ne le peut de soi-même, heureux ceux qui désirent avidement s'attacher à ce qui est juste et honnête et être en toutes choses fortifiés et réjouis par celui qui dit : « Heureux ceux qui ont faim et soif de justice » (Mt 5,6). Si le Christ est dès maintenant pain et breuvage pour la force et la joie des justes, combien plus le sera-t-il dans la vie future, quand il se donnera aux justes sans mesure ?





























































jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 7 Nov 2018 - 14:46

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 07 novembre


Saint Bonaventure (1221-1274)
franciscain, docteur de l'Église
La Vie de saint François, Legenda major, ch. 2

Saint François renonce à tout pour suivre le Christ

Le père de François voulait le faire comparaître devant l'évêque pour qu'il renonce à tous ses droits d'héritier et lui restitue tout ce qu'il possédait encore. François, en véritable amant de la pauvreté, se prête volontiers à la cérémonie, se présente au tribunal de l'évêque et, sans attendre un moment ni hésiter en quoi que ce soit, sans attendre un ordre ni demander une explication, enlève aussitôt tous ses habits et les rend à son père... Rempli de ferveur, emporté par l'ivresse spirituelle, il quitte jusqu'à ses chausses et, complètement nu devant toute l'assistance, déclare à son père : « Jusqu'ici je t'ai appelé père sur la terre ; désormais, je puis dire avec assurance : 'Notre Père qui es aux cieux', puisque c'est à lui que j'ai confié mon trésor et donné ma foi. »
L'évêque, un homme saint et très digne, pleurait d'admiration à voir les excès où le portait son amour de Dieu ; il s'est levé, a attiré le jeune homme dans ses bras, l'a couvert de son manteau et a fait apporter de quoi l'habiller. On lui a donné le pauvre manteau de bure d'un fermier au service de l'évêque. François l'a reçu avec reconnaissance et, ramassant ensuite sur le chemin un morceau de gypse, y a tracé une croix ; ce vêtement signifiait bien cet homme crucifié, ce pauvre à moitié nu. C'est ainsi que le serviteur du Grand Roi a été laissé nu pour marcher à la suite de son Seigneur attaché nu à la croix.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 8 Nov 2018 - 14:43

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 08 novembre


Saint Pierre Chrysologue (v. 406-450)
évêque de Ravenne, docteur de l'Église
Sermon 168, 4-6 ; CCL 24B, 1032

Dieu à la recherche d'une seule brebis pour le salut de toutes

Le fait de retrouver un objet que nous avions perdu nous remplit chaque fois d'une joie nouvelle. Et cette joie est plus grande que celle que nous éprouvions, avant de le perdre, quand cet objet était bien gardé. Mais la parabole de la brebis perdue parle davantage de la tendresse de Dieu que de la façon dont les hommes se comportent habituellement. Et elle exprime une vérité profonde. Délaisser ce qui a de l'importance pour l'amour de ce qu'il y a de plus humble est propre à la puissance divine, non à la convoitise humaine. Car Dieu fait même exister ce qui n'est pas ; il part à la recherche de ce qui est perdu tout en gardant ce qu'il a laissé sur place, et il retrouve ce qui était égaré sans perdre ce qu'il tient sous sa garde.
Voilà pourquoi ce berger n'est pas de la terre mais du ciel. La parabole n'est nullement la représentation d'œuvres humaines, mais elle cache des mystères divins, comme les nombres qu'elle mentionne le démontrent d'emblée : « Si l'un de vous, dit le Seigneur, a cent brebis et en perd une »... Vous le voyez, la perte d'une seule brebis a douloureusement éprouvé ce berger, comme si le troupeau tout entier, privé de sa protection, s'était engagé dans une mauvaise voie. C'est pourquoi, laissant là les quatre-vingt-dix-neuf autres, il part à la recherche d'une seule, il ne s'occupe que d'une seule, afin de les retrouver et de les sauver toutes en elle.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 13 Nov 2018 - 15:13

Commentaires de l'Évangile de mardi le 13 novembre


Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Sermon pour l'ordination d'un évêque, 3, 9 ; Guelferbytanus n°32, PLS 2, 637

Être serviteur

L'évêque qui est à votre tête est votre serviteur... Que le Seigneur nous donne donc, à l'aide de vos prières, d'être et de rester jusqu'à la fin ce que vous voulez que nous soyons...; qu'il nous aide à accomplir ce qu'il a commandé. Mais qui que nous soyons, ne placez pas en nous votre espoir. Je me permets de vous dire ceci en évêque : je veux me réjouir de vous et non m'enfler d'orgueil... Je parle maintenant au peuple de Dieu au nom du Christ, je parle dans l'Église de Dieu, je parle comme pauvre serviteur de Dieu : ne mettez pas votre espoir en nous, ne mettez pas votre espoir dans les hommes. Sommes-nous bons ? Nous sommes des serviteurs. Sommes-nous mauvais ? Nous restons des serviteurs. Mais les bons, les fidèles serviteurs sont les vrais serviteurs.
Quel est notre service ? Faites-y attention : si vous avez faim et que vous ne veuillez pas être ingrats, remarquez de quel cellier nous tirons les provisions ; mais dans quel plat est servi ce que tu es avide de manger, cela ne te regarde pas. « Dans une grande maison, il n'y a pas seulement de la vaisselle d'or et d'argent, il y a aussi de la vaisselle d'argile » (2Tm 2,20). [Votre évêque ressemble-t-il à] un plat d'argent, un plat d'or, un plat d'argile ? Toi, regarde si ce plat contient du pain, et de qui vient ce pain, et qui le donne pour qu'on te le serve. Remarquez qui est celui de qui je parle, qui donne le pain que l'on vous sert. C'est lui qui est le pain : « Je suis le pain vivant, descendu du ciel » (Jn 6,51). Nous vous servons donc le Christ, à la place du Christ..., pour qu'il parvienne jusqu'à vous, pour que ce soit lui le juge de notre ministère.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 19 Nov 2018 - 16:42

Commentaire de l'Évangile de lundi le 19 novembre


Saint Grégoire le Grand (v. 540-604)
pape et docteur de l'Église
Sermons sur l'Évangile, n° 2 ; PL 76, 1081
« L'homme se mit à voir, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu »

Notre Rédempteur, prévoyant que les disciples seraient troublés par sa Passion, leur annonce bien à l'avance à la fois les souffrances de sa Passion et la gloire de sa résurrection (Lc 18,31-33). Ainsi en le voyant mourir comme il le leur avait annoncé, ils ne douteraient pas de sa résurrection. Mais pris encore dans notre condition charnelle, les disciples ne pouvaient pas saisir ces paroles annonçant le mystère (v. 34). C'est alors qu'intervient un miracle : sous leurs yeux un aveugle recouvre la vue, pour que ceux qui étaient incapables de saisir les paroles du mystère surnaturel soient soutenus dans leur foi à la vue d'un acte surnaturel.
Car nous devons porter un double regard sur les miracles de notre Sauveur et Maître : ce sont des faits qu'il faut accueillir comme tels et ce sont des signes qui renvoient à autre chose... Ainsi, au plan de l'histoire, nous ne savons rien de qui était cet aveugle. Mais qui est désigné de façon cachée, nous le savons. Cet aveugle, c'est le genre humain chassé, en la personne de son premier père, de la joie du Paradis, et qui n'a aucune connaissance de la lumière divine mais qui est condamné à vivre dans les ténèbres. Pourtant, la présence de son Rédempteur l'illumine ; il commence à voir les joies de la lumière intérieure, et, en les désirant, il peut poser le pied sur le chemin de vie des bonnes œuvres.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 20 Nov 2018 - 15:23

Commentaire de l'Évangile de mardi le 20 novembre


Saint Ambroise (v. 340-397)
évêque de Milan et docteur de l'Église
Commentaire sur l'évangile de Luc, 8, 90

« Zachée cherchait à voir qui était Jésus »

Les riches doivent l'apprendre : ce n'est pas une faute d'être riche, mais c'en est une de ne pas savoir utiliser ses richesses. Car les richesses, si elles empêchent les méchants d'atteindre la vertu, aident les bons. En tout cas, Zachée, qui était riche, a été choisi par le Christ, mais en donnant la moitié de ses biens aux pauvres et même en remboursant le quadruple de ce qu'il avait frauduleusement dérobé. Car une seule chose ne suffit pas : les largesses sont sans valeur, si l'injustice subsiste ; ce qui est demandé, ce ne sont pas des dépouilles, mais des dons. C'est pourquoi il a reçu une récompense plus abondante que ses largesses. Et il est bien qu'il soit désigné comme chef de publicains. En effet, qui pourrait désespérer, quand même Zachée a réussi ? Car Zachée tirait son revenu de la fraude.
« Et il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille »... Zachée, tant qu'il est dans la foule, ne voit pas le Christ, mais il s'est élevé au-dessus de la foule et il a vu... Et Jésus a vu Zachée en haut, car l'élévation de sa foi le faisait désormais émerger parmi les fruits des œuvres nouvelles, comme au sommet d'un arbre fécond.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 21 Nov 2018 - 18:39

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 21 novembre


Saint Jean-Paul II (1920-2005)
pape
Encyclique Laborem exercens, 27 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)


« Faites-les fructifier »

La sueur et la peine que le travail comporte nécessairement dans la condition présente de l'humanité offrent au chrétien et à tout homme, qui est appelé lui aussi à suivre le Christ, la possibilité de participer dans l'amour à l'œuvre que le Christ est venu accomplir. Cette œuvre de salut s'est réalisée par la souffrance et la mort sur la croix. En supportant la peine du travail en union avec le Christ crucifié pour nous, l'homme collabore en quelque manière avec le Fils de Dieu à la rédemption de l'humanité. Il se montre le véritable disciple de Jésus en portant à son tour la croix chaque jour dans l'activité qui est la sienne.
Le Christ, « en acceptant de mourir pour nous tous pécheurs, nous apprend par son exemple que nous devons aussi porter cette croix que la chair et le monde font peser sur les épaules de ceux qui poursuivent la justice et la paix ». En même temps cependant, « constitué Seigneur par sa résurrection, le Christ, à qui tout pouvoir a été donné au ciel et sur la terre, agit désormais dans le cœur des hommes par la puissance de son Esprit... ; il purifie et fortifie ces aspirations généreuses par lesquelles la famille humaine cherche à rendre sa vie plus humaine et à soumettre à cette fin la terre entière » (Vatican II, GS 38).
Dans le travail de l'homme, le chrétien retrouve une petite part de la croix du Christ et l'accepte dans l'esprit de rédemption avec lequel le Christ a accepté sa croix pour nous. Dans le travail, grâce à la lumière dont nous pénètre la résurrection du Christ, nous trouvons toujours une lueur de la vie nouvelle, du bien nouveau. Nous trouvons comme une annonce des « cieux nouveaux et de la terre nouvelle » (Ap 21,1) auxquels participent l'homme et le monde précisément par la peine au travail.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 22 Nov 2018 - 15:06

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 22 novembre


Saint Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938)
moine trappiste espagnol
Écrits spirituels, 23/02/1938


« Si toi aussi, tu avais reconnu en ce jour ce qui peut te donner la paix »

Je me suis penché à la fenêtre… Le soleil commençait à se lever. Une paix très grande régnait sur la nature. Tout commençait à s'éveiller, la terre, le ciel, les oiseaux. Tout, petit à petit, commençait à s'éveiller sous l'ordre de Dieu. Tout obéissait à ses divines lois, sans plaintes ni sursauts, doucement, avec mansuétude, aussi bien la lumière que les ténèbres, aussi bien le ciel bleu que la terre dure couverte de la rosée de l'aube. Que Dieu est bon ! pensais-je. Il y a la paix partout, sauf dans le cœur humain.
Et délicatement, doucement, Dieu m'enseigna aussi, par cette aube douce et tranquille, à obéir ; une très grande paix remplit mon âme. J'ai pensé que Dieu seul est bon, que tout est ordonné par lui, que rien n'a de l'importance dans ce que les hommes font ou disent, et que, pour moi, il ne doit y avoir dans le monde qu'une chose : Dieu. Dieu, qui va tout ordonner pour mon bien. Dieu, qui fait se lever chaque matin le soleil, qui fait fondre le givre, qui fait chanter les oiseaux, et change en mille douces couleurs les nuages du ciel. Dieu, qui m'offre un petit coin sur cette terre pour prier, qui me donne un petit coin où pouvoir attendre ce que j'espère.
Dieu, si bon avec moi que, dans le silence, il me parle au cœur, et m'apprend peu à peu, peut-être dans les larmes, toujours avec la croix, à me détacher des créatures ; à ne chercher la perfection qu'en lui ; qui me montre Marie et me dit : « Voici l'unique créature parfaite ; en elle tu trouveras l'amour et la charité que tu ne trouves pas chez les hommes. De quoi te plains-tu, Frère Raphaël ? Aime-moi, souffre avec moi ; c'est moi, Jésus ! »
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 23 Nov 2018 - 14:37

Commentaire de l'Évangile de vendredi le 23 novembre


Pape François
Audience générale du 26/06/2013 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Le peuple tout entier était suspendu à ses lèvres »


Aujourd'hui, je voudrais brièvement évoquer une autre de ces images qui nous aident à illustrer le mystère de l'Église : celle du temple (Vatican II, LG 6)… À Jérusalem, le grand Temple de Salomon était le lieu de la rencontre avec Dieu dans la prière. À l'intérieur du Temple, il y avait l'Arche de l'alliance…, un rappel que Dieu avait toujours été à l'intérieur de l'histoire de son peuple… Nous aussi quand nous allons au temple nous devons nous rappeler cette histoire, chacun de nous notre histoire, comment Jésus m'a rencontré, comment Jésus a marché avec moi, comment Jésus m'aime et me bénit.
Voilà, ce qui était préfiguré dans l'antique Temple est réalisé, par la puissance du Saint-Esprit, dans l'Église : -l'Église est la « maison de Dieu », le lieu de sa présence, où nous pouvons trouver et rencontrer le Seigneur ; l'Église est le Temple où habite le Saint-Esprit qui l'anime, la guide et la soutient. Si nous nous demandons : où pouvons-nous rencontrer Dieu ? Où pouvons-nous entrer en communion avec lui à travers le Christ ? Où pouvons-nous trouver la lumière du Saint-Esprit qui éclaire notre vie ? La réponse est : dans le peuple de Dieu, parmi nous, qui sommes Église…
Et c'est le Saint-Esprit, avec ses dons, qui dessine la diversité. Cela est important : que fait le Saint-Esprit parmi nous ? Il dessine la diversité qui est la richesse dans l'Église et qui unit tout et tous, de manière à constituer un temple spirituel, dans lequel nous n'offrons pas des sacrifices matériels, mais nous-mêmes, notre vie (1P 2,4-5). L'Église n'est pas un mélange de choses et d'intérêts, mais elle est le Temple du Saint-Esprit, le Temple dans lequel Dieu œuvre, le Temple dont chacun de nous, à travers le don du baptême, est une pierre vivante… Nous sommes tous nécessaires pour construire ce Temple ! Personne n'a un rôle de second plan. Personne n'est le plus important dans l'Église, nous sommes tous égaux aux yeux de Dieu. L'un d'entre vous pourrait dire : « Écoutez, Monsieur le Pape, vous n'êtes pas égal à nous. » Mais si, je suis comme chacun de vous, nous sommes tous égaux, nous sommes frères ! Personne n'est anonyme.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 26 Nov 2018 - 14:49

Commentaire de l'Évangile de lundi le 26 novembre

Saint Ambroise (v. 340-397)

évêque de Milan et docteur de l'Église

Exhortation aux veuves, § 27s

« Cette pauvre veuve a mis plus que tout le monde »
Dans l'évangile de Luc, le Seigneur enseigne comme il convient d'être miséricordieux et généreux envers les pauvres, sans s'arrêter à la pensée de sa pauvreté ; car la générosité ne se calcule pas d'après l'abondance du patrimoine, mais d'après la disposition à donner. C'est pourquoi la parole du Seigneur fait préférer à tous cette veuve dont il est dit : « Cette veuve a donné plus que tous ». Au sens moral, le Seigneur apprend à tout le monde qu'il ne faut pas se laisser détourner de faire le bien par la honte de la pauvreté, et que les riches n'ont pas à se glorifier parce qu'ils semblent donner plus que les pauvres. Une petite pièce prise sur peu de bien l'emporte sur un trésor tiré de l'abondance ; on ne calcule pas ce qui est donné mais ce qui reste. Personne n'a donné davantage que celle qui n'a rien gardé pour elle...

Cependant au sens mystique il ne faut pas oublier cette femme qui met deux pièces dans le tronc. Grande assurément cette femme, qui a mérité d'être préférée à tous par le jugement de Dieu ! Ne serait-ce pas elle qui a puisé dans sa foi les deux Testaments pour l'assistance des hommes ? Personne donc n'a fait davantage et aucun homme n'a pu égaler la grandeur de son don, puisqu'elle a uni la foi à la miséricorde. Toi aussi, qui que tu sois..., n'hésite pas à apporter au tronc deux pièces pleines de foi et de grâce.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 27 Nov 2018 - 14:55

Commentaire de l'Évangile de mardi le 27 novembre


Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444)
évêque et docteur de l'Église
Sur Isaïe, III, 1

« Quand ces évènements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche » (Lc 21,28)

« Tu as fait de la ville un tas de pierres, la cité fortifiée est une ruine, la citadelle des étrangers n'est plus une ville, jamais elle ne sera reconstruite. C'est pourquoi un peuple fort te glorifie. » (Is 25,2-3) Il appartient au « dessein fidèle » (v.1) du Dieu tout-puissant et à ses conseils irréprochables, que les « villes fortifiées » soient renversées et « réduites en tas de pierres », qu'elles soient comme ébranlées « depuis leurs fondements » et sans espoir de pouvoir se relever un jour : « Elle ne sera plus jamais rebâtie » dit le texte. Ces villes renversées, selon nous, ne sont pas celles que l'on peut percevoir par les sens, ce ne sont pas les hommes qui y vivent. Mais, à notre avis, il s'agit plutôt de chacune des puissances mauvaises et hostiles, et avant tout de Satan, qui est appelé ici une ville, et une « ville forte »...
Lorsque l'Emmanuel est apparu et a brillé sur le monde, la troupe impie des puissances adverses a été ruinée, Satan a été renversé « depuis ses fondements » ; il est tombé, il est affaibli à jamais et ne peut plus espérer se redresser un jour, ni relever la tête.
C'est pour cela que « le peuple pauvre et la ville des hommes opprimés te bénira » (LXX). Israël a été appelé à la connaissance de Dieu par la pédagogie de la Loi, il a été comblé de tout bien par Dieu. Oui, il a été sauvé et il a obtenu en héritage la terre de la promesse. Mais la multitude des autres nations qui sont sous le ciel était privée de ces biens spirituels... Lorsque le Christ en personne est apparu et que, chassant la tyrannie du diable, il les a conduites à son Dieu et Père, alors elles ont été enrichies par la lumière de la vérité, par la participation à la gloire divine, par la grandeur de la vie de l'Évangile. C'est pourquoi elles ont fait jaillir des hymnes d'action de grâce au Dieu et Père : « Oui, Seigneur, tu as accompli ton dessein ancien et vrai » (v.1) en récapitulant tout dans le Christ. Tu as « illuminé ceux qui étaient assis dans les ténèbres » (Lc 1,79) en renversant les puissances qui dominent le monde (Ep 6,12), comme on renverse des villes fortifiées. « C'est pourquoi le peuple pauvre te bénira, toutes les villes te glorifieront. »
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 28 Nov 2018 - 15:05

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 28 novembre

Les Constitutions apostoliques (380)
recueil canonique et liturgique
Reprise de la Didascalie des apôtres, texte du début du 3e siècle

« Pas un cheveu de votre tête ne sera perdu »

Si nous sommes appelés au martyre, il nous faut confesser avec constance le Nom précieux, et si nous sommes châtiés pour cela, réjouissons-nous car nous courons vers l'immortalité. Si nous sommes persécutés, n'en soyons pas attristés, « n'affectionnons pas le monde présent », ni « les louanges des hommes » (2Tm 4,10 ;Rm 2,29), ni la gloire et l'honneur des princes, comme certains. Ils admiraient les actions du Seigneur, mais ils ne croyaient pas en lui, par crainte des grands prêtres et autres dirigeants, car « ils préféraient la gloire des hommes à celle de Dieu » (Jn 12,42). En « affirmant la belle affirmation de la foi » (1Tm 6,12), non seulement nous assurons notre salut, mais nous affermissons les nouveaux baptisés et nous consolidons la foi des catéchumènes...
Que celui qui est jugé digne du martyre se réjouisse donc d'imiter le maître, puisqu'il est prescrit : « Que chacun soit parfait comme son maître » (Lc 6,40). Or notre maître, Jésus, le Seigneur, a été frappé à cause de nous, il a enduré patiemment calomnies et outrages, il a été couvert de crachats, souffleté, roué de coups ; après avoir été flagellé, il a été cloué à la croix, on lui a fait boire du vinaigre et du fiel, et après avoir accompli toutes les Écritures, il a dit à Dieu son Père : « En tes mains je remets mon esprit » (Lc 23,46). Celui donc qui demande à être son disciple, qu'il aspire à lutter comme lui, qu'il imite sa patience, sachant que..., quoi qu'il subisse, il en sera récompensé par Dieu s'il croit à l'unique et seul vrai Dieu...
Car le Dieu tout-puissant nous ressuscitera par notre Seigneur Jésus Christ, selon sa promesse infaillible, avec tous ceux qui sont morts depuis le début... Même si nous mourons en mer, même si nous sommes dispersés dans la terre, même si nous sommes déchirés par des bêtes féroces ou des rapaces, il nous ressuscitera par sa puissance, car tout l'univers est tenu dans la main de Dieu. « Pas un cheveu de votre tête, dit-il, ne sera perdu. » C'est pourquoi il nous exhorte en ces termes : « C'est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie ».

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 29 Nov 2018 - 14:39

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 29 novembre


Saint Jean Chrysostome (v. 345-407)
prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l'Église
Homélie sur la croix et le larron

« Alors paraîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme » (Mt 24,30)

Veux-tu apprendre que la croix peut être signe du Royaume ? C'est avec ce signe que le Christ doit venir lors de son deuxième et glorieux avènement ! Pour que tu apprennes à quel point la croix est digne de vénération, il a fait d'elle un titre de gloire...
Nous savons que sa première venue s'est produite dans le secret, et cette discrétion était justifiée : il était venu en effet chercher ce qui était mort. Mais cette deuxième venue ne se passera pas de la même manière... Il apparaîtra aussitôt à tous et personne n'aura besoin de demander si le Christ est ici ou là (Mt 24,26)... ; nous n'aurons pas besoin de chercher si le Christ est bien là. Mais ce qu'il faudra chercher, c'est s'il vient avec la croix...
« Quand viendra le Fils de l'homme le soleil s'obscurcira et la lune ne donnera plus son éclat. » (Mt 24,27) Si grande sera la gloire de sa lumière que devront ternir devant elle les astres les plus brillants. « Alors tomberont les étoiles et le signe du Fils de l'homme apparaîtra dans le ciel. » Vois-tu quel pouvoir a le signe de la croix ? « Le soleil s'obscurcira et la lune se cachera », et la croix au contraire brillera, bien visible, afin que tu saches que sa splendeur est plus grande que celle du soleil et de la lune. De même qu'à l'entrée du roi dans une ville, les soldats chargent sur leurs épaules les étendards royaux et les portent devant lui pour annoncer son arrivée, de même lorsque le Seigneur descendra du ciel, la cohorte des anges et des archanges, portant ce signe sur leurs épaules, nous préviendront aussi de l'arrivée de ce roi qu'est le Christ.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 30 Nov 2018 - 14:35

Commentaire de l'Évangile de vendredi le 30 novembre


Philoxène de Mabboug (?-v. 523)
évêque en Syrie
Homélie 4, 77s

« Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent »

De même que l'œil sain et pur reçoit le rayon lumineux qui lui est envoyé, ainsi l'œil de la foi, avec la pupille de la simplicité, reconnaît la voix de Dieu aussitôt que l'homme l'entend. La lumière émanant de sa parole se lève en lui, il se lance joyeusement au-devant d'elle et il la reçoit, comme l'a dit notre Seigneur dans son Évangile : « Mes brebis entendent ma voix et elles me suivent » (Jn 10,27)...
C'est avec cette pureté et cette simplicité que les apôtres ont suivi la parole du Christ. Le monde n'a pas pu les empêcher, ni les habitudes humaines les retenir, ni aucun des biens qui passent pour être quelque chose dans le monde les entraver. Ces âmes avaient senti Dieu et vivaient de la foi, et chez de telles âmes, rien dans le monde ne peut l'emporter sur la parole de Dieu. Celle-ci est faible dans les âmes mortes ; c'est parce que l'âme est morte que, de puissante, la Parole devient faible et que l'enseignement de Dieu, de valide, devient sans force chez elles. Car toute l'activité de l'homme se porte là où il vit ; celui qui vit pour le monde met au service du monde ses pensées et ses sens, tandis que celui qui vit pour Dieu se tourne vers ses commandements puissants dans toutes ses actions.
Tous ceux qui ont été appelés ont obéi sur-le-champ à la voix qui les appelait lorsque le poids de l'amour des choses terrestres n'était pas suspendu à leur âme. Car les liens du monde sont un poids pour l'intelligence et les pensées, et ceux qui en sont liés et entravés entendent difficilement la voix de Dieu qui les appelle. Mais les apôtres et, avant eux, les justes et les pères n'étaient pas ainsi ; ils ont obéi comme des vivants, et ils sont sortis légers, parce que rien du monde ne les liait de son poids. Rien ne peut lier et entraver l'âme qui sent Dieu ; elle est ouverte et prête, en sorte que la lumière de la voix divine la trouve en état de la recevoir chaque fois qu'elle vient.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 3 Déc 2018 - 15:04

Commentaires de l'évangile de lundi le 3 décembre

Concile Vatican II
Constitution sur l'Église dans le monde de ce temps « Gaudium et Spes » §22 - Copyright © Libreria Editrice Vaticana

« Beaucoup viendront de l'orient et de l'occident et prendront place... au festin du Royaume des cieux »
« Image du Dieu invisible » (Col 1,15), le Christ est l'Homme parfait qui a restauré dans la descendance d'Adam la ressemblance divine, altérée dès le premier péché. Parce qu'en lui la nature humaine a été assumée, non absorbée, cette nature a été élevée en nous aussi à une dignité sans égale. Car, par son incarnation, le Fils de Dieu s'est en quelque sorte uni à tout homme. Il a travaillé avec des mains d'homme, il a pensé avec une intelligence d'homme, il a agi avec une volonté d'homme, il a aimé avec un cœur d'homme. Né de la Vierge Marie, il est vraiment devenu l'un de nous, en tout semblable à nous, hormis le péché (Hé 4,15)...

Devenu conforme à l'image du Fils, ce « Premier-né d'une multitude de frères » (Rm 8,29), le chrétien reçoit « les prémices de l'Esprit » (Rm 8,23), qui le rendent capable d'accomplir la loi nouvelle de l'amour. Par cet Esprit, « gage de l'héritage » (Ep 1,14), c'est tout l'homme qui est intérieurement renouvelé, dans l'attente de « la rédemption du corps » (Rm 8,23)... Certes, pour un chrétien, c'est une nécessité et un devoir de combattre le mal au prix de nombreuses tribulations et de subir la mort. Mais, associé au mystère pascal, devenant conforme au Christ dans la mort, fortifié par l'espérance, il va au-devant de la résurrection.

Et cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ, mais bien pour tous les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous (Rm 8,32) et que la vocation dernière de l'homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l'Esprit Saint offre à tous, d'une façon que Dieu connaît, la possibilité d'être associé au mystère pascal.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 4 Déc 2018 - 15:08

Commentaire de l'Évangile de mardi le 4 décembre



Saint Charles Borromée (1538-1584)
Évêque
Lettre pastorale (trad. Ed. Lyon 1683)

« Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez »
Voici, mes bien-aimés, ce temps célébré avec tant de ferveur, et, comme dit l'Esprit Saint, temps de la faveur divine (Is 61,2 ; Lc 4,19), période de salut, de paix et de réconciliation ; temps jadis désiré très ardemment par les vœux et les aspirations instantes des anciens prophètes et patriarches, et qui a été vu enfin par le juste Syméon avec une joie débordante (Lc 2,26s). Puisqu'il a toujours été célébré par l'Église avec tant de ferveur, nous-mêmes devons aussi le passer religieusement dans les louanges et les actions de grâce adressées au Père éternel pour la miséricorde qu'il a manifestée dans ce mystère.

Du fait qu'il est revécu chaque année par l'Église, nous sommes exhortés à rappeler sans cesse le souvenir de tant d'amour envers nous. Cela nous enseigne aussi que l'avènement du Christ n'a pas profité seulement à ceux qui vivaient à l'époque du Sauveur, mais que sa force devait être communiquée aussi à nous tous ; du moins si nous voulons, par le moyen de la foi et des sacrements, accueillir la grâce qu'il nous a méritée et diriger notre vie selon cette grâce en lui obéissant.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 5 Déc 2018 - 16:33

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 5 décembre


Bienheureux John Henry Newman (1801-1890)
cardinal, théologien, fondateur de l'Oratoire en Angleterre
Twelve Meditations and Intercessions for Good Friday, 9-10

« J'ai pitié de cette foule »

L'Écriture inspirée nous l'a dit : « Ta miséricorde s'étend à tous, parce que tout t'est possible, parce que tu oublies les péchés des hommes dès qu'ils se tournent vers toi. Tu aimes tout ce qui existe ; tu ne prends en aversion rien de ce que tu as fait... Tu épargnes tous les êtres parce qu'ils sont à toi, Maître qui aimes la vie » (Sg 11,23s). Voilà ce qui le fait descendre du ciel et lui donne le nom de Jésus... : « Tu lui donneras le nom de Jésus, car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Mt 1,21). C'est son grand amour pour les hommes, sa compassion pour les pécheurs, voilà ce qui le fait descendre du ciel.
Pourquoi donc consentir à voiler sa gloire dans un corps mortel s'il ne désirait ardemment sauver ceux qui se sont égarés, qui ont perdu tout espoir de salut ? Il le dit lui-même : « Le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Lc 19,10). Plutôt que de nous laisser périr, il a fait tout ce qu'un Dieu tout-puissant peut faire selon tous ses divins attributs : il s'est donné lui-même. Et il nous aime tous de telle sorte qu'il veut donner sa vie pour chacun de nous, aussi absolument, aussi pleinement, que s'il n'y avait qu'un seul homme à sauver. Il est notre meilleur ami..., le seul véritable ami, et il déploie tous les moyens possibles pour obtenir que nous l'aimions en retour. Il ne nous refuse rien, si nous consentons à l'aimer...
Ô mon Seigneur et mon Sauveur, dans tes bras je suis en sûreté. Si tu me gardes, je n'ai plus rien à craindre ; mais si tu m'abandonnes, je n'ai plus rien à espérer. Je ne sais rien de ce qui m'arrivera d'ici ma mort, je ne sais rien de l'avenir, mais je me confie à toi... Je m'en repose totalement sur toi, parce que tu sais ce qui est bon pour moi, et moi je ne le sais pas.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 6 Déc 2018 - 14:50

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 6 décembre


Saint Jean de la Croix (1542-1591)
carme, docteur de l'Église
Avis et Maximes

Écouter pour mettre en pratique

Le Père céleste a dit une seule parole : c'est son Fils. Il l'a dit éternellement et dans un éternel silence. C'est dans le silence de l'âme qu'elle se fait entendre.
Parlez peu, et ne vous mêlez pas des choses sur lesquelles vous n'êtes pas interrogé.
Ne vous plaignez de personne ; ne faites jamais de questions ou, s'il le faut absolument, que ce soit en peu de mots.
Veillez à ne contredire personne, et ne vous permettez jamais une parole qui ne soit pas pure.
Quand vous parlez, que ce soit de façon à n'offenser personne, et ne dites que des choses que vous puissiez sans crainte dire devant tout le monde.
Ayez toujours la paix intérieure ainsi qu'une attention amoureuse pour Dieu, et quand il faudra parler, que ce soit avec le même calme et la même paix.
Gardez pour vous ce que Dieu vous dit, et souvenez-vous de cette parole de l'Écriture : « Mon secret est à moi » (Is 24,16)...
Pour avancer dans la vertu, il est important de se taire et d'agir, car en parlant on se distrait, tandis qu'en gardant le silence et en travaillant, on se recueille.
Dès que l'on a appris de quelqu'un ce qu'il faut pour l'avancement spirituel, il ne faut pas lui demander d'en dire davantage ni continuer à parler, mais se mettre à l'œuvre sérieusement et en silence, avec zèle et humilité, avec charité et mépris de soi.
Avant toutes choses, il est nécessaire et convenable de servir Dieu dans le silence des tendances désordonnées, comme de la langue, afin de n'entendre que des paroles d'amour.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 7 Déc 2018 - 15:09

Commentaire de l'Évangile de vendredi le 7 décembre

Saint Maxime de Turin (?-v. 420)
évêque
CC Sermon 53, sur le Ps 117 ; PL 57,361

« Le Verbe était la lumière véritable qui éclaire tout homme en venant dans le monde » (Jn 1,9)

Ce jour que fit le Seigneur (Ps 117,24) pénètre tout, contient tout, embrasse à la fois ciel, terre et enfer ! La lumière qu'est le Christ n'est pas arrêtée par des murs, ni brisée par les éléments, ni assombrie par les ténèbres. La lumière du Christ, dis-je, est un jour sans nuit, un jour sans fin ; partout, elle resplendit, partout elle rayonne, partout elle demeure. Le Christ est le jour, dit l'apôtre Paul : « La nuit est avancée, le jour approche » (Rm 13,12). La nuit est avancée, dit-il, elle précède le jour. Entendez là que, dès que paraît la lumière du Christ, les ténèbres du diable se dispersent et la nuit du péché ne la suit pas ; la splendeur éternelle chasse les ombres d'hier, et arrête le progrès sournois du mal.
L'Écriture atteste que le jour du Christ illumine le ciel, la terre, l'enfer. Il brille sur la terre : « Il était, dit Jean, la véritable lumière qui éclaire tout homme venant au monde » (Jn 1,9). Il luit dans les enfers. « Sur le peuple qui habitait le pays de l'ombre de la mort, dit le prophète, la lumière resplendit » (Is 9,1). Et dans les cieux, ce jour demeure, comme le dit David : « Sa postérité demeurera en tous les siècles, son trône subsistera aussi longtemps que le jour du ciel » (Ps 89,37).
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty MÉDITATION DU JOUR !

Message par Lys le Dim 9 Déc 2018 - 19:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Sainte Léocadie.

MÉDITATION DU JOUR

Dimanche 9 Décembre.

Le message de Jean Baptiste !


Jean Baptiste représente à lui tout seul un âge, même s’il est vrai que les époques de l’histoire du salut ne se mesurent pas à la longueur du temps, mais à la spécificité des contenus. Il est déjà tout entier rapporté au Christ, il vit dans sa lumière et ne vit que de cette lumière. C’est déjà la grâce du Christ, vivant en Marie, qui le sanctifie dans le sein de sa mère au jour de la Visitation, anticipant les temps et en disposant souverainement. Il est ainsi constitué dans son ordre propre, unique, dépassant infiniment tout ce qui l’a précédé, mais, en même temps, indigne de délier le cordon de la chaussure de Celui qui vient après lui, parce que celui-là est le Dieu qui vient.

Le contenu du message de Jean, c’est de faire connaître le salut et la rémission des péchés à ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l’ombre de la mort (Lc 1, 79). Isaïe avait annoncé qu’une lumière se lèverait un jour pour ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l’ombre de la mort (9, 1). Le message de Jean s’adresse à un monde captif de la mort et du péché et impuissant à s’en libérer, à un monde sans espoir. Et sa vocation bienheureuse, c’est d’annoncer que tous les liens seront brisés, que l’amour sera le plus fort. C’est déjà le message de la grâce.

Card. Jean Daniélou

Historien des origines chrétiennes, spécialiste des Pères de l’Église et théologien, le père Daniélou, s.j. († 1974), créé cardinal en 1969, fut expert au concile de Vatican II. / Jean Baptiste témoin de l’Agneau, Paris, Seuil, 1964, p. 55-56.
Lys
Lys

Féminin Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 71
Localisation : Québec

http://forumcatholique.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 10 Déc 2018 - 14:34

Commentaire de l'Évangile de lundi le 10 décembre

Saint Aelred de Rievaulx (1110-1167)
moine cistercien
Sermon pour la Nativité

« Qui peut pardonner les péchés sinon Dieu seul ? »

Ô malheureux Adam ! Que cherchais-tu de plus que la présence divine ? Mais, ingrat, te voilà ruminant ton méfait : « Non, je serai comme Dieu ! » (cf Gn 3,5) Quel orgueil intolérable ! Tu viens d'être fait d'argile et de boue et, dans ton insolence, tu veux être semblable à Dieu ? ... C'est ainsi que l'orgueil a engendré la désobéissance, cause de notre malheur...
Quelle humilité pourrait compenser un tel orgueil ? Quelle obéissance d'homme pourrait racheter une telle faute ? Captif, comment l'homme pourrait-il libérer un captif ; impur, comment pourrait-il libérer un impur ? Ta créature va-t-elle donc périr, mon Dieu ? « Oublierais-tu d'avoir pitié ? Renfermerais-tu ta bonté dans ta colère ? » (Ps 76,10) Oh, non ! « —Mes pensées sont des pensées de paix, et non de malheur », dit le Seigneur (Jr 29,11).
Hâte-toi donc, Seigneur ; viens vite ! Vois les larmes des pauvres ; vois, « la plainte des captifs monte jusqu'à toi » (Ps 78,11). Quel temps de bonheur, quel jour aimable et désiré, quand la voix du Père s'écrie : « À cause de la misère des malheureux et des larmes des pauvres, maintenant je me lève » (Ps 11,6)... Oui, « Viens nous sauver, Seigneur, viens toi-même, car il n'y a plus de saints » (Ps 11,2).
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 11 Déc 2018 - 15:54

Commentaire de l'Évangile de mardi le 11 décembre


Sainte Faustine Kowalska (1905-1938)

religieuse

Petit Journal, § 1589 (trad. Éds. Parole et dialogue 2002, p. 527)

« Ne laissera-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? »
L'âme dans l'attente de la venue du Seigneur :

Je ne sais pas, Seigneur, à quelle heure tu viendras,
Je veille donc sans cesse et je tends l'oreille,
Moi ta bien-aimée que tu as choisie,
Car je sais que tu aimes venir inaperçu.
Cependant le cœur pur, Seigneur, te pressent de loin.

Je t'attends, Seigneur, dans le calme et le silence,
Avec une grande nostalgie en mon cœur
Et un désir inassouvi.
Je sens que mon amour pour toi se change en brasier
Et comme une flamme s'élèvera dans le ciel, à la fin de mes jours :
Alors tous mes vœux se réaliseront.

Viens donc enfin — mon très doux Seigneur,
Et emporte mon cœur assoiffé
Là-bas chez toi, dans les hautes contrées des cieux
Où règne éternellement ta vie.

Car la vie sur terre n'est qu'une agonie,
Car mon cœur sent qu'il est créé pour les hauteurs
Et rien ne l'intéresse des plaines de cette vie.
Ma patrie, c'est le ciel ; je crois en cela invinciblement.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 12 Déc 2018 - 14:49

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 12 décembre

Saint Bonaventure (1221-1274)

franciscain, docteur de l'Église

De la vie parfaite, II §1,3,4

L'abaissement du Christ

Apprenez à vous humilier en vérité, non pas en apparence comme ceux qui s'humilient frauduleusement, hypocrites dont parle l'Ecclésiastique : « tel s'abaisse dans une humilité feinte, dont le cœur est rempli de fraude » (Si. 19,23, Vulgate). « Au contraire, dit le bienheureux Bernard, celui qui est vraiment humble, cherche, non point à voir son humilité proclamée, mais à passer pour méprisable. » ~ Même la virginité ne plaît pas à Dieu sans l'humilité, croyez-le bien. La Vierge Marie n'eût pas été la Mère de Dieu si quelque orgueil se fût trouvé en elle. ~ Grande vertu donc celle sans qui tout autre vertu, loin de pouvoir exister, éclate en orgueil. ~

Le Christ a été humilié au point que, de son temps, rien ne fut réputé plus vil que lui. Si grande fut son humilité, si profond fut son abaissement, qui nul ne pouvait juger de lui selon la vérité, nul ne pouvait le croire Dieu. Or, notre Seigneur et Maître a dit de lui-même : « le serviteur n'est pas au-dessus du maître » (Cf. Mt 10,24) ; si donc vous êtes la servante du Christ, le disciple du Christ, vous devez être avilie, sans considération, humble.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 14 Déc 2018 - 14:48

Commentaire de l'Évangile de vendredi le 14 décembre

Bienheureux John Henry Newman (1801-1890)
cardinal, théologien, fondateur de l'Oratoire en Angleterre
Meditations and Devotions, Part 3, IV: Sin, § 2

Se convertir aux appels répétés de Dieu

Mon Seigneur Jésus, toi dont l'amour pour moi a été assez grand pour te faire descendre du ciel afin de me sauver, cher Seigneur, montre-moi mon péché, montre-moi mon indignité, apprends-moi à m'en repentir sincèrement, pardonne-moi dans ta miséricorde. Je te demande, mon cher Sauveur, de reprendre possession de moi-même. Seule ta grâce peut le faire ; je ne peux pas me sauver moi-même ; je suis incapable de recouvrer ce que j'ai perdu. Sans toi, je ne peux pas me tourner vers toi, ni te plaire. Si je compte sur ma propre force, j'irai de mal en pis, je défaillirai complètement, je m'endurcirai dans la négligence. Je ferais mon centre de moi-même au lieu de le faire de toi. J'adorerai quelque idole, façonnée par moi-même, au lieu de t'adorer, toi le seul Dieu véritable, mon Créateur, si tu ne m'en empêches pas par ta grâce. Ô mon cher Seigneur, entends-moi ! J'ai assez vécu dans cet état flottant, indécis et médiocre ; je veux être ton fidèle serviteur, je veux ne plus pécher. Sois miséricordieux envers moi, fais qu'il me soit possible, par ta grâce, de devenir ce que je sais que je devrais être.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 9 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum